CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Virgilio Teixeira
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pauline Garon



Date et Lieu de naissance : 9 septembre 1898 (Montréal, Québec, Canada)
Date et Lieu de décès : 27 août 1965 (San Bernardino, Californie, USA)
Nom Réel : Marie Pauline Garon

ACTRICE

Benjamine d’une fratrie de onze enfants, Marie Pauline Garon naît le 9 septembre 1898 à Montréal. Enfant, elle est scolarisée à la très réputée école du Sacré-Cœur de sa ville natale. À dix-neuf ans, elle s’échappe du cocon familial avec la ferme intention de devenir actrice à New York. Tout d’abord doublure de Dorothy Gish, elle est remarquée par la sœur de cette dernière, Lillian Gish qui, très impressionnée par la beauté de Pauline, lui conseille de tenter sa chance au cinéma. Elle joue quelques pièces à Broadway et, en 1920, elle fait ses débuts devant les caméras, aux côtés de Louis Wolheim, dans «A Manhattan knight». L’année suivante, elle donne la réplique à Richard Barthelmess dans «Sonny» qui la fait connaître d’un plus large public. En 1923 Pauline Garon signe un contrat avec Cecil B. DeMille qui lui offre le rôle de la jeune première de «La rançon d’un trône», un film ambitieux malheureusement «descendu» par les critiques. Le réalisateur doit alors renoncer à travailler avec la jeune femme.

Toujours en 1923 Pauline Garon interprète alors des rôles plus secondaires dans des films qui connaissent un meilleur accueil comme «You can’t fool your wife» où elle côtoie Lewis Stone, Leatrice Joy et Nita Naldi, et «Children of the dust» réalisé par le réputé Frank Borzage. Elle est également l’une des «Wampas Baby Stars». Les années suivantes, Pauline tourne encore beaucoup. Elle est notamment la vedette de trois films: «Great sensation» (1925), «Fighting youth» (1925), tous les deux avec William Fairbanks, et «Speed» avec Betty Blythe qui joue le rôle de sa mère! Mais elle se fait aussi remarquée par ses interprétations dans des rôles plus secondaires dans des films de qualité produits par la Warner: «Rose of the world» (1925) avec Patsy Ruth Miller et «Satan in sables» (1925), une histoire d’amour entre un prince russe cynique et une jeune fille pauvre et candide. Dans ce dernier film, elle épouse Lowell Sherman à l’écran avant de devenir sa femme à la ville. Ils divorceront en 1930.

Mais dans les années trente, avec l’arrivée du cinéma parlant, la carrière de l’actrice décline: son accent étranger passe mal. Reléguée dans la catégorie des seconds rôles, elle apparaît encore dans quelques films parmi lesquels: «Le bar magnifique» (1934) de Lloyd Bacon avec Al Jolson; «Becky Sharp» (1935) de Rouben Mamoulian avec Miriam Hopkins; «Colleen» (1935) de Alfred E. Green avec Ruby Keeler ; «L’entreprenant Monsieur Petroff» (1937) de Mark Sandrich avec Fred Astaire et Ginger Rogers; et «La huitième femme de Barbe Bleue » (1938) de Ernst Lubitsch avec Claudette Colbert et Gary Cooper. Les origines québécoises de Pauline Garon lui permettent néanmoins de jouer dans les versions françaises de productions américaines dont deux comédies musicales avec Maurice Chevalier en vedette: «La veuve Joyeuse» (1934) de Ernst Lubitsch et «Folies-Bergère» (1935) de Marcel Achard et Roy Del Ruth.

Dans son dernier film, «Quelle était verte ma vallée» (1941) de John Ford, avec Walter Pidgeon et Maureen O’Hara, Pauline Garon n’a qu’une réplique unique composée d’un seul mot. Elle décide alors de mettre un point final à sa carrière et se retire définitivement de la vie artistique. Mariée depuis les années quarante avec le comédien Ross Forrester, elle décède le 27 août 1965, au Patton State Hospital de San Bernardino en Californie, suite à d’une tumeur au cerveau.

© Philippe PELLETIER

copyright
1920A Manhattan knight – de George Beranger avec Louis Wolheim
1921Doubling for Romeo – de Clarence G. Badger avec Will Rogers
    Seulement doublure de Sylvia Breamer
The power within – de Lem F. Kennedy avec William H. Tooker
Sonny – de Henry King avec Richard Barthelmess
1922Polly of the follies – de John Emerson avec Constance Talmadge
Reported missing – de Henry Lehrman avec Owen Moore
The man from Glengarry – de Henry MacRae avec Anders Randolf
1923La rançon d’un trône ( Adam’s rib ) de Cecil B. DeMille avec Milton Sills
Celles qui souffrent ( you can’t fool your wife ) de George Melford avec Lewis Stone
Children of the dust – de Frank Borzage avec Johnnie Walker
Glengarry school days / The critical age – de Hnery MacRae avec Harlan Knight
Forgive and forget – de Howard M. Mitchell avec Josef Swickard
Le cœur et la dot ( the marriage market ) de Edward LeSaint avec Jack Mulhall
CM Screen snapshots, series 4, No. 9 – de ? avec Eugene O’Brien
    Seulement apparition
1924Pal o’Mine – de Edward LeSaint avec Willard Louis
The average woman – de Christy Cabanne avec David Powell
The spitfire – de Christy Cabanne avec Lowell Sherman
La femme de Don Juan ( wine of youth ) de King Vidor avec Ben Lyon
The turmoil – de Hobart Henley avec Theodore von Eltz
The painted flapper – de John Gorman avec James Kirkwood
What the butler saw – de George Dewhurst avec Irene Rich
1925Speed – de Edward LeSaint avec Robert Ellis
Fighting youth – de B. Reeves Eason avec William Fairbanks
Passionate youth / Blind mothers – de Dallas M. Fitzgerald avec Frank Mayo
The love gamble – de Edward LeSaint avec Robert Fraser
The great sensation – de Jay Marchant avec Billy Franey
Le fermier du Texas ( der farmer aus Texas / der farmer von Texas ) de Joe May avec Hans Junkermann
Compromise – de Alan Crosland avec Clive Brook
Satan in sables – de James Flood avec Lowell Sherman
Où étais-je ? ( where was I ? ) de William A. Seiter avec Otis Harlan
Rose of the world – de Harry Beaumont avec Rockliffe Fellowes
Les orphelins de la mer ( the splendid road ) de Frank Lloyd avec Lionel Barrymore
Flaming waters – de F. Harmon Weight avec Malcolm McGregor
1926Christine of the big tops – de Archie Mayo avec Cullen Landis
DO Screen snapshots – de ? avec George K. Arthur
    Seulement apparition
1927Driven from home – de James Young avec Ray Hallor
Sunya ( the love of Sunya ) de Albert Parker avec John Boles
The princess of Broadway – de Dallas M. Fitzgerald avec Johnnie Walker
Eager lips – de Wilfred Noy avec Gardner James
Naughty – de Hampton Del Ruth avec John Harron
Ladies at ease – de Jerome Storm avec Bob Custer
The college hero – de Walter Lang avec Robert Agnew
Temptations of a shop girl – de Tom Terriss avec John Francis Dillon
1928The heart of Broadway / Restless youth – de Duke Worne avec Oscar Apfel
The girl he didn’t buy / A Broadway bride – de Dallas M. Fitzgerald avec Gladden James
Dugan of the dugouts – de Bobby Ray avec Danny O’Shea
The devil’s cage / The girl in the rain – de Wilfred Noy avec Donald Keith
Riley of the rainbow division / Reilly of the rainbow division / Flappers in khaki – de Bobby Ray avec Creighton Hale
Must we marry ? / One embarrassing night – de Frank S. Mattison avec Bud Shaw
The Candy Kid – de David Kirkland avec Rex Lease
Redskin – de Victor Schertzinger avec Richard Dix
1929Les joueurs ( the gamblers ) de Michael Curtiz avec Jason Robards Sr.
In the headlines – de John G. Adolfi avec Grant Withers
The show of shows – de John G. Adolfi avec John Barrymore
    Seulement apparition
CM Lovers’ delight – de Jack White avec Johnny Arthur
1930The thoroughbred / Riding to win – de Richard Thorpe avec Wesley Barry
Le spectre vert – de Jacques Feyder avec André Luguet
Échec au roi / Le mari de la reine / Le roi s’ennuie – de Leon D’Usseau & Henri de la Falaise avec Emile Chautard
CM Parlez vous – de Albert Ray avec Walter Brennan
CM Ooh la-la – de Harry Edwards avec Harry Gribbon
CM We ! We ! Marie ! – de Albert Ray avec Slim Summerville
CM Jack White talking pictures – de ?
CM Letters – de ? avec William B. Davidson
CM Gare à la bombe ! – de James W. Horne avec Charley Chase
CM The voice of Hollywood No. 15 – de ? avec Joe Cobb
    Seulement apparition
1931 CM Parisian gaities – de Stephen Roberts avec Slim Summerville
1932By Appointment only – de Frank R. Strayer avec Lew Cody
Voleur de gloire / Le fantôme de la radio ( the phantom broadcast / phantom of the air ) de Phil Rosen avec Ralph Forbes
1933Easy millions – de Fred C. Newmeyer avec Noah Beery
One year later – de E. Mason Hopper avec Mary Brian
1934Perdus dans la stratosphère / Héros de l’air ( lost in the stratosphere ) de Melville W. Brown avec William Cagney
Le bar magnifique ( Wonder Bar ) de Lloyd Bacon avec Al Jolson
    Seulement apparition
La veuve joyeuse – de Ernst Lubitsch avec Maurice Chevalier
C’était inévitable ( it had to happen ) de Roy Del Ruth avec George Raft
1935The white cockatoo – de Alan Crosland avec Ricardo Cortez
Folies-Bergère ( the man from Folies Bergere ) de Roy Del Ruth avec Merle Oberon
Folies-Bergère – de Marcel Achard & Roy Del Ruth avec Natalie Paley
    Version française de « The man from Folies Bergeres »
Becky Sharp ( lady of fortune ) de Rouben Mamoulian avec Miriam Hopkins
Going highbrow – de Robert Florey avec Guy Kibbee
L’intruse ( dangerous ) de Alfred E. Green avec Franchot Tone
1936Colleen – de Alfred E. Green avec Ruby Keeler
Song of the saddle – de Louis King avec Dick Foran
King of hockey / King of the ice rink – de Noel M. Smith avec Dick Purcell
1937Her husband’s secretary – de Frank McDonald avec Warren Hull
L’entreprenant monsieur Petroff ( shall we dance ? ) de Mark Sandrich avec Fred Astaire
1938La huitième femme de Barbe Bleue ( Bluebeard’s eighth wife ) de Ernst Lubitsch avec David Niven
1941Qu’elle était verte ma vallée ( how green was my valley ) de John Ford avec Walter Pidgeon
Fiche créée le 25 avril 2008 | Modifiée le 14 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 3943 fois
PREVIOUSTay Garnett || Pauline Garon || Maurice GarrelNEXT