CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Max Mack
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Peggy Cummins



Date et Lieu de naissance : 18 décembre 1925 (Prestatyn, Royaume, Uni)
Date et Lieu de décès : 29 décembre 2017 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Augusta Margaret Diane Fuller

ACTRICE
Image
1949 Le démon des armes (deadly is the female / gun crazy) de Joseph H. Lewis avec John Dall & Berry Kroeger
Image
1950 Son grand amour (my daughter Joy) de Gregory Ratoff avec Edward G. Robinson & Richard Greene
Image
1953 Une étrange jeune mariée (always a bride) de Ralph Smart avec Terence Morgan, Ronald Squire & Marie Lohr
Image
1957 Train d’enfer (hell drivers) de Cy Endfield avec Stanley Baker, Herbert Lom & Patrick McGoohan

Eclair dans le ciel d’Hollywood, l’actrice britannique Peggy Cummins a brillé le temps de 26 films sur 21 ans de carrière. Elle naît Augusta Margaret Diane Fuller, de parents irlandais, le 18 décembre 1925 à Prestatyn au Royaume-Uni. Si sa mère est l’actrice Margareth Cummins, elle ne bénéficie d’aucune faveur et se fait repérer à Dublin par un acteur qui la présente à une compagnie de théâtre. Son talent lui ouvre les portes du cinéma et quand elle tourne son premier film, cette jolie et piquante adolescente se fait aussitôt remarquer. Dans «Dr. O’Dowd» (1940), drame de Herbert Mason, elle est la petite fille d’un médecin alcoolique qui, accusé de négligence, se rachète en sauvant la vie de son fils. Les tournages s’enchaînent, avec d’abord des seconds rôles dans des films immergés dans la Seconde Guerre mondiale, «Salute John Citizen» (1942) de Maurice Elvey, et «Welcome, Mr. Washington» (1943) de Leslie S. Hiscott. Puis très vite elle se retrouve en vedette, amoureuse de Victor Mature dans le thriller «La rose du crime» (1946), réalisé par Gregory Ratoff, ou de Rex Harrison dans «L’évadé de Dartmoor» (1947), film noir signé Joseph L. Mankiewicz.

Le rôle de sa vie, Peggy Cummins le doit au cinéaste Joseph H. Lewis. D’abord écartée au profit de Linda Darnell, elle est choisie pour incarner l’héroïne du drame policier «Le démon des armes» (1949), Annie Laurie Starr. Et pourtant «beaucoup ne me trouvaient pas assez âgée ni assez sexy pour le rôle», a raconté l’actrice, «j’étais une erreur de casting, je n'avais rien à voir avec cette fille libre et rebelle.» Annie et son mari Bart sont des tireurs d’élite qui, en mal d’argent, n’hésitent pas à recourir aux braquages sous l’impulsion de la jeune femme avide de sensations fortes et prête à tout, même à tuer. Coiffée d’un béret, à l’instar des jeunes filles dans les écoles anglaises, aussi crédible dans les scènes d’action que dans les séquences romanesques, Peggy Cummins impressionne et prélude avec son partenaire John Dall au couple mythique de Bonnie and Clyde. Ce film atypique fait entrer la réalité dans la fiction, les deux acteurs ayant improvisé une bonne partie des dialogues, notamment pour la fameuse scène du hold-up tournée en pleine rue. Peu plébiscité à sa sortie, il est devenu au fil du temps un polar culte, vénéré des cinéphiles. Après le tournage, l’actrice quitte les Etats-Unis pour suivre son mari Derek Dunnett en Angleterre. De leur union, jusqu’à la mort de Derek en 2000, naîtront un fils et une fille.

Peggy Cummins n’en poursuit pas moins sa carrière, mais elle ne se mesure plus à des rôles de l’envergure d’Annie Laurie Starr, qu’il s’agisse de «Son grand amour» (1950) de Gregory Ratoff, auprès de Edward G. Robinson, ou encore d’«Une étrange jeune mariée» (1953) de Ralph Smart, avec Ronald Squire. «Train d’enfer» (1957), de Cy Endfield, la confronte à une folle compétition entre des chauffeurs de camions payés au nombre de transports effectués. Elle s’impose à nouveau dans un film fantastique sur fond de sciences occultes, «Rendez-vous avec la peur» (1957) de Jacques Tourneur, aux côtés de Dana Andrews. Et renoue avec des comédies, dont la dernière «In the doghouse» (1961) de Darcy Conyers, qui narre les péripéties du métier de vétérinaire, signe la fin de sa carrière au cinéma. L’actrice a d’autres aspirations. Elle veut se consacrer à sa famille et à des causes qui lui tiennent à cœur. C’est à plus de 90 ans que Peggy Cummins décède à Londres le 29 décembre 2017, encore auréolée de «Gun Crazy» dont elle était loin d’imaginer une telle postérité.

© Isabelle MICHEL

copyright
1940Dr. O’Dowd / Doctor O’Dowd – de Herbert Mason avec Shaun Glenville
1942Salute John Citizen – de Maurice Elvey avec Edward Rigby
Grand-mère Riley détective ( old mother Riley detective ) de Lance Comfort avec Arthur Lucan
1943Welcome, Mr. Washington – de Leslie S. Hiscott avec Donald Stewart
1944En français, Messieurs ( english without tears / her man Gilbey ) de Harold French avec Claude Dauphin
1946Un mariage à Boston ( the late George Apley ) de Joseph L. Mankiewicz avec Ronald Colman
La rose du crime ( Moss Rose ) de Gregory Ratoff avec Victor Mature
1947L’évadé de Dartmoor / Homicide ( escape ) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison
1948Alerte au ranch ( green grass of Wyoming ) de Louis King avec Charles Coburn
1949Cet âge dangereux ( that dangerous age / if this be sin ) de Gregory Ratoff avec Richard Greene
Le démon des armes ( deadly is the female / gun crazy ) de Joseph H. Lewis avec John Dall
1950Son grand amour ( my daughter Joy / operation X ) de Gregory Ratoff avec Edward G. Robinson
1952The passionate sentry / Who goes there ? – de Anthony Kimmins avec Anthony Bushell
Au coin de la rue / Les anges de la rue ( street corner / both sides of the law ) de Muriel Box avec Terence Morgan
1953Une étrange jeune mariée / La mariée éternelle ( always a bride ) de Ralph Smart avec Ronald Squire
Meet Mr. Lucifer – de Anthony Pelissier avec Stanley Holloway
L’amour en loterie / La loterie de l’amour ( the love lottery ) de Charles Crichton avec David Niven
1954Un fils pour Dorothy ( to Dorothy a son / cash on delivery ) de Muriel Box avec John Gregson
1955The March hare – de George More O’Ferrall avec Terence Morgan
1956En avant amiral ! ( carry on admiral / the ship was loaded ) de Val Guest avec David Tomlinson
1957Train d’enfer ( hell drivers / hard drivers ) de Cy Endfield avec Stanley Baker
Rendez-vous avec la peur ( curse of the demon / night of the demon / haunted ) de Jacques Tourneur avec Dana Andrews
1958La table du capitaine / Capitaine de luxe ( the capitain’s table / Shenanigans ) de Jack Lee avec Nadia Gray
1959Your money or your wife – de Anthony Simmons avec Donald Sinden
1960Dentist in the chair – de Don Chaffey avec Bob Monkhouse
1961In the doghouse – de Darcy Conyers avec Leslie Phillips
Fiche créée le 2 janvier 2018 | Modifiée le 14 juin 2018 | Cette fiche a été vue 1922 fois
PREVIOUSRobert Cummings || Peggy Cummins || Alain CunyNEXT