CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rachel Roberts
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Per Aabel



Date et Lieu de naissance : 25 avril 1902 (Christiania, Norvège)
Date et Lieu de décès : 22 décembre 1999 (Oslo, Norvège)
Nom Réel : Peter Pavels Aabel

ACTEUR
Image
1938 Le plaisir vient du changement (ombyte förnöjer) de Gustaf Molander avec Tutta Rolf & Elsa Burnett
Image
1943 Un monsieur avec une moustache (en herre med bart) de Alfred Maurstad avec Wenche Foss
Image
1946 Un fantôme tombe amoureux (et spøkelse forelsker seg) de Lillebil Ibsen & Tancred Ibsen
Image
1960 Trois souhaits (tre önskningar) de Göran Gentele avec Helena Brodin, Lars Ekborg & Eva Dahlbeck

Fils des comédiens Hauk Aabel (1869-1961) et Svanhild Johannessen (1882-1971), Per Aabel est né le 25 avril 1902 à Christiana en Norvège, sous le règne d’Oscar II souverain des royaumes de Suède et de Norvège. Après la dissolution de l’union des deux pays trois ans plus tard, le fils du roi du Danemark devient roi de Norvège sous le nom de Haakon VII le 18 novembre 1905 avec Christiania pour capitale, ville qui sera rebaptisée Oslo au nouvel an de 1925. Per Aabel est scolarisé dans les meilleures écoles de son pays et se lie d’amitié au lycée avec le Prince héritier Olav. Il part étudier aux Beaux-Arts de Paris, avant de suivre une formation de ballets à Londres, à l’école de danse de Enrico Cecchetti et fait la connaissance de Serge Diaghilev. Au milieu des années vingt, il apprend l’art du jeu et de la mise en scène au fameux séminaire de Max Reinhard et voyage beaucoup entre Vienne, Prague et Budapest. Entre-temps, il revient brièvement à Oslo en 1926 pour sa première mise en scène au «Théâtre National».

De retour en Norvège en 1930, Per Aabel est engagé comme danseur dans «Le songe d’une nuit d’été», une comédie de William Shakespeare puis dans l’opéra «Aïda» de Giuseppe Verdi. Il débute officiellement sur scène l’année suivante au «Nouveau Théâtre» en jouant les jeunes premiers dans des comédies et des opérettes. En 1933, pour le cinéma, il produit et réalise avec Harry Ivarson «Jeppe sur la colline» l’adaptation d’une pièce de Ludvig Holberg avec son père Hauk Aabel dans le rôle-titre. La carrière cinématographique de Per Aabel se résume seulement à une douzaine de films étalés sur une quarantaine d’années. Nous pouvons le voir entre autres dans «Le plaisir vient du changement» (1938) de Gustaf Molander, deux films de Tancred Ibsen, le petit-fils du dramaturge Henrik Ibsen, en 1942 et 1943 et dans une production brésilienne «La plage du désir» (1961) de Ruy Guerra. Son dernier travail pour le grand écran est la narration des «Folles aventures de Picasso» de Tage Danielsson en 1978. Pour la télévision, il joue dans une adaptation de «Peer Gynt» d’Ibsen en 1986.

Per Aabel restera dans l’esprit du peuple Norvégien pour sa vie consacrée au théâtre. Il a travaillé successivement pour le «Théâtre Carl Johan» de 1933 à 1938, le «Centralteatret» de 1938 à 1940 et le «Théâtre National» de 1940 à 1972. Il fut un magistral interprète des pièces de son compatriote Harald Ibsen mais également d’œuvres de Molière, Shakespeare, Noel Coward ou Oscar Wilde. Il joue une dernière fois sur scène en 1981 dans «Cher menteur» de George Bernard Shaw. Pendant sa retraite, Per Aabel est invité a de nombreux spectacles télévisés et enregistre des lectures de contes.

Per Aabel est probablement l’artiste le plus décoré de l’histoire norvégienne. Il est notamment Commandeur de l’Ordre de Dannebrog et Chevalier de la Légion d’Honneur française. Il a reçu la plus haute distinction de la ville d’Oslo, la Médaille de Saint Hallvard de la culture en 1976 et l’Amanda d’Honneur (équivalent du César) en 1988. Il est nommé Commandeur de l’Ordre de Saint Olav en 1969 et reçoit la Grande Croix en 1988, un honneur normalement réservé aux chefs d’État. 1999, sa statue est dévoilée devant l’entrée du Théâtre National. Couvert d’honneur, il meurt presque centenaire le 22 décembre 1999. Ses obsèques, en présence de la famille royale, sont retransmises à la télévison. Depuis 1979, un prix qui porte son nom honore tout les ans un artiste Norvégien particulièrement méritant.

© Pascal DONALD

copyright
1933Jeppe sur la colline ( Jeppe på bjerget ) de Per Aabel & Harry Ivarson avec Hauk Aabel
    Seulement réalisation & production
1938Le plaisir vient du changement ( ombyte förnöjer ) de Gustaf Molander avec Tutta Rolf
1940L’amour et l’amitié ( kjærlighet og vennskap ) de Leif Sinding avec Sonja Wigert
1942Un jeu dangereux ( den farlige leken ) de Tancred Ibsen avec Nanna Stenersen
1943Un monsieur avec une moustache ( en herre med bart ) de Alfred Maurstad avec Wenche Foss
1944Saboteurs sans gloire / Gloire incertaine ( uncertain glory ) de Raoul Walsh avec Errol Flynn
1946Un fantôme tombe amoureux ( et spøkelse forelsker seg ) de Lillebil Ibsen & Tancred Ibsen avec Arne Thomas Olsen
1953Bouquet de mariée ( brudebuketten ) de Bjørn Breigutu avec Lalla Carlsen
1954Portrait ( portrettet ) de Per Aabel & Borgwall Skaugen avec Nanna Stenersen
    + scénario
Slik kan det gjøres. Husmorfilmen 1954 – de Rune Hagberg avec Mona Hofland
1960Trois souhaits ( tre önskningar ) de Göran Gentele avec Eva Dahlbeck
1961La plage du désir ( os cafajestes ) de Ruy Guerra avec Norma Bengell
1976Chère Marie ( kjære Maren ) de Jan Erik Düring avec Inger Lise Rypdal
1978Les folles aventures de Picasso ( Picassos äventyr ) de Tage Danielsson avec Lena Olin
    Seulement voix
AUTRES PRIX :
      
    Amanda d’Honneur au festival international du cinéma norvégien, Norvège ( 1988 )
Fiche créée le 15 août 2011 | Modifiée le 16 novembre 2012 | Cette fiche a été vue 3110 fois
Vous êtes sur la première fiche de la liste A. || Per Aabel || AaliyahNEXT