CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de François Guérin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Max Schreck



Date et Lieu de naissance : 6 septembre 1879 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 19 février 1936 (Munich, Allemagne)
Nom Réel : Maximilian Schreck

ACTEUR
Image
1921 Nosferatu le vampire (Nosferatu, eine symphonie des grauens) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Greta Schröder
Image
1927 Doña Juana – de Paul Czinner avec Elisabeth Bergner, Walter Rilla & Hertha von Walther
Image
1928 L’homme aux yeux verts (Rasputins liebesabenteuer) de Martin Berger avec Nikolai Malikoff & Diana Karenne
Image
1931 Un drame à quatre sous (Peter Voss, der millionendieb) de Ewald André Dupont avec Rose Rauch

Maximilian Schreck voit le jour le 6 septembre 1879 (certains biographes le font naître le 11 juin), à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. Dès le début du vingtième siècle, après une succession de plusieurs petits métiers, il commence sa formation artistique au Staadttheater de Berlin. Il se produit dans des tournées théâtrales à travers les états de l’Empire puis rejoint la prestigieuse troupe de Max Reinhardt, à Berlin.

Au début des années vingt, Max Schreck partage son temps entre le Théâtre Kammerspiele de Munich et le cinéma. En 1920, il débute devant les caméras de Ludwig Berger dans «Le juge de Zalamée» aux côtés de Lil Dagover. Acteur au physique inquiétant, il apparaît ensuite dans quelques films sans intérêt jusqu’à ce que Friedrich Wilhelm Murnau le choisisse pour interpréter le Comte Orlok dans «Nosferatu» (1922). C’est une adaptation librement inspirée du Dracula de Bram Stocker qui constitue une étape marquante dans l’expressionnisme allemand. La qualité de sa prestation, combinée à l’immense talent de Murnau font de ce film une pièce maîtresse du cinéma germanique de l’entre-deux guerres. Max Schreck devient immensément célèbre suscitant les plus folles rumeurs quant à la composition de son personnage : il serait un véritable vampire ou serait mort au début du tournage et aurait été remplacé au pied levé par Murnau, lui-même. Tous ces dires alimentent la légende de cette unique production des studios Prana Film qui reste, malgré tout, l’un des plus grands chef-d’œuvres du film d’épouvante. En 1999, E. Elias Merhige portera à l’écran les aventures romancées du tournage de cette production, avec Willem Dafoe dans le rôle de Schreck et John Malkovich dans celui de Murnau.

Les années suivantes, Max Schreck compose des personnages très différents dans des productions muettes : l’aveugle dans «La rue» (1923) de Karl Grune, un doge vénitien dans «Le marchand de Venise» (1923) de Peter Paul Felner ou le conspirateur fourbe dans «Les finances du grand-duc» (1924), l’unique comédie de Murnau. Par la suite, les rôles de Max se limitent à de simples apparitions. Plus jamais, il ne trouvera un rôle à la hauteur de son talent. Il décide alors, en 1926, de reprendre le chemin de la scène du Kammerspiele de Munich et de se consacrer essentiellement au théâtre. En 1928, il revient devant les caméras pour interpréter le père de Elisabeth Bergner dans «Doña Juana» de Paul Czinner et le Prince Nikolai Nikolajewitsch dans «Raspoutine» de Martin Berger.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Max Schreck croise encore des grands noms de la réalisation, parmi lesquels : Max Ophüls pour «La fiancée vendue» (1932), Curtis Bernhardt pour «Le tunnel» (1933), Carl Lamac pour «Fräulein Hoffmanns Erzählungen» (1933) et Richard Eichberg pour «Der schlafwagenkontrolleur» (1934). En 1936, il fait une ultime apparition dans «Donogoo Tonka» de Reinhold Schünzel.

Max Schreck, grand acteur à la personnalité ambiguë s’est marié, en 1910, avec Fanny Normann, une actrice de théâtre qui joue parfois à ses côtés sous le nom de Fanny Schreck. L’inoubliable vampire de Murnau décède à Munich, le 19 février 1936, victime d’une crise cardiaque.

© Philippe PELLETIER

copyright
1920Le juge de Zalamée / L’alcade de Zalamea ( der richter von Zalamea ) de Ludwig Berger avec Lil Dagover
Der verfluchte – de Franz Osten avec Lotte Lorring
Une mort convaincante ( der zeugende tod ) de Heinz Sarnow avec Tilla Durieux
1921Le roman de Christine von Herre ( der roman der Christine von Herre ) de Ludwig Berger avec Heinrich George
Am Narrenseil 1. Teil : Schreckenstage der finanzkreize – de Josef Firmans avec Grete Reinwald
Am Narrenseil 2. Teil : Rätsel der kriminalistik – de Josef Firmans avec Julius Stettner
Nosferatu le vampire ( Nosferatu, eine symphonie des grauens / die zwölfte stunde ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Alexander Granach
1922Pique ass – de ?
Les morts vivants / Le favori de la reine ( der favorit der Königin ) de Franz Seitz avec Hanna Ralph
Nathan le sage ( Nathan, der weise / Erstürtmung Jerusalems ) de Manfred Noa avec Werner Krauss
Zwischen liebe und macht – de Fred Stranz avec Helene von Mattyasovsky
1923La rue ( die straße ) de Karl Grune avec Aud Egede Nissen
Le marchand de Venise ( der kaufmann von Venedig ) de Peter Paul Felner avec Henny Porten
Dudu, le destin d’un homme ( Dudu, ein menschenschicksal / die geschichte eines clowns ) de Rudolf Meinert avec Margarete Kupfer
CM Mysterien eines frisiersalons – de Bertholt Brecht & Erich Engel avec Blandine Ebinger
1924Les finances du grand duc ( die finanzen des großherzogs ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Alfred Abel
1925Le diamant rose ( der rosa diamant ) de Rochus Gliese avec Xenia Desni
Krieg im frieden – de Carl Boese avec Trude Berliner
La mariée retrouvée ( die gefundene braut ) de Rochus Gliese avec Jenny Jugo
1927Der sohn der hagar – de Fritz Wendhausen avec Mady Christians
L’homme du Pôle ( Ramper, der tiermensch ) de Max Reichmann avec Mary Johnson
Luther / Martin Luther ( ein film der deutschen revolution von Hans Kyser / der mönch von Wittenberg ) de Hans Kyser avec Elsa Wagner
Doña Juana – de Paul Czinner avec Elisabeth Bergner
Au bout du monde ( an rande der welt ) de Karl Grune avec Brigitte Helm
Le vieux Fritz, 1ère partie ( der alte Fritz. 1. Friede ) de Gehardt Lamprecht avec Wilhelm Hertwig
Le vieux Fritz, 2ème partie ( der alte Fritz. 2. Ausklang ) de Gehardt Lamprecht avec Otto Gebühr
1928La république des jeunes filles ( der republik der Backfische ) de Constantin J. David avec Käthe von Nagy
Pirates modernes ( moderne piraten ) de Manfred Noa avec Jack Trevor
Wolga Wolga – de Victor Tourjansky avec Hans Adalbert Schlettow
Serenissimus und die letzte jungfrau – de Leo Mittler avec Adele Sandrock
Scampolo ( das mädchen der straße ) de Augusto Genina avec Carmen Boni
Le gentilhomme des bas-fonds ( ritter der nacht ) de Max Reichmann avec La Jana
L’homme aux yeux verts / Raspoutine ( Rasputins liebesabenteuer ) de Martin Berger avec Nikolai Malikoff
1929Der kampf der Tertia / Jugend von morgen – de Max Mack avec Erich Schönfelder
Ludwig der zweite, könig von Bayern / Schicksal eines unglücklichen menschen – de William Dieterle avec Eugen Burg
1930Das land des lächelns – de Max Reichmann avec Mara Loseff
1931Un drame à quatre sous / Le voleur de millions ( Peter Voss, der millionendieb ) de Ewald André Dupont avec Rose Rauch
Im banne der berge – de Franz Osten avec Elga Brink
Nacht der versuchung – de Léo Lasko & Robert Wohlmuth avec Lotte Deyers
1932La fiancée vendue ( die verkaufte braut ) de Max Ophüls avec Jarmila Novotna
Ein mann mit herz – de Géza von Bolváry avec Maria Matray
Fürst Seppl – de Franz Osten avec Grit Haid
Quand l’amour rôde ( eine frau wie du / ein mädel wie du ) de Carl Boese avec Georg Alexander
1933Romance d’une nuit ( roman einer nacht / die schöne unbekannte ) de Carl Boese avec Liane Haid
Le tunnel ( der tunnel ) de Curtis Bernhardt avec Paul Hartmann
L’hôtel de l’amour ( das verliebte hotel ) de Carl Lamac avec Anny Ondra
Muß man sich gleich scheiden lassen – de Hans Behrendt avec Ilse Elster
Les contes de mademoiselle Hoffman / Hôtel Atlantique ( fräulein Hoffmanns Erzählungen / die tolle Anita / Hotel Atlantik : die tolle Lu ) de Carl Lamac avec O.E. Hasse
1935Der schlafwagenkontrolleur – de Richard Eichberg avec Magda Lena
Les quatre derniers de Santa Cruz ( die letzten vier von Santa Cruz ) de Werner Klinger avec Françoise Rosay
1936Donogoo Tonka ( Donogoo Tonka – Die geheimnisvolle stadt ) de Reinhold Schünzel avec Beppo Brem
Fiche créée le 11 juillet 2005 | Modifiée le 26 août 2017 | Cette fiche a été vue 10862 fois
PREVIOUSGretl Schörg || Max Schreck || Werner SchroeterNEXT