CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Steve Barclay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Paul Azaïs



Date et Lieu de naissance : 6 mai 1902 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 17 novembre 1974 (Paris, France)
Nom Réel : Paul François Robert Azaïs

ACTEUR
Image
1935 La marmaille – de Bernard-Deschamps avec Pierre Larquey, Florelle & Odette Talazac
Image
1935 Le bébé de l’escadron – de René Sti avec Michel Simon, Paulette Dubost & Pierre Brasseur
Image
1943 Mon amour est près de toi – de Richard Pottier avec Tino Rossi, Annie France & Edouard Delmont
Image
1953 Tourments – de Jacques Daniel-Norman avec Tino Rossi, Blanchette Brunoy & Jacqueline Porel

C’est dans le dixième arrondissement de Paris que naît Paul Azaïs le 6 mai 1902. Jeune, il fréquente plus les endroits louches des quartiers populaires de Belleville et du canal Saint-Martin, que les bancs de l’école, mais il rêve très tôt de devenir un jour chanteur ou comédien. Il n’a pas encore vingt ans quand un ami l’incite à se présenter au théâtre du Châtelet où l’on cherche du personnel. Il est engagé et enchaîne les figurations. Il se produit aussi sur les boulevards parisiens dans bon nombre de pièces, d’opérettes et de spectacles de music-hall. En 1930, il joue un rôle conséquent dans «Langrevin père et fils», une comédie de Tristan Bernard, mise en scène Jacques Baumer au Théâtre des Nouveautés.

En 1929, Paul Azaïs apparaît pour la première fois au cinéma, dans le premier film français parlant, «Les trois masques» un drame réalisé à Londres en seulement quinze jours, par André Hugon, d’après la pièce de Charles Méré, où il interprète de frère de Renée Héribel. Les épaules larges bien qu’il ne soit pas très grand, le sourire toujours vissé aux lèvres et sa gouaille de petit parigot, vont faire de lui l’un des seconds rôles les plus populaires de l’entre-deux guerres, parmi les presque soixante-dix films qu’il tourne jusqu’au début des années quarante, nous pouvons citer: «Fantômas» (1931) de Paul Féjos, «Les Misérables» (1933) de Raymond Bernard, «Pension Mimosas» (1934) de Jacques Feyder, «Divine» de Max Ophüls ou «Tempête sur l’Asie» (1938) de Richard Oswald. Il participe à bon nombre de comédies donnant ainsi la réplique à Raimu, Fernandel, Rellys et Noël-Noël, et croise toutes les grandes vedettes de l’écran, de Harry Baur à Edwige Feuillère, en passant par Sessue Hayakawa, Jean Gabin, Brigitte Helm, Käthe von Nagy, Pierre Blanchar, Arletty, Tino Rossi, Michel Simon ou Annabella.

En 1943, alors qu’il circule à vélo, Paul Azaïs est renversé par un camion qui le laisse pour mort sur le bord de la route. Hospitalisé, un traumatisme crânien le plonge une vingtaine de jours dans le coma. À son réveil, son corps se remet rapidement de ses blessures, mais sa mémoire lui joue des tours. En 1946, il reprend les chemins des studios, mais très vite il comprend qu’il ne jouera plus jamais des rôles conséquents car il ne peut plus retenir ses textes et prend alors conscience de la précarité du métier d’acteur. Ses amis du cinéma qui lui sont restés fidèles, lui propose des petits rôles. On peut l’apercevoir auprès de Tino Rossi dans «Destins» (1946); de Pierre Fresnay dans «Au Grand Balcon» (1949); de Simone Signoret dans «Casque d’or» (1951) ou Erich von Stroheim dans «Série noire» (1954) mais, au fil du temps, la défaillance de sa mémoire est de plus en plus prononcée, ses interprétations sont alors limitées à des silhouettes. Il apparaît une dernière fois au cinéma en 1960, avant de faire ses adieux définitifs, dans un épisode de la série «Le théâtre de la jeunesse» pour la télévision en 1966.

En mai 1957, soutenu par sa compagne, l’ancienne résistante française Janalla Jarnach, Paul Azaïs fonde l’œuvre de bienfaisance «La Roue Tourne» vouée à l’aide aux gens du spectacle en difficulté. Pour cette action qui aidera beaucoup d’artistes indigents, l’acteur sera fait Officier de l’Ordre international du Bien Public, il recevra le Grand Prix Humanitaire de France et la médaille d’or du Mérite National. Il se consacrera pleinement à son association jusqu’à son dernier souffle survenu le 17 novembre 1974 à Paris. Il sera inhumé au cimetière ancien d’Asnières-sur-Seine.

© Pascal DONALD

copyright
1929Les trois masques – de André Hugon avec Jean Toulout
1930Le défenseur – de Alexandre Ryder avec Louise Lagrange
Paris la nuit – de Henri Diamant-Berger avec Marguerite Moreno
1931Fantômas – de Paul Féjos avec Tania Fédor
L’enfant du miracle – de D.B. Maurice avec Blanche Montel
Faubourg Montmartre – de Raymond Bernard avec Line Noro
Les croix de bois – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
CM Plein la vue – de Edmond Carlus avec Madeleine Suffel
CM Affaires classées / Le coup de minuit – de Charles Vanel avec Gabriel Gabrio
1932Le chien jaune – de Jean Tarride avec Odette Joyeux
Maquillage – de Karl Anton avec Edwige Feuillère
Les gaietés de l’escadron – de Maurice Tourneur avec Raimu
La poule – de René Guissart avec Arlette Marchal
Les bleus du ciel – de Henri Decoin avec Raymond Cordy
L’ange gardien – de Jean Choux avec Pola Illéry
La rue sans nom – de Pierre Chenal avec Robert Le Vigan
CM Son plus bel exploit – de André Chotin avec Gaby Basset
CM En plein dans le mille – de André Chotin avec Peggy Angelo
CM L’agence O’Kay – de André Chotin avec Robert Seller
CM Plein gaz – de Nico Lek avec Albert Lévy
1933Cette vieille canaille – de Anatole Litvak avec Harry Baur
Les misérables – de Raymond Bernard avec Harry Baur
    Film en 3 parties
    1 : Tempête sous un crâne
    2 : Les Thénardier
    3 : Liberté, liberté chérie
L’agonie des aigles – de Roger Richebé avec Annie Ducaux
L’étoile de Valencia – de Serge de Poligny avec Brigitte Helm
Les filles de la concierge – de Jacques Tourneur avec Germaine Aussey
Adémaï aviateur – de Jean Tarride avec Noël-Noël
1934Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Arletty
Roi de Camargue – de Jacques de Baroncelli avec Simone Bourday
Cessez le feu ! / Amis comme autrefois – de Jacques de Baroncelli avec Jean Galland
Sidonie Panache – de Henry Wulschleger avec Florelle
Le zouave Chabidou – de Henry Wulschleger avec Antonin Artaud
Le diable en bouteille – de Heinz Hilpert, Reinhardt Steinbicker & Raoul Ploquin avec Käthe von Nagy
1935Divine – de Max Ophüls avec Danielle Darrieux
La rosière des halles – de Jean de Limur avec Alice Field
La marmaille – de Bernard-Deschamps avec Pierre Larquey
Le bébé de l’escadron – de René Sti avec Pierre Brasseur
Amants et voleurs – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
Haut comme trois pommes – de René Ramelot avec Madeleine Guitty
Coup de vent ( colpo di vento ) de Jean Dréville & Giovacchino Forzano avec Mady Berry
CM Une bonne affaire / Une bonne occasion – de Victor de Fast avec Raymond Aimos
CM Soirée de gala – de Victor de Fast avec Raymond Aimos
CM Une demi-heure de correctionnelle – de Henri Diamant-Berger avec Marguerite Moreno
CM Un drôle de numéro – de Léo Mora avec Marcel Pérès
CM Méfiez-vous des amis – de Michel Einert avec René Génin
1936Au son des guitares – de Pierre-Jean Ducis avec Tino Rossi
Gigolette – de Yvan Noé avec Gabriel Gabrio
Les petites alliées – de Jean Dréville avec Madeleine Renaud
Un de la légion – de Christian-Jaque avec Thérèse Dorny
Trois dans un moulin – de Pierre Weill avec Colette Darfeuil
Nitchevo / L’agonie du sous-marin – de Jacques de Baroncelli avec Marcelle Chantal
Ménilmontant – de René Guissart avec Jean Aquistapace
Jeunes filles de Paris – de Claude Vermorel avec Michel Simon
Anne-Marie – de Raymond Bernard avec Annabella
Moutonnet – de René Sti avec Suzy Prim
1937Passeurs d’hommes – de René Jayet avec Junie Astor
Franco de port – de Dimitri Kirsanoff avec Janine Darcey
La femme du bout du monde – de Jean Epstein avec Jean-Pierre Aumont
Trois artilleurs en vadrouille – de René Pujol avec Marguerite Pierry
1938Trois artilleurs à l’opéra – de André Chotin avec Roland Toutain
Tempête sur l’Asie – de Richard Oswald avec Sessue Hayakawa
Deuxième bureau contre kommandantur – de Robert Bibal & René Jayet avec Léon Mathot
Les rois de la flotte – de René Pujol avec Tichadel
Frères corses – de Géo Kelber avec Jean Brochard
S.O.S. Sahara – de Jacques de Baroncelli avec René Dary
1939Sans lendemain / La duchesse de Tilsitt – de Max Ophüls avec Georges Rigaud
Narcisse – de Ayres d’Aguiar avec Rellys
Campement treize – de Jacques Constant avec Sylvia Bataille
Frères d’Afrique – de André Zwoboda avec Pierre Brasseur
1940Bifur trois – de Maurice Cam avec Raymond Aimos
Le collier de chanvre – de Léon Mathot avec Jacqueline Delubac
1941Patrouille blanche – de Christian Chamborant avec Junie Astor
À la Belle Frégate – de Albert Valentin avec Michèle Alfa
Forte tête – de Léon Mathot avec Guillaume de Sax
Ne le criez pas sur les toits – de Jacques Daniel-Norman avec Léon Bélières
L’ange gardien – de Jacques de Casembroot avec Lucien Baroux
1943Mon amour est près de toi – de Richard Pottier avec Annie France
Adrien – de Fernandel avec Jean Tissier
1946Destins – de Richard Pottier avec Micheline Francey
Cœur de coq – de Maurice Cloche avec Fernandel
Quartier chinois – de René Sti avec Alfred Adam
1947Si jeunesse savait – de André Cerf avec Suzet Maïs
Mandrin – de René Jayet avec José Noguéro
    Film en 2 parties
    1 : Le libérateur
    2 : La tragédie du siècle
CM Soirée existentialiste – de ?
1948Marlène – de Pierre de Hérain avec Mathilde Casadesus
Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Roger Pigaut
Fantômas contre Fantômas – de Robert Vernay avec Odile Versois
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Noël-Noël
    Segment « Le retour de René » de Jean Dréville
Je n’aime que toi – de Pierre Montazel avec Luis Mariano
Au Grand Balcon – de Henri Decoin avec Pierre Fresnay
Au P’tit Zouave – de Gilles Grangier avec Dany Robin
Drame au Vel-d’Hiv’ – de Maurice Cam avec Raymond Bussières
L’invité du mardi / Du thé pour monsieur Josse – de Jacques Deval avec Michel Auclair
Amédée – de Gilles Grangier avec Rellys
1950Les aventuriers de l’air – de René Jayet avec Elina Labourdette
Maria du bout du monde – de Jean Stelli avec Paul Meurisse
Le roi du bla-bla-bla – de Maurice Labro avec Lise Delamare
Les petites Cardinal – de Gilles Grangier avec Denise Grey
La nuit est mon royaume – de Georges Lacombe avec Simone Valère
1951Ce coquin d’Anatole – de Émile Couzinet avec Milly Mathis
Duel à Dakar – de Claude Orval & Georges Combret avec Pierre Cressoy
Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
Le plaisir – de Max Ophüls avec Gaby Morlay
    Segment « Le masque »
Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Armand Bernard
Monsieur Octave – de Maurice Téboul avec Raymond Cordy
Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo De Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Noël-Noël
    Segment « La paresse » de Jean Dréville
1952Monsieur Taxi – de André Hunebelle avec Jane Marken
Quitte ou double – de Robert Vernay avec Suzanne Dehelly
Madame de… – de Max Ophüls avec Danielle Darrieux
Les amours finissent à l’aube – de Henri Calef avec Françoise Christophe
La môme vert-de-gris – de Bernard Borderie avec Eddie Constantine
Les enfants de l’amour – de Léonide Moguy avec Jean-Claude Pascal
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Gamin de Paris – de Georges Jaffé avec Célia Cortez
Minuit, Champs-Élysées – de Roger Blanc avec Robert Dalban
Tourments – de Jacques Daniel-Norman avec Blanchette Brunoy
La rage au corps – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
Les femmes s’en balancent – de Bernard Borderie avec Dominique Wilms
Les amoureux de Marianne – de Jean Stelli avec André Luguet
Les révoltés de Lomanach – de Richard Pottier avec Amedeo Nazzari
1954Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
Les intrigantes – de Henri Decoin avec Jeanne Moreau
Sur le banc – de Robert Vernay avec Jane Sourza
Le comte de Monte-Cristo – de Robert Vernay avec Jean Marais
    Film en 2 parties
    1 : La trahison
    2 : La vengeance
Dix-huit heures d’escale – de René Jolivet avec Geneviève Kervine
Opération tonnerre – de Gérard Sandoz avec Blanchette Brunoy
CM Rendez-vous à Paris – de Bernard Borderie avec Arlette Merry
1955Razzia sur la chnouf – de Henri Decoin avec Lila Kedrova
Alerte aux Canaries – de André Roy avec Howard Vernon
La loi des rues – de Ralph Habib avec Jean-Louis Trintignant
L’impossible monsieur Pipelet – de André Hunebelle avec Louis de Funès
1956Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Renée Faure
Les carottes sont cuites – de Robert Vernay avec Raymond Souplex
Le long des trottoirs – de Léonide Moguy avec Françoise Rosay
Bonjour toubib – de Louis Cuny avec Jacqueline Pierreux
Les indiscrètes – de Raoul André avec Louise Carletti
1957Sénéchal le magnifique – de Jean Boyer avec Nadia Gray
1958Miss Pigalle – de Maurice Cam avec Barbara Laage
1960Tendre et violente Elisabeth – de Henri Decoin avec Christian Marquand
Fiche créée le 28 avril 2009 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4443 fois
PREVIOUSLew Ayres || Paul Azaïs || Sabine AzémaNEXT