CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ahmed Ramzy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Monette Dinay



Date et Lieu de naissance : 20 septembre 1906 (Le Petit-Quevilly, France)
Date et Lieu de décès : 19 novembre 1986 (Le Pradet, France)
Nom Réel : Simonne Elise Dinet

ACTRICE

De son vrai nom Simonne Elise Dinet, Monette Dinay est née le 20 septembre 1906, au Petit-Quevilly, ville industrielle normande voisine de Rouen. Avec son regard malicieux et son sourire mutin, ce petit bout de femme, va très vite se faire remarquer par les producteurs à la recherche de nouveaux talents pour un cinéma récemment devenu parlant.

Très active durant les années 1930, Monette Dinay tourne de nombreuses comédies, se partageant entre les courts, moyens et longs-métrages. Elle fait son entrée dans le Septième Art sous la direction de Robert Florey dans «Le blanc et le noir» (1930) d’après Sacha Guitry, auprès de Raimu, André Alerme et Fernandel. Par la suite, elle est ainsi l’interprète de, notamment, «L’agence O’Kay» (1932) de André Chotin; «Noces et banquets» (1932) de Roger Capellani; «Ordonnance malgré lui» (1932), «La terreur de la Pampa» (1932) et «Un beau jour de noces» (1932) de Maurice Cammage; «L’héritier du Bal Tabarin» (1933) de Jean Kemm; «La garnison amoureuse» (1934) de Max de Vaucorbeil, «La jeune fille d’une nuit» (1934) de Reinhold Schünzel et Roger Le Bon, «Prête-moi ta femme» (1936) encore de Maurice Cammage; «Les dégourdis de la 11ème» (1936) de Christian-Jaque; «L’héritier des Mondésir» (1939) de Albert Valentin. Des films qui lui permettent de se frotter à quelques pointures du cinéma français de cette époque, de Fernandel à Pierre Brasseur, en passant par Fernand Gravey, Lucien Baroux, Saturnin Fabre, Elvire Popesco et André Lefaur. Dans un registre plus sérieux, elle joue une chinoise auprès de Käthe von Nagy et Pierre Blanchar dans «Turandot, princesse de Chine» (1934), de Gerhardt Lamprecht et Serge Veber, et incarne Félicité, la petite bonne des Bovary dans «Madame Bovary» (1933) de Jean Renoir, avec Valentine Tessier dans le rôle-titre et Pierre Renoir dans le rôle du mari.

Cette vedette est également bien présente sur scène et est notamment, en octobre 1932, la créatrice à Paris du personnage de la zozotante Clara dans la célèbre «Auberge du cheval blanc», opérette allemande d’après un livret de Hans Müller, Erik Charell et Robert Gilbert (adaptation française de Lucien Besnard et René Dorin) sur une musique de Ralph Benatzky. Robert Milton en est la vedette, entouré de Gabrielle Ristori, Rose Carday et Fernand Charpin. On voit aussi Monette Dinay dans une autre opérette célèbre, présentée au Théâtre Mogador en 1931 et 1932, «Rose Marie» adaptée par Roger Ferréol et Saint-Granier d’après l’œuvre originale de Otto Harbach et Oscar Hammerstein II. Elle reprendra le rôle de Lady Jane en 1935 et en 1938/39 toujours à Mogador.

À partir de 1940, Monette Dinay travaille moins pour le cinéma. De la douzaine de films qu’elle interprète encore jusqu’en 1958, on peut citer le plus célèbre, «La traversée de Paris» (1956) de Claude Autant-Lara, dans lequel elle joue Madame Jambier, l’épouse de Louis de Funès, l’épicier qui charge Jean Gabin et Bourvil de livrer un cochon, coupé en morceaux dans des valises, à un boucher de Montmartre pendant l’occupation. Pour sa dernière apparition à l’écran, elle retrouve Louis de Funès pour le film de Yves Robert «Ni vu, ni connu» (1958). Elle vit encore presque trente années loin des plateaux de cinéma. Retirée dans la petite ville du Pradet sur la Côte d’Azur, elle s’y éteint dans l’indifférence générale le 19 novembre 1986, à l’âge de 80 ans.

© Marlène PILAETE & Pascal DONALD

copyright
1930Le blanc et le noir – de Robert Florey avec Raimu
1931 CM Les quatre jambes – de Marc Allégret avec Julien Carette
CM Radio-folies – de Jean Tarride avec Robert Le Vigan
1932Ce cochon de Morin – de Georges Lacombe avec Jacques Baumer
CM L’agence O’Kay – de André Chotin avec Paul Azaïs
CM Ordonnance malgré lui – de Maurice Cammage avec Jean Valroy
CM La terreur de la Pampa – de Maurice Cammage avec Fernandel
CM Un beau jour de noces – de Maurice Cammage avec Georges Bever
CM Riri et Nono se débrouillent – de Marc Didier avec Paulette Dubost
CM Noces et banquets / Maison hantée – de Roger Capellani avec Henri Vilbert
CM Mimi Pandore – de Roger Capellani avec Jean Gobet
CM Riri et Nono en vacances – de Jacques Daroy avec Emile Riandreys
CM Riri et Nono, mannequins – de Marc Didier avec Henri Vilbert
CM Le supplice de Tantale – de Jean-Louis Bouquet avec Robert Pizani
1933L’héritier du bal Tabarin – de Jean Kemm avec Frédéric Duvallès
Les deux « monsieur » de Madame – de Abel Jacquin & Georges Pallu avec Gaby Basset
Madame Bovary – de Jean Renoir avec Pierre Renoir
CM Le gros lot / La veine d’Anatole – de Maurice Cammage avec Fernandel
CM Gudule – de Pierre-Jean Ducis avec Charles Camus
CM Un drôle de numéro – de Jean Gourguet avec Jean Duvalleix
CM On demande un employé – de Pierre-Jean Ducis avec André Réhan
1934La garnison amoureuse – de Max de Vaucorbeil avec Pierre Brasseur
L’affaire Coquelet – de Jean Gourguet avec Alice Tissot
On a trouvé une femme nue – de Léo Joannon avec Jean Aquistapace
La jeune fille d’une nuit – de Reinhold Schünzel & Roger Le Bon avec Paul Bernard
Nuit de mai – de Gustav Ucicky & Henri Chaumette avec Fernand Gravey
Turandot, princesse de Chine – de Gerhardt Lamprecht & Serge Veber avec José Noguéro
1936Prête-moi ta femme – de Maurice Cammage avec Pierre Brasseur
Prends la route – de Jean Boyer avec Claude May
La petite dame des wagons-lits / La petite dame du wagon-lit – de Maurice Cammage avec Paul Pauley
Les dégourdis de la onzième – de Christian-Jaque avec André Lefaur
CM Irma Lucinde voyante – de Claude Orval avec Louis Florencie
1938Vidocq – de Jacques Daroy avec Maurice Lagrenée
1939L’héritier des Mondésir – de Albert Valentin avec Elvire Popesco
1941Le mariage de Chiffon – de Claude Autant-Lara avec André Luguet
1943Coup de feu dans la nuit – de Robert Péguy avec Raymond Aimos
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Louis Jouvet
    Segment « Le retour de Jean » de Henri-Georges Clouzot
CM L’homme explosif – de Marcel Paulis avec Jacques Tarride
1951La maison dans la dune – de Georges Lampin avec Jean Chevrier
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Suivez cet homme – de Georges Lampin avec Paul Frankeur
1954Le dossier noir – de André Cayatte avec Bernard Blier
Rencontre à Paris – de Georges Lampin avec Robert Lamoureux
1956La traversée de Paris – de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin
1957La Tour, prends garde ! – de Georges Lampin avec Jean Marais
1958Ni vu, ni connu / L’affaire Blaireau / Vive Monsieur Blaireau – de Yves Robert avec Louis de Funès
Fiche créée le 5 juillet 2009 | Modifiée le 12 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 3487 fois
PREVIOUSAlbert Dinan || Monette Dinay || Gheorghe DinicaNEXT