CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Victor Sjöström
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mary Marquet



Date et Lieu de naissance : 14 avril 1895 (Saint-Petersbourg, Russie)
Date et Lieu de décès : 29 août 1979 (Paris, France)
Nom Réel : Micheline Marie Marguerite Delphine Marquet

ACTRICE

Petite fille de Delphine Marquet de la Comédie Française, nièce de Louise Marquet, danseuse étoile, fille des comédiens Marcel Marquet et Louise Loisel, Micheline voit le jour le 14 avril 1895, à Saint-Pétersbourg en Russie où ses parents ont signé contrat. Au début du vingtième siècle, la famille Marquet revient s’installer à Paris.

En 1909, sous le nom de Mary Marquet, la jeune fille fait ses débuts sur scène à Marseille, aux côtés de ses parents, dans «Anthony», une pièce de Alexandre Dumas Père. En 1915, la jeune comédienne est engagée par Sarah Bernhardt pour jouer dans son théâtre parisien «La tour de Nesles». Elle interprète ensuite pour plus de deux cents représentations le jeune Duc de Reichstadt, «L’aiglon», de Edmond Rostand. C’est un triomphe et Mary affiche ouvertement sa liaison avec le génial auteur. En 1921, elle divorce de son premier mari, le comédien Maurice Escande, pour suivre son nouvel amour Firmin Gémier au Théâtre Antoine. De cette rencontre naîtront des créations de pièces de Claude Farrère et de Pierre Frandaie. En 1923, elle fait son entrée à la Comédie Française et en devient Sociétaire cinq ans plus tard. Pendant plus de deux décennies, Mary y sert les plus grands auteurs de la littérature française. Parallèlement, Mary travaille au Théâtre Français. Très accaparée par la scène, Mary Marquet néglige le cinéma. Mis à part quelques films muets dont le dernier film de Sarah Bernhardt, «La voyante» (1923), elle apparaît en 1933 dans «Sapho» de Léonce Perret et, en 1939, dans «Les perles de la couronne» de Sacha Guitry, et ce malgré un mariage éclair et tumultueux avec l’acteur Victor Francen.

Pendant les hostilités, Mary Marquet continue à se produire au théâtre. Elle donne également deux cents récitals de poésie et comme beaucoup d’autres comédiens de l’époque, participe aux manifestations mondaines organisées par la puissance occupante. En 1943, elle intervient en vain pour empêcher son fils, François qu’elle a eu avec l’acteur Firmin Gémier, d’être déporté pour fait de résistance. Il mourra en déportation à Buchenwald en janvier 1944. Elle est emprisonnée cinq mois à la libération mais aucunes charges ne sont retenues contre elle. La comédienne ne retrouve les planches qu’en 1946 dans des théâtres de boulevard. Elle réapparaît sur les écran en 1949, pour «Le quatre-vingt-quatre prend des vacances» de Léo Joannon. Par la suite, la tragédienne se mue en actrice comique. Sa prestance et son mètre quatre-vingts en font une comédienne de composition parmi les plus demandées pour les vingt-cinq ans à venir. Parmi ses rôles les plus marquants, nous pouvons citer: la Marquise de Maintenon dans «Si Versailles m’était conté» (1953) de Sacha Guitry, la reine mère Elisabeth de Moldavie dans «Arsène Lupin contre Arsène Lupin» (1962), la mère supérieure dans «La grande vadrouille» (1966) de Gérard Oury avec Louis de Funès et Bourvil, la vieille duchesse dans «La merveilleuse visite» (1973) de Marcel Carné et la mère de «Casanova» (1974) pour les aventures amoureuse du célèbres libertin vénitien réalisées par Federico Fellini. Elle tourne aussi pour la télévision des dramatiques et des séries.

Après une vie faite de tragédie mais aussi d’éclatants succès, la Grande Dame du théâtre et de l’écran s’éteint le 29 août 1979, à Paris, victime d’une crise cardiaque. Mary Marquet sera inhumée au cimetière de Montmartre.

© Philippe PELLETIER - Sources «Ce que j’ose dire…» de Mary MARQUET, Jean Dullis éditeur ©

copyright
1913 CM De medeminaars – de Alfred Machin
CM Les frères ennemis – de Henri Pouctal avec Rolla Norman
1914 CM Dévouement fraternel – de René Leprince avec Jean Dax
1915 CM Sacrifice fraternel – de René Leprince avec Jean Dax
1916 CM Dalila – de ? avec Jean Yonnel
1917 CM Ruy Blas – de ?
    Participation non confirmée
La petite du sixième – de René Hervil & Louis Mercanton avec Georges Tréville
1922La ferme du Choquart – de Jean Kemm avec Maurice Escande
1923La voyante – de Léon Abrams & Louis Mercanton avec Sarah Bernhardt
1933Sapho – de Léonce Perret avec Jean Max
1934 CM Un soir à la Comédie Française – de Léonce Perret avec Fernand Ledoux
1937Les perles de la couronne – de Sacha Guitry avec Raimu
1949Le quatre-vingt-quatre prend des vacances – de Léo Joannon avec Yves Deniaud
Interdit au public – de Fred Pasquali avec Jacques Erwin
1950Foyer perdu / Tu es un imbécile – de Jean Loubignac avec Aimé Clariond
1951Drôle de noce – de Léo Joannon avec Julien Carette
Piédalu fait des miracles – de Jean Loubignac avec Raymond Cordy
Un jour avec vous – de Jean-René Legrand avec Arletty
1952Minuit quai de Bercy – de Christian Stengel avec Erich von Stroheim
Lettre ouverte / Lettre ouverte à un mari / Jaloux comme un tigre – de Alex Joffé avec Robert Lamoureux
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Charles Vanel
1954Le secret de sœur Angèle – de Léo Joannon avec Sophie Desmarets
1955Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Daniel Gélin
Les hommes en blanc – de Ralph Habib avec Raymond Pellegrin
1956La loi des rues – de Ralph Habib avec Silvana Pampanini
Quelle sacrée soirée / Nuit blanche et rouge à lèvres – de Robert Vernay avec Noël Roquevert
1958Drôle de phénomènes – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
1960Au voleur ! / L’affaire Nabob ( affäre Nabob ) de Ralph Habib avec Perette Pradier
1961Landru – de Claude Chabrol avec Charles Denner
1962Nous irons à Deauville – de Francis Rigaud avec Louis de Funès
Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Jean-Claude Brialy
1965La vie de château – de Jean-Paul Rappeneau avec Catherine Deneuve
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Darry Cowl
1966Le jardinier d’Argenteuil / Le faussaire d’Argenteuil – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Bourvil
1967Des garçons et des filles – de Etienne Périer avec Marc Porel
Ce sacré grand-père – de Jacques Poitrenaud avec Michel Simon
1968Phèdre – de Pierre Jourdan avec Marie Bell
Bruno, l’enfant du dimanche – de Louis Grospierre avec Roger Hanin
1973La merveilleuse visite – de Marcel Carné avec Lucien Barjon
Par ici la monnaie / Les démerdards – de Richard Balducci avec Pierre Dac
1974Le mouton enragé – de Michel Deville avec Jean-Pierre Cassel
CM La bonne nouvelle – de André Weinfeld avec Michel Duchaussoy
Casanova ( il Casanova di Federico Fellini ) de Federico Fellini avec Donald Sutherland
Le polygame – de Maurice Jacquin avec Sacha Briquet
1975Le malin plaisir – de Bernard Toublanc-Michel avec Anny Duperey
Opération Lady Marlène – de Robert Lamoureux avec Bernard Menez
1976Une fille cousue de fil blanc – de Michel Lang avec France Dougnac
Fiche créée le 28 mai 2006 | Modifiée le 7 avril 2010 | Cette fiche a été vue 8722 fois
PREVIOUSMaría Elena Marqués || Mary Marquet || Colette MarsNEXT