CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sergio Tofano
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

May Whitty



Date et Lieu de naissance : 19 juin 1865 (Liverpool, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 29 mai 1948 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Mary Louise Whitty

ACTRICE
Image
1937 La force des ténèbres (night must fall) de Richard Thorpe avec Robert Montgomery
Image
1938 Une femme disparaît (the lady vanishes) de Alfred Hitchcock avec Michael Redgrave & Paul Lukas
Image
1942 Madame Miniver (Mrs. Miniver) de William Wyler avec Greer Garson, Walter Pidgeon & Teresa Wright
Image
1945 Le calvaire de Julia Ross (my name is Julia Ross) de Joseph H. Lewis avec George Macready & Nina Foch

Née le 19 juin 1865 à Liverpool, en Grande-Bretagne, May Whitty est la fille de William Whitty, éditeur de presse et de sa femme Mary. Elle débute sur scène à l’âge de seize ans. Elle remporte son premier succès personnel en 1889 dans la comédie «Our flat» de Mrs H. Musgrave et est, durant plusieurs décennies, une actrice de théâtre réputée. On la voit notamment incarner Susan Throssel à Bristol dans «Quality Street» (1903/04) de J.M. Barrie ou encore se produire à Londres dans «The sntimentalists» (1909/10) de George Meredith. Elle est en outre choisie pour jouer en 1899 à Dublin «The Countess Cathleen» de William Butler Yeats, la première production présentée par le «Irish Literary Theatre», fondé à l’époque pour promouvoir les œuvres théâtrales irlandaises. Durant la Première Guerre mondiale, May Whitty se dépense sans compter pour des organisations de bienfaisance et, en reconnaissance des services rendus, elle est élevée au rang de «Dame of the British Empire» en 1918. Sur les planches, on la voit encore dans «The enchanted cottage» en 1922, «The fool» de Channing Pollock en 1924, «The Maitlands» de Ronald MacKenzie en 1934, etc. Jusqu’au milieu des années 1930, le Septième Art est peu présent dans sa carrière et elle ne tient, à l’époque du muet, que des seconds rôles dans trois films.

En 1935, May Whitty crée à Londres la pièce «Night must fall» de Emlyn Williams, qui remporte un triomphe, et, l’année suivante, elle la réinterprète à Broadway. Lorsque la M.G.M. décide de porter ce thriller psychologique à l’écran, May Whitty est naturellement engagée pour se transformer à nouveau en fausse invalide antipathique, égoïste et difficile. Emballée par sa prestation dans l’adaptation cinématographique de «Night must fall» (1937), qui lui vaudra sa première nomination à l’Oscar du meilleur second rôle, la M.G.M lui offre ensuite la tête d’affiche de «La treizième chaise» (1937) de George B. Seitz. Dans son pays natal, elle est dirigée par Alfred Hitchcock dans «Une femme disparaît» (1938), auprès de Margaret Lockwood et Michael Redgrave, et par Robert Stevenson dans «Return to yesterday» (1939). Elle apparaît également dans quelques téléfilms pour la BBC en 1938 et 1939.

Mais c’est à Hollywood que qu’elle travaille désormais le plus. Dans l’univers des vedettes du troisième âge, May Whitty jouit alors d’une excellente renommée. Elle peut tout aussi bien se glisser dans la peau d’une vieille dame attentionnée et compatissante, qui recueille le colley Lassie durant de son périple vers le Yorkshire, dans «Fidèle Lassie» (1943) avec Roddy McDowall, que dans celle d’une mère machiavélique prête à tout pour protéger son fils meurtrier, interprété par George Macready, dans «Le calvaire de Julia Ross» (1945). On ne s’étonne pas de la retrouver au générique de «Mrs Miniver» (1942) de William Wyler, dans lequel elle apporte sa touche particulière d’authenticité britannique en Lady cachant un bon cœur sous sa carapace aristocratique, ce qui lui permet de figurer une seconde fois parmi les candidates à l’Oscar. De sa filmographie, on peut encore citer, entre autres, «Soupçons» (1941), dans lequel elle retrouve Alfred Hitchcock à la mise en scène, ou «Hantise» (1944) de George Cukor.

Dame May Whitty s’éteint à 82 ans, le 29 mai 1948, à Beverly Hills, en Californie, emportée par un cancer. Elle s’était mariée en 1892, avec l’acteur anglais Ben Webster, le père de sa fille Margaret (future comédienne et réalisatrice), qui la laissa veuve en février 1947.

© Marlène PILAETE

copyright
1914Enoch Arden – de Percy Nash avec Gerald Lawrence
The little minister – de Percy Nash avec Gregory Scott
1920Colonel Newcombe, the perfect gentleman – de Fred Goodwins avec Milton Rosmer
1936Keep your seats, please – de Monty Banks avec George Formby
1937La force des ténèbres ( night must fall ) de Richard Thorpe avec Robert Montgomery
La treizième chaise ( the thirteenth chair ) de George B. Seitz avec Lewis Stone
Marie Walewska ( conquest ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
Collège mixte ( I met my love again ) de Arthur Ripley & Joshua Logan avec Henry Fonda
1938Une femme disparaît / Une femme à disparu ( the lady vanishes ) de Alfred Hitchcock avec Michael Redgrave
1939Raffles, gentleman cambrioleur ( Raffles ) de Sam Wood avec David Niven
Return to yesterday – de Robert Stevenson avec Clive Brook
1940A bill of divorcement / Never to love – de John Farrow avec Adolphe Menjou
1941Une nuit à Lisbonne ( one night in Lisbon ) de Edward H. Griffith avec Fred MacMurray
Soupçons ( suspicion ) de Alfred Hitchcock avec Cary Grant
1942Madame Miniver ( Mrs. Miniver ) de William Wyler avec Walter Pidgeon
Pilote de chasse ( thunder birds / soldiers of the air ) de William A. Wellman avec Preston Foster
Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Ray Milland
DO Hedda Hopper’s Hollywood n°6 – de Herbert Moulton avec Mary Pickford
    Seulement apparition
1943L’amour travesti / Jeux dangereux ( slightly dangerous ) de Wesley Ruggles avec Robert Young
Requins d’acier ( crash dive ) de Archie Mayo avec Tyrone Power
Tessa la nymphe au cœur fidèle ( the constant nymph ) de Edmund Goulding avec Charles Boyer
Le cabaret des étoiles ( stage door canteen ) de Frank Borzage avec Johnny Weissmuller
Fidèle Lassie ( Lassie come home ) de Fred M. Wilcox avec Roddy McDowall
Obsessions ( flesh and fantasy / six destinies ) de Julien Duvivier avec Edward G. Robinson
Madame Curie – de Mervyn LeRoy avec Greer Garson
1944Hantise ( gaslight / murder in Thornston Square ) de George Cukor avec Ingrid Bergman
Les blanches falaises de Douvres ( the white cliffs of Dover ) de Clarence Brown avec Irene Dunne
1945Le calvaire de Julia Ross ( my name is Julia Ross ) de Joseph H. Lewis avec George Macready
La vie passionnée des sœurs Brontë ( devotion ) de Curtis Bernhardt avec Olivia de Havilland
1947Le pays du dauphin vert ( Green Dolphin Street ) de Victor Saville avec Lana Turner
Le souvenir de vos lèvres ( this time for keeps ) de Richard Thorpe avec Jimmy Durante
Quand vient l’hiver ( if winter comes ) de Victor Saville avec Deborah Kerr
Le signe du bélier ( the sign of the ram ) de John Sturges avec Alexander Knox
1948Sa dernière foulée ( the return of october / a date with destiny ) de Joseph H. Lewis avec Glenn Ford
Fiche créée le 26 juillet 2013 | Modifiée le 29 mai 2015 | Cette fiche a été vue 1549 fois
PREVIOUSJames Whitmore || May Whitty || Mary WickesNEXT