CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Odette Barencey
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Patrick McGoohan



Date et Lieu de naissance : 19 mars 1928 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 13 janvier 2009 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Patrick Joseph McGoohan

ACTEUR

Patrick McGoohan voit le jour le 19 mars 1928, dans le quartier newyorkais d’Astoria, où ses parents, fraichement émigrés d’Europe, sont venus chercher du travail. Peu après sa naissance, les McGoohan retraverse l’Atlantique pour s’installer à Mullaghmore, dans le comté de Leitrim en Irlande. Sept ans plus tard, ils déménagent à nouveau pour Sheffield, en Angleterre. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la famille est évacuée à Loughborough, dans le Leicestershire. C’est dans ce comté que Patrick fait ses études aux Collège Ratcliff où il excelle en mathématiques et en boxe. Il quitte l’école à seize ans, revient à Sheffield et pratique plusieurs petits boulots, puis devient régisseur au théâtre de la ville. C’est à cette époque qu’il profite de l’absence de certains comédiens pour faire ses débuts sur scène.

Au début des années cinquante, au cours de la représentation de «La mégère apprivoisée», Patrick McGoohan fait la connaissance de Joan Drummond une jeune débutante. L’amour s’installe et ils se marient le 19 mai 1951. De cette union vont naître trois filles, Catherine, Anne et Frances. Un mariage parfait, qu’aucun scandale ne viendra éclabousser et qui ne se terminera que cinquante-sept ans plus tard à la mort de l’acteur. Un modèle de longévité dans le monde superficiel du cinéma.

En 1954, alors qu’il commence à se faire un nom au théâtre, Patrick McGoohan fait ses premières apparitions devant les caméras de la télévision britannique. L’année suivante, Orson Welles essence sa performance dans la pièce «Serious charge» ou il joue un prêtre homosexuel. Après quelques petits rôles au cinéma, il signe avec la prestigieuse maison de production «Rank Organisation». Il tourne quelques films, parmi lesquels «Train d’enfer» (1957) avec Peggy Cummins et «Gypsy» (1957) avec Melina Mercouri, mais suite à plusieurs conflits d’intérêt, son contrat est rompu. Libre de tout engagement, il poursuit sa carrière sur scène et à la télévision. En 1959, le producteur Lew Grade lui propose le rôle principal de «Destination Danger», une série d’espionnage qu’il met en chantier. Méfiant et échaudé par son expérience avec la «Rank», l’acteur signe un contrat drastique, excluant notamment les baisers et de se servir d’une arme. De 1960 à 1962, la série est un succès mondial qui va faire de Patrick une célébrité et l’acteur le mieux payé d’Angleterre. Patrick McGoohan s’offre alors le luxe de refuser les rôles de James Bond et du Saint pour revenir au théâtre, faire l’acteur dans des films qui lui tiennent à cœur et se consacrer à son nouveau projet, «Le prisonnier», une série dont il interprète le «Numéro 6» agent secret mystérieux poursuivit par une énorme boule blanche, mais également le scénariste, producteur et réalisateur de plusieurs épisodes. Un nouveau triomphe planétaire pour cette série devenue culte.

Par la suite, Patrick McGoohan se produit toujours sur scène, tourne beaucoup pour le petit écran, notamment avec la série «Columbo» où il dirige Peter Falk dans quelques épisodes, et apparaît dans quelques productions cinématographiques, telles que «Marie Stuart, reine d’Ecosse» (1971) avec Glenda Jackson et Vanessa Redgrave; «L’évadé d’Alcatraz» (1979) avec Clint Eastwood; «Braveheart» (1995) de et avec Mel Gibson; et «Le droit de tuer ?» (1996) avec Sandra Bullock. Patrick McGoohan s’éteint dans sa quatre-vingt-unième année, le 13 janvier 2009, à l’hôpital «St. John’s Health Center» de Santa Monica, en Californie, après une brève maladie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1954Les briseurs de barrages ( the dam busters ) de Michael Anderson avec Michael Redgrave
1955L’armure noire / Le prince noir ( the warriors / the dark avenger ) de Henry Levin avec Joanne Dru
Passage home – de Roy Ward Baker avec Peter Finch
Une fille comme ça / Je suis une caméra ( I am a camera ) de Henry Cornelius avec Julie Harris
1956Zarak le valeureux ( Zarak ) de Terence Young avec Anita Ekberg
1957Marée haute à midi ( high tide at noon ) de Philip Leacock avec Flora Robson
Train d’enfer ( hell drivers / hard drivers ) de Cy Endfield avec Peggy Cummins
Gipsy ( the gypsy and the gentleman ) de Joseph Losey avec Melina Mercouri
1958Rencontre au Kenya ( Nor the moon by night / elephant gun ) de Ken Annakin avec Belinda Lee
1960Tout au long de la nuit ( all night long ) de Basil Dearden avec Betsy Blair
TV Destination danger (danger man ) de Patrick McGoohan avec Jacqueline Ellis
    Série – + réalisation de l’épisode « The vacation »
1961Deux vivants, un mort ( two living, one dead ) de Anthony Asquith avec Virginia McKenna
1962Accusé, levez-vous ! ( life for Ruth /condemned to life / walk in the shadow ) de Basil Dearden avec Michael Craig
Le client du matin ( the quare fellow / the condemned man ) de Arthur Dreifuss avec Sylvia Syms
1963Le justicier aux deux visages ( Dr. Syn, alias the scarecrow / the man with two faces ) de James Neilson avec Kay Walsh
1964The three lives of Thomasina – de Don Chaffey avec Susan Hampshire
1967Journey into darkness – de James Hill & Peter Sasdy avec Nanette Newman
TV Le prisonnier ( the prisonner ) de Patrick McGoohan avec Angelo Muscat
    Série – + réalisation des épisodes « Free for all », « Many happy returns », « A chance of mind », « Fall out », + scénario & production
1968Destination Zebra : Station polaire ( ice station Zebra ) de John Sturges avec Rock Hudson
CM The man who makes the difference – de ? avec James Garner
    Seulement apparition
1970La guerre des Bottlegers ( the moonshine war ) de Richard Quine avec Richard Widmark
CM Shooting the moonshine war – de ? avec Will Geer
    Seulement apparition
1971Marie Stuart, reine d’Ecosse ( Mary, queen of Scots ) de Charles Jarrott avec Glenda Jackson
1974Santa Fe Satan ( catch my soul ) de Patrick McGoohan avec Season Hubley
    Seulement réalisation
1975Un génie, deux associés, une cloche ( un genio, due compari, un pollo / the genius / a genius, two friends, and an idiot / a genius, two partners and a dupe / Nobody ist der größte / Nobody’s the greatest / Trinity is back again ) de Damiano Damiani avec Miou-Miou
TV Columbo: Jeu d’identité ( Columbo: Identity crisis ) de Patrick McGoohan avec Peter Falk
    + réalisation
1976Transamerica Express ( the silver streak ) de Arthur Hiller avec Jill Clayburgh
TV Columbo: La monte témoin ( Columbo: Last salute to the commodore) de Patrick McGoohan avec Peter Falk
    Seulement réalisation
1977 TV Rafferty – de Patrick McGoohan avec John Getz
    Série – de + réalisation de 1 épisode
1978La cible étoilée ( brass target ) de John Hough avec Sophia Loren
1979L’évadé d’Alcatraz ( escape from Alcatraz ) de Don Siegel avec Clint Eastwood
1980Scanners ( telepathy 2000 ) de David Cronenberg avec Jennifer O’Neill
1981Kings of desperate men / A hostage incident – de Alexis Kanner avec Margaret Trudeau
1984Trespasses / Omen of evil – de Peter Sharp avec Emma Piper
1985Baby: Le secret de la légende oubliée ( Baby : Secret of the lost legend / Dinosaur... secret of the lost legend ) de Bill L. Norton avec Sean Young
1990 TV Columbo: Votez pour moi ( Columbo: Agenda for murder ) de Patrick McGoohan avec Peter Falk
    + réalisation
    Emmy du meilleur acteur invité pour une série dramatique, USA
1995Braveheart – de Mel Gibson avec Sophie Marceau
Le fantôme du Bengale ( the phantom ) de Simon Wincer avec Catherine Zeta-Jones
Le droit de tuer ? ( a time to kill ) de Joel Schumacher avec Sandra Bullock
1997Hysteria – de Renee Daadler avec Amanda Plummer
1998 TV Columbo: En grande pompe ( Columbo: Ashes to ashes ) de Patrick McGoohan avec Peter Falk
    Seulement réalisation, scénario & production
2000 TV Columbo : Meurtre en musique ( Columbo : Murder with too many notes ) de Patrick McGoohan avec Peter Falk
    Seulement réalisation, scénario & production
2001 DA La planète au trésor, un nouvel univers ( Treasure Planet ) de Ron Clements & John Musker
    Seulement voix
AUTRES PRIX :
      
    BAFTA du meilleur acteur de télévision de l’année aux British Academy Awards, Grande-Bretagne ( 1960 )
Fiche créée le 15 janvier 2009 | Modifiée le 21 août 2015 | Cette fiche a été vue 5063 fois
PREVIOUSVonetta McGee || Patrick McGoohan || Dorothy McGuireNEXT