CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gene Kelly
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maureen Stapleton



Date et Lieu de naissance : 21 juin 1925 (Troy, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 13 mars 2006 (Lenox, Massachusetts, USA)
Nom Réel : Lois Maureen Stapleton

ACTRICE

Lois Maureen Stapleton naît le 21 juin 1925 dans la ville de Troy dans l’état de New York. À peine âgée de dix-huit ans elle quitte sa famille avec quelques dollars en poche pour tenter sa chance à New York. Elle fait les métiers les plus insolites pour se payer des cours d’art dramatique. Elle débute vraiment au théâtre, en 1946, dans «The playboy of the Western World» de l’Anglo-Irlandais JM Synge. Elle interprète, à Broadway, Seraffina della Rosa dans «The rose tattoo» en 1951 et la Lady Torrance de «Orpheus descending », toutes les deux des pièces de Tennessee Williams. Les rôles principaux en seront confiés ultérieurement à Anna Magnani, deux fois plus âgée qu’elle, pour les adaptations cinématographiques.

Maureen Stapleton a déjà passé la trentaine quand elle tourne pour la première fois au cinéma en 1958. Certes elle n’a pas un physique à la Marilyn Monroe, mais c’est une comédienne née. Elle donne la réplique à Montgomery Clift dans un film au titre révélateur «Cœurs à la dérive». Quant à Sidney Lumet, il ne peut que remarquer une actrice au talent si particulier. Il la met en présence de partenaires à sa hauteur. Elle côtoie Marlon Brando dans «L’homme à la peau de serpent» (1959), adaptation de «Orpheus descending» où elle n’a cette fois qu’un rôle secondaire. Elle est la partenaire de la grande vedette italienne de l’époque Raf Vallone dans «Vu du pont» (1961). Elle partage ensuite l’affiche avec Janet Leigh et Dick Van Dyke dans «Bye bye birdie» (1963), comédie musicale de George Sidney. En 1969, elle reçoit un Golden Globe du meilleur second rôle féminin pour sa prestation, aux côtés de Burt Lancaster et Dean Martin, dans «Airport» de George Seaton.

Tout en poursuivant une très grande carrière à la scène, Maureen Stapleton est aussi présente sur les écrans dans les années soixante-dix mais aussi quatre-vingts. Elle est spécialisée dans les rôles difficiles. Elle apparaît souvent en femme caractérielle ou dépressive. Les scénaristes la veulent mal peignée et particulièrement négligée. Sa vie personnelle va aussi à la dérive. Mariée une première fois en 1949 avec un homme d’affaires dont elle aura deux enfants, elle divorce en 1959. Elle se remarie en 1963 avec le scénariste David Rayfiel qu’elle quitte trois ans plus tard. Se donnant à fond dans son métier, elle ne s’épargne guère et a tendance à user des remontants divers et variés pour, pense-t-elle tenir le coup. Elle doit faire des cures. Elle racontera ses galères dans ses mémoires. Et pourtant, quelle grande actrice dont le talent est reconnu des plus difficiles critiques nord-américaines. De très nombreuses distinctions lui sont décernées notamment pour «Intérieurs» de Woody Allen en 1978 et «Reds» de Warren Beatty avec Diane Keaton en 1981. Elle apparaît dans le sympathique film «Cocoon» (1985) et sa suite en 1988, où des retraités menés par Don Ameche s’en donnent à cœur joie.

Maureen Stapleton se fait ensuite un peu plus rare au cinéma mais reste très demandée par la télévision. Elle tourne un dernier film «Living and dining» de Doug Stone à près de quatre-vingts ans. Elle décède à New York des suites de bronchites chroniques. C’est une très grande artiste qui tire sa révérence, une femme tourmentée et captivante comme ces ciels d’Irlande, le pays d’origine de ses ancêtres que son prénom nous rappelle.

© Caroline HANOTTE

copyright
1958Cœurs à la dérive ( lonelyhearts / Miss Lonelyheart ) de Vincent J. Donehue avec Montgomery Clift
1959L’homme à la peau de serpent ( the fugitive kind ) de Sidney Lumet avec Marlon Brando
1961Vu du pont ( a view from the bridge ) de Sidney Lumet avec Raf Vallone
1963Bye bye Birdie – de George Sidney avec Janet Leigh
1968Trilogy / Truman Capote’s trilogy – de Frank Perry avec Martin Balsam
1969Airport – de George Seaton avec Burt Lancaster
    Golden Globe du meilleur second rôle féminin de cinéma, USA
1971Un été 42 ( summer of 42 ) de Robert Mulligan avec Jennifer O’Neill
    Seulement voix – Non créditée
Chambre 719 ( Plaza Suite ) de Arthur Hiller avec Walter Matthau
1972 DA Dig – de John Hubley
    Seulement voix
1974 DO Busby Berkeley – de Russ Jones avec Dennis Morgan
    Seulement apparition
DA Voyage to next – de Faith Hubley & John Hubley
    Seulement voix
1978Intérieurs ( interiors ) de Woody Allen avec Sam Waterston
    Prix LAFCA du meilleur second rôle féminin par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix NYFCC du meilleur second rôle féminin par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

Le coureur trébuche ( the runner stumbles ) de Stanley Kramer avec Dick Van Dyke
1979L’amour sur béquilles ( lost and found ) de Melvin Frank avec George Segal
1980On the right track – de Lee Philips avec Norman Fell
1981Fanatique ( the fan ) de Edward Bianchi avec James Garner
Reds – de Warren Beatty avec Diane Keaton
    Oscar du meilleur second rôle féminin, USA

    BAFTA du meilleur second rôle féminin aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix LAFCA du meilleur second rôle féminin par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA
1983 DO Montgomery Clift – de Claudio Masenza avec Jack Carson
    Seulement apparition
DO America and Lewis Hine – de Nina Rosenblum
    Seulement voix
1984Johnny le dangereux ( Johnny Dangerously ) de Amy Heckerling avec Michael Keaton
1985Cocoon – de Ron Howard avec Don Ameche
DA The comic eye – de Faith Hubley & John Hubley
    Seulement voix
1986Une baraque à tout casser ( the money pit ) de Richard Benjamin avec Tom Hanks
La brûlure ( heartburn ) de Mike Nichols avec Jack Nicholson
1987Sweet Lorraine – de Steve Gomer avec Giancarlo Esposito
Bienvenue au paradis ( made in heaven ) de Alan Rudolph avec Don Murray
Cinglée ( nuts ) de Martin Ritt avec Barbra Streisand
1988Doin’ time on planet earth – de Charles Matthau avec Roddy McDowall
Liberace : Behind the music – de David Greene avec Victor Garber
Cocoon, le retour ( Cocoon : The return ) de Daniel Petrie avec Steve Guttenberg
1992Un faire-part à part ( passed away ) de Charlie Peters avec Bob Hopkins
1994The last good time – de Bob Baladan avec Armin Mueller-Stahl
La mère idéale ( trading mom / the mommy market ) de Tia Brelis avec Sissy Spacek
1995 DO A history of women photographers – de Nina Rosenblum
    Seulement voix
1996 DA My universe inside out – de Faith Hubley
    Seulement voix
Addicted to love (Forlorn ) de Griffin Dunne avec Matthew Broderick
1998Wilbur Falls ( dead silence ) de Juliane Glantz avec Danny Aiello
2001 DO Broadway : The golden age, by the legends who were there / Broadway : The golden age – de Rick McKay avec Fay Wray
    Seulement apparition
2003Living and dining – de Doug Stone avec John Tague
Fiche créée le 27 mars 2006 | Modifiée le 29 mai 2010 | Cette fiche a été vue 4844 fois
PREVIOUSJean Stapleton || Maureen Stapleton || Georges StaquetNEXT