CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Katherine Dunham
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Nono Zammit



Date et Lieu de naissance : 31 mai 1921 (Arcueil, France)
Date et Lieu de décès : 15 mars 2016 (Cricquebœuf, France)
Nom Réel : Norbert Raphaël Zammit

ACTEUR
Image
1956 La joyeuse prison – de André Berthomieu avec Michel Simon, Ded Rysel, Paulette Dubost & Michel Roux
Image
1958 Les motards – de Jean Laviron avec Roger Pierre, Jean-Marc Thibault, Colette Deréal & Francis Blanche
Image
1963 Bébert et l’omnibus – de Yves Robert avec Martin Lartigue, Blanchette Brunoy & Jean Richard
Image
1974 Impossible… pas français – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre, Pierre Mondy & Pierre Tornade

De son vrai nom Norbert Zammit, Nono Zammit est né le 31 mai 1921 à Arcueil dans le Val-de-Marne. À la Libération, il débute dans les cabarets qui sont légion à Paris dans l’immédiate après-guerre. Au début des années cinquante, il rencontre sur la scène de «L’Amiral» Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, rejoints bientôt par Jean Richard.

Alors que Jean Richard est sollicité par le cinéma pour le personnage de Champignol, Nono Zammit débute au cinéma à ses côtés dans «Belle mentalité» (1952) de André Berthomieu. Dès lors, il enchaîne les petits rôles essentiellement en uniforme dans des comédies franchouillardes qui rencontrent le succès à l’époque. Il côtoie des vedettes comiques Bourvil dans «Poisson d’avril» (1954) de Gilles Grangier ou Louis de Funès dans «Certains l’aiment… froides» (1959) et «Les tortillards» (1960) de Jean Bastia. Il retrouve Roger Pierre et Jean-Marc Thibault dans «La vie est belle» (1956) que le duo comique dirige ou Jean Richard dans «Nous autres à Champignol» (1956). Il est le partenaire de Luis Mariano dans «À la Jamaïque» (1956), Bernard Blier dans «En légitime défense» (1957), Eddie Constantine dans «Une grosse tête» (1961) ou Dany Saval dans «Comment réussir en amour» (1962) et «Moi et les hommes de 40 ans» (1964). Il intégre la distribution de comédies construites autour de la troupe des «Branquignols» de Robert Dhéry et Colette Brosset dans «La belle américaine» (1961) et «La communale» (1965). Les cinéphiles se souvient de sa participation au court-métrage de Pierre Etaix «Heureux anniversaire» (1961) récompensé par un Oscar en avril 1963. Pierre Etaix le sollicite à nouveau pour la comédie «Yoyo» (1964). Pour sa dernière apparition au cinéma, il est dirigé par Francis Perrin dans «Tête à laques» (1981).

Dans les années soixante-dix, Nono Zammit devient une figure familière des téléspectateurs. Il obtient des petits rôles dans des séries à succès: «Les nouvelles aventures de Vidocq», «Les cinq dernières minutes», «Commissaire Moulin», «Julien Fontanes, magistrat» ou «Médecins de nuit». Dans l’émission «Au Théâtre ce soir», il est le partenaire de Danielle Darrieux et Michel Roux dans «Folie douce» (1973). Il participe aux deux saisons de la série humoristique à sketches «Minichronique» (1976/77) écrite par René Goscinny qui évoque la vie quotidienne des français moyens. Il obtient un rôle récurrent, celui du Directeur de la PJ, dans la collection «Maigret» (1982/84) avec Jean Richard dans le rôle-titre.

Parallèlement, Nono Zammit mène une fructueuse carrière sur les planches parisiennes. Il apparaît avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault dans «La Revue de l’Alhambra de Paris» (1959) et «Chocolat show» (1964). Il participe à des spectacles de Raymond Devos «Les pupitres» (1961) et «Extra-Muros» (1967), ou retrouve Jean-Marc Thibault qui interprète Sganarelle dans «Le médecin malgré lui» (1973) de Molière. Dans des pièces de boulevard, il est le partenaire de Jean-Pierre Darras dans «Scandale à Chinon» (1973), Jacqueline Maillan dans «Croque-monsieur» (1974) ou Jacqueline Gauthier dans «Remarie-moi» (1979). Pour sa dernière apparition, il joue aux côtés de Michèle Mercier et Philippe Nicaud dans «Banco!» (1984). À la fin des années quatre-vingt, il cesse toutes ses activités professionnelles à l’exception d’un dernier rôle dans un épisode de «Un homme en colère» (2000) avec Richard Bohringer. Nono Zammit décède le 15 mars 2016 à Cricquebœuf dans le Calvados à l’âge de 94 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1952Belle mentalité – de André Berthomieu avec Michèle Philippe
1953L’œil en coulisses – de André Berthomieu avec Nicole Maurey
Le portrait de son père – de André Berthomieu avec Brigitte Bardot
1954Poisson d’avril – de Gilles Grangier avec Bourvil
Les deux font la paire / Le mort en fuite – de André Berthomieu avec Jean Richard
1956La joyeuse prison – de André Berthomieu avec Michel Simon
La vie est belle – de Jean-Marc Thibault & Roger Pierre avec Noël Roquevert
À la Jamaïque – de André Berthomieu avec Luis Mariano
Nous autres à Champignol – de Jean Bastia avec Milly Mathis
Cinq millions comptant – de André Berthomieu avec Jane Sourza
1957Vive les vacances ! – de Jean-Marc Thibault avec Michèle Girardon
1958En légitime défense – de André Berthomieu avec Bernard Blier
Les motards – de Jean Laviron avec Francis Blanche
Certain l’aime froide / Les râleurs font leur beurre… – de Jean Bastia avec Pierre Dudan
1959Les héritiers – de Jean Laviron avec Jacqueline Maillan
Les tortillards – de Jean Bastia avec Louis de Funès
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Jacques Charrier
Un cheval pour deux – de Jean-Marc Thibault avec Roger Pierre
Une grosse tête – de Claude de Givray avec Eddie Constantine
Les livreurs – de Jean Girault avec Darry Cowl
CM Heureux anniversaire – de Pierre Etaix avec Laurence Lignières
1962Comment réussir en amour ? – de Michel Boisrond avec Dany Saval
Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Blanchette Brunoy
    Segment « Le gros lot » de Jacques Pinoteau
1963Trois de perdues / Trois blondes à Paris ( tre piger i Paris ) de Gabriel Axel avec Daniel Gélin
Bébert et l’omnibus – de Yves Robert avec Martin Lartigue
CM La main gantée – de Albert Pierru avec Janine Fers
    Seulement voix & narration
CM La puce – de Jacques Borge avec Pierre Tornade
1964Yoyo – de Pierre Etaix avec Claudine Auger
Moi et les hommes de quarante ans – de Jacques Pinoteau avec Paul Meurisse
Les mordus de paris – de Pierre Armand avec Micheline Dax
Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
1965La communale – de Jean L’Hôte avec Colette Brosset
1966Les compagnons de la marguerite – de Jean-Pierre Mocky avec Claude Rich
1968Faites don plaisir aux amis / Prête-moi ta femme ! – de Francis Rigaud avec Christiane Minazzoli
1973Les gaspards – de Pierre Tchernia avec Philippe Noiret
1974Une baleine qui avait mal aux dents – de Jacques Bral avec Bernadette Lafont
Impossible… pas français – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre
1980Signé Furax – de Marc Simenon avec Coluche
1981Tête à claques – de Francis Perrin avec Fanny Cottençon
Fiche créée le 29 janvier 2017 | Modifiée le 11 février 2017 | Cette fiche a été vue 352 fois
PREVIOUSSaul Zaentz || Nono Zammit || Richard D. ZanuckNEXT