CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Leonard Sachs
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Orane Demazis



Date et Lieu de naissance : 4 septembre 1894 (Oran, Algérie Française)
Date et Lieu de décès : 25 décembre 1991 (Boulogne-Billancourt, France)
Nom Réel : Henriette Marie Louise Burgard

ACTRICE
Image
1932 Fanny – de Marc Allégret avec Raimu, Fernand Charpin, Pierre Fresnay, Alida Rouffe & Marcel Maupi
Image
1934 Angèle – de Marcel Pagnol avec Fernandel, Henri Poupon, Jean Servais, Andrex & Charles Blavette
Image
1936 César – de Marcel Pagnol avec Raimu, Fernand Charpin, Pierre Fresnay, Milly Mathis & Edouard Delmont
Image
1942 Le mistral – de Jacques Houssin avec Roger Duchesne, Ginette Leclerc, Fernand Charpin & Andrex

Orane Demazis naît Henriette Burgard, le 4 septembre 1894, à Oran, préfecture d’un des trois départements de cette terre algérienne, devenue française par une conquête de 1830, sur l’Empire Ottoman. La famille Burgard a quitté l’Alsace, intégrée à l’empire Germanique, à la suite de la défaite de la France contre la Prusse, en 1870. Henriette veut devenir comédienne. Elle est admise au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris en 1919, avant d’être engagée par Charles Dullin, au théâtre de l’Atelier. Elle prend alors le pseudonyme de Orane Demazis, transposition féminine de sa ville natale, suivie, paraît-il, de l’appellation d’un village des environs.

En 1928, Marcel Pagnol, ce professeur d’anglais, d’origine provençale qui commence à être un écrivain connu, l’engage pour sa pièce «Jazz». Puis il l’impose, comme partenaire de Raimu, dans «Marius» (1929) qu’il transpose à l’écran deux ans plus tard. En 1932, Marc Allégret réalise l’adaptation de «Fanny», la suite de l’histoire dans laquelle Orane voit son amant Marius quitter Marseille pour courir le monde. En 1933, la comédienne tourne «Les Misérables» de Victor Hugo, avec Raymond Bernard derrière la caméra. Charles Dullin interprète l’abominable Thénardier, père d’Éponine, jouée par Orane qui s’amourache encore une fois d’un Marius. Mais l’année 1933, c’est aussi celle de la naissance de Jean-Pierre, le fils de Orane Demazis et de Marcel Pagnol. Ce dernier devenu réalisateur, a fait construire un studio en pleine nature à Aubagne, au nord de Marseille. Des chefs-d’œuvre, qui ont comme principale interprète féminine Orane Demazis, vont y être créés. Pagnol adapte aussi un autre romancier du Midi, Jean Giono avec «Angèle» (1934), prostituée ramenée à la campagne par Fernandel qui montre une autre facette de son talent et «Regain» (1937) où Gabriel Gabrio fait revivre un village abandonné. Entre temps, Marcel Pagnol a écrit directement pour le cinéma la suite de «Fanny», et termine avec «César» (1936) ce que l’on nomme désormais sa trilogie. La période d’intense création artistique entre Orane et Marcel prend fin en 1937, avec «Le Schpountz» où là encore Fernandel est éblouissant.

Orane Demazis, qui a du prendre l’accent du Midi pour incarner, depuis 1931, les héroïnes d’un univers provençal en celluloïd, doit continuer, même après sa rupture avec son illustre Pygmalion, à jouer dans le même registre («Le moulin dans le soleil» avec Fernand Sardou en 1938). Pendant l’occupation, la comédienne ne tourne qu’un seul film, «Le Mistral» (1942), sur une musique de Vincent Scotto, avec Andrex et Fernand Charpin. Mais elle retrouve les planches et reprend «Marius», sans Pierre Fresnay, mais toujours avec Raimu. Après la guerre, elle se consacre essentiellement à l’art dramatique. Elle ne fait plus que quelques apparitions à l’écran, pour des rôles secondaires (une dizaine en trente ans). Elle tourne son dernier film en 1979 et un ultime téléfilm, «La naissance du jour» en 1980. Puis la comédienne se retire totalement du monde du spectacle et vit tranquillement ses dernières années dans sa résidence de Boulogne-Billancourt, dans la banlieue Sud-Ouest de Paris, entourée de ses deux petites-filles.

Celle qui fut tant décriée pour avoir osé jouer avec l’accent sans être de là-bas, va rester bien malgré elle, tout au cours de sa carrière et pour longtemps après, la Fanny de Marseille, imaginée par Marcel Pagnol. Orane Demazis décède le jour de Noël 1991, presque centenaire.

© Caroline HANOTTE

copyright
1931Marius – de Alexander Korda & Marcel Pagnol avec Pierre Fresnay
1932Fanny – de Marc Allégret avec Fernand Charpin
1933Les misérables – de Raymond Bernard avec Harry Baur
    Film en 3 parties
    1 : Tempête sous un crâne
    2 : Les Thénardier
    3 : Liberté, liberté chérie
1934Angèle – de Marcel Pagnol avec Fernandel
1936César – de Marcel Pagnol avec Raimu
1937Le Schpountz – de Marcel Pagnol avec Léon Bélières
Regain – de Marcel Pagnol avec Gabriel Gabrio
1938Le moulin dans le soleil – de Marc Didier avec Jean Aquistapace
1939Le feu de paille / L’enfant prodige – de Jean Benoît-Lévy avec Lucien Baroux
1942Le mistral – de Jacques Houssin avec Andrex
1948Bagarres – de Henri Calef avec Marcel Mouloudji
1952La caraque blonde – de Jacqueline Audry avec Roger Pigaut
1956Jusqu’au dernier – de Pierre Billon avec Raymond Pellegrin
1957Le cas du docteur Laurent – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
Police judiciaire – de Maurice de Canonge avec Henri Vilbert
1967Au pan coupé – de Guy Gilles avec Bernard Verley
1973Rude journée pour la reine – de René Allio avec Simone Signoret
1974Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Michel Piccoli
Souvenirs d’en France – de André Téchiné avec Michel Auclair
1979Bastien, Bastienne – de Michel Andrieu avec Juliet Berto
Fiche créée le 20 mai 2006 | Modifiée le 29 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 15788 fois
PREVIOUSWilliam Demarest || Orane Demazis || Tulio DemicheliNEXT