CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Albert Lieven
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Nathalie Nattier



Date et Lieu de naissance : 19 mai 1924 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 19 juin 2010 (Lagny-sur-Marne, France)
Nom Réel : Nathalie Belaieff

ACTRICE

De son vrai nom Nathalie Belaieff, d’origine finlandaise, Nathalie Nattier est née le 19 mai 1924 à Paris alors que sa riche famille vient de fuir la Russie après la Révolution de 1918. En 1942, elle entre au Cours de René Simon où elle côtoie Marthe Mercadier ou Maria Pacôme et parallèlement entre à l’IDHEC dans la section «acteurs» qui sera par la suite supprimée. Sur les conseils du cinéaste Louis Daquin qui la dirigera ensuite dans «Patrie» (1945), elle suit les cours de la comédienne Solange Sicard.

Nathalie Nattier débute au cinéma dans «Nuits d’alerte» de Léon Mathot dont les vedettes sont Hélène Perdrière et Roger Pigaut, commencé en 1941 ce film ne sort qu’en 1946 avec de nouvelles séquences rajoutées à la Libération. Entre-temps, elle enchaîne les apparitions dans «Un seul amour» (1943) avec Pierre Blanchar et Micheline Presle, «Seul dans la nuit» (1945) avec Bernard Blier et Sophie Desmarets ou le diptyque «Mission spéciale» (1945) avec Jany Holt, Pierre Renoir et Jean Davy. Le 21 avril 1945, elle donne naissance à Tania Torrens, future sociétaire de la Comédie-Française, avant d’obtenir un rôle dans «L’idiot» (1945) adaptation de Dostoïevski réalisée par Georges Lampin avec Edwige Feuillère et Gérard Philipe. En 1946, Nathalie Nattier est choisie pour remplacer Marlene Dietrich dans «Les portes de la nuit» de Marcel Carné avec Pierre Brasseur, Serge Reggiani et Yves Montand, sur un scénario de Jacques Prévert. Mais son interprétation de Malou partagée entre un jeune résistant et son mari collaborateur à la fin de la Seconde Guerre Mondiale ne convainc ni la critique ni le public. Néanmoins, elle est tête d’affiche avec Robert Dhéry du «Château de la dernière chance» (1946).

Dès lors, malgré ces débuts prometteurs, elle se trouve cantonnée dans des films de «série B»: «Le mystère Barton» (1948) avec Françoise Rosay, Fernand Ledoux et Madeleine Robinson, «Fusillé à l’aube» (1950) avec Renée Saint-Cyr ou «Mon ami le cambrioleur» (1950) avec Françoise Arnoul et Philippe Lemaire. Elle est la partenaire de Michel Simon dans «Monsieur Taxi» (1951) de André Hunebelle ainsi que de Jean Tissier et Pierre Larquey «La famille Cucuroux» (1953). Excepté un rôle dans «Détournement de mineures» (1959) avec Franck Villar, Nathalie se consacre désormais au théâtre de boulevard. Elle arpente régulièrement les planches parisiennes notamment au Théâtre du Palais-Royal où elle joue plusieurs pièces dont «Occupe-toi d’mon minimum» (1951) et «On s’dit tout» (1954) de Paul Van Stalle mis en scène par Jean de Letraz puis cesse toute activité professionnelle à la fin des années soixante. Par la suite, Nathalie Nattier apparaît dans des épisodes de séries à succès: «Nestor Burma» (1997) avec Guy Marchand, «Commissariat Bastille» (2002) avec Smain ou «Joséphine, ange gardien» (2002) avec Mimie Mathy. En 2002, elle effectue son retour sur grand écran le temps d’une courte scène dans «Jeux d’enfants» (2002) de Yann Samuell. De son union avec Robert Willar, animateur d’Europe 1, est née Barbara Willar qui a entamé une carrière de comédienne avant de se reconvertir dans la musique.

En 2006, souffrant d’un cancer, Nathalie Nattier accepte que Armel de Lorme et Gauthier Fages de Bouteiller lui consacre un documentaire «Nathalie Nattier, la plus belle fille du monde». Deux ans après son époux Robert Willar, elle décède le 19 juin 2010 à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), ses obsèques sont célébrées au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

© Olivier SINQSOUS

copyright
1941Nuits d’alerte – de Léon Mathot avec Roger Pigaut
1943Un seul amour – de Pierre Blanchar avec Robert Vattier
1945Seul dans la nuit – de Christian Stengel avec Bernard Blier
Patrie – de Louis Daquin avec Jean Desailly
Mission spéciale – de Maurice de Canonge avec Jean Davy
    Film en 2 parties
    1 : L’espionne
    2 : Réseau clandestin
Etrange destin – de Louis Cuny avec Henri Vidal
1946L’idiot – de Georges Lampin avec Gérard Philipe
Les portes de la nuit – de Marcel Carné avec Yves Montand
Le château de la dernière chance – de Jean-Paul Paulin avec Jean Marchat
1948Le mystère Barton – de Charles Spaak avec Fernand Ledoux
1949 CM Un fin limier – de Georges Jaffé avec Albert Dinan
CM Un garçon-garçon – de Georges Meunier avec Jean Tissier
1950Fusillé à l’aube – de André Haguet avec Franck Villard
Mon ami le cambrioleur – de Henri Lepage avec Philippe Lemaire
La rue sans loi – de Marcel Gibaud avec André Gabriello
Porte d’Orient – de Jacques Daroy avec Marcel Dalio
CM Radio Cythère – de André Leroux avec Jo Charrier
1951Piédalu à Paris – de Jean Loubignac avec Raymond Cordy
Moumou – de René Jayet avec Raymond Bussières
Brelan d’as – de Henri Verneuil avec Michel Simon
Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Roland Alexandre
1953La famille Cucuroux – de Emile Couzinet avec Pierre Larquey
1954 CM Silence de mort – de Georges Jaffé
1959Détournement de mineurs – de Walter Kapps avec Louis Seigner
2002Jeux d’enfants – de Yann Samuell avec Guillaume Canet
2006 DO Nathalie Nattier, la plus belle fille du monde – de Armel de Lorme & Gauthier Fages de Bouteiller avec Nicolas Bataille
Fiche créée le 24 juin 2010 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 5093 fois
PREVIOUSMarie-José Nat || Nathalie Nattier || Mildred NatwickNEXT