CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andreï Panine
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Miroslava Stern



Date et Lieu de naissance : 26 février 1926 (Prague, Tchécoslovaquie)
Date et Lieu de décès : 10 mars 1955 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Miroslava Sternova

ACTRICE
Image
1950 La corrida de la peur (the braves bulls) de Robert Rossen avec Mel Ferrer, Anthony Quinn & Eugene Iglesias
Image
1953 La bête magnifique (la bestia magnífica / Lucha libre) de Chano Urueta avec Crox Alvarado & Wolf Ruvinskis
Image
1954 Ce sacré clochard (escuela de vagabundos) de Rogelio A. González avec Pedro Infante
Image
1955 La vie criminelle d’Archibald de la Cruz (ensayo de un crimene) de Luis Buñuel avec Ernesto Alonso

Fille d’un physicien, Miroslava Sternova vient au monde à Prague, capitale tchécoslovaque, le 26 février 1926. Au début de la seconde guerre mondiale, la famille Sternova, après un court internement en camp de concentration, fuit désespérément la montée du nazisme. Ils se rendent en Belgique puis en Scandinavie et, finalement, s’installent au Mexique en 1940.

Miroslava est envoyée à New York pour y poursuivre ses études universitaires. Elle y rencontre un jeune GI qui se fera tuer au front en 1942. Elle tente, une première fois, de mettre fin à ses jours. Son père décide alors de la rapatrier à Mexico où elle poursuit sa scolarité à l’Ecole Américaine. D’une extraordinaire beauté, elle est remarquée par Salvador Elizondo Pani, président de la «Clasa Film» qui lui propose de faire du cinéma. Elle décline l’offre et épouse un fils de bonne famille mexicaine, qui est également apprenti comédien. Mais elle découvre l’homosexualité de son époux et divorce très rapidement. Contre l’avis de son père, elle se rend à Los Angeles en 1946, suivre des cours de comédie et, finalement, accepte l’offre de Salvador Elizondo Pani. La même année, la jeune comédienne débute, sous le nom de Miroslava Stern, dans «Bodas trágicas», une adaptation d’Othello de Shakespeare. Elle enchaîne les rôles de femmes fatales et mystérieuses ou de beautés étrangères, notamment dans : «Les aventures de Casanova» (1947) avec Turhan Bey, «Una aventura en la noche» (1948) de Rolando Aguilar, «La posesión» (1949) avec Jorge Negrete et «Le calvaire d’une femme» (1949) avec Dolores del Rio.

Au cours des années cinquante, Miroslava Stern est à l’apogée de sa carrière et se fait désormais appeler par son seul prénom. Star dans son pays d’adoption, elle fait la couverture de Times Magazine, en juillet 1950. Elle est la vedette de plusieurs grands succès, parmi lesquels : «Le bagne des filles perdues» (1951) avec Sara Montiel et Katy Jurado; «Las tres perfectas casadas» (1952) de Roberto Gavaldón, film pour lequel elle décroche une nomination aux Ariels du cinéma mexicain, et «Reportaje» (1953) de Emilio Fernández, entourée d’une pléiade de stars sud-américaines. Elle tourne aussi dans deux productions américaines : «La corrida de la peur» (1950) de Robert Rossen, aux côtés de Mel Ferrer et Anthony Quinn, puis dans «Tu seras juge» (1954) de Jacques Tourneur, avec Joel McCrea et John Carradine. En 1953, elle entame une liaison amoureuse avec le grand torero espagnol Luis Miguel Dominguin mais, les nombreuses infidélités du bel ibérique minent leur relation passionnelle faite de multiple ruptures et réconciliations.

En 1955, Luis Buñuel engage Miroslava Stern pour interpréter Laviana dans «La vie criminelle d’Archibald de la Cruz» aux côtés de Ernesto Alonso. Peu après la fin du tournage, elle est retrouvée morte à son domicile de Mexico City. Elle se serait suicidée par absorption de barbituriques en apprenant le mariage de Dominguin avec l’actrice italienne Lucia Bosé. C’était le 10 mars 1955, elle n’avait pas encore trente ans…

En 1993, Alejandro Pelayo réalise une biographie de la très belle et très populaire star mexicaine, interprétée par une Arielle Dombasle très convaincante.

© Philippe PELLETIER

copyright
1946Bodas trágicas – de Gilberto Martínez Solares avec Roberto Silva
1947Cinco rostros de mujer – de Gilberto Martínez Solares avec Arturo de Córdova
¡ A volar joven ! / Puerta joven – de Miguel M. Delgado avec Cantinflas
Juan Charrasqueado – de Ernesto Cortázar avec Pedro Armendariz
Le règne de la terreur / Les aventures de Casanova ( adventures of Casanova / Casanova aventurero ) de Roberto Gavaldón avec Turhan Bey
1948Nocturno de amor – de Emilio Gómez Muriel avec Víctor Junco
Une aventure dans la nuit ( una aventura en la noche ) de Rolando Aguilar avec Luis Aguilar
Secreto entre mujeres – de Rafael Portillo & Víctor Urruchúa avec Rosario Granados
1949La possession ( la posesión ) de Julio Bracho avec Jorge Negrete
La liga de las muchachas / Adorables rebeldes – de Fernando Cortés avec Jorge Reyes
Le calvaire d’une femme / La maison de l’amour perdu ( la casa chica ) de Roberto Gavaldón avec Roberto Cañeto
1950Mont de piété ( monte de piedad ) de Carlos Véjar Hijo avec Jorge Mistral
La muerte enamorada – de Ernesto Cortázar avec Fernando Fernández
La corrida de la peur ( the braves bulls ) de Robert Rossen avec Anthony Quinn
1951Le bagne des filles perdues ( cárcel de mujeres ) de Miguel M. Delgado avec Katy Jurado
Ella y yo – de Miguel M. Delgado avec Pedro Elviro
La rue des femmes perdues / Vénus du trottoir ( trotacalles ) de Matilde Landeta avec Ernesto Alonso
El puerto de los siete vicios – de Eduardo Ugarte avec Rodolfo Acosta
Dos caras tiene el destino – de Agustín P. Delgado avec José Baviera
1952Trois femmes parfaites ( las tres perfectas casadas ) de Roberto Gavaldón avec René Cardona
Música, mujeres y amor – de Chano Urueta avec Jorge Reyes
CM Screen snapshots : Hollywood on the ball – de Ralph Staub avec Roy Rogers
    Seulement apparition
1953La bête magnifique ( la bestia magnífica / Lucha libre ) de Chano Urueta avec Crox Alvarado
Reportaje – de Emilio Fernández avec Maria Félix
Sueños de gloria – de Zacarías Gómez Urquiza avec Jorge Casanova
Le monstre ressuscité ( el monstruo resucitado ) de Chano Urueta avec Carlos Navarro
1954La visita que no tocó el timbre – de Julián Soler avec Eduardo Alcaraz
Ce sacré clochard / Ce sacré vagabond ( escuela de vagabundos ) de Rogelio A. González avec Pedro Infante
Más fuerte que el amor / Doctor Crimen – de Tulio Demicheli avec Jorge Mistral
Tu seras jugé / Le juge Thorn fait sa loi / Le juge fait cavalier seul ( stranger on horseback ) de Jacques Tourneur avec John Carradine
1955La vie criminelle d’Archibald de la Cruz ( ensayo de un crimen / la vida criminal de Archibaldo de la cruz ) de Luis Buñuel avec Rodolfo Landa
DO El charro inmortal – de Rafael E. Portas avec Víctor Parra
    Seulement apparition
DO Torero – de Carlos Velo avec Luis Procuna
    Seulement apparitio
Fiche créée le 30 juillet 2005 | Modifiée le 19 août 2014 | Cette fiche a été vue 20788 fois
PREVIOUSRobert Sterling || Miroslava Stern || Salomé StéveninNEXT