CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Chabrol
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Michel Drach



Date et Lieu de naissance : 18 octobre 1930 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 14 février 1990 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Michel Philippe Drach

REALISATEUR
Image
1959 On n’enterre pas le dimanche – de Michel Drach avec Philippe Mory, Christina Bendz & Marcel Cuvelier
Image
1966 Safari diamants – de Michel Drach avec Jean-Louis Trintignant, Marie-José Nat, Hosrt Frank & Hellmut Lange
Image
1973 Les violons du bal – de Michel Drach avec Marie-José Nat, Jean-Louis Trintignant & David Drach
Image
1979 Le pull-over rouge – de Michel Drach avec Serge Avedikian, Roland Bertin & Roland Blanche

Né le 18 octobre 1930 à Paris, Michel Drach grandit dans une famille juive qui connaitra les persécutions pendant la Guerre. Il effectue ses premiers pas au cinéma comme stagiaire sur «Le silence de la mer» (1947) dont la mise en scène est assurée par son cousin Jean-Pierre Melville. Deux ans plus tard, il l’assiste pour «Les enfants terribles» (1949) dont Nicole Stéphane, une autre cousine, est tête d’affiche.

Parallèlement à des études à l’Académie des Beaux-Arts, Michel Drach réalise des courts-métrages dans les années cinquante. En 1959, il passe au long-métrage avec l’adaptation d’un roman policier de Fred Kazzak «On n’enterre pas le dimanche» qui retrace les amours tragiques entre un étudiant métis et une suédoise à Paris. Salué par la critique, ce polar peu conventionnel pour l’époque est récompensé du Prix Louis-Delluc. Il subit ensuite un échec avec la comédie dramatique «Amélie ou le temps d’aimer» (1960) avec Marie-José Nat qui devient son épouse et la mère de ses trois enfants. Elle est aussi sont interprète dans la comédie à sketches «La bonne occase» (1964) et le policier «Safari diamants» (1965). Il travaille pour la télévision avec un épisode de la série «Le train bleu s’arrête 13 fois» (1965) d’après Boileau et Narcejac; l’adaptation du roman historique de Alexandre Dumas «Les compagnons de Jéhu» (1966) avec Claude Giraud; et un téléfilm de la collection «Maigret» (1968) avec Jean Richard.

En 1969, Michel Drach revient à un cinéma d’auteur. En compagnie de sa femme, il tourne «Elise ou la vraie vie» d’après le roman de Claire Etcherelli. Ce récit engagé conte l’histoire d’amour d’une française et d’un algérien, membre du FLN, alors que la France sort à peine de la Guerre d’Algérie. Il enchaîne avec «Les violons du bal» (1973) qui évoque son enfance pendant l’Occupation allemande et vaut à Marie-José Nat le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes. Leur fils David incarne Michel jeune et Jean-Louis Trintignant, Michel adulte. Suit le film autobiographique «Parlez-moi d’amour» (1975) puis le suspens psychologique «Le passé simple» (1977) qui demeurent des œuvres mineures dans sa filmographie au moment où Michel Drach et Marie-José Nat se séparent. À la fin de la décennie, il dirige un film polémique «Le pull-over rouge» (1979) d’après le roman de Gilles Perrault sur l’affaire Christian Ranucci accusé du meurtre d’une fillette. Serge Avedikian prête ses traits à l’antépénultième condamné à mort en France exécuté en 1976, la controverse de cette affaire est évoquée lors du débat de l’abolition de la peine de mort par Robert Badinter au moment de l’élection de François Mitterrand.

En 1981, Michel Drach réalise une biographie de Guy de Maupassant où Claude Brasseur interprète l’auteur en pleine déchéance quelques mois avant sa mort. Malgré un casting prestigieux composé de Jean Carmet, Miou-Miou et Simone Signoret, ce biopic est un terrible échec qui ruine financièrement le réalisateur. Il se lance alors des films moins ambitieux axés sur des problèmes de société. Dans «Sauve-toi Lola» (1986), il évoque le thème du cancer avec Carole Laure dans le rôle principal et une apparition marquante de Jeanne Moreau. Dans «Il est génial Papy» (1987) avec Guy Bedos, il traite des rapports entre un grand-père et son petit-fils. Michel Drach décède le 15 février 1990 à Neuilly-sur-Seine, emporté prématurément par un cancer du poumon. Il est inhumé dans le tombeau Vanderheym-Drach au Cimetière du Père-Lachaise.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1947Le silence de la mer – de Jean-Pierre Melville avec Howard Vernon
    Seulement stagiaire
1949Les enfants terribles – de Jean-Pierre Melville avec Nicole Stéphane
    Seulement assistant réalisateur
1952 CM Les soliloques du pauvre – de Michel Drach
    + scénario
1954 CM La mer sera haute à seize heures – de Michel Drach
    + interprétation
1956 CM Auditorium – de Michel Drach avec Jean Babilée
    + scénario & décors
1959On n’enterre pas le dimanche – de Michel Drach avec Philippe Mory
    + adaptation, dialogues, scénario & production
    Prix Louis Delluc, France
1961Amélie ou le temps d’aimer – de Michel Drach avec Sophie Daumier
    + adaptation, dialogues, scénario & apparition
1964La bonne occase – de Michel Drach avec Edwige Feuillère
1965 TV Le train bleu s’arrête 13 fois – de Michel Drach avec Françoise Arnoul
    Série – Réalisation des épisodes « Paris : Signal d’alarme », « Lyon : Marché en main », « Marseille : Cloc en retour », « Toulon : Passe-passe » & « Cannes ; On ne gagne qu’une fois »
1966Safari diamants – de Michel Drach avec Jean-Louis Trintignant
    + adaptation & scénario
TV Les compagnons de Jéhu – de Michel Drach avec Claude Giraud
    Série
1968 TV Les enquêtes de l’inspecteur Maigret – de Michel Drach avec Jean Richard
    Série – Réalisation de l’épisode « L’inspecteur Cadavre »
1970Elise ou la vraie vie – de Michel Drach avec Bernadette Lafont
    + adaptation & scénario
1973Les violons du bal – de Michel Drach avec Marie-José Nat
    + scénario & interprétation
1975Parlez-moi d’amour – de Michel Drach avec Andréa Ferréol
    + scénario
1977Le passé simple – de Michel Drach avec Victor Lanoux
    + adaptation, scénario & production
1979Le pull-over rouge – de Michel Drach avec Serge Avedikian
    + adaptation, scénario & production
1981Guy de Maupassant – de Michel Drach avec Simone Signoret
    + scénario & production
1985Sauve-toi, Lola – de Michel Drach avec Jeanne Moreau
    + adaptation & scénario
1987Il est génial papy ! – de Michel Drach avec Guy Bedos
    + scénario
Fiche créée le 22 mai 2014 | Modifiée le 27 mai 2014 | Cette fiche a été vue 2317 fois
PREVIOUSJacqueline Doyen || Michel Drach || Emile DrainNEXT