CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fernando de Fuentes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mildred Natwick



Date et Lieu de naissance : 19 juin 1905 (Baltimore, Maryland, USA)
Date et Lieu de décès : 25 octobre 1994 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Mildred Natwick

ACTRICE
Image
1952 L’homme tranquille (the quiet man) de John Ford avec John Wayne, Maureen O’Hara & Victor McLaglen
Image
1955 Mais qui a tué Harry? (the trouble with Harry) de Alfred Hitchcock avec John Forsythe & Shirley MacLaine
Image
1966 Pieds nus dans le parc (barefoot in the park) de Gene Saks avec Robert Redford & Jane Fonda
Image
1988 Les liaisons dangereuses (dangerous liaisons) de Stephen Frears avec John Malkovich & Glenn Close

Avec son visage un peu banal de ménagère anglaise, qui n’exclue nullement la sobre élégance de son allure, son abattage jamais en défaut, et les accents fleuris de sa voix, Mildred Natwick est une merveilleuse actrice de composition, dont la finesse de jeu et le sens des situations attirent toujours l’attention, même dans les rôles les plus courts. Née le 19 juin 1905 à Baltimore, Mildred Natwick débute sur scène en 1926 dans une compagnie théâtrale de sa ville natale, Baltimore. Puis elle intègre la prestigieuse troupe des «University Players», de Cape Cod, aux côtés de Henry Fonda ou James Stewart.

Quelques années plus tard, en 1932, Mildred Natwick commence à Broadway une riche carrière qui durera près de cinquante ans. On peut l’applaudir dans «Spring in autumn» (1933) de la comédienne Blanche Yurka, qui figure dans la pièce, aux côtés de James Stewart, «Night in the house» (1935) de Rodney Ackland, avec Josephine Hull, ou encore «Love from a stranger» (1936), d’après Agatha Christie. Actrice complète, elle ne dédaigne pas la comédie musicale, et tient sa partie dans «Stars in your eyes» (1939), aux côtés de Jimmy Durante et Ethel Merman ou, beaucoup plus tard, dans «70, girls, 70» (1970). N’oublions pas non plus la médium du «Blithe spirit» (1942) de Noël Coward, avec Clifton Webb, et son rôle d’Ethel Banks, la mère esseulée de Elizabeth Ashley, dans la pièce de Neil Simon, «Barefoot in the park» (1967), qu’elle reprend la même année dans le film du même nom de Gene Saks, avec cette fois Jane Fonda dans le rôle de sa fille, rôle qui lui vaut une nomination aux Oscars.

Au cinéma, où Mildred Natwick débute en 1940, elle rencontre tout de suite John Ford, qui lui donne à jouer une prostituée cockney dans «Les hommes de la mer» (1940) et qui l’intègre à sa troupe de comédiens fétiches. Dans «Le fils du désert» (1948) elle montre, mère mourante confiant son nouveau-né à trois malfaiteurs, à quel point elle peut susciter l’émotion, comme dans «La charge héroïque» (1949), où, femme du major, elle recueille des orphelins victimes des guerres indiennes et reprise les effets des soldats, qu’elle appelle ses «garçons». Mais elle est encore plus à l’aise, bien sûr, dans le registre comique, en riche veuve autoritaire courtisée par le bredouillant Victor McLaglen dans «L’homme tranquille» (1952), ou en vieille fille rougissante prenant le thé avec un Edmund Gwenn aux petits soins dans «Mais qui a tué Harry?» (1955) de Alfred Hitchcock. Elle joue volontiers les duègnes et autres gouvernantes, confidente de Lucille Bremer dans «Yolanda et le voleur» (1945) ou de la ravissante soprano Kathryn Grayson dans «Le brigand amoureux» (1948). À chaque fois, elle joue son rôle de chaperon et essaie de sauver la vertu menacée de sa protégée, comme dans «À l’abordage» (1952) de George Sherman, où elle a fort à faire pour surveiller Alice Kelley et déjouer les manœuvres amoureuses de ce Casanova de Errol Flynn.

À partir des années 1950, Mildred Natwick se consacre surtout à la télévision, apparaissant dans des épisodes d’«Alfred Hitchcock presents» (1956/58), «Bonanza» (1969), «Hawaï police d’Etat» (1978/79) ou «Magnum» (1983). Avec sa sœur de cinéma Helen Hayes, elle joue aussi une veuve férue d’énigmes policières dans «The Snoop sisters» (1972/74). L’actrice finit sa carrière en beauté en interprétant la dévote Madame de Rosemonde, tante du vicomte de Valmont, John Malkovich, dans «Les liaisons dangereuses (1988) de Stephen Frears. Elle décède, des suites d’un cancer, le 25 octobre 1994.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1940Les hommes de la mer ( the long voyage home ) de John Ford avec Thomas Mitchell
1944Le cottage enchanté ( the enchanted cottage ) de John Cromwell avec Herbert Marshall
1945Yolanda et le voleur ( Yolanda and the thief ) de Vincente Minnelli avec Fred Astaire
1946Un mariage à Boston ( the late George Apley ) de Joseph L. Mankiewicz avec Ronald Colman
1947Vengeance de femme ( a woman’s vengeance / the Gioconda smile ) de Zoltan Korda avec Charles Boyer
1948Le brigand amoureux ( the kissing bandit ) de Laslo Benedek avec Frank Sinatra
Le fils du désert ( three godfathers ) de John Ford avec Pedro Armendariz
1949La charge héroïque ( she wore a yellow ribbon ) de John Ford avec John Wayne
Treize à la douzaine ( cheaper by the dozen ) de Walter Lang avec Clifton Webb
1952L’homme tranquille ( the quiet man ) de John Ford avec Victor McLaglen
À l’abordage / L’aigle de Madagascar ( against all flags ) de George Sherman avec Errol Flynn
1955Mais qui a tué Harry ? ( the trouble with Harry ) de Alfred Hitchcock avec John Forsythe
Le bouffon du roi ( the court jester ) de Norman Panama & Melvin Frank avec Danny Kaye
1956L’enfant du divorce ( teenage rebel ) de Edmund Goulding avec Michael Rennie
1957Tammy / Tammy et le célibataire ( Tammy and the bachelor ) de Joseph Pevney avec Leslie Nielsen
1966Pieds nus dans le parc ( barefoot in the park ) de Gene Saks avec Robert Redford
1968Mardi, c’est donc la Belgique ( if it’s Tuesday, this must be Belgium ) de Mel Stuart avec Murray Hamilton
1969The Maltese Bippy – de Norman Panama avec Dan Rowan
Trilogy / Truman Capote’s trilogy – de Frank Perry avec Martin Balsam
1973Daisy Miller – de Peter Bogdanovich avec Barry Brown
1974Enfin l’amour ( at long last love ) de Peter Bogdanovich avec Burt Reynolds
    + chansons
1982Embrasse-moi, je te quitte ( kiss me goodbye ) de Robert Mulligan avec James Caan
1988Les liaisons dangereuses ( dangerous liaisons ) de Stephen Frears avec John Malkovich
Fiche créée le 7 août 2013 | Modifiée le 11 avril 2017 | Cette fiche a été vue 1730 fois
PREVIOUSNathalie Nattier || Mildred Natwick || René NavarreNEXT