CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ángel de Andrés-López
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Michel Simon



Date et Lieu de naissance : 9 avril 1895 (Genève, Suisse)
Date et Lieu de décès : 30 mai 1975 (Bry-sur-Marne, France)
Nom Réel : François Michel Simon

ACTEUR
Image
1934 L’Atalante / Le chaland qui passe – de Jean Vigo avec Dita Parlo, Jean Dasté & Gilles Margaritis
Image
1943 Vautrin – de Pierre Billon avec Madeleine Sologne, Lucienne Bogaert, Gisèle Casadesus & Line Noro
Image
1949 La beauté du diable – de René Clair avec Gérard Philipe, Simone Valère & Raymond Cordy
Image
1966 Le vieil homme et l’enfant – de Claude Berri avec Alain Cohen, Charles Denner & Luce Fabiole

Fils d’un charcutier, François Michel Simon vient au monde le 9 avril 1895, à Genève, en Suisse. À seize ans, épris de liberté, il abandonne la charcuterie familiale, le calvinisme, ses études et part à la conquête de Paris. Il s’établit Porte de Saint-Martin et exerce tour à tour, les métiers de camelot, photographe, professeur de boxe, etc… En 1912, il fait ses débuts artistiques comme danseur acrobate au Casino de Montreuil-sous-Bois. La première guerre mondiale le rappelle en Suisse pour effectuer ses obligations militaires. Il est rapidement réformé pour indiscipline et insuffisances physiques.

Devenu photographe professionnel en 1920, Michel Simon à la chance de tirer le portrait de Sacha Pitoëff et des membres de sa troupe. Par reconnaissance, l’homme de théâtre lui concède trois répliques dans la pièce «Mesure pour mesure» de William Shakespeare. Deux ans plus tard, il suit cette troupe qui vient s’installer à la Comédie des Champs-Élysées de Paris. Il accède à la célébrité, en 1929, lorsqu’il crée le personnage de Cloclo dans «Jean de la lune», une pièce de Marcel Achard, avec Louis Jouvet et Valentine Tessier. Entre-temps, il débute à l’écran dans «La vocation d’André Carrel» (1924) et dans deux films de Marcel L’Herbier, «La galerie des monstres» (1924) et «Feu Mathias Pascal» (1925).

La carrière théâtrale de Michel Simon va se poursuivre, de succès en succès au fil des ans. Côté cinéma, il s’épanouit avec l’arrivée du cinéma parlant. Acteur doté d’un immense talent et d’un physique original, il peut tout jouer. Il acquiert une immense popularité, en 1930, avec l’adaptation cinématographique de «Jean de la lune» par Jean Choux, puis avec des films tels que: «La chienne» (1931) de Jean Renoir, «Boudu sauvé des eaux» (1932), toujours de Renoir, «L’Atalante» (1934) de Jean Vigo, «Les disparus de Saint-Agil» (1938) de Christian-Jaque, «Quai des brumes» (1938) de Marcel Carné, «Circonstances atténuantes» (1939) de Jean Boyer et «Fric-frac» (1939) de Claude Autant-Lara.

Après la seconde guerre mondiale et une courte parenthèse italienne, son double rôle du Professeur Faust alias Mephistopheles dans «La beauté du diable» (1949) de René Clair, consacre la fécondité de l’acteur et les infinies nuances de son registre. Il offre ainsi son immense talent au service d’autres grands cinéastes, parmi lesquels: Sacha Guitry pour «La poison» (1950) et «La vie d’un honnête homme» (1952), Alessandro Blasetti pour «Quelques pas dans la vie» (1952), Abel Gance pour «Austerlitz» (1959) et «Cyrano et d’Artagnan» (1962), Julien Duvivier pour «Le diable et les dix commandements» (1962) et John Frankenheimer pour «Le train» (1963).

En 1965, Michel Simon remonte sur scène avec la pièce d’Obaldia: «Du vent dans les branches de sassafras», et ce pour plus de cinq cents représentations. L’année suivante, Claude Berri lui offre un de ses meilleurs rôles, celui de Pépé, le vieux grand-père grincheux, pétainiste et anti-sémite qui se lie d’amitié avec un petit juif, recueilli pendant la guerre. Le Festival de Berlin l’honore d’un Lion d’Argent pour sa magistrale interprétation pleine de sensibilité. Progressivement, il se retire dans sa maison de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis. C’est dans la solitude qu’il meurt le 30 mai 1975, à l’Hôpital Saint-Camille de Bry-sur-Marne, victime d’une embolie pulmonaire.

© Philippe PELLETIER

copyright
1924La vocation de André Carrel / La puissance du travail – de Jean Choux avec Camille Bert
La galerie des monstres – de Jaque Catelain & Marcel L’Herbier avec Roland Toutain
1925Feu Mathias Pascal – de Marcel L’Herbier avec Ivan Mosjoukine
1926L’inconnue des six jours – de René Sti avec Tania Fédor
1927Casanova – de Alexandre Volkoff avec Suzanne Bianchetti
1928La passion de Jeanne d’Arc – de Carl Theodor Dreyer avec Renée Falconetti
Tire-au-flanc – de Jean Renoir avec Félix Oudart
1929 CM Pivoine – de André Sauvage
1930L’enfant de l’amour – de Marcel L’Herbier avec Marie Glory
Jean de la lune – de Jean Choux avec Madeleine Renaud
1931On purge bébé – de Jean Renoir avec Jacques Louvigny
La chienne – de Jean Renoir avec Janie Marèze
Baleydier – de Jean Mamy avec Josseline Gaël
1932Boudu sauvé des eaux – de Jean Renoir avec Charles Granval
    + production
1933Miquette et sa mère – de Henri Diamant-Berger avec Roland Toutain
Du haut en bas – de Georg Wilhelm Pabst avec Peter Lorre
Léopold le bien-aimé – de Arno-Charles Brun avec Marcel André
1934L’Atalante / Le chaland qui passe – de Jean Vigo avec Dita Parlo
Lac aux dames – de Marc Allégret avec Simone Simon
Le bonheur – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay
1935Le bébé de l’escadron / Quand la ville était belle – de René Sti avec Paulette Dubost
Ademaï au moyen-âge – de Jean de Marguenat avec Noël-Noël
Amants et voleurs – de Raymond Bernard avec Florelle
Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
1936Moutonnet / Moutonnet à Paris – de René Sti avec Suzy Prim
Le mort en fuite – de André Berthomieu avec Jules Berry
Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Raimu
Jeunes filles de Paris – de Claude Vermorel avec Mireille Balin
Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac
    Seulement prologue
1937La bataille silencieuse – de Pierre Billon avec Käthe von Nagy
Naples au baiser de feu – de Augusto Genina avec Tino Rossi
Drôle de drame / Drôle de drame ou l’étrange aventure du docteur Moulyneux – de Marcel Carné avec Jean-Louis Barrault
Boulot aviateur / Fripons, voleurs et Cie – de Maurice de Canonge avec Marguerite Moreno
Mirages / Si tu m’aimes – de Alexandre Ryder avec Jeanne Aubert
Le choc en retour – de Georges Monca & Maurice Kéroul avec René Lefèvre
1938Les disparus de Saint-Agil – de Christian-Jaque avec Erich von Stroheim
Quai des brumes / Le quai des brumes – de Marcel Carné avec Jean Gabin
Les nouveaux riches – de André Berthomieu avec Fernand Fabre
La chaleur du sein – de Jean Boyer avec Arletty
Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Gaby Sylvia
Belle étoile – de Jacques de Baroncelli avec Meg Lemonnier
Eusèbe député – de André Berthomieu avec Elvire Popesco
La fin du jour – de Julien Duvivier avec Victor Francen
Noix de coco – de Jean Boyer avec Marie Bell
1939Cavalcade d’amour – de Raymond Bernard avec Simone Simon
Le dernier tournant – de Pierre Chenal avec Corinne Luchaire
Fric-frac – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Fernandel
Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Andrex
Derrière la façade / 32 Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Lucien Baroux
Les musiciens du ciel – de Georges Lacombe avec Michèle Morgan
1940Paris-New York – de Yves Mirande & Claude Heymann avec Claude Dauphin
La comédie du bonheur – de Marcel L’Herbier avec Micheline Presle
1941Tosca ( la Tosca ) de Carl Koch avec Rossano Brazzi
Le roi s’amuse ( il re se diverte ) de Mario Bonnard avec Paola Barbara
1942La dame de l’Ouest ( una signora dell’ovest ) de Carl Koch avec Valentina Cortese
1943Au bonheur des dames – de André Cayatte avec Albert Préjean
Vautrin – de Pierre Billon avec Madeleine Sologne
1945Un ami viendra ce soir – de Raymond Bernard avec Paul Bernard
1946Panique – de Julien Duvivier avec Viviane Romance
La taverne du poisson couronné / Au poisson couronné – de René Chanas avec Blanchette Brunoy
1947Non coupable – de Henri Decoin avec Jany Holt
Les amants du pont Saint-Jean – de Henri Decoin avec Nadine Alari
1948La carcasse et le tord-cou – de René Chanas avec Lucien Coëdel
Fabiola – de Alessandro Blasetti avec Henri Vidal
1949La beauté du diable – de René Clair avec Gérard Philipe
    Ruban d’Argent du meilleur acteur étranger par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Les deux vérités ( le due verità ) de Antonio Leonviolla avec Anna Maria Ferrero
1950La poison – de Sacha Guitry avec Jean Debucourt
La fille au fouet – de Jean Dréville avec Gaby Morlay
La fille au fouet ( das geheimnis vom bergsee / die jungfrau mit der peitsche / das mädchen mit der peitsche / das mädchen vom Bergsee ) de Jean Dréville avec Lil Dagover
    Version allemande de « La fille au fouet »
Brelan d’as – de Henri Verneuil avec Claire Olivier
1951Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Roland Alexandre
CM La cité du midi – de Jacques Baratier
    Seulement voix
CM Vedettes sans maquillage – de Jacques Guillon avec Paul Demange
    Seulement apparition
1952Le chemin de Damas – de Max Glass avec Maurice Teynac
Le rideau rouge / Les rois d’une nuit / Ce soir on joue Macbeth – de André Barsacq avec Pierre Brasseur
Le marchand de Venise ( il mercante di Venezia ) de Pierre Billon avec Andrée Debar
Quelques pas dans la vie ( tempi nostri / Zibaldone N. 2 ) de Alessandro Blasetti avec Sylvie
La vie d’un honnête homme – de Sacha Guitry avec Marguerite Pierry
Femmes de Paris – de Jean Boyer avec Brigitte Auber
CM Hôtel des Invalides – de Georges Franju
    Seulement voix
1953L’étrange désir de monsieur Bard – de Géza von Radvanyi avec Geneviève Page
Saadia – de Albert Lewin avec Cornel Wilde
Par ordre du tsar / Quand les cloches sonneront – de André Haguet avec Jacques François
Les cloches n’ont pas sonné ( ungarische rhapsodie ) de André Haguet avec Colette Marchand
    Version allemande de « Par ordre du tsar »
1955L’impossible monsieur Pipelet – de André Hunebelle avec Etchika Choureau
Mémoires d’un flic – de Pierre Foucaud avec Pascale Roberts
1956La joyeuse prison – de André Berthomieu avec Michel Roux
1957Les trois font la paire – de Clément Duhour & Sacha Guitry avec Sophie Desmarets
Un certain monsieur Jo – de René Jolivet avec Raymond Bussières
1958Ça c’est passé en plein jour ( El Cebo / es geschah am hellichten tag ) de Ladislao Vajda avec Gert Froëbe
CM Simenon – de Jean-François Hauduroy
    Seulement apparition
1959La femme nue et Satan / La nue et Satan ( die nachte und der Satan / des satans nackte sklavin ) de Victor Trivas avec Horst Frank
Austerlitz – de Abel Gance avec Pierre Mondy
1960Candide / Candide ou l’optimisme au XXème siècle – de Norbert Carbonnaux avec Jean-Pierre Cassel
Pierrot la tendresse – de François Villiers avec Dany Saval
CM Mon ami Lazlo – de François Raymond
    Seulement apparition
1961Le bateau d’Emile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Lino Ventura
1962Le diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Claude Nollier
Cyrano et d’Artagnan – de Abel Gance avec José Ferrer
CM Michel Simon – de Ole Roos
    Seulement apparition
1963Le train ( the train ) de John Frankenheimer avec Burt Lancaster
DO Ecco ( mondo di notte numero tre / this shocking world ) de Gianni Proia avec Laura Betti
    Seulement apparition
CM Steilein – de Alain Saury
    Seulement voix
1964 DO Cinéma de notre temps : Jean Vigo – de Jacques Rozier avec Gilles Margaritis
    Seulement apparition
1965Deux heures à tuer – de Yvan Govar avec Raymond Rouleau
CM Ecce homo – de Alain Saury
    Seulement voix
1966Le vieil homme et l’enfant / Claude – de Claude Berri avec Charles Denner
    Ours d’Argent du meilleur acteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1967Ce sacré grand-père – de Jacques Poitrenaud avec Serge Gainsbourg
1968 DO Michel Simon – de Jacques Poitrenaud avec Henri Langlois
1969Contestation générale ( contestazione generale ) de Luigi Zampa avec Nino Manfredi
1970La maison – de Gérard Brach avec Richard Bohringer
1971Blanche – de Walerian Borowczyk avec Jacques Perrin
1972La plus belle soirée de ma vie ( la più bella serata della mia vita ) de Ettore Scola avec Charles Vanel
1973Le boucher, la star et l’orpheline – de Jérôme Savary avec Christopher Lee
1975L’ibis rouge – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault
Fiche créée le 11 octobre 2005 | Modifiée le 19 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 12833 fois
PREVIOUSMaïa Simon || Michel Simon || Simone SimonNEXT