CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claire Lotto
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Michel Vitold



Date et Lieu de naissance : 15 septembre 1914 (Kharkov, Empire Russe)►
Date et Lieu de décès : 14 juin 1994 (Clamart, France)►
Nom Réel : Vitold Michel Sayanoff

ACTEUR
Image
1945 François Villon – de André Zwobada avec Serge Reggiani, Renée Faure & Jean-Roger Caussimon
Image
1962 Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Jean-Claude Brialy & Jean-Pierre Cassel
Image
1965 Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva, Jean Servais & Rosy Varte
Image
1969 L’aveu – de Costa-Gavras avec Yves Montand, Simone Signoret, Jean Bouise & Gabriele Ferzetti

Né dans une famille originaire de Géorgie, le jeune Vitold Michel Sayanoff fuit son pays avec les siens, après la révolution russe. La famille finit par arriver en France. Le garçonnet a 10 ans. Pendant 3 ans, il apprend le français dans une école religieuse. Il le parlera à la perfection, sans accent, avec une façon très personnelle de bien articuler les mots au point que sa diction deviendra une référence. Il suffit de l’entendre lire des extraits de Copeau pour en être de suite persuadé. Après l’école, il assume nombre de petits boulots. Parallèlement, il s’inscrit aux cours de Charles Dullin, Raymond Rouleau et Julien Bertheau sont ses professeurs, et aux cours de René Simon. S’il rate le concours d’entrée au Conservatoire, cela ne l’empêche pas, bien plus tard, d’être pensionnaire à la Comédie Française en 1984.

Passionné de théâtre, il s’illustre sur les scènes parisiennes pour servir Jean Anouilh, Jean Cocteau et Jean-Paul Sartre entre autres. Après la Guerre, il participe à l’aventure du Festival d’Avignon aux côtés de Jean Vilar. Directeur du Théâtre de la Gaieté Montparnasse, il n’hésite pas à mettre en scène Tchékhov et les auteurs russes pour ne citer que ceux-là. Bien évidemment, le cinéma fait appel à son talent pour environ une cinquantaine d’emplois différents, parfois étranges, parfois historiques où il apparaît sur les génériques sous le nom de Michel Vitold. C’est juste avant la Guerre que nous le repérons sur les écrans dans «Entrée des artistes» (1938) de Marc Allégret, où il incarne Gabriel, un étudiant tourmenté. Marcel L’Herbier le dirige dans «Adrienne Lecouvreur» (1938) et dans «La nuit fantastique» (1941) où il se retrouve aux côtés de Fernand Gravey. En 1943, il campe un mauvais garçon corse, dans «L’île d’amour» pour se retrouver de façon inattendue face à Tino Rossi, dans une histoire de vendetta. Il fait partie de la distribution des deux aventures de Rouletabille, «version Jean Piat» toutes deux réalisées par Christian Chamborant en 1946. C’est revêtu de la soutane du curé du village que Jean Delannoy le dirige dans «L’affaire Saint-Fiacre» (1959) résolue par Maigret/Jean Gabin. La même année, il donne la réplique à Jean-Louis Barrault dans «Le Testament du Docteur Cordelier» de Jean Renoir. En 1963, il est banquier dans «Judex» de Georges Franju qui le réemploie dans «Thomas l’imposteur» (1965). Même s’il ne paraît pas sur l’écran dans des premiers rôles, il est facilement repéré dans «Le franciscain de Bourges» de Claude Autant-Lara, «La bande à Bonnot» de Philippe Fourastié, «L’aveu» de Costa Gavras. Parmi ses dernières apparitions sur la grande toile, nous retiendrons celle dans «Les chevaliers de la Table Ronde» où il a le plaisir de retrouver Maria Casares qu’il connaissait depuis longtemps.

Michel Vitold est aussi connu des téléspectateurs, pour avoir participé à de nombreuses fictions et séries de qualité telles «Lagardère», «Quentin Durward», «Les brigades du Tigre» et «Les fiancées de L’Empire» où il incarne avec conviction un révolutionnaire intelligent, rongeant son frein sous l’Empire.

Ce comédien si inspiré, d’un tempérament fiévreux, habité, passionné, sans concession, nous quitte le 14 juin 1994. Marié à Christine Lénier, actrice, puis à la comédienne Mireille Paparella-Ostolidi, il est le père de ses différentes unions d’une fille Sophie-Catherine et de deux fils Gricha et Dimitri. Michel Vitold est pour toujours un «théâtreux» dans l’âme, un vrai artiste qui a su mettre son talent dans chacun des rôles qu’il a interprétés sur scène et sur les écrans. Ne l’oublions pas!

© Donatienne ROBY

copyright
1937Orage / Le venin – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
1938Adrienne Lecouvreur – de Marcel L’Herbier avec Yvonne Printemps
Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Odette Joyeux
Accord final – de Ignacy Rosenkranz avec Käthe von Nagy
1941La symphonie fantastique – de Christian-Jaque avec Lise Delamare
Mariage d’amour – de Henri Decoin avec Juliette Faber
1942Madame et le mort – de Louis Daquin avec Renée Saint-Cyr
Malaria – de Jean Gourguet avec Mireille Balin
Le brigand gentilhomme – de Émile Couzinet avec Catherine Fonteney
1943Ceux du rivage – de Jacques Séverac avec Blanchette Brunoy
L’aventure est au coin de la rue – de Jacques Daniel-Norman avec Michèle Alfa
L’île d’amour – de Maurice Cam avec Josseline Gaël
1944 CM L’enquête du 58 – de Jean Tedesco avec Line Noro
1945François Villon – de André Zwobada avec Renée Faure
Le jugement dernier – de René Chanas avec Michèle Martin
Rouletabille joue et gagne – de Christian Chamborant avec Marie Déa
Rouletabille contre la dame de pique – de Christian Chamborant avec Suzanne Dehelly
1946Le visiteur – de Jean Dréville avec Pierre Fresnay
1947 CM Goémons – de Yannick Bellon
    Seulement voix & narration
1948Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jean Marais
1950 CM La montagne est verte – de Jean Lehérissey avec André Reybaz
1951Messaline ( Messalina ) de Carmine Gallone avec Maria Félix
CM Jouons le jeu – de ?
1953Les révoltés de Lomanach – de Richard Pottier avec Dany Robin
1959Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
Le testament du docteur Cordelier – de Jean Renoir avec Jean-Louis Barrault
1960L’ennemi dans l’ombre – de Charles Gérard avec Estella Blain
Vacances en enfer – de Jean Kerchbron avec Elina Labourdette
1961Adorable menteuse – de Michel Deville avec Marina Vlady
Les ennemis – de Edouard Molinaro avec Pascale Audret
La gamberge – de Norbert Carbonnaux avec Arletty
1962Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Françoise Dorléac
Ballade pour un voyou – de Jean-Claude Bonnardot avec Hildegard Knef
Rififi à Tokyo / Du rififi à Tokyo – de Jacques Deray avec Charles Vanel
1963Judex – de Georges Franju avec Edith Scob
1964Les pas perdus – de Jacques Robin avec Michèle Morgan
1965Thomas l’imposteur – de Georges Franju avec Emmanuelle Riva
Le chant du monde – de Marcel Camus avec Catherine Deneuve
1967Le franciscain de Bourges – de Claude Autant-Lara avec Hardy Kruger
1968La bande à Bonnot – de Philippe Fourastier avec Jacques Brel
1969L’aveu – de Costa-Gavras avec Simone Signoret
1973Le mouton enragé – de Michel Deville avec Romy Schneider
France société anonyme – de Alain Corneau avec Michel Bouquet
1976Genre masculin – de Jean Marbœuf avec Judith Magre
1977 DO Sur les traces de Balint – de Eric Duvivier avec Nadine Alari
    Seulement apparition
1981La nuit de Varennes ( il mondo nuovo ) de Ettore Scola avec Marcello Mastroianni
Le quatuor Basileus ( il quartetto Basileus ) de Fabio Carpi avec Alain Cuny
1984 CM Le clou – de Philippe Le Guay avec Magali Clément
1987Les matins chagrins – de Jean-Pierre Gallepe avec Anouk Grinberg
1988 CM La bête féroce – de Magali Cerda avec Jean-Claude Dreyfus
1990Les chevaliers de la table ronde – de Denis Llorca avec Maria Casares
1991Novembre ( listopad ) de Lukasz Karwowski avec Marine Delterme
1992La joie de vivre – de Roger Guillot avec Micheline Dax
Fiche créée le 5 novembre 2011 | Modifiée le 12 juillet 2018 | Cette fiche a été vue 3557 fois
PREVIOUSJoe Viterelli || Michel Vitold || Georges VitrayNEXT