CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Roberto Risso
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mel Ferrer



Date et Lieu de naissance : 25 août 1917 (Elberon, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 2 juin 2008 (Carpinteria, Californie, USA)
Nom Réel : Melchior Gaston Ferrer

ACTEUR

D’origines cubaines par son père et new-yorkaise par sa mère, Mel Ferrer naît Melchior Gaston Ferrer, le 25 août 1917 à Elberon (New Jersey). Etudiant au «Princeton College», il fait ses débuts sur scène dès l’âge de quinze ans et signe sa première pièce de théâtre deux plus tard. Tour à tour écrivain, danseur, puis acteur à Broadway, il devient producteur-directeur de spectacles pour la chaîne NBC. Il est également l’auteur de «Tito’s hat», un livre pour enfant publié chez le prestigieux éditeur «Doubleday».

En 1944, prêt à affronter le cinéma, Mel Ferret commence par faire répéter les dialogues aux acteurs dans quelques films mineurs. L’année suivante, il met en scène «The girl of the limberlist», un premier long métrage réalisé en une dizaine de jours, ce qui reste très exceptionnel pour l’époque. Par la suite, il dirigera quatre autres productions: «Vendetta» (1946) un thriller avec Faith Domergue; «Fureur secrète» (1949) un mélodrame avec Claudette Colbert et Robert Ryan; «Les vertes demeures» (1959) une aventure romanesque avec Audrey Hepburn et Anthony Perkins; et «Cabriola» (1965) une comédie musicale avec Marisol tournée en Espagne.

Mel Ferrer fait ses débuts comme acteur en 1949 et se voit confier son premier rôle important par Nicholas Ray dans «Lit de roses» (1950). Jusqu’à la fin des années soixante, il travaille sous la direction de quelques uns des plus grands cinéastes. Pour Fritz Lang, il est le cynique amant de Marlene Dietrich dans «L’ange des maudits» (1951); pour George Sidney il incarne le rival racé de Stewart Granger alias «Scaramouche» (1952); pour Charles Walters il est le séduisant montreur de marionnettes dans «Lili» (1953) auprès de Leslie Caron; et pour Henry King, il devient le tendre complice de Ava Gardner dans «Le soleil se lève aussi» (1957). Sa distinction, son élégance, son regard caressant et sa voix suave font de lui un excellant Roi Arthur dans «Les chevaliers de la table ronde» (1953) de Richard Thorpe; le fringuant Capitaine Westerman dans «Oh… Rosalinda !» (1955) de Emeric Pressburger et Michael Powell; ou encore un très digne Prince Andreï, fidèle à l’esprit de Tolstoï, dans «Guerre et paix» (1956) de King Vidor; et l’élégant Henri de Chevincourt soupirant de Ingrid Bergman dans «Elena et les hommes» (1956) de Jean Renoir. Par après, Mel Ferrer entame une carrière internationale tournant de nombreux films en Angleterre, en Allemagne, en Italie, mais aussi en France: «Et mourir de plaisir» (1960) de Roger Vadim, «Le diable et les dix commandements» (1962) de Julien Duvivier et «Mille milliards de dollars» (1981) de Henri Verneuil. Homme aux multiple talents, il apparaît dans de nombreuses series et films pour la télévision, ainsi qu’au théâtre. Il produit aussi plusieurs longs métrages, parmi lesquels: «Le Greco» (1964) de Luciano Salce et «Le visiteur» (1971) de Laslo Benedek.

Séducteur à l’écran, Mel Ferrer l’est aussi dans la vie. Père de six enfant et marié à cinq reprises (dont deux fois avec la même femme, Frances Pichard), on se souviendra aussi de lui pour le couple très glamour qu’il forma avec la ravissante Audrey Hepburn de 1954 à 1968. Après deux dernières prestations pour le petit écran en 1995 et 1998, Mel Ferrer se retire dans son ranch californien pour cultiver des citronniers auprès de sa dernière femme Elizabeth Soukutine. Il s’éteint dans sa quatre-vingt-dixième année, le 2 juin 2008, dans sa propriété de Carpinteria (Californie).

© Philippe PELLETIER

copyright
1944Louisiana hayride – de Charles Barton avec Judy Canova
    Seulement répétiteur des dialogues
They live in fear – de Josef Bern avec Pat Parrish
    Seulement répétiteur des dialogues
Sergeant Mike – de Henry Levin avec Jeanne Bates
    Seulement répétiteur des dialogues
Coup de foudre / Nous deux ( together again ) de Charles Vidor avec Irene Dunne
    Seulement répétiteur des dialogues
Meet Miss Bobby Socks – de Glenn Tryon avec Bob Crosby
    Seulement répétiteur des dialogues
1945Let’s go steady – de Del Lord avec June Preisser
    Seulement répétiteur des dialogues
Ten cents a dance / Dancing ladies – de Will Jason avec Jimmy Lloyd
    Seulement répétiteur des dialogues
Boston Blackie’s rendezvous / Blachie’s rendezvous – de Arthur Dreifuss avec Chester Morris
    Seulement répétiteur des dialogues
Aladin et la lampe merveilleuse / Les mille et une nuits ( a thousand and one nights / 1001 nights ) de Alfred E. Green avec Cornel Wilde
    Seulement répétiteur des dialogues
The girl of the limberlist – de Mel Ferrer avec Ruth Nelson
    Seulement réalisation
1946Vendetta – de Mel Ferrer avec Faith Domergue
    Seulement réalisation
1947Dieu est mort / Le fugitif ( the fugitive / el fugitivo ) de John Ford avec Dolores del Rio
    Seulement apparition & assistant réalisateur
1949Frontières invisibles / Frontières oubliées ( lost boundaries ) de Alfred L. Werker avec Beatrice Pearson
Fureur secrète ( the secret fury ) de Mel Ferrer avec Claudette Colbert
    Seulement réalisation
1950Lit de roses ( born to be bad ) de Nicholas Ray avec Joan Fontaine
La corrida de la peur ( the braves bulls ) de Robert Rossen avec Miroslava Stern
1951Racket ( the racket ) de John Cromwell avec Lizabeth Scott
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
L’ange des maudits ( Rancho Notorious ) de Fritz Lang avec Marlene Dietrich
1952Scaramouche – de George Sidney avec Eleanor Parker
1953Lili – de Charles Walters avec Leslie Caron
Saadia – de Albert Lewin avec Rita Gam
Les chevaliers de la table ronde ( knights of the round table ) de Richard Thorpe avec Ava Gardner
1954Du sang dans le soleil ( proibito ) de Mario Monicelli avec Lea Massari
1955Oh… Rosalinda ! ( fledermaus’55 ) de Emeric Pressburger & Michael Powell avec Ludmilla Tchérina
1956Guerre et paix ( war and peace ) de King Vidor avec Henry Fonda
Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
1957Les vendanges ( the vintage ) de Jeffrey Hayden avec Michèle Morgan
Le soleil se lève aussi ( the sun also rises ) de Henry King avec Tyrone Power
1958Tonnerre sur Berlin ( fräulein / fraulein ) de Henry Koster avec Dana Wynter
Le monde, la chair et le diable ( the world, the flesh and the devil ) de Ronald MacDougall avec Inger Stevens
1959Les vertes demeures ( green mansions ) de Mel Ferrer avec Audrey Hepburn
    Seulement réalisation
1960Et mourir de plaisir – de Roger Vadim avec Elsa Martinelli
Les mains d’Orlac ( the hands of Orlac / hands of a strangler / hands of the strangler ) de Edmond T. Greville avec Dany Carrel
L’homme à femmes – de Jacques-Gérard Cornu avec Danielle Darrieux
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
La loi de la guerre ( legge di guerra ) de Bruno Paolinelli avec Peter van Eyck
Les lanciers noirs ( i lancieri neri ) de Giacomo Gentilomo avec Yvonne Furneaux
1962Le Diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Micheline Presle
    Segment « Luxurieux point ne seras »
Paris qui pétille / Deux têtes folles ( Paris – When it sizzles ) de Richard Quine avec William Holden
    Seulement apparition
1963La chute de l’empire romain ( the fall of the roman empire ) de Anthony Mann avec Sophia Loren
Monsieur de la Salle ( el señor de la Salle ) de Luis César Amadori avec Nuria Torray
TV The farmer’s daughter – de Mel Ferrer avec Inger Stevens
    Seulement réalisation – Série
1964Une vierge sur canapé ( sex and the single girl ) de Richard Quine avec Natalie Wood
Le Greco ( El Greco ) de Luciano Salce avec Rosanna Schiaffino
    + production
1965Cabriola ( caper / every day is a holiday ) de Mel Ferrer avec Marisol
    Seulement réalisation, sujet, scénario & producteur exécutif
1967Seule dans la nuit ( wait until dark ) de Terence Young avec Richard Crenna
    Seulement production
1970Le temps d’aimer ( time for loving / Paris was made for lovers ) de Christopher Miles avec Joanna Shimkus
    + production
1971Le visiteur ( the night visitor / Salem come to supper ) de Laslo Benedek avec Trevor Howard
    Seulement production
Baraka à Beyrouth / Du rififi à l’ambassade ( embassy / target : Embassy ) de Gordon Hessler avec Ray Milland
    Seulement production
1972La chica del molino rojo – de Eugenio Martín avec Kelly Becker
1973L’Antéchrist / Le baiser de Satan ( l’antecristo / the antichrist / the tempter ) de Alberto De Martino avec Alida Valli
W ( I want her dead ) de Richard Quine avec Twiggy
    Seulement production
1974Brannigan ( Joe Battle ) de Douglas Hickox avec John Wayne
La ville accuse ( la polizia accusa: Il servizio segreto uccide / chopper squad / silent action ) de Sergio Martino avec Tomas Milian
1975Les cascadeurs / Riders / La route sauvage ( hi-riders ) de Greydon Clark avec Neville Brand
Le filet ( das netz ) de Manfred Purzer avec Elke Sommer
À en crever ( morte sospetta di una minorenne ) de Sergio Martino avec Lia Tanzi
1976Le corsaire noir ( il corsaro nero / the black pirate ) de Sergio Sollima avec Carole André
Le crocodile de la mort ( death trap / eaten alive / starlight slaughter / legend of the Bayou / horror hotel / murder on the Bayou / brutes and savages / horror hotel massacre ) de Tobe Hooper avec Stuart Whitman
1977La ragazza dal pigiama giallo – de Flavio Mogherini avec Dalila Di Lazzaro
Gangbuster ( l’avvocato della mala ) de Antonio Marras avec Gabriele Tinti
Il gabbiani volano basso – de Giorgio Cristallini avec Nathalie Delon
Le retour du capitaine Nemo ( the return of captain Nemo / the amazing captain Nemo ) de Alex March avec José Ferrer
1978Thorvald le viking ( the norseman ) de Charles B. Pierce avec Cornel Wilde
Entre les rails ( zwischengleis ) de Wolfgang Staudte avec Hannelore Schroth
The fifth floor – de Howard Avedis avec Patti D’Arbanville
L’immoralità – de Massimo Pirri avec Lisa Gastoni
Le visiteur maléfique / Le visiteur ( stridulum / the visitor / il visitatore ) de Giulio Paradise avec John Huston
1979Le continent des hommes poissons ( l’isola degli uomini pesce / screamers / the fish men / island of mutations / island of the fishmen / something waits in the dark ) de Sergio Martino avec Joseph Cotten
La secte de l’enfer ( Guyana, el crimen del siglo / Guyana : Crime of the century / Guyana : Cult of the damned ) de René Cardona Jr. avec Yvonne De Carlo
Alligator ( il fume del grande caimano / alligators / big alligator river / the big caimano river / great alligator river / the great alligator ) de Sergio Martino avec Barbara Bach
La secte des cannibales ( mangiati vivi / doomed to die / eaten alive / eaten alive by the cannibals / emerald jungle / mangiati vivi dai cannibali ) de Umberto Lenzi avec Janet Agren
L’avion de l’apocalypse ( incubo sulla città contaminata / city of the walking dead / la invasión de los zombies atómicos / invasion by the atomic zombies / invasion de los zombies atómicos / nightmare / nightmare city ) de Umberto Lenzi avec Francisco Rabal
1980Buites sobre la ciudad / Avvolti sulla città – de Gianni Siragusa avec Lilli Carati
Lili Marleen – de Rainer Werner Fassbinder avec Hanna Schygulla
1981Mille milliards de dollars – de Henri Verneuil avec Patrick Dewaere
Deadly game ( die jäger ) de Károly Makk avec Helmut Berger
1982Un tenero tramonto – de Raimondo Del Balzo avec Laura De Marchi
TV Falcon Crest – de Mel Ferrer avec Jane Wyman
    Seulement réalisation – Série
1989L’œil de la veuve ( eye of the widow ) de Andrew V. McLaglen avec F. Murray Abraham
Fiche créée le 4 juin 2008 | Modifiée le 23 octobre 2014 | Cette fiche a été vue 7690 fois
PREVIOUSJosé Ferrer || Mel Ferrer || Miguel FerrerNEXT