CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maria Casares
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maxime Leroux



Date et Lieu de naissance : 26 mars 1951 (Sainte-Adresse, France)
Date et Lieu de décès : 21 janvier 2010 (Paris, France)
Nom Réel : Maxime Noël Michel Leroux

ACTEUR

Né le 26 mars 1951 à Sainte-Adresse, petite ville balnéaire de Haute-Normandie, Maxime Leroux commence sa carrière professionnelle comme enseignant jusqu’au début des années quatre-vingt et suit les cours du «Théâtre des Deux Rives» à Rouen.

Au cinéma, Maxime Leroux apparaît pour la première fois en gangster dans «Effraction» (1982) de Daniel Duval avec Marlène Jobert, rôle de prédilection qu’il interprète ensuite plusieurs fois dans des téléfilms. Dès 1986, avec sa carrure impressionnante, il va devenir un des seconds rôles essentiels du cinéma commercial alternant les univers différents de cinéastes. Il est dirigé par Gérard Oury dans «Lévy et Goliath» (1986), Jean-Pierre Mocky dans «Agent trouble» (1987), Bertrand Tavernier dans «La passion Béatrice» (1987), Philippe de Broca dans «Chouans!» (1987), Coline Serreau dans «Romuald et Juliette» (1988), Jacques Deray dans «Netchaïev est de retour» (1990) et «Un crime» (1992), Patrice Leconte dans «Tango» (1992) ou Yves Robert dans «Montparnasse Pondichéry» (1993). On le retrouve également aux génériques de films inspirés de faits historiques: le musicien Claude Debussy dans «Camille Claudel» (1987) de Bruno Nuytten avec Isabelle Adjani, le député Robert Buron dans «Hiver 54, l’Abbé Pierre» (1989) de Denis Amar avec Lambert Wilson ou un lieutenant d’artillerie dans «Diên Biên Phù» (1991) de Pierre Schoendoerffer. Il tourne également dans des films plus exigeants comme: «Faut-il aimer Mathilde?» (1992) de Edwin Baily avec Dominique Blanc ou «Le fils du requin» (1993) de Agnès Merlet. Malheureusement, ce ne sont que des personnages secondaires qui servent qu’à mettre en valeur les acteurs têtes d’affiche de ces films. Sa dernière apparition sur le grand écran, après une longue absence, est dans «Sans arme ni haine ni violence» (2007) de et avec Jean-Paul Rouve inspiré par la vie d’Albert Spaggiari. Notons qu’il a prêté sa voix au chien Baxter dans le film éponyme de Jérôme Boivin en 1988.

Mais à la fin des années quatre-vingt-dix, lassé de ces seconds rôles au cinéma, Maxime Leroux oriente sa carrière vers la télévision qui rend son visage familier plus connu que son nom. Il est le personnage récurrent de la série «Le refuge» (1996) où il interprète un vétérinaire installé dans un village d’Ardèche. Il intègre la distribution de feuilletons comme: «Madame le Proviseur» (1999) en époux de Charlotte de Turckheim, «Sauvetage» (1999) sur les sauveteurs en montagne ou «Le lycée» (2000) en professeur de maths. On le remarque dans des épisodes de séries à succès comme «Julie Lescaut» avec Véronique Genest, «Cordier, juge et flic» avec Pierre Mondy et Bruno Madinier, «Une femme d’honneur» avec Corinne Touzet, «L’instit» avec Gérard Klein ou «Sœur Thérèse.com» avec Dominique Lavanant. À la télévision comme au cinéma, il est dirigé plusieurs fois par Yves Boisset dans «L’affaire Seznec» (1992) avec Christophe Malavoy ou «L’affaire Salengro» (2008) avec Bernard-Pierre Donnadieu. Parallèlement, il alterne une quinzaine de pièces de théâtre autant sur les scènes du théâtre subventionné que du théâtre privé, carrière théâtrale discrète mais non dépourvu d’intérêt.

Artiste généreux, Maxime Leroux tourne dans plusieurs courts-métrages de cinéastes en herbe et n’hésite pas à s’investir dans la formation de jeunes comédiens. Très malade depuis plusieurs mois, il décède pendant sa siesté le 21 janvier 2010 à son domicile parisien du quartier Saint-Gervais.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1981 CM Les manèges de l’imaginaire – de Joseph Danan
1982Effraction – de Daniel Duval avec Marlène Jobert
1983 CM Le tas – de Didier Mahieu
1985Le transfuge – de Philippe Lefebvre avec Liza Kreuzer
1986Désordre – de Olivier Assayas avec Ann-Gisel Glass
Cross – de Philippe Setbon avec Roland Giraud
Lévy et Goliath – de Gérard Oury avec Michel Boujenah
1987Agent trouble – de Jean-Pierre Mocky avec Catherine Deneuve
Camille Claudel / Camille Claudel : Violence et passion – de Bruno Nuytten avec Isabelle Adjani
Les chouans ! – de Philippe de Broca avec Sophie Marceau
La passion Béatrice – de Bertrand Tavernier avec Julie Delpy
Le moustachu – de Dominique Chaussois avec Jean Rochefort
La maison de Jeanne – de Magali Clément avec Christine Boisson
CM Chamane – de Thomas Gilou avec Dominique Pinon
1988Baxter – de Jérôme Boivin avec Lise Delamare
    Seulement voix
Romuald et Juliette – de Coline Serreau avec Firmine Richard
CM Anaon – de François-Renaud Labarthe avec Sébastien Ducret
1989Hiver 54, l’abbé Pierre – de Denis Amar avec Claudia Cardinale
Mister Frost ( Mr. Frost ) de Philippe Setbon avec Jeff Goldblum
Jean Galmot, aventurier – de Alain Maline avec Christophe Malavoy
1990Milena – de Véra Belmont avec Valérie Kaprisky
Aujourd’hui peut-être… – de Jean-Louis Bertucelli avec Giulietta Masina
Netchaïev est de retour – de Jacques Deray avec Yves Montand
La tribu – de Yves Boisset avec Jean-Pierre Bacri
CM Requiem – de Didier Le Pêcheur avec Paulina Mlynarska
1991Diên Biên Phù – de Pierre Schoendoerffer avec Donald Pleasence
CM L’illuminé – de Philippe Barcouzareaud avec Dominique Pinon
CM Rossignol de mes amours – de Christian Merret-Palmair avec Gabrielle Lazure
CM Simon courage – de Patrick Ardis avec Maria de Medeiros
CM Passera-t-il ? – de Claude Duty avec Marie Bunel
CM Malika, un peu trop – de Agnès de Sacy avec Farida Rahouadj
1992Faut-il aimer Mathilde ? – de Edwin Baily avec Dominique Blanc
Justinien Trouvé, ou le bâtard de dieu – de Christian Fechner avec Roland Blanche
Un crime – de Jacques Deray avec Alain Delon
1993Le fils du requin – de Agnès Merlet avec Yolande Moreau
Tango – de Patrice Leconte avec Philippe Noiret
Le colonel Chabert – de Yves Angelo avec Gérard Depardieu
Montparnasse-Pondichéry – de Yves Robert avec Miou-Miou
CM Les nems moi non plus – de Philippe Rostan avec Françoise Rostan
CM Thibault – de Christophe Prédignac avec Anne Loiret
1994 CM Le mari de la femme du pompiste – de Didier Le Pêcheur avec Nathalie Presles
1995Exentric paradis – de Yann Fisher Lester avec Yves Afonso
Fallait pas !… – de Gérard Jugnot avec François Morel
CM La pucelle des zincs – de Claude Duty avec Maureen Diot
CM Tour de rôles – de Delphine Lemoine avec Anouk Grinberg
CM L’éternité – de Joseph Danan
1996Le navire des rêves ( la nave de los sueños ) de Ciro Durán avec Lourdes Elizarrarás
CM Ombres magiques – de Patrice Spadoni avec Chrystel Del Pino
1997 CM C’est le pays joyeux des enfants heureux – de Marin B. Roversi avec Laura Favalli
CM Le cheminot et le chemineau – de Jean-François Buiré avec Vincent Winterhaller
1998 CM Clémence – de Stéphane Chomant avec Vincent Winterhaller
2001 DA Corto Maltese: La cour secrète des Arcanes – de Pascal Morelli
    Seulement voix
2002 CM Après le combat – de Marc Ponette avec René Remblier
2004Sauf le respect que je vous dois – de Fabienne Godet avec Julie Depardieu
CM Pop up – de Rénald Magnier avec Dominique Langlais
2005Un printemps à Paris – de Jacques Bral avec Eddy Mitchell
2007Sans arme, ni haine, ni violence – de Jean-Paul Rouve avec Alice Taglioni
2008 CM First impressions – de Nigel Bennett avec Eli Medeiros
2009 CM Henri – de Edouard Charuit & Jérémie Loiseau
CM Canicule de cheval – de Stéphanie de Fenin avec Olivier Saladin
Fiche créée le 27 janvier 2010 | Modifiée le 27 janvier 2010 | Cette fiche a été vue 7221 fois
PREVIOUSAna Bertha Lepe || Maxime Leroux || Mervyn LeRoyNEXT