CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sim (I)
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maroun Bagdadi



Date et Lieu de naissance : 21 janvier 1950 (Beyrouth, Liban)
Date et Lieu de décès : 11 décembre 1993 (Beyrouth, Liban)
Nom Réel : Maroun Baghdadi (مارون بغدادي)

REALISATEUR
Image
1982 Les petites guerres (al houroub al saghira / حروب صغيرة) de Maroun Bagdadi avec Roger Hawa
Image
1987 L’homme voilé – de Maroun Bagdadi avec Bernard Giraudeau, Michel Piccoli & Michel Albertini
Image
1990 Hors la vie – de Maroun Bagdadi avec Hippolyte Girardot, Rafic Ali Ahmad & Hussein Sbeity
Image
1992 La fille de l’air – de Maroun Bagdadi avec Béatrice Dalle, Roland Bertin & Thierry Fortineau

Né le 21 janvier 1950 à Beyrouth au Liban, Maroun Bagdadi vient suivre les cours de l’IDHEC à Paris (1972 à 1975). Son film de promotion «Beyrouth, Ô Beyrouth» retrace l’itinéraire idéologique de jeunes libanais avant le déclenchement de la Guerre Civile Libanaise. Il se lance dans la réalisation de documentaires. En 1980, il effectue un stage aux Zoetrope Studios en Californie, société de production de Francis Ford Coppola qui lui vaut d’être crédité au générique du film «Coup de cœur».

En 1982, Maroun Bagdadi passe à la réalisation de son premier long-métrage de fiction avec «Petites guerres» bercé par ses origines familiales. Ce film présenté au Festival de Cannes en 1982 dans le cadre de la section «Un Certain Regard» évoque l’histoire de trois jeunes Libanais dont la vie est bouleversée par la guerre. Salué par la critique, ce film n’obtient qu’un faible écho auprès du public lors de sa sortie en 1983 à Paris. Néanmoins, cette reconnaissance critique lui permet de réaliser son second long-métrage «L’homme voilé» (1987). Bernard Giraudeau compose un médecin revenu de Beyrouth qui souhaite renouer avec sa fille interprétée par Laure Marsac, Michel Piccoli complète la distribution. Présenté au Festival de Venise, ce film n’obtient pas le succès escompté. Puis, Maroun Bagdadi oriente sa carrière vers la télévision où il travaille sur des téléfilms qui s’inscrivent dans des collections prestigieuses. Pour «Médecins des hommes», il dirige «Liban, le pays du miel et de l’encens» (1987) avec Bernard Giraudeau et Robin Renucci, qui lui permet de renouer avec ses origines. À l’occasion de la Célébration du bicentenaire de la Révolution Française, il participe à la série «Les jupons de la Révolution» pour l’épisode sur «Marat» (1988) avec Richard Bohringer dans le rôle-titre, Marie Trintignant interprétant Charlotte Corday. Dans «Les cadavres exquis de Patricia Highsmith» dont chaque épisode est présenté par Anthony Perkins, «L’épouvantail», le volet qu’il dirige en 1989, bénéficie d’une distribution internationale : James Fox, Myriam d’Abo, Simon de La Brosse et Jean-Pierre Cassel.

Après cette parenthèse télévisuelle, Maroun Bagdadi réalise un film plus personnel «Hors la vie» (1990) qui demeure son œuvre majeure dans sa courte filmographie. Hippolyte Girardot interprète un reporter kidnappé à Beyrouth, déchiré par une guerre civile interminable, histoire inspirée de l’enlèvement de Roger Auque qui participe à l’écriture du scénario. Présenté au Festival de Cannes dans la sélection officielle, ce film produit par Jacques Perrin est récompensé du Prix du Jury partagé avec «Europa» de Lars von Trier. Mais de nouveau, l’élan critique n’est pas relayé par un succès public. En 1992, Maroun Bagdadi s’oriente vers un cinéma plus commercial avec «La fille de l’air». Le parcours de Nadine Vaujour qui avait fait évader son mari Michel de la prison de la Santé en 1986, récit relaté dans un ouvrage éponyme qu’elle adapte avec Maroun Bagdadi pour le grand écran. Ecrit également avec le concours des scénaristes chevronnés Dan Frank et Florence Quentin, on retrouve en tête d’affiche Béatrice Dalle entourée de Thierry Fortineau et Hippolyte Girardot.

Alors qu’il prépare un nouveau long-métrage, Maroun Bagdadi chute au domicile de sa famille à Beyrouth, dans la cage d’ascenseur lors de l’ouverture prématurée des portes. Marié, au moment où son épouse allait donner naissance à leur troisième enfant, il décède brutalement à l’âge de 43 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1974 DO The majority is standing strong ( كلنا للوطن ) de Maroun Bagdadi
1975Beyrouth, Ô Beyrouth ( Beirut oh Beirut / Beyrouth ya Beyrouth / بيروت يا بيروت ) de Maroun Bagdadi avec Mireille Maalouf
    + production
DO Kafarkala ( كفركلا ) de Maroun Bagdadi
1976 DO The south is fine, how about you ( الجنوب بخي طمنونا عنكم / el janoub bi khayr, tam’inouna aanhou ) de Maroun Bagdadi
    + production
1977 DO Hommage à Kamal Joumblatt ( greetings to Kamal Jumblat /تحية لكمال جنبلاط / tahiya li Kamal Jumblat ) de Maroun Bagdadi
    + production
1978 DO Ninety ( tes’oun / تسعون ) de Maroun Bagdadi
    + production
DO The most beautiful of all mothers ( ajmal al oumahat / أجمل الأمهات ) de Maroun Bagdadi
    + production
1979 DO We are all for the Fatherland ( Koulouna lil watan ) de Maroun Bagdadi
    + production
    Prix du Jury au festival international du documentaire et du film d’animation de Leipzig, Allemagne

DO Le martyr ( the martyr ) de Maroun Bagdadi
    + production
DO The story of a village and a war (حكاية قرية وحرب ) de Maroun Bagdadi
    + production
DO Hanine ou Hamassat – de Maroun Bagdadi
    + production
1980Coup de cœur ( one from the heart ) de Francis Ford Coppola avec Nastassja Kinski
    Seulement stagiaire
DO Whispers ( همسات أو حنين إلى أرض الحرب ) de Maroun Bagdadi
    + production
DO La procession ( the procession ) de Maroun Bagdadi
    + production
1981 CM Chambre 666 – de Wim Wenders avec Michelangelo Antonioni
    Seulement interprétation
1982Les petites guerres ( al houroub al saghira / حروب صغيرة ) de Maroun Bagdadi avec Roger Hawa
    + scénario & production
1983 DO Beyrouth 83 – de Maroun Bagdadi
    + production
DO Harb aala el harb – de Maroun Bagdadi
    + production
1987L’homme voilé – de Maroun Bagdadi avec Bernard Giraudeau
    + scénario
TV Médecins des hommes – de Maroun Bagdadi avec Robin Renucci
    Série – Réalisation & scénario de l’épisode « Liban, le pays du miel et de l’encens »
1988 TV Les jupons de la révolution – de Maroun Bagdadi avec Richard Bohringer
    Série – Réalisation & scénario de l’épisode « Marat »
1989 TV Les cadavres exquis de Patricia Highsmith ( chillers / tales ) de Maroun Bagdadi avec Jean-Pierre Cassel
    Série – Réalisation de l’épisode « L’épouvantail / Slowly, slowly in the wind »
1990Hors la vie – de Maroun Bagdadi avec Hippolyte Girardot
    + scénario
    Prix du jury au festival du cinéma de Cannes, France
1992La fille de l’air – de Maroun Bagdadi avec Béatrice Dalle
    + scénario
Fiche créée le 19 août 2013 | Modifiée le 6 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 2357 fois
PREVIOUSAntonio Badú || Maroun Bagdadi || Jean-Pierre BagotNEXT