CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Camilla Horn
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Patrick Burgel



Date et Lieu de naissance : 7 septembre 1946 (Carrières-sous-Poissy, France)
Date et Lieu de décès : 5 juin 2012 (Vernon, France)
Nom Réel : Albert Patrick Burgel

ACTEUR
Image
1977 Le Beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Woulfow avec Jean Carmet, Michel Galabru & Pierre Mondy
Image
1990 Betty – de Claude Chabrol avec Marie Trintignant, Stéphane Audran & Christiane Minazzoli
Image
1993 Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes – de Jean-Jacques Zibermann
Image
1997 Les visiteurs 2 – de Jean-Marie Poiré avec Jean Renon Christian Clavier, Marie-Anne Chazel & Muriel Robin

Né le 7 septembre 1946 à Carrières-sous-Poissy, en région parisienne, Patrick Burgel est issu d’une famille anglaise du music-hall qui joue dans les cabarets parisiens durant la Seconde Guerre Mondiale. Son baccalauréat en poche, il devient professeur de lettres remplaçant avant de poursuivre des études d’expert-comptable. Parallèlement, il fonde sa première troupe de théâtre. En 1969, il débute dans comédie musicale «Un violon sur le toit» avec Ivan Rebroff au Théâtre Marigny. À la même époque, il est le faire-valoir de Fabrice et Sophie Garel sur l’antenne de RTL. En 1971, il se joint à la troupe des «Branquignols» de Robert Dhéry et Colette Brosset qui se reconstitue dans la pièce «Vos gueules, les mouettes!» aux Variétés. Il intègre l’équipe de «L’oreille en coin» de Pierre Codou et Jean Garretto sur France-Inter où l’on retrouve également Jean Amadou, Maurice Horgues, Anne-Marie Carrière ou Jacques Mailhot. Avec Pierre Saka, il est l’auteur de près de 6 000 chansons dans cette émission et est engagé dans les cabarets parisiens comme «L’Echelle de Jacob». Dès 1972, il créé le one-man-show «Tous les artistes ont des problèmes» qu’il joue pendant trente ans en renouvelant périodiquement son contenu. Accaparé par ses activités de chansonnier, il délaisse son métier de comédien mais apparaît furtivement dans «Les aventures de Rabbi Jacob» (1973) de Gérard Oury avec Louis de Funès.

Après son départ de «L’oreille en coin» qu’il regrette amèrement, Patrick Burgel renoue avec la comédie en obtenant un rôle de commissaire dans la série «Chateauvallon» (1984), le «Dallas» à la française, qui consacre Chantal Nobel star du petit écran. Puis il s’installe en province en connaissant une période de vaches maigres. En 1988, il est le partenaire de Jean Richard dans un épisode des «Enquêtes du Commissaire Maigret» et est dirigé par Claude Chabrol dans «Betty» (1990) avec Marie Trintignant. Mais au cinéma pour une génération de spectateurs, il demeure le Duc de Pouille père de Frénégonde incarnée par Valérie Lemercier dans «Les visiteurs» (1992) de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier. Dans une scène devenue culte, pris pour un ours, il est tué d’une flèche en plein front tirée par Godefroy de Montmirail joué par Jean Reno. Il participe à la piètre suite «Les couloirs du temps» (1997) où Muriel Robin reprend le rôle de Valérie Lemercier. Il joue dans deux films de Jean-Jacques Zilbermann «Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes» (1993) avec Josiane Balasko et «L’homme est une femme comme les autres» (1997) avec Antoine de Caunes. Heureusement, la télévision lui offre des seconds rôles plus conséquents dans des épisodes de séries policières à succès comme «Nestor Burma» (1994) avec Guy Marchand, «Un homme en colère» (1998) avec Richard Bohringer ou «Les Cordier, juge et flic» (1996) avec Pierre Mondy et Bruno Madinier. Pour la dernière fois, il joue dans le téléfilm «Julie, Chevalier de Maupin» (2004) où débute Sarah Biasini, la fille de Romy Schneider.

À la fin de sa carrière, Patrick Burgel se lance dans une carrière d’écrivain. Auteur de plusieurs romans, il se spécialise dans des ouvrages consacrés aux angrammes ce qui lui vaut de participer avec succès au jeu «Questions pour un champion». Il décide de remonter sur scène et renoue avec le succès en jouant près de 600 fois «Imaginer donne la migraine». Il est également l’auteur de la pièce «Si Dieu veut» (2000) interprétée par Robert Castel et Robert Rollis au Théâtre de Boulogne-Billancourt. Patrick Burgel décède d’une crise cardiaque à son domicile de Vernon dans l’Eure, le 4 juin 2012 à 65 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1973Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Louis de Funès
1977Le Beaujolais nouveau est arrivé – de Jean-Luc Woulfow avec Jean Carmet
1978 CM La vie des seins – de Alex Métayer avec Alex Métayer
1990Betty – de Claude Chabrol avec Marie Trintignant
1992Les visiteurs / Les visiteurs, ils ne sont pas nés d’hier – de Jean-Marie Poiré avec Valérie Lemercier
1993Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes – de Jean-Jacques Zibermann avec Josiane Balasko
1997Les visiteurs 2 / Les couloirs du temps : Les visiteurs 2 – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno
L’homme est une femme comme les autres – de Jean-Jacques Zibermann avec Elsa Zylberstein
1998 CM Les petits rêves – de Eric Bitoun avec Jean-Paul Bonnaire
Fiche créée le 10 juin 2012 | Modifiée le 11 juin 2012 | Cette fiche a été vue 2635 fois
PREVIOUSLuis Buñuel || Patrick Burgel || Dorothy BurgessNEXT