CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marcel Dalio
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Martin Balsam



Date et Lieu de naissance : 4 novembre 1919 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 13 février 1996 (Rome, Italie)
Nom Réel : Martin Henry Balsam

ACTEUR
Image
1965 Des clowns par millier (a thousand clowns) de Fred Coe avec Jason Robards Jr. & Barbara Harris
Image
1967 Hombre – de Martin Ritt avec Paul Newman, Fredric March, Richard Boone & Diane Cilento
Image
1971 À vous de juger (il vero e il falso) de Eriprando Visconti avec Terence Hill & Adalberto Maria Merli
Image
1976 L’ombre d’un tueur (con la rabbia agli occhi) de Antonio Margheriti avec Yul Brynner & Barbara Bouchet

Martin Balsam est né le 4 novembre 1919 dans une famille juive du Bronx. Il est l’aîné de trois enfants. Son père, Albert Balsam, est fabricant de vêtements de sport pour femmes, sa mère, Lillian, est femme au foyer. Il fait ses études secondaires au Lycée DeWitt Clinton du Bronx où il découvre sa passion pour la scène en participant à des pièces montées par le club de théâtre. Après le lycée, il suit une formation de comédien à l’atelier d’art dramatique de la «New School» de New York dirigé par le metteur en scène Erwin Piscator. Pour payer ses études, il fait des figurations au théâtre, notamment dans la pièce «Ghost for sale» en 1941. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il sert dans l’Armée de l’Air.

Démobilisé, Martin Balsam est employé comme placeur au Radio City Music Hall de New York. En 1947, il intègre l’Actor Studio nouvellement fondé par Cheryl Crawford, Elia Kazan et Robert Lewis. Il est formé à la Méthode Stanislavski par Elia Kazan et Lee Strasberg. Dès la fin des années quarante, il joue des petits rôles à Broadway dans des pièces de John Finch, Shakespeare et Tennessee Williams et fait ses premières apparitions à l’écran dans quelques épisodes de séries télévisées. Martin Balsam marque le théâtre new-yorkais avec son interprétation dans «You know I can’t hear you when the water’s running» entre 1967 et 1969, un spectacle composé de quatre pièces en un acte écrites par Robert Anderson qui lui vaut le Tony Award du meilleur comédien en 1968.

C’est en 1954 que Martin Balsam fait son entrée dans le monde du cinéma en jouant un rôle secondaire auprès de Marlon Brando dans «Sur les quais» réalisé par son professeur Elia Kazan. Après une parenthèse consacrée à la scène, il revient devant les caméras en 1957 pour incarner un des douze jurés dans «Douze hommes en colère» de Sidney Lumet puis pour jouer le sergent Baker «La chute des héros» réalisé par Karl Malden. Pendant une douzaine d’années, il enchaîne les rôles de complément, dont les plus mémorables restent celui du détective dans «Psychose» (1960) de Alfred Hitchcock, le chef de la police dans «Les nerfs à vif» (1962) de Jack Lee Thompson ou le sympathique Arnold dans «Des clowns par millier» (1965) de Fred Coe, une interprétation récompensée par l’Oscar du meilleur second rôle masculin en 1966. Il est aussi à l’affiche de trois westerns de qualité: «Hombre» (1967) de Matin Ritt avec Paul Newman, «Un homme fait la loi» (1969) de Burt Kennedy avec Burt Lancaster et «Little Big Man» (1970) de Arthur Penn avec Dustin Hoffman.

Dès le début des années 1970, Martin Balsam tourne beaucoup en Italie où il devient une véritable vedette de premier plan avec des films de gangsters comme «Confession d’un commissaire de police au procureur de la république» (1970) de Damiano Damiani, «Le conseiller» (1973) de Alberto De Martino ou «La saison des assassins» (1975) de Marcello Andrei. Il poursuit sa carrière des deux côtés de l’Atlantique jusqu’au milieu des années 1990 pour le cinéma et la télévision. Le 13 février 1996, l’acteur décède à Rome, terrassé par une crise cardiaque à l’âge de 76 ans. Il est enterré au cimetière de Cedar Park à Emerson dans New Jersey. Martin Balsam a été marié et a divorcé de Pearl Somner (1952/54) et de Joyce Van Patten (1957/62), la mère de sa fille, la future actrice Talia Balsam. En 1963, il a épousé Irene Miller, la mère de ses deux autres enfants, dont il vivait séparé depuis plusieurs années.

© Pascal DONALD

copyright
1954 Sur les quais ( on the waterfront ) de Elia Kazan avec Marlon Brando
1957Douze hommes en colère ( twelve angry men ) de Sidney Lumet avec Henry Fonda
La chute des héros ( time limit ) de Karl Malden avec Richard Widmark
1958La fureur d’aimer ( Marjorie Morningstar ) de Irving Rapper avec Natalie Wood
1959Al Capone – de Richard Wilson avec Rod Steiger
Au milieu de la nuit ( middle of the night ) de Delbert Mann avec Kim Novak
1960Psychose ( psycho ) de Alfred Hitchcock avec Janet Leigh
Quand la guerre finira / La grande pagaille ( tutti a casa ) de Luigi Comencini avec Carla Gravina
1961Le troisième homme était une femme ( Ada ) de Daniel Mann avec Susan Hayward
Diamants sur canapé / Diamants au déjeuner ( breakfast at Tiffany’s ) de Blake Edwards avec Audrey Hepburn
1962Les nerfs à vif ( Cape Fear ) de Jack Lee Thompson avec Gregory Peck
L’arsenal de la peur ( the captive city / la città prigioniera / conquered city ) de Joseph Anthony avec David Niven
1963Mercredi soir, neuf heures ( who’s been sleeping in my bed ? ) de Daniel Mann avec Dean Martin
Sept jours en mai ( seven days in may ) de John Frankenheimer avec Ava Gardner
1964Les ambitieux / Les profiteurs ( the carpetbaggers ) de Edward Dmytryk avec Alan Ladd
    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA

Youngblood Hawke – de Delmer Daves avec Mary Astor
1965Harlow, la blonde platine ( Harlow ) de Alex Segal avec Carroll Baker
Aux postes de combat ( the Bedford incident ) de James B. Harris avec Sidney Poitier
Des clowns par millier ( a thousand clowns ) de Fred Coe avec Jason Robards Jr.
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Laurel d’Or du meilleur second rôle masculin, USA
1966Le renard s’évade à trois heures ( after the fox / caccia alla volpe ) de Vittorio De Sica avec Victor Mature
DO Anyone around my base is it – de Himan Brown
    Seulement voix & narration
1967Hombre – de Martin Ritt avec Paul Newman
1969Moi, Natalie ( me, Natalie ) de Fred Coe avec Patty Duke
Un homme fait la loi ( the good guys and the bad guys ) de Burt Kennedy avec Robert Mitchum
Trilogy / Truman Capote’s trilogy – de Frank Perry avec Beverly Ballard
1970Catch 22 – de Mike Nichols avec Jon Voight
Little Big Man – de Arthur Penn avec Faye Dunaway
Tora ! Tora ! Tora ! – de Richard Fleischer, Toshio Massuda & Kinji Fukasaku avec Jason Robards Jr.
Confession d’un commissaire de police au procureur de la république ( confessione di un commissario di polizza al procuratore della repubblica ) de Damiano Damiani avec Franco Nero
1971Le gang Anderson ( the Anderson tapes ) de Sidney Lumet avec Sean Connery
Chronique d’un homicide ( imputazione di un omicidio per uno studente ) de Mauro Bolognini avec Valentina Cortese
La colonna infame – de Nello Risi avec Lucia Bosè
À vous de juger / Les manœuvres criminelles d’un procureur de la République ( il vero e il falso ) de Eriprando Visconti avec Terence Hill
1972Le numéro quatre ( the man ) de Joseph Sargent avec James Earl Jones
1973Le cercle noir ( the stone killer ) de Michael Winner avec Charles Bronson
Le conseiller ( il consigliori / el consejero / the counsellor / counselor at crime ) de Alberto De Martino avec Tomas Milian
Désirs d’été, rêves d’hiver ( summer wishes, winter dreams ) de Gilbert Gates avec Sylvia Sidney
1974Les pirates du métro ( Pelham 1-2-3 / the taking of Pelham 1.2.3. ) de Joseph Sargeant avec Walter Matthau
Le crime de l’Orient Express ( murder on the Orient Express ) de Sidney Lumet avec Ingrid Bergman
Le juge et la maffia ( corruzione al palazzo di giustizia ) de Marcello Aliprandi avec Fernando Rey
Cipolla Colt ( il cipollaro / el cibollero / cry, Onion ! / los locos del oro negro / the smell of onion / spaghetti western / Zwiebel-Jack räumt auf ) de Enzo G. Castellari avec Franco Nero
1975Liquidez l’inspecteur Mitchell ( Mitchell ) de Andrew V. McLaglen avec John Saxon
La saison des assassins ( il tempo degli assassini / season for assassins / the time of the assassins ) de Marcello Andrei avec Magali Noël
Les hommes du président ( all the president’s men ) de Alan J. Pakula avec Dustin Hoffman
1976Pronto ad uccidere / Meet him and die / Risking – de Franco Prosperi avec Elke Sommer
L’ombre d’un tueur ( con la rabbia agli occhi / angers in his eyes / death rage ) de Antonio Margheriti avec Yul Brynner
Un tueur dans la foule ( two minute warning ) de Larry Peerce avec Charlton Heston
Raid sur Entebbe ( raid on Entebbe ) de Irvin Kerschner avec Peter Finch
La sentinelle des maudits ( the sentinel ) de Michael Winner avec Ava Gardner
1977Diamants de sang ( diamanti sporchi di sangue ) de Fernando di Leo avec Barbara Bouchet
La quatrième rencontre ( occhi dalle stelle / eyes behind the stars ) de Mario Gariazzo avec Nathalie Delon
Banco à Las Vegas ( silver bears / fool’s gold ) de Ivan Passer avec Michael Caine
1978Le justicier au gardenia ( Gardenia, il giustiziere della mala ) de Domenico Paolella avec Eleonora Vallone
1979Cuba – de Richard Lester avec Chris Sarandon
There goes the bride – de Terry Marcel avec Twiggy
1980L’avvertimento – de Damiano Damiani avec Giuliano Gemma
La salamandre ( the salamander ) de Peter Zinner avec Anthony Quinn
1983Une proie pour la mort ( innocent prey ) de Colin Eggleston avec Kit Taylor
1984The goodbye people – de Herb Gardner avec Pamela Reed
St. Elmo’s fire – de Joel Schumacher avec Demi Moore
Le justicier de New York ( death wish III ) de Michael Winner avec Deborah Raffin
1985Delta force ( the delta force ) de Menahem Golan avec Lee Marvin
Whatever it takes – de Bob Demchuck avec Thomas Barbour
P.I. private investigations / Private investigations – de Nigel Dick avec Anthony Zerbe
1986Blood commando / Frères de sang ( sporca insegna del coraggio ) de Tonino Valerii avec Bo Svenson
Etranger de l’espace ( hermano del espacio / fratello dello spacio ) de Mario Gariazzo avec Agostina Belli
1989Deux yeux maléfiques ( due occhi diabolici / two evil eyes ) de George A. Romero & Dario Argento avec Harvey Keitel
    Segment « The black cat » de Dario Argento
1990L’ultima partita / The last match / Opponent – de Fabrizio De Angelis avec Ernest Borgnine
1991Les nerfs à vif ( Cape Fear ) de Martin Scorsese avec Jessica Lange
1993Le silence des jambons ( the silence of the hams / il silenzio dei prosciutti ) de Ezio Greggio avec Shelley Winters
1994Soldato ignoto – de Marcello Aliprandi avec Angelo Orlando
1995Legend of the spirit dog – de Martin Goldman & Michael Spencer avec Morgan Btittany
Fiche créée le 24 mars 2013 | Modifiée le 20 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 2273 fois
PREVIOUSAntoine Balpêtré || Martin Balsam || Jacques BalutinNEXT