CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Monette Dinay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Paul Scofield



Date et Lieu de naissance : 21 janvier 1922 (Hurstpierpoint, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 19 mars 2008 (Balcombe, Royaume-Uni)
Nom Réel : David Paul Scofield

ACTEUR

Fils d’un instituteur, Paul Scofield nait le 21 janvier 1922 à Hurstpierpoint, petite ville du Sussex occidental dans le sud-est de l’Angleterre. Elève à l’école de garçons de Varndean à Brighton, il est très tôt attiré par le théâtre et décide en 1939 de suivre une formation d’art dramatique à la «Croydon Repertory Theatre School» puis, l’année suivante, à la «Mask Theatre School» de Londres. Pendant la seconde guerre mondiale, il se joint à une troupe de comédiens ambulants qui se produit de ville de garnison en ville de garnison pour divertir les troupes. En 1946, il s’installe à Stratford-sur-Avon et intègre l’illustre compagnie shakespearienne du «Birmingham Repertory Theatre». Le jeune acteur obtient son premier grand succès dans le rôle-titre de «Henry V». Par la suite, sur scène, il sera Cloten dans «Cymbeline», Don Adriano de Armado dans «Love’s labour’s lost», Lucio dans «Measure for measure», puis «Hamlet». Sa parfaite diction et sa voix profonde en font l’un des plus grands comédiens du vingtième siècle.

Paul Scofield est déjà un acteur célèbre et reconnu quand Terence Young fait appelle a lui en 1954, pour jouer le roi Philippe II d’Espagne face à Olivia de Havilland qui interprète Ana de Mendoza et le rôle-titre de «La princesse d’Eboli». Pour sa première interprétation à l’écran il se voit décerné le BAFTA du meilleur espoir de l’année. Très accaparé par le théâtre, il tourne peu pour le cinéma. En 1957, il apparaît dans «Agent secret S.Z. », un film d’espionnage de Lewis Gilbert et, six ans plus tard, il est le Colonel von Waldheim dans «Le train» un film de guerre de John Frankenheimer avec Burt Lancaster, Jeanne Moreau et Michel Simon. En 1966, sa magistrale interprétation de Sir Thomas More dans «Un homme pour l’éternité», d’après la pièce de Robert Bolt et réalisé par Fred Zinnemann, lui vaut l’Oscar du meilleur acteur et une pluie de prix internationaux. Malgré le succès du film et de très bonnes critiques, Paul Scofield refuse toutes autres propositions cinématographiques afin de se consacrer à son unique passion, le théâtre.

En 1971, la mise en scène de son «Roi Lear» impressionne fortement son ami Peter Brook qui en tire une adaptation filmée. Par la suite, Paul Scofield continue d’endosser les plus grands rôles classiques sur scène, prête sa fabuleuse voix à des documentaires et tourne dans une dizaine de productions. Il donne notamment la réplique à Alain Delon dans «Scorpio» (1973) de Michael Winner et à John Turturro dans «Quizz show» (1994) de Robert Redford. En 1989, Paul apparaît encore dans deux adaptations de William Shakespeare, il est le fantôme dans «Henry V» de et avec Kenneth Branagh et le roi de France dans «Hamlet» de Franco Zeffirelli avec Mel Gibson et Glenn Close. Il tourne son dernier film en 1996 sous la direction de Nicholas Hytner, «La chasse aux sorcières», tiré de la pièce «Les sorcières de Salem» de Arthur Miller, aux côtés de Daniel Day Lewis et Winona Ryder.

«Monstre sacré» de la scène anglaise, Paul Scofield n’en reste pas moins un homme humble et discret. Il refusera systématiquement toutes les demandes d’anoblissement par la Reine préférant rester un homme comme les autres d’après ses dires. Marié depuis 1943 à l’actrice Joy Parker et père de deux enfants, Paul Scofield, atteint de leucémie, se retire les dernières années de sa vie dans sa résidence du Sussex. Il meurt le 19 mars 2008 à Balcombe, vaincu par la maladie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1954La princesse d’Eboli ( that Lady ) de Terence Young avec Olivia de Havilland
    BAFTA du meilleur espoir aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1957Agent secret S.Z. ( carve her with pride ) de Lewis Gilbert avec Virginia McKenna
1964Le train ( the train ) de John Frankenheimer avec Jeanne Moreau
1966Un homme pour l’éternité ( a man for all seasons ) de Fred Zinnemann avec Orson Welles
    Oscar du meilleur acteur, USA

    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma catégorie drame, USA

    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix KCFCC du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA

    BAFTA du meilleur acteur britannique aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix du meilleur acteur au festival international du cinéma de Moscou, URSS
1967Dites-moi n’importe quoi ( tell me lies ) de Peter Brook avec Glenda Jackson
DO Other world of Winston Churchill – de Louis Clyde Stoumen
    Seulement voix & narration
1969Nijinsky-Project / Nijinsky : Unfinished project – de Tony Richardson avec Rudolf Nureyev
    Inachevé
1970Bartleby – de Anthony Friedmann avec John McEnery
Le roi Lear ( king Lear ) de Peter Brook avec Cyril Cusak
    Bodil du meilleur acteur, Danemark
1973A delicate balance – de Tony Richardson avec Katharine Hepburn
Scorpio – de Michael Winner avec Alain Delon
1983Summer lightning – de Paul Joyce avec Tom Bell
19841919 ( nineteen nineteen ) de Hugh Brody avec Maria Schell
1988L’île aux Baleines ( when the whales came ) de Clive Rees avec Helen Mirren
1989Henry V – de Kenneth Branagh avec Emma Thompson
Hamlet – de Franco Zeffirelli avec Mel Gibson
1991Utz – de George Sluizer avec Armin Mueller-Stahl
1994Quiz show – de Robert Redford avec John Turturro
Genesi : La creazione e il diluvio – de Ermanno Olmi avec Omero Antonutti
    Seulement narration dans la version anglaise
DO London – de Patrick Keiller
    Seulement voix & narration
1996La chasse aux sorcières ( the crucible ) de Nicholas Hytner avec Winona Ryder
    BAFTA du meilleur second rôle masculin aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1997 DO Robinson in space – de Patrick Keiller
    Seulement voix & narration
1998 DA Rashi : A light after the dark age – de Ashley Lazarus
    Seulement voix
1999La ferme des animaux ( animal farm ) de John Stephenson avec Joe Taylor
    Seulement voix
2000 DO Kurosawa – de Adam Low avec Clint Eastwood
    Seulement voix
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière par le cercle des critiques de cinéma de Londres, Grande-Bretagne ( 1998 )
Fiche créée le 20 mars 2008 | Modifiée le 31 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 4210 fois
PREVIOUSAlain Scoff || Paul Scofield || Ettore ScolaNEXT