CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacqueline Delubac
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Peggy Ashcroft



Date et Lieu de naissance : 22 décembre 1907 (Croydon, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 14 juin 1991 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Edith Margaret Emily Ashcroft

ACTRICE
Image
1935 Les trente-neuf marches (the thirty-nine steps) de Alfred Hitchcock avec Robert Donat & Madeleine Carroll
Image
1958 Au risque de se perdre (the nun’s story) de Fred Zinnemann avec Audrey Hepburn & Peter Finch
Image
1970 Un dimanche comme les autres (Sunday bloody Sunday) de John Schlesinger avec Peter Finch
Image
1983 La route des Indes (a passage to India) de David Lean avec Judy Davis, Victor Banerjee & Alec Guinness

Peggy Ashcroft est née Edith Margaret Emily Ashcroft le 22 décembre 1907 à Croydon, dans le Surrey en Angleterre. Son père, qui est malheureusement décédé au cours de la Première Guerre Mondiale, était un administrateur foncier; sa mère est une femme au foyer qui adore faire l’actrice en amateur. Enfant, elle fréquente l’école Woodford de Croydon avant de faire des études d’art dramatique à la «Central School of Speech and Drama » de Londres. En 1926, elle fait ses débuts au Birmingham Repertory Theatre dans la pièce «Cher Brutus» de J.M. Barrie. Un an plus tard, elle joue à Londres.

C’est en 1929 sur scène, que Peggy Ashcroft connaît son premier grand succès dans le rôle de Naomi dans la pièce de Lion Feuchtwanger «Le Juif Süss». Elle enchaîne les interprétations dans des pièces de Shakespeare qui vont faire d’elle une des plus grandes comédiennes de son époque. Elle est magistrale en Desdémone dans «Othello» auprès de l’acteur noir Paul Robeson avec qui elle a une brève liaison. Elle est au sommet de la gloire en 1934 quand elle joue Juliette dans une production légendaire de «Roméo et Juliette» où Laurence Olivier et John Gielgud interprètent en alternance les rôles de Roméo et Mercurio. Elle retrouve John Gielgud à plusieurs reprises, notamment dans «Beaucoup de bruit pour rien» et «Le roi Lear» entre 1950 et 1955. Une carrière théâtrale riche en triomphes, apparaissant dans plus de cent productions en Angleterre et en tournées. Elle se produit à Broadway en 1937 dans la pièce «High Tor» auprès de Burgess Meredith et entre 1948 et 1949 dans «Edward, my son» avec Ian Hunter.

En 1933, Peggy Ashcroft fait son entrée au cinéma avec le film de Maurice Elvey «Le juif errant» d’après la pièce de E. Temple Thurston et dont le grand acteur allemand Conrad Veidt est la vedette. Trop accaparée par la scène, elle ne fait encore que cinq apparitions à l’écran jusqu’à la fin des années soixante. On la voit entre autres dans le film de Alfred Hitchcock «Les trente-neuf marches» (1935) avec Robert Donat et Madeleine Carroll ou dans celui de Fred Zinnemann «Au risque de se perdre» (1958) avec Audrey Hepburn et Peter Finch. Par la suite, son parcours cinématographique est encore ponctué d’une dizaine de productions, parmi lesquelles «Cérémonie secrète» (1968) de Joseph Losey, «Un dimanche comme les autres» (1970) de John Schlesinger et «La route des Indes» (1983) de David Lean, film qui lui vaut une multitude de récompenses dont l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle joue son dernier rôle au cinéma auprès de Shirley MacLaine en 1987 dans «Madame Sousatzaka». Peggy Ashcroft a aussi travaillé pour la télévision. En 1939, elle joue en direct pour la BBC la pièce de Shakespeare «La tempête». Pour sa dernière apparition pour le petit écran dans l’épisode «She’s been away» de la série «Screen one» en 1989, elle remporte la Coupe Volpi à Venise.

Peggy Ashcroft est faite Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 1951 puis Dame Commandeur en 1956, en reconnaissance pour son prestigieux travail de comédienne Shakespearienne. Elle se maria et divorça successivement avec l’éditeur et homme de lettres Sir Rupert Hart-Davis, père de son premier fils, puis avec le metteur en scène et décorateur Theodor Komisarjevsky et enfin l’avocat Jeremy Hutchinson, Baron Hutchinson de Lullington, avec qui elle aura deux autres enfants. Elle succombe à un accident vasculaire cérébral à Londres le 14 juin 1991 à l’âge de 83 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1933Le juif errant ( the wandering jew ) de Maurice Elvey avec Conrad Veidt
1935Les trente-neuf marches / L’homme au doigt coupé ( the thirty-nine steps ) de Alfred Hitchcock avec Robert Donat
Rhodes, l’africain / Sir Cecil Rhodes ( Rhodes of Africa ) de Berthold Viertel avec Walter Huston
1939A people eterrnal – de Maurice Elvey & Harry Lynn avec Conrad Veidt
1940Mariage sans histoire ( quiet wedding ) de Anthony Asquith avec Margaret Lockwood
CM Channel incident – de Anthony Asquith avec Robert Newton
1956 CM Sunshine in Soho – de Burt Hyams avec John Gielgud
1958Au risque de se perdre ( the nun’s story ) de Fred Zinnemann avec Audrey Hepburn
1967Dites-moi n’importe quoi ( tell me lies ) de Peter Brook avec Paul Scofield
1968Cérémonie secrète ( secret ceremony ) de Joseph Losey avec Robert Mitchum
Auto stop girl / L’intruse / Une femme… trop perverse ( three into two won’t go ) de Peter Hall avec Rod Steiger
1970Un dimanche comme les autres ( Sunday bloody Sunday ) de John Schlesinger avec Peter Finch
1973Le piéton ( der fußgänger ) de Maximilian Schell avec Françoise Rosay
1977Les aventures amoureuses de Joseph ( Joseph Andrews ) de Tony Richardson avec Ann-Margret
1982 DO Laurence Olivier : A life – de ? avec Laurence Olivier
    Seulement apparition
1983La route des Indes ( a passage to India ) de David Lean avec Judy Davis
    Oscar du meilleur second rôle féminin, USA

    Golden Globe du meilleur second rôle féminin de cinéma, USA

    BAFTA du meilleur acteur aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix BSFC du meilleur second rôle féminin par la société des critiques de cinéma de Boston, USA

    Prix LAFCA du meilleur second rôle féminin par le cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, USA

    Prix NBR de la meilleure actrice par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC de la meilleure actrice par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix KCFCC de la meilleure actrice par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA
1986 DA Quand souffle le vent ( when the wind blows ) de Jimmy T. Murakami
    Seulement voix
1987Madame Sousatzaka – de John Schlesinger avec Shirley MacLaine
1989 TV Screen one – de Peter Hall avec James Fox
    Episode « She’s been away » de Peter Hall
    Coupe Volpi de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix Pasinetti de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie

    Ciak d’Or de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie
Fiche créée le 17 octobre 2009 | Modifiée le 11 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 3345 fois
PREVIOUSDorothy Arzner || Peggy Ashcroft || Renée AshersonNEXT