CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Françoise Giroud
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mistinguett



Date et Lieu de naissance : 3 avril 1875 (Enghien-les-Bains, France)
Date et Lieu de décès : 5 janvier 1956 (Bougival, France)
Nom Réel : Jeanne Florentine Bourgeois

ACTRICE
Image
1908 L’empreinte ou la main rouge – de Henry Burguet avec Max Dearly, Henri Etiévant & Albert Dieudonné
Image
1911 Les deux chemins – de Albert Capellani avec Jacques Grétillat, Roger Monteaux & Juliette Clarens
Image
1913 La glu – de Albert Capellani avec Paul Capellani, Henry Krauss, Cécile Guyon, Gina Barbieri & Marc Gérard
Image
1936 Rigolboche – de Christian-Jaque avec Jules Berry; André Lefaur, André Berley & Georges Paulais

Fille d’un manœuvre employé à la journée et d’une couturière, Mistinguett naît Jeanne Florentine Bourgeois le 3 avril 1875, à Enghien-les-Bains. Enfant passionnée par le spectacle, elle chante dans les bistrots de sa ville natale. Ses parents, soucieux de son éducation et conscients de ses dons, l’inscrivent pour des cours de chant et de théâtre. La jeune fille abandonne très vite pour apprendre le violon. À quinze ans, elle rencontre Saint-Marcel, responsable de revues, à qui elle doit son nom de scène et son premier contrat comme danseuse en levé de rideau au Casino de Paris. Puis elle fait son apprentissage sur les planches de dizaines de salles de spectacle et de cafés-concerts de Paris et de province.

Sa gouaille et son sens de la répartie vont très vite la différencier des autres artistes. En 1897, Mistinguett est engagée à l’Eldorado et en devient la vedette six ans plus tard. Entre-temps, elle donne naissance à Léopold en 1901, issu de sa liaison avec le parolier Léopold de Lima. En 1906, elle quitte l’Eldorado pour jouer «La moche» aux Bouffes-Parisiens. Deux ans plus tard, elle fait ses premiers pas au cinématographe pour «L’empreinte ou la main rouge» ou elle danse avec Max Dearly sa «Valse chaloupée», créée quelques mois plus tôt au Casino de Paris et qui remporta un franc succès. En 1911, elle tombe amoureuse de Maurice Chevalier, son partenaire dans «La valse renversante» aux Folies-Bergère. Inséparables à la ville, sur scène comme à l’écran, cette folle passion sera à l’origine de la célèbre chanson «Mon homme» et s’achèvera douloureusement pour la Miss, dans la seconde moitié des années vingt.

De 1908 à 1917, parallèlement à sa carrière de music-hall, Mistinguett va apparaître dans une cinquantaine de courts-métrages. Elle est entre-autres la covedette avec Charles Prince, de la série des «Rigadin». Elle tourne beaucoup sous la direction de Georges Monca, Georges Denola et Albert Capellani. Pour ce dernier, elle est une excellente Eponine Thénardier dans l’adaptation des «Misérables» (1911) de Victor Hugo, aux côtés de Henry Krauss en Jean Valjean et Henri Etiévant en Javert, En 1915, elle part en Italie pour interpréter deux films spécialement écrits pour elle, «Chignon d’or» de André Hugon et Louis Paglieri, et «La double blessure» de Augusto Genina.

Par la suite, Mistinguett reste la reine incontestée du Music-hall malgré la concurrence sérieuse de Josephine Baker. Elle enchaine revues à grand spectacle et pièces de boulevard dans les plus célèbres salles parisiennes, dont le Moulin Rouge où, de 1925 à 1929, elle assume également la fonction de directrice artistique. En 1936, infatigable à soixante ans, la toujours parfaite représentante de la fille des faubourgs parisiens part chanter et exhiber ses célèbres jambes aux Etats-Unis et tourne en vedette dans «Rigolboche» son seul film parlant réalisé par Christian-Jaque. En 1949, elle tient l’affiche à l’A.B.C. pendant neuf mois dans «Paris s’amuse» sa dernière revue.

Victime d’une première crise cardiaque en 1951, Mistinguett se retire dans sa propriété de Bougival. Elle profite de cette retraite forcée pour écrire ses mémoires, «Toute ma vie» (1954). Celle dont Colette disait: «Ce n’est pas une artiste mais une propriété nationale», s’éteint chez elle le 5 janvier 1956, emportant avec elle toute l’époque du Paris des années folles.

© Philippe PELLETIER

copyright
1908 CM L’empreinte ou la main rouge – de Henry Burguet avec Max Dearly
1909 CM Ce bon docteur – de Georges Monca avec Paul Landrin
CM L’enlèvement de mademoiselle Biffin – de Marc Janin avec Harry Baur
CM Le fiancée récalcitrante – de ? avec Charles Prince
CM Fleur de Pavé / Fleur de Paris – de Albert Capellani & Michel Carré avec Armand Numès
CM Rigadin et la jolie manucure / La jolie manucure – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Un mari qui l’échappe belle – de ? avec Brunais
1910 CM Acte de probité – de ? avec Georges Tréville
CM Le clown et le pacha neurasthénique / Le pacha neurasthénique – de Georges Monca avec André Simon
CM La doctoresse – de Georges Monca avec Fernand Tauffenberger
CM L’épouvante / Le coucher d’une étoile– de Albert Capellani avec Henry Krauss
CM La faute du notaire– de Georges Denola avec Emile Milo
    + scénario
CM Une gentille petite femme / Une petite femme bien douce – de Georges Denola avec Louis Boucot
    + scénario
CM Les fiancés de Colombine– de Georges Denola avec Jean Jacquinet
CM Le jupon de la voisine / Le monsieur aux pourboires – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Les timidités de Rigadin – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Promenade d’amour – de Georges Denola avec Paul Landrin
CM Rigadin et Miss Marguett / Rigadin et Miss Margaret – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Miss Pinson / Mimi Pinson / Mimi Pinson aime les roses blanches – de Georges Monca avec Georges Flateau
CM Une femme tenace – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Zizi la bouquetière – de Georges Denola avec André Hall
1911 CM L’abîme – de Georges Denola avec Jean Dax
CM L’agence Alice ou la sécurité des ménages – de Georges Denola avec Roger Monteaux
CM La bonne à tout faire / La servante – de Georges Denola avec Cécile Barré
CM La cabotine – de Georges Monca avec Maria Fromet
CM Le célibataire – de ?
CM Les deux chemins / Les deux sœurs – de Albert Capellani avec Jacques Grétillat
CM Léocadie veut se faire mannequin – de ? avec Juliette Clarens
CM Les notes de la blanchisseuse / Frisette, blanchisseuse de fin – de Georges Denola avec Charles Lorrain
CM La ruse de Miss Plumcake / À qui l’héritière ? – de Georges Denola avec Charles Lorrain
CM Souris d’hôtel – de Georges Denola avec Maria Fromet
CM La vagabonde – de Albert Capellani
CM Les misérables – de Albert Capellani avec Henry Krauss
    Film en 4 parties
    1 : Jean Valjean
    2 : Fantine
    3 : Cosette
    4 : Cosette et Marius
1912 CM La folle de Pen’March / La folle de Penmarch – de Georges Denola avec Jean Dax
CM Le clown – de Georges Monca avec Charles Prince
CM Bal costumé – de Georges Monca avec Paulette Lorsy
CM À bas les hommes – de Maurice Le Forestier avec Gabrielle Lange
CM Une valse renversante / Les danseurs obsédants – de Georges Monca avec Maurice Chevalier
CM Le coup de foudre – de Georges Monca avec Charles Lorrain
CM La femme du barbier – de Georges Monca avec Charles Lorrain
CM L’oubliée – de ?
CM Le parapluie – de ? avec Charles Lorrain
CM Un enfant terrible – de ?
CM La vocation de Lolo – de Georges Monca
CM La fille des chiffonniers – de Georges Monca avec Harry Baur
1913 CM La glu – de Albert Capellani avec Paul Capellani
CM La moche – de Georges Denola avec Félix Gandéra
1914 CM Bigorno et Gaëtan font une bonne fortune – de Roméo Bosetti avec René Lantini
1915 CM Chignon d’or – de André Hugon & Louis Paglieri avec Harry Baur
La double blessure ( la doppia ferita ) de Augusto Genina avec Suzanne d’Armelle
Vanna – de Louis Paglieri
1916 CM Fleur de Paris – de André Hugon & Louis Paglieri
CM Sous la menace – de André Hugon avec Henry Roussel
1917 CM Une soirée mondaine – de Henri Diamant-Berger avec Maurice Chevalier
CM Ils y viennent tous au cinéma – de Henri Diamant-Berger avec Dorville
CM Mistinguett détective I – de André Hugon & Louis Paglieri avec Louis Paglieri
CM Mistinguett détective II – de André Hugon & Louis Paglieri avec Louis Paglieri
1928L’île d’amour / Bicchi – de Jean Durand & Berthe Dagmar avec Pierre Batcheff
1936Rigolboche / Reine de Paris – de Christian-Jaque avec Jules Berry
1942 DO Les coulisses de la radio – de Gaston Thierry & Léo Giovanni
    Seulement apparition
1955Carrousel des variétés ( carosello del varietà ) de Aldo Quinti & Aldo Bonaldi avec Josephine Baker
    Seulement apparition
Fiche créée le 28 octobre 2008 | Modifiée le 26 avril 2017 | Cette fiche a été vue 6445 fois
PREVIOUSPilar Miró || Mistinguett || Jorge MistralNEXT