CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Una O’Connor
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Peter Finch



Date et Lieu de naissance : 28 septembre 1916 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 14 janvier 1977 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Peter George Frederick Ingle Finch

ACTEUR
Image
1957 Alerte en Extrême Orient (window’s way) de Ronald Neame avec Mary Ure & Grégoire Aslan
Image
1960 Pas d’amour pour Johnny (no love for Johnnie) de Ralph Thomas avec Stanley Holloway & Mary Peach
Image
1970 Un dimanche comme les autres (Sunday bloody Sunday) de John Schlesinger avec Glenda Jackson
Image
1975 Network, main basse sur la TV (network) de Sidney Lumet avec Faye Dunaway & William Holden

Peter George Frederick Ingle Finch est né le 28 septembre 1916, à Londres. Après le divorce de ses parents, le jeune garçon est élevé aux Indes britanniques par sa grand mère. Par la suite, il part en Australie où, pour survivre, il enchaîne les petits boulots comme journaliste, garçon de café, ou encore gardien de moutons. En 1935, il est chroniqueur judiciaire, homme de radio, acteur de théâtre avec une troupe itinérante, il tourne aussi quelques films avec des réalisateurs locaux. Peter Finch revient dans son pays natal et, grâce à Laurence Olivier qui lui offre un contrat scénique, il débute sur les scènes londonienne jouant les classiques de Shakespeare et Molière.

Après son passage dans l’armée, Peter Finch s’impose avec «Train du destin» (1949) de Sidney Cole, où il étrangle sa femme infidèle. Il enchaîne avec «Le cheval de bois» (1950) de Jack Lee, il campe un prisonnier de guerre australien. Dans l’épopée médiévale «Robin des Bois et ses joyeux compagnons» (1951), Ken Annakin en fait le félon Shérif de Nottingham. Dans «La piste des éléphants» ( 1953) de William Dieterle, il interprète un riche planteur de thé qui découvre que sa propriété est construite sur la piste qu’empreinte les éléphants pour aller s’abreuver. Dans un drame historique «L’armure noire» (1955) de Henry Levin, il est le Comte de Ville qui veux chasser le Prince Edouard d’Angleterre, Errol Flynn, des terres françaises. Jack Lee, le rappelle pour un drame de guerre émouvant, «Ma vie commence en Malaisie» (1955), dans lequel une Anglaise, Virginia McKenna, se remémore son histoire d’amour avec Joe, Peter Finch, prisonniers dans un camp Japonais ou tout deux ont subis de terribles épreuves, pour sa prestation il reçoit le BAFTA du meilleur acteur. En 1959, dans «Au risque de se perdre», de Fred Zinnemann, il incarne le Dr. Fortunati, médecin dans la brousse africaine troublé par sa nouvelle assistante, la jolie religieuse sœur Luc délicatement interprétée par Audrey Hepburn. En 1967, John Schlesinger le dirige dans le drame «Loin de la foule déchaînée», Bathsheba, femme belle et libre, Julie Christie, dirige seule la ferme léguée par son oncle, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, Alan Bates, le riche voisin Mr Boldwood, Peter Finch et le Sergent Troy, Terence Stamp.

En 1970, Peter Finch est nommé aux Oscars, pour son rôle de médecin juif homosexuel dans «Un dimanche comme les autres» de John Schlesinger, un sujet brûlant pour l’époque, où le docteur Hirsch et Alex Greville, Glenda Jackson, une femme séduisante et divorcée, sont tous deux attirés par le jeune artiste Bob Elkin, Murray Head, pour qui ils éprouvent chacun de leur côté une réelle passion.

Puis pour «Network» (1975) de Sidney Lumet, Peter Finch obtient la suprême récompense, l’Oscar du meilleur acteur, pour son rôle d’un journaliste de télévision qui, en perte d’audience réussit à faire grimper l’audimat en annonçant son prochain suicide, il est finalement tué par des terroristes en direct à la télévision. Malheureusement, il meurt d’une crise cardiaque en janvier 1977, quelques semaines avant la cérémonie et reçoit, à titre posthume, la statuette tant convoitée. Peter Finch termine son parcours cinématographique avec un personnage symbolique, celui d’Isaac Rabbin, le premier ministre d’Israël dans «Raid sur Entebbe» (1976). Sa vie a toujours été très médiatisée et sa réputation de coureur de jupons étalée au grand jour, son penchant pour l’alcool aussi. Il fut marié trois fois.

© Gary RICHARDSON

copyright
1938Dad and Dave come to town / Rudd Family goes to town / The farmer goes to town – de Ken G. Hall avec Bert Bailey
Mr. Chedworth steps out – de Ken G. Hall avec Cecil Kellaway
1949Come up smiling / Ants in his pants – de William Freshman avec Ann Richards
1940The power and the glory / The invaders – de Noel Monkman avec Katrin Rosselle
1941 CM While there is still time – de Charles Chauvel
1942 CM Another threshold – de ?
1943 CM South west Pacific – de Charles Chauvel
1944The rats of Tobruk / The fighting rats of Tobruk – de Charles Chauvel avec Chips Rafferty
Red sky at morning / Escape at dawn – de Hartney J. Arthur avec John Alden
CM Jungle patrol – de Tom Gurr
    Seulement voix & narration
1946A son is born – de Eric Porter avec Muriel Steinbeck
CM L’Indonésie appelle ( Indonesia calling ) de Joris Ivens
    Seulement voix & narration
1948La dernière barricade ( eureka stockade / Massacre Hill ) de Harry Watt avec Jane Barrett
1949Train du destin ( train of events ) de Sidney Cole, Charles Crichton & Basil Dearden avec Mary Morris
    Segment « The actor » de Basil Dearden
1950L’histoire des Miniver ( the Miniver story ) de H.C. Potter avec Greer Garson
Le cheval de bois / L’épopée du cheval de bois ( the wooden horse ) de Jack Lee avec Leo Genn
1951Robin des Bois et ses joyeux compagnons ( the story of Robin Hood and his merrie men / the story of Robin Hood ) de Ken Annakin avec Martita Hunt
1952Gilbert et Sullivan ( the story of Gilbert and Sullivan / the great Gilbert and Sullivan / Gilbert and Sullivan ) de Sidney Gilliat avec Robert Morley
1953Le fond du problème ( the heart of the matter ) de George More O’Ferrall avec Elizabeth Allan
La piste des éléphants ( elephant walk ) de William Dieterle avec Elizabeth Taylor
Détective du bon dieu ( father Brown / the detective ) de Robert Hamer avec Alec Guinness
1954Make me an offer – de Cyril Frankel avec Adrienne Corri
Passage home – de Roy Ward Baker avec Diane Cilento
1955L’armure noire / Le prince noir ( the warriors / the dark avenger ) de Henry Levin avec Joanne Dru
Joséphine et les hommes ( Josephine and men ) de Roy Boulting avec Glynis Johns
Simon et Laura ( Simon and Laura ) de Muriel Box avec Kay Kendall
Ma vie commence en Malaisie ( a town like Alice / rape of Malaya ) de Jack Lee avec Virginia McKenna
    BAFTA du meilleur acteur anglais aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1956La bataille de Rio de la Plata ( the battle of the River Plate / Graf Spee / pursuit of the Graf Spee ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Anthony Quayle
Le voyageur des plaines ( the Shiralee ) de Leslie Norman avec Dona Wilson
1957À main armée ( robbery under arms ) de Jack Lee avec Jill Ireland
Alerte en Extrême Orient / Révolte aux îles ( window’s way ) de Ronald Neame avec Mary Ure
1958Opération Amsterdam ( operation Amsterdam ) de Michael McCarthy avec Eva Bartok
Au risque de se perdre ( the nun’s story ) de Fred Zinnemann avec Audrey Hepburn
1959L’enlèvement de David Balfour ( kidnapped ) de Robert Stevenson avec James McArthur
1960Le procès d’Oscar Wilde ( the green carnation / the trials of Oscar Wilde / the man with the green carnation ) de Ken Hughes avec Yvonne Mitchell
    BAFTA du meilleur acteur anglais aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix d’Argent du meilleur acteur au festival international du cinéma de Moscou, URSS

Au péril de sa vie ( the sins of Rachel Cade ) de Gordon Douglas avec Angie Dickinson
Pas d’amour pour Johnny ( no love for Johnnie ) de Ralph Thomas avec Mary Peach
    BAFTA du meilleur acteur anglais aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Ours d’Argent du meilleur acteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1962Choc en retour ( I thank a fool ) de Robert Stevens avec Susan Hayward
Les chemins de la vengeance / Dans la douceur du jour ( in the cool of the day ) de Robert Stevens avec Jane Fonda
1963La fille aux yeux verts ( girl with green eyes ) de Desmond Davis avec Rita Tushingham
1964Le mangeur de citrouilles ( the pumpkin eater ) de Jack Clayton avec Anne Bancroft
Les premiers hommes dans la lune ( first men in the moon / H.G. Wells’ first men in the moon ) de Nathan Juran avec Martha Hyer
    Seulement apparition
Dix heures trente du soir en été ( 10:30 PM summer ) de Jules Dassin avec Romy Schneider
1965Le vol du Phenix ( the flight of the Phoenix ) de Robert Aldrich avec James Stewart
Judith / Conflict – de Daniel Mann avec Sophia Loren
1966Come spy with me – de Marshall Stone avec Try Donahue
    Seulement apparition
1967Loin de la foule déchaînée ( far from the madding crowd ) de John Schlesinger avec Julie Christie
    Prix NBR du meilleur acteur par la National Board of Review, USA

CM Location : Far from the madding crowd – de Ronald Saland avec Terence Stamp
    Seulement apparition
1968Le démon des femmes ( the legend of Lylah Clare ) de Robert Aldrich avec Kim Novak
La tente rouge ( la tenta rossa / krasnaya palatka / the red tent ) de Michaïl L. Kalatazov avec Claudia Cardinale
1969The great mother of em’all – de Robert Aldrich avec Ann Sothern
    Inachevé
1970Un dimanche comme les autres ( Sunday bloody Sunday ) de John Schlesinger avec Glenda Jackson
    BAFTA du meilleur acteur aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix NSFC du meilleur acteur par la Société Nationale des Critiques de Cinéma, USA

    Etoile de Cristal du meilleur acteur étranger aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1971Something to hide / Shattered – de Alastair Reid avec Shelley Winters
1972Horizons perdus ( lost horizon ) de Charles Jarrott avec Charles Boyer
    + chansons
L’affaire Nelson ( the Nelson affair / a bequest to the nation ) de James Cellar Jones avec Margaret Leighton
1973Les rapaces du troisième Reich ( England made me / the rape of the third reich ) de Peter Duffell avec Hildegard Neil
1974The abdication – de Anthony Harvey avec Liv Ullmann
1975Network, main basse sur la TV ( network ) de Sidney Lumet avec Faye Dunaway
    Oscar du meilleur acteur, USA

    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma catégorie drame, USA

    BAFTA du meilleur acteur aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1976Raid sur Entebbe ( raid on Entebbe ) de Irvin Kerschner avec Charles Bronson
DO A look at Liv – de Richard Kaplan avec Bibi Andersson
    Seulement apparition
Fiche créée le 26 septembre 2010 | Modifiée le 2 septembre 2018 | Cette fiche a été vue 6892 fois
PREVIOUSJon Finch || Peter Finch || Heli FinkenzellerNEXT