CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Om Puri
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Martine Kelly



Date et Lieu de naissance : 15 février 1945 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 4 juin 2011 (Paris, France)
Nom Réel : Martine Marie-Hélène Henrard

ACTRICE
Image
1967 Les grandes vacances – de Jean Girault avec Louis de Funès, Claude Gensac, Olivier de Funès & Jacques Dynam
Image
1970 La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil (lady in a car) de Anatole Litvak avec Samantha Eggar & Oliver Reed
Image
1972 Les fous du stade – de Claude Zidi avec Gérard Rinaldi, Jean Sarrus, Jean-Guy Fechner & Gérard Filipelli
Image
1975 Les mal partis – de Sébastien Japrisot avec France Dougnac, Marie Dubois, Jean Gaven & Richard Leduc

Née le 15 février 1945 à Paris, Martine Kelly apparaît pour la première fois au cinéma dans «Des garçons et des filles» (1967) de Etienne Périer. Dans cette comédie, des jeunes garçons et filles décident de vivre en communauté dans un pavillon avant de déchanter. Les interprètes sont notamment Nicole Garcia, Ludmila Mikaël ou Marc Porel qui font également leurs débuts à l’écran.

Quelques mois plus tard, Martine Kelly intègre la distribution d’une comédie à succès «Les grandes vacances» de Jean Girault avec Louis de Funès. Elle compose le rôle de Shirley MacFarrell accueillie pendant les vacances scolaires dans un pensionnat pour enfants aisés tenu par Louis de Funès qui entraîne son fils cadet dans les distractions parisiennes. En 1969, sa collaboration avec le comique va se poursuivre dans deux autres films, «Hibernatus» de Edouard Molinaro et «L’homme orchestre» de Serge Korber. Entre-temps, elle joue avec Elvire Popesco sur la scène du Théâtre des Ambassadeurs dans la pièce «La dame de Chicago» (1968) de Frédéric Dard mise en scène par Jacques Charon. Parallèlement, elle mène discrètement une carrière de chanteuse ce qui lui vaut de participer à la création en France de la comédie musicale «Hair» avec Julien Clerc au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Elle enregistre sans grand succès quelques disques dont les titres sont composés par Guy Skornik. En 1976, elle intègre la distribution de la comédie musicale télévisée «Emilie ou la petite sirène 76» de Michel Berger inspiré de Andersen avec France Gall dans le rôle-titre.

Par la suite, Martine Kelly reste cantonnée dans des comédies qui ne sont pas de la qualité de ses premiers films. Elle obtient un des rôles principaux de la production de série B «La guerre des espions» (1971) de Jean-Louis Van Belle, réalisateur de films pornographiques, avec Félix Marten, Marcel Zanini, Maurice Biraud, Jacques Balutin ou Pierre Doris. À deux reprises, elle est la partenaire des «Les Charlots» dans «Les fous du stade» de Claude Zidi et «Les Charlots font l’Espagne» de Jean Girault en 1972. La même année, elle participe à la création de «Duos sur canapé» de Marc Camoletti avec Darry Cowl au Théâtre Michel. Sa composition dans le film «Miss O’Gynie et les hommes fleurs» (1973) de Samy Pavel avec Niels Arestrup et son mari Richard Leduc passe inaperçue. En 1974, elle apparaît furtivement auprès de Michael Caine dans «Marseille contrat» de Robert Parrish, dans la comédie «Sérieux comme le plaisir» de Robert Benayoun avec Jane Birkin et dans le film érotique «Histoire d’O» de Just Jaeckin. Elle renoue avec le théâtre de boulevard en participant à plusieurs pièces de l’émission «Au Théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh et remplace Nicole Calfan dans «Joyeuses Pâques» (1980) de Jean Poiret jouée triomphalement dans plusieurs théâtres parisiens. Dans un registre plus sérieux, elle est la partenaire de Laurent Terzieff dans «Le philanthrope» (1979) de Christopher Hampton.

Après un second rôle dans «La vie est un roman» (1982) de Alain Resnais, Martine Kelly abandonne sa carrière d’actrice pour se consacrer à la production. Ainsi, on retrouve son nom aux génériques de productions ambitieuses «La passion Van Gogh» (1989) de Samy Pavel avec Irène Jacob ou «Berlin-Niagara» (1996) de Peter Sehr avec Charles Berling. À l’âge de 66 ans, Martine Kelly décède des suites d’un cancer le 4 juin 2011 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1967Des garçons et des filles – de Etienne Périer avec Marc Porel
Les grandes vacances – de Jean Girault avec Louis de Funès
1969Hibernatus – de Edouard Molinaro avec Yves Vincent
L’homme orchestre – de Serge Korber avec Olivier de Funès
1970La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil ( lady in a car / the lady in the car with glasses and a gun ) de Anatole Litvak avec Oliver Reed
La guerre des espions / Bastos, ma sœur préfère le colt 45 – de Jean-Louis Van Belle avec Félix Marten
1972Les fous du stade – de Claude Zidi avec Gérard Rinaldi
Les Charlots font l’Espagne – de Jean Girault avec Jean Sarrus
1973Miss O’Gynie et les hommes fleurs – de Samy Pavel avec Niels Arestrup
1974Marseille contrat ( the destructors / the Marseille contract ) de Robert Parrish avec Anthony Quinn
Sérieux comme le plaisir – de Robert Benayoun avec Jane Birkin
Histoire d’O – de Just Jaeckin avec Udo Kier
La fille d’Amérique ( the crazy american girl ) de David Newman avec Daniel Cauchy
1975Les mal partis – de Sébastien Japrisot avec Jean Gaven
1982La vie est un roman – de Alain Resnais avec Vittorio Gassman
1987Les pyramides bleues – de Arielle Dombasle avec Omar Sharif
CM Le vampire et le lapin – de Boris Bergman avec Jean-Pierre Kalfon
1989La veillée / La passion Van Gogh – de Samy Pavel avec Irène Jacob
    Seulement production
1992Orlando – de Sally Potter avec Tilda Swinton
    Seulement production
1996Berlin Niagara ( obsession ) de Peter Sehr avec Daniel Craig
    Seulement productrice exécutive
Fiche créée le 6 août 2014 | Modifiée le 19 août 2014 | Cette fiche a été vue 7727 fois
PREVIOUSJim Kelly || Martine Kelly || Nancy KellyNEXT