CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Culp
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maurice Lagrenée



Date et Lieu de naissance : 1er juillet 1893 (Sivry-Courtry, France)
Date et Lieu de décès : 23 mai 1955 (Paris, France)
Nom Réel : Maurice Jules Guichard

ACTEUR

Maurice Lagrenée naît Maurice Jules Guichard le 1er juillet 1893, à Sivry-Courtry petite commune de Seine-et-Marne en région parisienne. Il fait ses études à Paris, aux collèges Rollin et Chaptal puis au lycée Carnot. En 1911, il se présente au Conservatoire de la capitale et entre dans la classe de Georges Berr, célèbre membre et sociétaire de la Comédie-Française de 1886 à 1923. Maurice en sortira diplômé d’un premier prix de comédie.

En 1913, Maurice Lagrenée débute sur scène et fait ses premières apparitions au cinéma pour Léonce Perret et Louis Feuillade, puis il part faire son service militaire et participe à la Première Guerre mondiale. Démobilisé en 1917, il est engagé au Théâtre de l’Odéon. L’année suivante, il intègre brièvement la Comédie-Française avant de retourner sur les Boulevards où il jouera, entre autres, «Chéri» de et avec Colette et Marguerite Moreno, au théâtre Daunou en 1925.

Entre temps, Maurice Lagrenée revient devant les caméras en 1917. Beau et séduisant jeune premier, il apparaît en tête d’affiche, dans une vingtaine de productions jusqu’à l’arrivée du cinéma parlant. Il va notamment donner la réplique à Gabrielle Robinne dans «Expiation» (1918) adaptation d’un roman de Guy de Maupassant par Camille de Morlhon, Louise Lagrange dans «Mimi-Trottin» (1921) de Henri Andréani, Colette Darfeuil dans «Quelqu’un dans l’ombre» (1924) de Marcel Manchez et Huguette Duflos dans «Chantage» (1927) de Henri Debain. Un début de parcours un peu fade, qui ne laisse pas de grands souvenirs dans l’histoire cinématographique, si ce n’est peut-être son rôle de Jacques Cottereau, fils de «Jean Chouan» (1924) incarné par Maurice Schutz, un sérial historique en huit volets réalisé par Luitz-Morat sur un scénario de Arthur Bernède. En 1922, il dirige «L’équipe», version filmée d’un roman de Francis Carco, une vision des bas-fonds de la capitale, des rencontres poignantes avec des prostituées, des drogués, des racketteurs en tout genre. Drame social réussit mais qui ne rencontre pas le succès public, sa première et dernière mise en scène pour l’écran.

Par la suite, lorsque la parole est donnée au Septième Art, Maurice Lagrenée décide de ne plus négliger sa carrière théâtrale et délaisse le cinéma. Entre 1936 et 1939, il incarne «L’inspecteur Grey» dans quatre films dirigés par Maurice de Canonge puis Pierre Maudru. Jusqu’au début des années cinquante, il joue des rôles secondaires pour Julien Duvivier, Sacha Guitry, Claude Autant-Lara et Christian-Jaque. En 1940, il double Werner Krauss pour la sortie française du «Juif Süss» de Veit Harlan. Cette participation, mais aussi son amitié pour Guitry et ses activités pendant l’occupation allemande lui vaudront quelques inquiétudes après la Seconde Guerre Mondiale.

En 1950, Maurice Lagrenée abandonne définitivement le cinéma et se consacre exclusivement à la scène. En 1951, il contribue entre autres, au succès de la pièce «Le diable et le Bon Dieu» de Jean-Paul Sartre, mise en scène par Louis Jouvet au Théâtre Antoine, avec comme partenaires Pierre Brasseur et Maria Casarès. Victime d’une crise cardiaque, il meurt le 23 mai 1955 à Paris. Son corps sera inhumé au Cimetière de Saint-Ouen, en région parisienne.

© Philippe PELLETIER

copyright
1913L’enfant de Paris – de Léonce Perret avec Louis Leubas
    Film en 2 parties
    1 : Marie-Laure
    2 : Le Bosco
CM L’angoisse – de Louis Feuillade avec Marthe Vinot
CM La jolie bretonne – de René Leprince & Ferdinand Zecca avec Gabrielle Robinne
1917 CM Les grands – de Georges Denola avec Jeanne Brindeau
CM L’âpre lutte – de Jacques de Féraudy & Robert Boudrioz avec Renée Sylvaire
CM La mort rédemptrice – de Maurice Chaillot avec Jacques Volnys
CM Le sorcier – de Maurice Chaillot avec Jane Ader
CM L’heure sincère – de René Plaissetty avec Claude Garry
CM Sept de pique – de Jean-Joseph Renaud avec Maurice Luguet
La distance – de Robert Boudrioz avec Adrienne Duriez
1918Le masque de l’amour – de René Plaissetty avec Jeanne Grumbach
    Film en 2 parties
    1 : Le masque de Valcor
    2 : Madame de Fermeuse
La flamme cachée – de Musidora & Roger Lion avec Jean Yonnel
Déchéance – de Michel Zévaco avec Jacques Grétillat
Expiation / Le marquis de Vilbois / Le baron de Vilbois – de Camille de Morlhon avec Gabrielle Robinne
CM Serpentin janissaire – de René Plaissetty avec Marcel Lévesque
CM Française malgré tout – de ? avec Yvette Andréyor
1919 CM Une étoile de cinéma – de René Plaissetty avec Georges Mauloy
1920Zon – de Robert Boudrioz avec Jane Danjou
CM L’envol – de Pierre Hot avec Germaine Sablon
1921Mimi-Trottin / Miss Trottin – de Henri Andréani avec Louise Lagrange
1922L’équipe – de Maurice Lagrenée avec Henri Valbel
1923Le crime d’une sainte – de Charles Maudru avec Noëlle Rolland
1924Quelqu’un dans l’ombre – de Marcel Manchez avec Colette Darfeuil
1925Jean Chouan – de Luitz-Morat avec René Navarre
    Sérial en 8 épisodes
    1 : La patrie en danger
    2 : La bataille des cœurs
    3 : Sur le pont de Pyrmil
    4 : L’otage
    5 : La citoyenne Maryse Fleurus
    6 : Le comité de Salut Public
    7 : La grotte aux fées
    8 : Les soldats de France
1927Chantage – de Henri Debain avec Huguette Duflos
1929Mon cœur incognito – de André-Paul Antoine & Manfred Noa avec Florelle
Barcarolle d’amour / La barcarolle d’amour – de Carl Froelich & Henry Roussel avec Annabella
1931Une nuit à l’hôtel – de Leo Mittler avec Marcelle Romée
Le cordon bleu – de Karl Anton avec Jeanne Helbling
1933Le masque qui tombe – de Mario Bonnard avec Tania Fédor
1934Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
CM Bar de nuit – de ? avec Madeleine Ozeray
1935La Bandera / La grande relève – de Julien Duvivier avec Jean Gabin
Golgotha / Ecce Homo – de Julien Duvivier avec Edwige Feuillère
Le secret de l’émeraude – de Maurice de Canonge avec Philippe Hersent
1936À minuit, le sept – de Maurice de Canonge avec Paul Bernard
Inspecteur Grey – de Maurice de Canonge avec Jean Brochard
L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec André Berley
Les mutinés de l’Elseneur – de Pierre Chenal avec Winna Winifried
1937Les hommes de proie – de Willy Rozier avec Jeanne Boitel
Un meurtre a été commis – de Claude Orval avec Florelle
La treizième enquête de Grey – de Pierre Maudru avec Raymond Cordy
1938Deux de la réserve – de René Pujol avec Tichadel
Vidocq – de Jacques Daroy avec Jeanne Lion
Les rois de la flotte – de René Pujol avec Paul Azaïs
1939Deuxième bureau contre kommandantur – de René Jayet & Robert Bibal avec Junie Astor
Grey contre X / Inspecteur Grey contre X – de Pierre Maudru & Alfred Gragnon avec Pierre Stéphen
1940Le juif Süss ( jud Süß ) de Veit Harlan avec Ferdinand Marian
    Seulement voix française de Werner Krauss
1942Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Gaby Morlay
1944Paméla – de Pierre de Hérain avec Renée Saint-Cyr
La route du bagne – de Léon Mathot avec Viviane Romance
1945Mission spéciale – de Maurice de Canonge avec Jean Davy
    Film en 2 parties
    1 : L’espionne
    2 : Réseau clandestin
Triple enquête – de Claude Orval avec Suzy Prim
1946Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Micheline Presle
L’ennemi sans visage – de Maurice Cammage & Robert-Paul Dagan avec Louise Carletti
L’homme de la nuit – de René Jayet avec Fernand Fabre
1947Les amoureux sont seuls au monde – de Henri Decoin avec Louis Jouvet
1950Maître après dieu – de Louis Daquin avec Pierre Brasseur
Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Yves Montand
Fiche créée le 9 novembre 2008 | Modifiée le 7 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3632 fois
PREVIOUSLouise Lagrange || Maurice Lagrenée || Bernard LajarrigeNEXT