CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Germaine Montero
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maurice Escande



Date et Lieu de naissance : 14 novembre 1892 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 10 février 1973 (Paris, France)
Nom Réel : Maurice René Escande

ACTEUR

Maurice Escande voit le jour à Paris, le 14 novembre 1892. Fils de diplomate, il passe une grande partie de son enfance en Extrême-Orient avant de revenir en France et de poursuivre sa scolarité au Lycée Saint-Louis, mais, il ne se montre guère passionné par ses études. Adolescent, il voit une pièce au théâtre de l’Odeon et décide de devenir comédien. Il suit les cours de Denis d’Inès et fait de modestes débuts au Théâtre des Arts dans «Les frères Karamazoff» avec Jacques Copeau, Charles Dullin et Louis Jouvet. Puis, il se présente au concours d’entrée au Conservatoire et décroche le premier prix de comédie et un deuxième prix de tragédie en juillet 1912. Elève de la classe de Raphaël Duflos, il interrompt sa formation pour partir au front lors de la Première Guerre Mondiale.

Démobilisé, Maurice Escande se produit à l’Odéon, dirigé par Paul Gavault, et reprend ses études au Conservatoire d’où il sort avec un premier prix en 1918. Il entre aussitôt à la Comédie-Française et fait ses débuts le 17 juillet dans «Phèdre» de Racine avec Paul Mounet et Madeleine Roch. Après quatre-vingt-dix rôles, il refuse le sociétariat et quitte le Français en décembre 1925 pour le boulevard. En 1934, à la demande de Cécile Sorel, il revient dans la maison de Molière et accepte d’en devenir sociétaire jusqu’en 1956 avec une brève rupture entre 1946 et 1948. Nommé doyen, il reprend les rênes de la Comédie-Française alors en pleine crise en 1960. Pendant dix ans d’administration générale, il apaise les tensions et ouvre le répertoire aux auteurs contemporains, puis devient Administrateur Générale Honoraire jusqu’à la fin de sa vie. Ses cours verront passer quelques futurs comédiens célèbres, parmi lesquels: Georges Marchal, Marthe Mercadier, Dany Robin, Micheline Boudet, Jacques Charon et Michel Bouquet.

Pour le cinéma, Maurice Escande débute dans des rôles de jeunes premiers à la fin des années dix. Avec l’arrivée du cinéma parlant, sa prestance aristocratique et sa diction parfaite sont des atouts majeurs pour des adaptations théâtrales par Yves Mirande, Marcel Pagnol et Sacha Guitry. Il s’illustre également dans des interprétations de personnages historiques comme, entre-autres, le Duc de Buckingham dans «Les trois mousquetaires» (1932) de Henri Diamant-Berger, Jean Borgia Duc de Gandie dans «Lucrèce Borgia» (1935) de Abel Gance, le seigneur du village de «La Marseillaise» (1937) de Jean Renoir, le Général von Neipperg dans «Madame Sans-Gêne» (1941) de Roger Richebé, le Prince de Condé dans «Le capitan» (1945) de Robert Vernay, le Cardinal de Rohan dans «L’affaire du collier de la reine» (1945) de Marcel L’Herbier et Louis XV dans le «Napoléon» (1954) de Sacha Guitry. Plus d’une cinquantaine de longs-métrages à son actif, sans jamais atteindre la tête d’affiche, mais dans lesquels il se révèle être un précieux faire-valoir pour des actrice telles que: Marie Bell, Arletty, Danielle Darrieux, Elvire Popesco, Viviane Romance, Odette Joyeux, Michèle Morgan, Micheline Presle et Brigitte Bardot.

Quelques mois entre 1921 et 1922, Maurice Escande fut l’époux de la grande tragédienne Mary Marquet. Ils joueront ensemble sur scène encore longtemps après leur séparation et resterons très amis. Jamais plus l’acteur ne se remariera, sa préférence étant réservée aux garçons. Atteint d’un cancer, le comédien qui brillât plus de cinquante ans sur le théâtre français, s’éteint à Paris le 10 février 1973. Son corps est inhumé au cimetière de Montrouge en région parisienne.

© Pascal DONALD

copyright
1917 CM Un vol étrange – de Henri Desfontaines avec Andrée Pascal
1918Simone – de Camille de Morlhon avec Edmond Duquesne
1920Mademoiselle de la Seiglière – de André Antoine avec Huguette Duflos
L’essor – de Charles Burguet avec Suzanne Grandais
    Sérial en 10 épisodes
    1 : La joie d’amer
    2 : Le trimardeur
    3 : Le regard de l’aigle
    4 : Le Rhin
    5 : Le cirque
    6 : Les ramoneurs
    7 : Dans le sac
    8 : Les romanichels
    9 : Les loups se mangent entre eux
    10 : L’espérance
1921Fromont jeune et Risler aîné – de Henry Krauss avec Andrée Pascal
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
Les trois lys – de Henri Desfontaines avec Jeanne Grumbach
La ferme du Choquart – de Jean Kemm avec Mary Marquet
Les deux soldats – de Jean Hervé avec Daniel Mendaille
1922Molière, sa vie, son œuvre – de Jacques de Féraudy avec Maurice de Féraudy
1924Un gentleman neurasthénique – de Henri Brasier & Emile Poncet avec Robert Pizani
Nantas – de E.B. Donatien avec Lucienne Legrand
1925La damnation de Faust – de Victor Charpentier & Stéphane Passet avec Gabriel Signoret
1931La chance – de René Guissart avec Marie Bell
1932Embrassez-moi – de Léon Mathot avec Tania Fédor
Les trois mousquetaires – de Henri Diamant-Berger avec Andrée Lafayette
    Film en 2 époques
    1 : Les ferrets de la Reine
    2 : Milady
CM La terreur de la Pampa – de Maurice Cammage avec Fernandel
CM Totoche et compagnie – de ? avec Georges Bever
CM Chassé-croisé – de D.B. Maurice avec Milly Mathis
1933Son altesse impériale / Le tszarewitch – de Victor Janson & Jean Bernard-Desrone avec Germaine Aussey
Le gendre de monsieur Poirier – de Marcel Pagnol avec Annie Ducaux
1934 CM Un soir à la Comédie Française – de Léonce Perret avec Madeleine Renaud
1935Les époux scandaleux – de Georges Lacombe avec Jeanne Aubert
Lucrèce Borgia – de Abel Gance avec Edwige Feuillère
Jeunes filles à marier – de Jean Vallée avec Jules Berry
Dora Nelson – de René Guissart avec Elvire Popesco
Le domino vert – de Henri Decoin & Herbert Selpin avec Danielle Darrieux
Les demi vierges – de Pierre Caron avec Marie Bell
CM Le parapluie de Monsieur Bec – de Robert Péguy avec Marguerite Templey
CM Le collier du grand-duc – de Robert Péguy avec Marguerite Templey
1936La garçonne – de Jean de Limur avec Arletty
Sept hommes… une femme – de Yves Mirande avec Saturnin Fabre
Tout va très bien madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Colette Darfeuil
Les petites alliées – de Jean Dréville avec Madeleine Renaud
Les deux gosses – de Fernand Rivers avec Dorville
Les deux gamines – de Maurice Champreux & René Hervil avec Alice Tissot
1937Le messager – de Raymond Rouleau avec Gaby Morlay
Liberté – de Jean Kemm avec Jean Chevrier
La danseuse rouge / La chèvre aux pieds d’or – de Jean-Paul Paulin avec Véra Korène
Cinderella – de Pierre Caron avec Suzanne Dehelly
La Marseillaise – de Jean Renoir avec Lise Delamare
1938Café de Paris – de Yves Mirande avec Simone Berriau
La belle revanche – de Paul Mesnier avec Pauline Carton
Moulin Rouge – de André Hugon avec Lucien Baroux
1939Paris-New York – de Yves Mirande avec Michel Simon
1940Le diamant noir – de Jean Delannoy avec Louise Carletti
1941Madame Sans-Gêne – de Roger Richebé avec Arletty
Bifur trois – de Maurice Cam avec Raymond Aimos
1942La femme que j’ai le plus aimée – de Robert Vernay avec Noël-Noël
Patricia – de Paul Mesnier avec André Alerme
CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Suzy Carrier
    Seulement apparition
1943Le capitaine Fracasse – de Abel Gance avec Fernand Gravey
La vie de plaisir – de Albert Valentin avec Albert Préjean
1944Farandole – de André Zwoboda avec André Luguet
Le père Goriot – de Robert Vernay avec Pierre Renoir
Echec au roy / Echec au roi – de Jean-Paul Paulin avec Odette Joyeux
1945Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
L’affaire du collier de la reine – de Marcel L’Herbier avec Viviane Romance
1946Hyménée – de Emile Couzinet avec Pierre Magnier
1947La renégate – de Jacques Séverac avec Louise Carletti
1948Le diable boiteux – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
D’homme à hommes – de Christian-Jaque avec Hélène Perdrière
1949Monseigneur – de Roger Richebé avec Nadia Gray
Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Gaby Sylvia
1950Coq en pâte – de Charles-Félix Tavano avec Armand Bernard
L’étrange madame X – de Jean Grémillon avec Michèle Morgan
1952Buridan, héros de la tour de Nesle – de Emile Couzinet avec George Rollin
1953Des quintuplés au pensionnat – de René Jayet avec Jean Brochard
La dame aux camélias – de Raymond Bernard avec Micheline Presle
1954Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Le fils de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Brigitte Bardot
1963 DO Les animaux – de Frédéric Rossif
    Seulement voix & narration
1964Comment épouser un premier ministre – de Michel Boisrond avec Pierre Bertin
1966Martin soldat – de Michel Deville avec Marlène Jobert
1970Le cinéma de papa – de Claude Berri avec Yves Robert
Fiche créée le 5 mai 2009 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 6254 fois
PREVIOUSLeon Errol || Maurice Escande || Manolo EscobarNEXT