CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos López Moctezuma
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Philippe Bruneau



Date et Lieu de naissance : 12 octobre 1938 (Caen, France)
Date et Lieu de décès : 26 mars 2012 (Caen, France)
Nom Réel : Philippe-Jacques François Bruneau de la Salle

ACTEUR
Image
1981 Quand tu seras débloqué… fais-moi signe ! – de François Leterrier avec Marie-Anne Chazel
Image
1985 Le mariage du siècle – de Philippe Galland avec Anémone, Thierry Lhermitte & Jean-Claude Brialy
Image
1994 Un indien dans la ville – de Hervé Palud avec Patrick Timsit, Miou-Miou, Thierry Lhermitte & Ludwig Briand
Image
1999 C’est pas ma faute – de Jacques Monnet avec Arielle Dombasle, Jacques Perrin & Thierry Lhermitte

Né le 12 octobre 1938 à Caen, Philippe Bruneau débute sur les planches parisiennes au sein du TNP au Théâtre de Chaillot, en 1959, dans «Les précieuses ridicules» de Molière. Dans les années soixante, il rejoint ensuite l’«American Center’» de Marc’O, groupe d’avant-garde théâtral composé de Bulle Ogier, Jean-Pierre Kalfon, Pierre Clémenti, Valérie Lagrange ou Jacques Higelin.

Lorsque Coluche quitte le Café de la Gare, Philippe Bruneau intègre la troupe du «Vrai chic parisien» qualifiée par son fondateur de «théâtre vulgaire». Installé dans les locaux laissés libres par le Café de la Gare, «Le vrai chic» est composé notamment de Xavier Thibault, Martin Lamotte, Christine Dejoux et Claire Nadeau qui devient sa compagne. Au cours de l’été 1973, il est de la distribution de «Introduction à l’esthétique fondamentale» de Coluche. Lorsque Coluche délaisse le café-théâtre pour le music-hall, Philippe Bruneau poursuit son aventure au sein de «La Veuve Pichard» qui deviendra plus tard le «Point-Virgule». Auteur prolifique, ses pièces marquent les grandes heures du café-théâtre avec entre autres «Elle voit des nains partout» (1979), pièce en alexandrins qui fait l’objet d’une adaptation cinématographique par Jean-Claude Sussfeld avec Zabou Breitman dans le rôle de Blanche-Neige.

En 1979, Stéphane Collaro qui vient de quitter Jacques Martin décide de créer un show comique hebdomadaire dans l’esprit de la série britanique «Benny Hill». L’animateur engage, pour le «Collaro Show», une équipe d’auteurs et d’acteurs: Philippe Bruneau, Claire Nadeau, Guy Montagné et Alain Scoff. Diffusée avec succès sur Antenne 2, ils rejoignent TF1 en 1982 pour le «Coco-Boy», où la troupe est renforcée par Jean Roucas et Marie-Pierre Casey. Ce show mensuel explose l’audimat. En 1984, la chaîne décide de programmer l’émission quotidiennement, avant la grande messe du vingt heures, pour concurrencer le «Théâtre de Bouvard». Lorsque les chaînes privées sont créées, Stéphane Collaro et son équipe vont se perdre sur la Cinq de Silvio Berluscolini en 1987. Ils reviennent sur TF1 le temps d’une saison en 1989 avant de disparaître définitivement du petit écran.

Parallèlement, Philippe Bruneau devient auteur de scénarios pour le cinéma: «Quand tu seras débloqué... fais-moi signe!» (1981) de François Leterrier avec Christian Clavier, «Les secrets professionnels du Docteur Apfelgluck» (1990) film à sketches produit par Thierry Lhermitte ou «Un indien dans la ville» (1994) de Hervé Palud avec Thierry Lhermitte et Patrick Timsit. À la télévision, il collabore à la série «Imogène» (1989) avec Dominique Lavanant. Au théâtre, il signe avec Rita Brantalou la pièce «Sous les pavés la plage» avec Guy Montagné et Danièle Evenou en vedettes. Ses apparitions en tant que comédien sur le grand et le petit écran relèvent de l’anecdotique. Sur les planches, il intègre la distribution de la pièce «Un grand cri d’amour» (1996) de Josiane Balasko qu’elle interprète avec Richard Berry. La pièce sera adaptée sous le même titre au cinéma l’année suivante avec la même distribution.

Retiré de la profession, il partage sa vie entre Tanger et Paris avec sa nouvelle compagne et ses deux enfants. Alors que sa fille Zoé Bruneau née de son union avec Claire Nadeau entame une carrière de comédienne, Philippe Bruneau décède à l’âge de 73 ans des suites d’une longue maladie au CHU de Caen.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1966Le roi de cœur – de Philippe de Broca avec Alan Bates
1968Les idoles – de Marc’O & Henry Zaphiratos avec Bulle Ogier
1969 CM Le jouet criminel – de Adolfo Arrieta avec Jean Marais
1973Salut l’artiste – de Yves Robert avec Marcello Mastroianni
1977Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine – de Coluche & Marc Monnet avec Gérard Lanvin
1978L’exercice du pouvoir – de Philippe Galland avec Michel Aumont
1980Le coup de parapluie – de Gérard Oury avec Pierre Richard
1981Quand tu seras débloqué… fais-moi signe ! / Les babas-cool – de François Leterrier avec Marie-Anne Chazel
    + adaptation, dialogues, scénario & chansons
Elle voit des nains partout ! – de Jean-Claude Sussfeld avec Christian Clavier
    + pièce & scénario
1985Le mariage du siècle – de Philippe Galland avec Anémone
1987La travestie – de Yves Boisset avec Zabou Breitman
CM La voix du désert – de Jean-Michel Roux avec Howard Vernon
1988Les secrets professionnels du Dr. Apfelglück – de Thierry Lhermitte, Hervé Palud, Mathias Ledoux, Alessandro Capone & Stéphane Clavier avec Véronique Genest
    Segment « La chandelle » + scénario
1994Un indien dans la ville – de Hervé Palud avec Patrick Timsit
    adaptation & scénario
1996Un indien à New York ( jungle 2 jungle ) de John Pasquin avec Tim Allen
    Seulement scénario original
CM La pisseuse – de Frédéric Benzaquen & Suzanne Legrand avec Véronique Toussaint
1997 Un grand cri d’amour – de Josiane Balasko avec Richard Berry
Ça reste entre nous – de Martin Lamotte avec Catherine Frot
1999C’est pas ma faute – de Jacques Monnet avec Arielle Dombasle
2000 CM Tri thérapie d’une escroquerie – de Alexandre Bouillon avec Jean-Claude Bouillon
2005 CM Close-up – de Claude Farge avec Clovis Cornillac
2006 CM Henri-Lundi-9 h – de Renaud Guillemet avec Rama Grinberg
Fiche créée le 26 mars 2012 | Modifiée le 6 juin 2013 | Cette fiche a été vue 3760 fois
PREVIOUSAndré Brulé || Philippe Bruneau || André BrunotNEXT