CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Doris Duranti
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mohamed Bastaoui



Date et Lieu de naissance : ? 1954 (Mrizig, Maroc)
Date et Lieu de décès : 17 décembre 2014 (Rabat, Maroc)
Nom Réel : Mohamed Bastaoui

ACTEUR
Image
1998 Adieu forain (bye-bye souirty) de Daoud Aoulad-Syad avec Hassan Essakali & Abdellah Didane
Image
2007 En attendant Pasolini (fi intidar Pasolini / في انتظار بازوليني) de Daoud Aoulad-Syad avec Mohamed Majd
Image
2009 Taza – de Daniel Gervais & Christine Gervais avec Latefa Ahrrare, Majida Benkirane & Mohamed Choubi
Image
2012 Elle est diabétique 3 (fiha imalh ossakkar oaammarha ma ghada tmout) de Imad Noury & Swel Noury

C’est dans la région marocaine de Khouribga, dans le village de Mrizig, que Mohamed Bastaoui est né en 1954. Après ses études, il part en Italie où il passe cinq ans à faire le marchand ambulant, une vie de misère qui l’insiste à revenir dans son pays natal en 1985. Souhaitant devenir acteur, il commence par écrire puis jouer pour le programme télévisé pour enfants «Al Kanat Assaghira», sur TVM.

Deux ans plus tard, Mohamed Bastaoui rejoint la troupe «Masrah Al Yaoum» (le Théâtre d’Aujourd’hui) dirigée par Touria Jabrane et son mari Abdelhouahed Ouzri. D’abord engagé comme homme à tout faire, il ne tarde pas à se produire sur scène et enchaîne les rôles. Plus tard, avec Mohamed Khouyi, Fadel Youssef et d’autres, il fonde la troupe «Masrah Shems» (Théâtre du Soleil). Pendant sept ans avec cette compagnie théâtrale, il présente au Maroc, en Europe et en tournée à travers le monde arabe, des pièces comme «Khobz wa hajar», «Fantasia», «Aoulad Lablad», «Bouhafna», etc.

Entre temps, Mohamed Bastaoui débute au cinéma, en 1997, dans «Les trésors de l’Atlas» de Mohamed Abbazi. Il est ensuite distribué, auprès de Hassan Essakalli, dans «Adieu Forain» (1998) de Daoud Aoulad-Syad. Alors que les productions cinématographiques marocaines connaissent une plus grande audience à l’étranger et particulièrement en Europe, Mohamed Bastaoui est sollicité par les grands réalisateurs de son pays, tels que Saad Chraïbi dans «Soif» (2001) et «Jawhara, fille de prison» (2004); Mohammed Ismaïl dans «Et après» (2001); Kamal Kamal dans «Tayf nizar» (2002) et «La voix sourde» (2013), Faouzi Bensaïdi dans «Mille mois» (2003), présenté au Festival de Cannes dans la sélection «Un certain regard», et «WWW: What a Wonderful World» (2006); Mohammed Asli dans «À Casablanca les anges ne volent pas» (2003) et «Les mains rudes» (2011), Farida Bourquia dans «Deux femmes sur la route» (2007); Jillali Ferhati dans «Dès l’aube» (2009). Il retrouve aussi Daoud Aoulad-Syad pour «Tarfaya» (2004) et «En attendant Pasolini (2007).

Mohamed Bastaoui joue dans plusieurs films étrangers tournés au Maroc. On le voit ainsi en chef Philistin dans le téléfilm «David» (1997) Robert Markowitz, puis il incarne, entre autres, le chef des bandits dans «Envoyés très spéciaux» (2008), une comédie de Frédéric Auburtin avec Gérard Lanvin et Gérard Jugnot, ou le père de Reem Kherici dans «Paris à tout prix», un comédie dirigée par l’actrice, avec également Cécile Cassel, Salim Kechiouche et Stéphane Rousseau. Il apparaît aussi dans bon nombre de séries et films pour la télévision qui connaissent un grand succès auprès des critiques et du grand public. Il incarne souvent des personnages pittoresques comme dans les feuilletons: «Dwayer zman», «Oulad ennas», «Kenza f’douar» et «Yak hna jirane». En 2000, Mohamed Bastaoui est honoré pour sa carrière par le Festival du cinéma africain de Khouribga, le plus ancien des festivals de cinéma du Maroc.

Alors que Mohamed Bastaoui achève le tournage de «L’orchestre des aveugles» (2014) de Mohamed Mouftakir, les signes de la maladie commencent à se faire sentir. Admis à l’hôpital Militaire de Rabat, il décède prématurément le 17 décembre 2014, à l’âge de 60 ans. Marié avec la comédienne Souad Nejjar, il était le père de quatre garçons.

© Pascal DONALD – Source: site du Festival de Marrakech

copyright
1997Les trésors de l’Atlas ( kounouz al Atlas / كنوز اللآ طلس ) de Mohamed Abbazi avec Ben Aïssa El Jirari
1998Adieu forain ( bye-bye souirty ) de Daoud Aoulad-Syad avec Hassan Essakali
2000Kasbah – de Mariano Barroso avec Natalia Verbeke
2001Soif ( atash / عطش ) de Saâd Chraïbi avec Mouna Fettou
Et après ? ( wa baad / وبعد ) de Mohamed Ismaïl avec Victoria Abril
2002Tayf Nizar ( طيف نزار ) de Kamal Kamal avec Abdellah El Amrani
Mille mois ( alf charhr / 1000 شهر / ألف شهر ) de Faouzi Bensaïdi avec Nezha Rahile
2003Tarfaya, le voyage immobile ( Tarfaya bab labhar / طرفاية، باب البحر ) de Daoud Aoulad-Syad avec Naima Iliasse
À Casablanca les anges ne volent pas ( al malaika la tuhaliq fi al-dar albayda / الملائكة لا تحلق ا في الد) de Mohamed Asli avec Leila El Hayani
2004Jawhara, fille de prison ( Jawhara / bent el-habs / جوهرة بنت الحبس ) de Saâd Chraïbi avec Ahmed Boulane
2006WWW: What a Wonderful World ( ياله من عالم جميل ) de Faouzi Bensaïdi avec Nezha Rahile
2007En attendant Pasolini ( fi intidar Pasolini / في انتظار بازوليني ) de Daoud Aoulad-Syad avec Mohamed Majd
Deux femmes sur la route / Deux ombres d’une femme solitaire ( طريق العيالات ) de Farida Bourquia avec Aicha Mahmah
2008Envoyés très spéciaux – de Frédéric Auburtin avec Gérard Lanvin
L’enfant cheikh ( الطفل الشيخ ) de Hamid Bennani avec Sanaa Mouziane
2009Dés l’aube ( inda al fajr / عند الفجر ) de Jillali Ferhati avec Hicham Bahloul
Taza – de Daniel Gervais & Christine Gervais avec Latefa Ahrrare
Mémoire d’argile ( dakirat attine / ذاكرة الطين ) de Abdelmajid R’chich avec Souad Amidou
2010Les gars du bled ( awlad lablad / ولاد لبلاد ) de Mohamed Ismaïl avec Rafik Boubker
2011Les mains rudes ( ayadin khachina / أيادي خشنة ) de Mohamed Asli avec Abdessamad Miftahakhair
2012Colère / Passion et colère ( غضب ) de Mohamed Zineddaine avec Cristina Serafini
Elle est diabétique 3 / Elle est diabetique et hypertendue et elle refuse de crever ( fiha imalh ossakkar oaammarha ma ghada tmout /فيها الملح والسكر أو عمَّرها ما غَدَ تموت oلمغرب ) de Imad Noury & Swel Noury avec Asmaa Khamlichi
Paris à tout prix – de Reem Kherici avec Salim Kechiouche
2013La voix sourde ( sotto voce /لصوت الخفي ) de Kamal Kamal avec Mohamed Choubi
CM Cendres de volcan – de Maria Nicollier avec Brigitte Rosset
2014L’orchestre des aveugles ( جوق العميين ) de Mohamed Mouftakir avec Majdouline Idrissi
L’écharpe rouge ( al ouichah al ahmar / الوشاح الأحمر ) de Mohammed Lyounsi avec Karim Saidi
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma africain de Khouribga, Maroc ( 2000 )
Fiche créée le 18 décembre 2014 | Modifiée le 27 mars 2016 | Cette fiche a été vue 2211 fois
PREVIOUSGaby Basset || Mohamed Bastaoui || Désiré BastareaudNEXT