CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rudolf Klein-Rogge
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Melvyn Douglas



Date et Lieu de naissance : 5 avril 1901 (Macon, Géorgie, USA)
Date et Lieu de décès : 4 août 1981 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Melvyn Edouard Hesselberg

ACTEUR

C’est à Macon, ville située au centre de la Géorgie, état du sud-est des Etats-Unis, que naît Melvyn Douglas le 5 avril 1901 sous le nom de Melvyn Edouard Hesselberg. Son père, pianiste concertiste, est un immigrant juif de Riga, sa mère, protestante originaire du Tennessee, est descendante des colons du Mayflower. Son grand-père maternel, George Shackelford, était un vétéran de la Guerre de Sécession. Melvyn abandonne ses études secondaires, pour suivre son rêve de devenir comédien. Après avoir pris comme nom de scène celui de la famille de sa grand-mère maternelle, il se forme au théâtre sur les scènes de Sioux City, Iowa; Evansville, Indiana; Madison, Wisconsin et Detroit, Michigan. À vingt ans, il créé son propre théâtre en plein air à Chicago. En 1928, il fait ses débuts à Broadway dans «A free soul» une pièce écrite par Willard Mack tirée d’une nouvelle de Adela Rogers St. John.

En 1931, Melvyn Douglas fait son entrée au cinéma dans «Cette nuit ou jamais» de Mervyn LeRoy, adaptation de la pièce de Lili Hatvany qu’il a joué à Broadway un an plus tôt. Gloria Swanson ayant repris le rôle tenu à l’origine par sa femme, Helen Gahagan. En 1932, il se fait remarquer dans le film d’horreur de James Whale «La maison de la mort» avec Charles Laughton et Boris Karloff. Melvyn Douglas, est beau et séduisant, il a du talent et devient le faire-valoir idéal des plus grandes stars féminines de l’âge d’or hollywoodien. Jusqu’au début des années 1950, il passe de la comédie au drame pour donner la réplique, entre autres, à: Greta Garbo dans «Comme tu me veux» (1932) et «Ninotchka» (1939); Claudette Colbert dans «Mon mari le patron» (1935); Barbara Stanwyck dans «La gloire du cirque» (1935); Joan Crawford dans «L’enchanteresse» (1936) et «Il était une fois» (1941); Irene Dunne dans «Théodora devient folle» (1936); Marlene Dietrich dans «Ange» (1937); Katharine Hepburn dans «Le maître de la prairie» (1946); Ava Gardner dans «Passion fatale» (1949) et «Mon passé défendu» (1951).

Parallèlement à l’écran, Melvyn Douglas fait de fréquentes apparitions à la télévision dans des shows et des séries. Il se produit toujours avec succès au théâtre. Après une parenthèse cinématographique d’une dizaine d’années, il revient dans «Billy Budd» en 1961 de Peter Ustinov, puis remporte l’Oscar du meilleur second rôle masculin pour son interprétation du père de Paul Newman dans «Le plus sauvage d’entre tous» (1963). Il sera récompensé dans la même catégorie en 1980 pour «Bienvenue mister Chance» (1979) de Hal Ashby avec Peter Sellers et Shirley MacLaine. En 1971, il sera également nommé pour l’Oscar du meilleur acteur pour «Je n’ai jamais chanté pour mon père» (1970) mais sera coiffé au poteau par George C. Scott pour son rôle dans «Patton». Pour sa dernière prestation à l’écran en 1981, il est entouré de Fred Astaire, Patricia Neal, Douglas Fairbanks Jr. et John Houseman dans «Le fantôme de Milburn» de John Irvin.

Dans les années vingt, Melvyn Douglas fut brièvement marié à Rosalind Hightower. Ils eurent un enfant, Gregory Hesselberg en 1925. En avril 1931, il a épousé Helen Gahagan, sa partenaire dans la pièce «To night or never» (1930-31). Ils auront deux enfants et resteront unis jusqu’à la mort d’Helen en juin 1980. L’acteur est mort un an plus tard à New York, le 4 août 1981, à l’âge de quatre-vingts ans, des suites d’une pneumonie et de complications cardiaques.

© Pascal DONALD

copyright
1931Cette nuit où jamais ( tonight or never ) de Mervyn LeRoy avec Gloria Swanson
Prestige – de Tay Garnett avec Ann Harding
1932Le sexe le plus habile ( the wiser sex ) de Berthold Viertel & Victor Viertel avec Claudette Colbert
L’aile brisée ( the broken wing ) de Lloyd Corrigan avec Lupe Velez
Comme tu me veux ( as you desire me ) de George Fitzmaurice avec Greta Garbo
La maison de la mort / Une soirée étrange / La maison grise ( the old dark house ) de James Whale avec Gloria Stuart
    + chansons
The vampire bat – de Frank R. Strayer avec Fay Wray
Nagana, la maladie du sommeil ( Nagana ) de Ernst L. Frank avec Tala Birell
1933Le grand avocat ( counsellor at law ) de William Wyler avec Bebe Daniels
1934Traqués ( woman in the dark / woman in the shadows / cheating cheasters ) de Phil Rosen avec Fay Wray
Tournant dangereux ( dangerous corner ) de Phil Rosen avec Virginia Bruce
1935The people’s enemy / Racketeers – de Crane Wilbur avec Lila Lee
Mon mari le patron ( she married her boss ) de Gregory La Cava avec Claudette Colbert
Mary Burns, la fugitive ( Mary Burns, fugitive ) de William K. Howard avec Sylvia Sidney
La gloire du cirque ( Annie Oakley ) de George Stevens avec Barbara Stanwyck
Le loup solitaire / Le retour du loup solitaire ( the lone wolf returns ) de Roy William Neill avec Gail Patrick
1936Deux grands gosses / Deux enfants terribles ( and so they were married ) de Elliott Nugent avec Mary Astor
    + chansons
L’enchanteresse ( the gorgeous hussy ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
Women of glamour – de Gordon Wiles avec Virginia Bruce
Théodora devient folle ( Theodora goes wild ) de Richard Boleslawski avec Irene Dunne
    + chansons
1937Capitaines courageux ( captains courageous ) de Victor Fleming avec Spencer Tracy
À Paris tous les trois ( I met him in Paris ) de Wesley Ruggles avec Claudette Colbert
Ange ( Angel ) de Ernst Lubitsch avec Marlene Dietrich
    + chansons
Kidnappez-moi monsieur ( I’ll take romance ) de Edward H. Griffith avec Grace Moore
Le retour d’Arsène Lupin ( Arsène Lupin returns ) de George Fitzmaurice avec Virginia Bruce
    + chansons
Miss Catastrophe ( there’s always a woman ) de Alexander Hall avec Joan Blondell
1938Frou-frou ( the toy wife ) de Richard Thorpe avec Luise Rainer
Règlement de comptes ( fast company / the rare-book murder ) de Edward Buzzell avec Florence Rice
Cet âge ingrat ( that certain age ) de Edward Ludwig avec Deanna Durbin
L’ensorceleuse ( the shining hour ) de Frank Borzage avec Margaret Sullavan
Ah ! Quelle femme ! ( there’s that woman again / what a woman ) de Alexander Hall avec Margaret Lindsay
Un homme à la page ( tell no tales / a hundred to one ) de Leslie Fenton avec Louise Platt
CM Screen snapshot series 18, No. 4 – de Ralph Staub avec Betty Grable
    Seulement apparition
1939Nous irons à Paris ( good girls go to Paris ) de Alexander Hall avec Joan Blondell
Ninotchka – de Ernst Lubitsch avec Greta Garbo
L’étonnant Monsieur Williams ( the amazing Mr. Williams ) de Alexander Hall avec Ruth Donnelly
CM Screen snapshots series 18, No. 8 – de Ralph Staub avec Rita Hayworth
    Seulement apparition
1940Trop de maris ( too many husbands / my two husbands ) de Wesley Ruggles avec Jean Arthur
Et l’amour vînt… ( he stayed for breakfast ) de Alexander Hall avec Loretta Young
Un mari imaginaire ( third finger, left hand ) de Robert Z. Leonard avec Myrna Loy
    + chansons
La mariée célibataire ( this thing called love / married but single ) de Alexander Hall avec Rosalind Russell
1941Illusions perdues ( that uncertain feeling ) de Ernst Lubitsch avec Merle Oberon
Il était une fois ( a woman’s face ) de George Cukor avec Joan Crawford
Une femme de trop ( our wife ) de John M. Stahl avec Ruth Hussey
La femme aux deux visages ( two-faced woman ) de George Cukor avec Constance Bennett
1942Danse autour de la vie ( we were dancing ) de Robert Z. Leonard avec Norma Shearer
    + chansons
Embrassons la mariée ( they all kissed the bride ) de Alexander Hall avec Joan Crawford
1943Three hearts for Julia – de Richard Thorpe avec Ann Sothern
1946Le maître de la prairie ( the sea of grass ) de Elia Kazan avec Katharine Hepburn
Coupable ou non coupable / Peter Ibbetson a raison ( the guilt of Janet Ames ) de Henry Levin avec Rosalind Russell
1947Un million clés en main / La villa de nos rêves ( Mr. Blandings builds his dream house ) de H.C. Potter avec Myrna Loy
1948Mon véritable amour ( my own true love ) de Compton Bennett avec Phyllis Calvert
Secret de femme ( a woman’s secret ) de Nicholas Ray avec Maureen O’Hara
1949Passion fatale ( the great sinner ) de Robert Siodmak avec Ethel Barrymore
1951Mon passé défendu / Cœurs insondables ( my forbidden past / carriage entrance ) de Robert Stevenson avec Ava Gardner
Ardente jeunesse ( on the loose ) de Charles Lederer avec Joan Evans
1962Billy Budd – de Peter Ustinov avec Robert Ryan
1963Le plus sauvage d’entre tous ( Hud ) de Martin Ritt avec Patricia Neal
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Laurel d’Or du meilleur second rôle masculin, USA

    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA

Le bataillon des lâches ( advance to the rear / compagny of cowards ? ) de George Marshall avec Stella Stevens
1964Les jeux de l’amour et de la guerre ( the americanization of Emily / Emily ) de Arthur Hiller avec Julie Andrews
1965La fleur de l’âge ( rapture ) de John Guillermin avec Gunnel Lindblom
CM Once upon a tractor – de Leopoldo Torre Nilsson avec Diane Cilento
1966Hôtel Saint-Gregory ( Hotel ) de Richard Quine avec Catherine Spaak
1970Je n’ai jamais chanté pour mon père ( I never sang for my father ) de Gilbert Cates avec Estelle Parsons
La femme sans mari ( one is a lonely number / two is a happy number ) de Mel Stuart avec Janet Leigh
1972Votez McKay ( the candidate ) de Michael Ritchie avec Robert Redford
1975Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
1976Piège pour un président / L’ultimatum des trois mercenaires ( twilight’s last gleaming / nuclear countdown ) de Robert Aldrich avec Burt Lancaster
1978La vie privée d’un sénateur ( the seduction of Joe Tynan ) de Jerry Schatzberg avec Meryl Streep
    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA
1979L’enfant du diable ( the changeling ) de Peter Medak avec George C. Scott
Bienvenue mister Chance ( being there / Chance ) de Hal Ashby avec Shirley MacLaine
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA

    Golden Globe du meilleur second rôle masculin de cinéma, USA

    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix NYFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA
1980David et Eva / Tell me ( tell me a riddle ) de Lee Grant avec Lila Kedrova
Adorable faussaire / Coup de maître ( hot touch / Peter Dion ) de Roger Vadim avec Samantha Eggar
1981Le fantôme de Milburn ( ghost story ) de John Irvin avec Patricia Neal
Fiche créée le 20 septembre 2011 | Modifiée le 20 mars 2017 | Cette fiche a été vue 3478 fois
PREVIOUSKirk Douglas || Melvyn Douglas || Paul DouglasNEXT