CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lee Strasberg
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Norman Mailer



Date et Lieu de naissance : 31 janvier 1923 (Long Branch, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 10 novembre 2007 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Norman Kingsley Mailer

SCENARISTE
Image
1958 Les nus et les morts (the naked and the dead) de Raoul Walsh avec Aldo Ray & Raymond Massey
Image
1966 Sursis pour une nuit (an american dream) de Robert Gist avec Janet Leigh, Eleanor Parker & Stuart Whitman
Image
1970 Maidstone – de Norman Mailer avec Jean Campbell, Rip Torn, Paul Austin & Beverly Bentley
Image
1987 Les vrais durs ne dansent pas (tough guys don’t dance) de Norman Mailer avec Isabella Rossellini & Ryan O’Neal

Norman Kingsley Mailer, naît 31 janvier 1923 à Long Branch, dans l’état du New-Jersey. Son père Isaac Mailer, comptable, a vu le jour en Afrique du Sud mais sa famille est russe d’origine juive; sa mère Fanny Schneider, gère une entreprise de ménage et de soins à domicile. En 1928 les Mailer s’installent dans le quartier new-yorkais de Brooklyn. En 1939 Norman entre à l’Université d’Havard pour devenir ingénieur aéronautique. Mobilisé dans le Pacifique en 1943, il en revient avec le grade de sergent et le sujet de son premier roman «Les nus et les morts» qui lui apporte la notoriété en 1948 ? Cette même année 1948 où il découvre Paris et la Sorbonne.

Dans les années cinquante, Norman Mailer tente sans succès une carrière de scénariste à Hollywood. Il s’intéresse également au milieu de la boxe et s’adonne aussi à tous les excès. Comme journaliste et écrivain il heurte très vite ses concitoyens par la manière crue dont il décrit la société nord-américaine, et par son athéisme et marxisme affichés. Citons notamment «Le rêve américain» (1965) et «Pourquoi sommes-nous au Vietnam?» (1967). Il défraie également la chronique avec une vie sentimentale agitée. Marié en 1944 à Béatrice Silverman dont il a eu une fille Suzanne, il divorce en 1952 pour épouser Adèle Morales, mère de Danielle et Elisabeth, qu’il blessera à coup de couteau lors d’une réception. Il se remarie ensuite, pour une petite année, avec la journaliste Jeanne Campbell, fille très libérée d’un Lord écossais, et mère de Kate Mailer. En 1963, il convole avec l’actrice Beverly Bentley mère de Michael Mailer, futur producteur, et de Stephen. Mais Norman Mailer reçoit le prestigieux prix littéraire nord-américain Pulitzer pour «Les armées de la nuit» (1969) et «Le chant du bourreau» (1979). L’écrivain-journaliste fait aussi paraître des essais biographiques comme «Mémoires imaginaires de Marylin Monroe» (1982). Dans les années quatre-vingts, il fait un mariage éclair avec Carol Stevens pour légitimer sa petite fille Maggie, puis il refait sa vie avec Norris Church. La France le distingue en le faisant Chevalier de la Légion d’Honneur mais il reste avant tout un contestataire en s’opposant au Président George W. Bush ou en écrivant en 2007 un livre sur la jeunesse d’Hitler «Le château dans la forêt».

Côté cinéma, il voit, dès 1958 son premier livre, «Les nus et les morts», porté à l’écran par Raoul Walsh, en 1966, c’est «An american dream» (1966) connu sous le titre français «Sursis pour une nuit», avec Janet Leigh. Il se lance ensuite dans la réalisation tout en jouant souvent dans ses films. C’est d’abord «Au dessus des lois» (1968) avec Rip Torn, sur une nuit dans un poste de police new-yorkais, suivi de «Wild 90» (1968) sur un sujet assez similaire. «Maidstone» (1970) qui relate une campagne présidentielle avec encore Tip Torn, mais aussi Jean Campbell et Beverley Bentley, un film qui compléte une série anticonformiste au succès très mitigé. En 1987, Norman Mailer réalise son quatrième et dernier film, un drame psychologique et policier avec Isabella Rossellini et Ryan O’Neal, «Les vrais durs ne dansent pas». Il fait de brèves apparitions dans plusieurs films et documentaires dont «Ragtime» (1981) de Milos Forman et «King Lear» (1987) de Jean-Luc Godard.

Cet homme de lettres mondialement connu, à ses heures réalisateur, resté tout sa vie l’enfant terrible de l’Amérique, décède à 84 ans des suites d’une insuffisance rénale, le 10 novembre 2007, à l’hôpital Mount Sinaï de New York.

© Caroline HANOTTE

copyright
1958Les nus et les morts ( the naked and the dead ) de Raoul Walsh avec Aldo Ray
    Seulement roman
1966Sursis pour une nuit ( an american dream / see you in hell, darling ) de Robert Gist avec Janet Leigh
    Seulement roman
1968Au-dessus des lois ( beyond the law ) de Norman Mailer avec Rip Torn
    + réalisation, montage, interprétation & production
Wild 90 – de Norman Mailer avec Beverly Bentley
    Seulement réalisation, montage & interprétation
DO Will the real Norman Mailer please stand up ? – de Dick Fontaine avec James Toback
    Seulement apparition
1969 DO Muhammad Ali, the greatest / Float like a butterfly, sting like a bee – de William Klein avec Muhammad Ali
    Seulement apparition
1970 DO Walden ( diaries, notebooks and sketches ) de Jonas Mekas avec Andy Warhol
    Seulement apparition
Maidstone – de Norman Mailer avec Jean Campbell
    + réalisation, montage, interprétation & production
1972 DO Years of the woman – de Sandra Hochman avec Shirley MacLaine
    Seulement apparition
1979 DO Town Bloody Hall / A dialogue on women’s liberation – de D.A. Pennebaker & Chris Hegedus avec Germaine Greer
    Seulement roman « The prisoner of sex » & apparition
1981Ragtime – de Milos Forman avec James Cagney
    Seulement interprétation
1986 DO Omnibus : The last mogul – de Christopher Sykes avec Julie Andrews
    Seulement apparition
1987Les vrais durs ne dansent pas ( tough guys don’t dance ) de Norman Mailer avec Isabella Rossellini
    + réalisation
King Lear – de Jean-Luc Godard avec Julie Delpy
    + apparition
1993 CM The orbit writer – de Brian Cox avec Mira Sovino
    Seulement interprétation
1994 DO The life and times of Allen Ginsberg – de Jerry Aronson avec Joan Baez
    Seulement apparition
DO Marilyn Monroe : Life after death – de Gordon L. Freedman avec Hugh M. Hefner
    Seulement apparition
1995 DO Where we were kings – de Leon Gast avec Muhammad Ali
    Seulement apparition
1998Cremaster 2 – de Matthew Barney avec Lauren Pine
    Seulement interprétation
1999Time of her time – de Francis Delia avec Melvin Van Peebles
    Seulement sujet
2000 DO Keep the river on your right: A modern cannibal tale – de David Shapiro & Laurie Gwen Shapiro avec Tobias Schneebaum
    Seulement apparition
2001 DO New York in the 50’s – de Betsy Blankenbaker avec Robert Redford
    Seulement apparition
2004 DO Hijacking catastrophe: 9/11, fear & the selling of American Empire – de Jeremy Earp & Sut Jhally avec Jody Williams
    Seulement apparition
DO The ballad of Greenwich Village – de Karen Kramer avec Tom Paxton
    Seulement apparition
DO Ring of fire : The Emile Griffith story – de Ron Berger & Dan Klores avec Emile Griffith
    Seulement voix & apparition
2005 DO Inside deep throat – de Fenton Bailey & Randy Barbato avec John Waters
    Seulement apparition
DO The outsider – de Nicholas Jarecki avec Woody Allen
    Seulement apparition
Fiche créée le 11 novembre 2007 | Modifiée le 20 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 3707 fois
PREVIOUSLiliane Maigné || Norman Mailer || Jacqueline MaillanNEXT