CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fętons aujourd'hui l'anniversaire de Helmut Berger
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pál Jávor



Date et Lieu de naissance : 31 janvier 1902 (Arad, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décčs : 14 aoűt 1959 (Budapest, Hongrie)
Nom Réel : Pál Jermann

ACTEUR

Pál Jávor naît Pál Jermann le 31 janvier 1902 ŕ Arad (aujourd’hui en Roumanie), ville frontičre du Banat arraché ŕ l’occupant turc au XVIIčme sičcle par l’Autriche. Alors que le traité de Trianon, en 1920, a confirmé le partage de cette région entre la Roumanie, la Hongrie et la Serbie, Pál (Paul en langue magyare) tente sa chance ŕ Budapest oů son physique de jeune premier et ses talents de chanteur lui permettent bientôt de devenir une vedette trčs en vue de nombreuses opérettes. Et, dčs 1929, il est sollicité pour jouer un séduisant notable dans le premier film parlant produit en Hongrie, «Csak egy kislány van a világon», une histoire romanesque et villageoise mise en scčne par Béla Gaál, avec la toute jeune Martha Eggerth et Gusztáv Vándory, un déjŕ vétéran du cinéma muet hongrois.

Durant les années trente, Pál Jávor est la vedette d’une quarantaine de films. Dix d’entre eux sont réalisés par István Székely, plus connu sous son nom internationalisé de Steve Sekely, et parmi lesquels citons notamment la double version de «La marche de Rakoczi» (1933) oů Pál Jávor interprčte un beau hussard amoureux, rôle repris par Gustav Fröhlich dans la version en langue allemande. En 1936, l’acteur hongrois connaît encore un immense succčs avec «Printemps mortel», un mélodrame contemporain réalisé par László Kalmár avec le concours de Lajos Zilahy, auteur du roman dont est tiré le film. Katalin Karády joue la femme fatale qui mčne Pál Jávor au suicide. Mais le jeu des acteurs, leurs interprétations chantées, les somptueux décors au charme des éclairages en noir et blanc et les scčnes avec, bien entendu, des violonistes tsiganes ravissent les spectateurs. Parmi les réalisateurs des films de l\'acteur, nous retrouvons des noms qui feront parler d’eux comme André De Toth et Ladislao Vajda. Pál Jávor travaille également dans des coproductions avec l’Allemagne comme «Son dernier modčle» (1936) de Rudolf van der Noss, avec Camilla Horn, et «Son hussard» (1937) de Hubert Marischka avec Magda Schneider.

Pál Jávor, qui d’aprčs certaines biographies, a épousé en 1934 la jeune Olga Landesmann, ajoute encore ŕ sa filmographie entre 1940 et 1944 une trentaine de films, la plupart hongrois tandis que l’Amiral Miklos Horty, régent du Royaume de Hongrie, tente de s’accommoder le moins mal possible de son encombrant allié Adolphe Hitler. En 1942, Pál Jávor part pour l’Italie oů il tourne «Inferno Giallo» de Géza von Radványi avec Maria Tasnady et Fosco Giachetti; et «Carmela» de Flavio Calzavara, qui a pour cadre une petite île de la Méditerranée oů Doris Duranti s’amourache de l’acteur hongrois dans le rôle du lieutenant Carlo Salvani.

Aprčs la guerre, Pál Jávor est de la distribution de «A Tanítónö» (L’institutrice), un film de Márton Keleti, qui représente la Hongrie au festival de Cannes en 1947. Puis il part ŕ Hollywood oů il joue le baryton Antonio Scotti dans «Le grand Caruso» (1951) de Richard Thorpe. Il termine sa courte carričre nord-américaine comme figurant dans «Aveux spontanés» (1952) de Robert Parrish, un film qui évoque la Hongrie désormais derričre le «rideau de fer». Pál regagne néanmoins son pays oů les espoirs d’une libéralisation du régime sont bientôt anéantis par l’entrée des chars soviétiques dans Budapest. C’est dans cette ville que Pál Jávor, qui fut sans doute le plus célčbre acteur hongrois de la premičre partie du vingtičme sičcle, décčde dans l’anonymat le 14 aoűt 1959.

© Caroline HANOTTE

copyright
1930Csak egy kislány van a világon – de Béla Gaál avec Martha Eggerth
1931A Kék bálvány – de Lajos Lázár avec Gyula Gózon
Hyppolite le laquais ( Hyppolit a lakáj ) de Steve Sekely avec Gyula Csortos
1932 A bor – de István György avec Klári Balogh
1933Miss Iza ( Iza néni ) de Steve Sekely avec Sári Fedák
La marche de Rakoczi ( Rákóczi induló ) de Steve Sekely avec Margit Dajka
1934Ida regénye – de Steve Sekely avec Annie Réthy
    + chansons
Emmy – de Steve Sekely avec Irén Ágay
1935Iglói diákok – de István György avec Gyula Kabos
Köszönöm, hogy elgázolt – de Emil Martonffi avec Ida Turay
A csúnya lány – de Henry Koster & Béla Gaál avec Ella Gombaszögi
Mademoiselle Président ( elnökkisasszony ) de Andrew Marton avec Lili Muráti
Le nouveau seigneur ( az új földesúr ) de Béla Gaál avec Mária Egry
Nem élhetek muzsikaszó nélkül – de Alfréd Deésy avec Ilona Dajbukát
1936Sśur Maria ( Mária növér ) de Viktor Gertler avec Éva Szörényi
Havi 200 fix – de Béla Balogh avec Erzsi Bársony
Numéro 111 ( a 111-es / 111-es sfoza / a Harmas ) de Steve Sekely avec Mária Lázár
Lune de miel ŕ demi-prix ( nászút féláron ) de Steve Sekely avec Gyula Kabos
Son dernier modčle ( sein letztes modell ) de Rudolf van der Noss avec Camilla Horn
Printemps mortel ( halálos tavasz ) de László Kalmár avec Katalin Karády
1937Fizessen, nagysád! – de Ákos Ráthonyi avec Lili Muráti
Férfi mind örült – de Viktor Gertler avec Mária Lázár
Les vents de Puszta ( Pusztai szél ) de Steve Sekely avec Ferenc Kiss
Viki – de Márton Keleti avec Rosi Barsony
Torockói menyasszony – de Márton Keleti avec Margit Dajka
Deux prisonniers ( két fogoly ) de Steve Sekely avec Irén Ágay
Son hussard (ihr leibhusar / Oberleutnant Franzl ) de Hubert Marischka avec Magda Schneider
1938A Noszty fiú esete Tóth Marival – de Steve Sekely avec Éva Szörényi
Maria ( Marika ) de Viktor Gertler avec Lia Szepes
Maga lesz a férjem – de Béla Gaál avec Mária Sulyok
Fekete gyémántok – de Ladislao Vajda avec Zita Szeleczky
Uz Bence – de Jenö Csepreghy avec Ilona Kiszely
Tökéletes férfi – de Sándor Szlatinay avec Etelka Dán
Menschen von varieté – de Josef von Báky avec La Jana
A Varieté csillagai – de Josef von Báky avec Bella Bordy
    Version hongroise de « Menschen von varieté »
Toprini nász – de André De Toth avec Klári Tolnay
1939Füszer és csemege / Fűszer és csemege – de Ákos Ráthonyi avec Mariska Vízváry
Sok hühó Emmiért / Sok hűhó Emmiért – de Sándor Szlatinay avec Zita Szeleczky
Jöjjön elsején! – de Ákos Ráthonyi avec Ida Turay
Gül Baba – de Kálmán Nádasdy avec Margit Ladomerszky
1940Donauschiffer – de Robert A. Stemmle avec Hilde Krahl
La Reine Elisabeth ( Erzsébet királyné ) de Félix Podmaniczky avec Katalin Karády
Igen vagy nem? – de Viktor Bánky avec Lili Muráti
A Szerelem nem szégyen – de Ákos Ráthonyi avec Klári Tolnay
Tóparti látomás – de László Kalmár avec Erzsi Simor
Egy csók és más semmi – de Ákos Ráthonyi avec Gábor Rajnay
Életre ítéltek ! – de Endre Rodríguez avec Iván Petrovich
Les amours d’un tzigane ( Dankó Pista ) de László Kalmár avec Erzsi Simor
1941Az utolsó dal – de Frigyes Bán avec Rezsö Harsányi
Egy tál lencse – de Zoltán Farkas avec Katalin Karády
A Beszélö köntös – de Géza von Radványi avec Maria von Tasnady
Balkezes angyal – de Ákos Ráthonyi avec Clara Tabody
Három csengö / Három csengő – de Imre Apáthi & Félix Podmaniczky avec Gerö Mály
Lángok – de László Kalmár avec Mária Mezei
Lelki klinika – de László Cserépy avec Ida Turay
Néma kolostor – de Endre Rodríguez avec Tolnay Klári
1942Az 5-ös számú örház – de Frigyes Bán avec Elma Bulla
Estélyiruha kötelezö – de László Cserépy & Árpád Horváth avec Eszter Rethy
Inferno giallo – de Géza von Bolváry avec Maria von Tasnady
Egy asszony visszanéz – de Géza von Radványi avec Maria von Tasnady
Carmela – de Flavio Calzavara avec Doris Duranti
1943Valamit visz a víz – de Gusztáv Oláh & Lajos Zilahy avec Katalin Karády
Makrancos hölgy – de Emil Martonffi avec Katalin Karády
Késö / Késő – de József Daróczy avec Sándor Pethes
A Láp virága – de Dezsö Ákos Hamza avec Alice Fényes
Ópiumkeringö / Ópiumkeringő – de Béla Balogh avec Katalin Karády
Pista tekintetes Úr – de József Daróczy avec Klári Tolnay
Kerek Ferkó – de Emil Martonffi avec Gyula Csortos
1944Szováthy Éva – de Ágoston Pacséry avec Ági Mednyánszky
Madách: Egy ember tragédiája – de Antal Németh avec Éva Szörényi
Egy gép nem tért Vissza – de Ágoston Pacséry avec Margit Lukács
1945L’institutrice ( a tanítónö ) de Márton Keleti avec Éva Szörényi
1951Le grand Caruso ( the great Caruso ) de Richard Thorpe avec Mario Lanza
Poings d’acier ( iron man ) de Joseph Pevney avec Jeff Chandler
1952Aveux spontanés ( assignment : Paris / European edition ) de Robert Parrish avec Audrey Totter
Fiche créée le 13 mars 2008 | Modifiée le 26 juin 2013 | Cette fiche a été vue 4728 fois
PREVIOUSStig Järrel || Pál Jávor || Jean-Jacques (I)NEXT