CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Olga Tschechowa
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Philippe Léotard



Date et Lieu de naissance : 28 août 1940 (Nice, France)
Date et Lieu de décès : 25 août 2001 (Paris, France)
Nom Réel : Philippe Paul André Léotard

ACTEUR
Image
1978 La mémoire courte – de Edouardo de Gregorio avec Nathalie Baye, Bulle Ogier & Xavier Saint-Macary
Image
1982 La balance – de Bob Swaim avec Richard Berry, Nathalie Baye, Tchéky Karyo & Maurice Ronet
Image
1983 Les fauves – de Jean-Louis Daniel avec Daniel Auteuil, Gabrielle Lazure, Macha Méril & Farid Chopel
Image
1991 Le grand ruban – de Philippe Roussel avec Véronique Génest, Roger Miremont & Jacques Alric

Philippe Léotard naît le 28 août 1940 à Nice (Alpes Maritimes) alors que la France vaincue, est en grande partie occupée par la Wehrmacht et que les troupes de Mussolini s’installent à Menton. Il a bientôt un frère, François, puis une petite sœur, Brigitte. Sa famille est en partie originaire de Corse où il passe quelques années d’enfance. Son père, André Léotard, sera longtemps maire de Fréjus (Var). Philippe Léotard fait de brillantes études universitaires (Lettres et Philosophie), après avoir, selon certains sources, devancé l’appel à dix-huit ans, pour s’engager dans la Légion Étrangère. Au milieu des années soixante, il abandonne l’enseignement pour participer, avec Ariane Mnouchkine, à la création du «Théâtre du Soleil» dans les locaux d’une ancienne fabrique de munitions située dans le Sud-Est parisien (Cartoucherie de Vincennes). Marié à l’époque à une comédienne de la troupe, il devient le père de Frédéric et Laetitia.

En 1970, Philippe Léotard découvre les caméras en reprenant le rôle de Razoumikhine dans l’adaptation télévisée de «Crimes et châtiments» de Fedor Dostoïevski, avec Jean Topart en Porphyre. Expérience qu’il renouvellera avec notamment les feuilletons «La porteuse de pain» (1973) et «La cloche tibétaine» (1975). En même temps il commence une carrière cinématographique. D’abord figurant dans «Domicile conjugal» (1970) de François Truffaut, avec Claude Jade et Jean-Pierre Léaud, il retrouve le cinéaste pour «Les deux Anglaises et le continent» (1971) et «Une belle fille comme moi» (1972). Et il tourne durant la décennie une vingtaine de films dont deux avec Yves Boisset: «R A.S.» (1973) sur le sujet douloureux de la guerre d’Algérie et «Le juge Fayard dit le shérif» (1974) avec Patrick Dewaere. Il travaille aussi, pour citer les plus célèbres, avec Claude Sautet, Claude Lelouch, Robert Enrico et Bertrand Tavernier. Dans «La gueule ouverte» (1973) de Maurice Pialat, il a pour partenaire Nathalie Baye dont il partage la vie durant plusieurs années. Il fait aussi quelques apparitions dans des productions étrangères comme «French connection II» (1975) de John Frankenheimer avec Gene Hackman.

À partir des années quatre-vingt, désormais reconnu par la profession, il reçoit un «César du meilleur acteur», pour son interprétation de «La balance» (1982), un film de Bob Swaim avec Richard Berry. Et il interprète encore une trentaine de rôles cinématographiques plus ou moins importants dans des films qui interpellent toujours. Citons notamment «Tchao Pantin» (1983) de Claude Berri avec Coluche, «Adieu Blaireau» (1984) de Bob Decourt, avec Annie Girardot, et le long métrage de Fernando E. Solanas, tourné dans une Argentine à peine sortie de la dictature militaire comme «Le sud» (1988) récompensé à Cannes et à la Havane.

La décennie suivante, Philippe Léotard déjà écrivain, se consacre surtout à son nouveau métier de chanteur-compositeur, dans un style qui rappelle le provocant Serge Gainsbourg mais en plus désespéré. Artiste talentueux mais excessif, il s’adonne malheureusement à l’alcool et à la drogue tandis que son frère est ministre de la culture puis de la défense dans deux gouvernements de droite et de cohabitation de Jacques Chirac, alors que le socialiste François Mitterrand est président. Mais usé par les excès, Philippe Léotard décède d’une insuffisance respiratoire le 21 août 2001 dans une clinique parisienne. Sa dernière fille, Justine, n’avait que douze ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1965 CM Les comédiens dans la ville neuve – de Claude-Jean Bonnardot avec Gilles Segal
1970Domicile conjugal – de François Truffaut avec Claude Jade
Max et les ferrailleurs – de Claude Sautet avec Romy Schneider
1971Avoir vingt ans dans les Aurès – de René Vautier avec Alexandre Arcady
Les deux Anglaises et le continent – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
Rak – de Charles Belmont avec Lila Kedrova
DO Le mot frère et le mot camarade – de René Vautier
CM Camille / Camille ou la comédie catastrophique – de Claude Miller avec Juliet Berto
1972Une belle fille comme moi – de François Truffaut avec Claude Brasseur
Kamouraska – de Claude Jutra avec Geneviève Bujold
Les hasards de la gloire / Le franc-tireur – de Jean-Marc Causse avec Estella Blain
Chacal ( the day of the jackal ) de Fred Zinnemann avec Edward Fox
Juliette et Juliette – de Remo Forlani avec Annie Girardot
1973R.A.S. – de Yves Boisset avec Jacques Spiesser
La gueule ouverte – de Maurice Pialat avec Nathalie Baye
Le milieu du monde – de Alain Tanner avec Juliet Berto
CM Le beau samedi – de Renaud Walter avec Prudence Harrington
1974Pas si méchant que ça – de Claude Goretta avec Marlène Jobert
French connection II – de John Frankenheimer avec Gene Hackman
Vincent mit l’âne dans un pré /Vincent mit l’âne dans un pré et s’en vint dans l’autre – de Pierre Zucca avec Michel Bouquet
1975La guerre du pétrole n’aura pas lieu – de Souheil Ben-Barka avec Sacha Pitoëff
La traque – de Serge Leroy avec Mimsy Farmer
Les conquistadores – de Marco Pauly avec Gérard Desarthe
Le chat et la souris – de Claude Lelouch avec Michèle Morgan
Le bon et les méchants – de Claude Lelouch avec Jacques Dutronc
CM La mémoire / Histoires abominables – de Georges Blondeaux avec Diane Kurys
1976L’ombre des châteaux – de Daniel Duval avec Zoë Chauveau
Le juge Fayard dit « le shérif » / Le shérif – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere
La communion solennelle – de René Féret avec Marcel Dalio
1977Va voir maman … papa travaille – de François Leterrier avec Marlène Jobert
1978Judith Therpauve / Une femme dangereuse – de Patrice Chéreau avec Simone Signoret
La comédie des trains des Pignes – de Francis de Chavanne avec Henri Postorelli
La mémoire courte – de Edouardo de Gregorio avec Bulle Ogier
1979L’empreinte des géants – de Robert Enrico avec Serge Reggiani
Une semaine de vacances – de Bertrand Tavernier avec Nathalie Baye
Une rébellion à Romans – de Philippe Venault avec Monique Chaumette
1980La petite sirène – de Roger Andrieux avec Laura Alexis
La maison du peuple – de Thierry Michel
Quand tu seras débloqué… fais-moi signe ! / Les babas-cool – de François Leterrier avec Christian Clavier
1981Mora – de Léon Desclozeaux avec Arielle Besse
Le choc – de Robin Davis avec Alain Delon
1982Paradis pour tous – de Alain Jessua avec Stéphane Audran
Hiver 60 – de Thierry Michel avec Jenny Clève
La balance – de Bob Swaim avec Richard Berry
    César du meilleur acteur, France
1983Tchao, pantin ! – de Claude Berri avec Coluche
Ni avec toi, ni sans toi – de Alain Maline avec Evelyne Bouix
    + musique
Les fauves – de Jean-Louis Daniel avec Daniel Auteuil
1984Femmes de personne – de Christopher Frank avec Marthe Keller
La pirate – de Jacques Doillon avec Maruschka Detmers
Adieu Blaireau – de Bob Decout avec Annie Girardot
Rouge-gorge – de Pierre Zucca avec Laetitia Léotard
1985Tangos, l’exil de Gardel ( tangos, el exilio de Gardel ) de Fernando E. Solanas avec Marie Laforêt
Exit-exil – de Luc Monheim avec Magali Noël
L’aube ( a hajnal / hashahar / dawn ) de Miklós Jancsó avec Christine Boisson
1986Le paltoquet – de Michel Deville avec Jeanne Moreau
L’état de grâce – de Jacques Rouffio avec Nicole Garcia
Si le soleil ne revenait pas – de Claude Goretta avec Charles Vanel
CM Marine Blues – de Noëlle Théry avec Eliane Rocca
1987Le testament du poète juif assassiné – de Frank Cassenti avec Michel Jonasz
Jane B. par Agnès V. – de Agnès Varda avec Serge Gainsbourg
L’œuvre au noir – de André Delvaux avec Gian Maria Volonté
1988Le Sud ( sur ) de Fernando E. Solanas avec Miguel Angel Sola
Ada dans la jungle – de Gérard Zingg avec Bernard Blier
La couleur du vent – de Pierre Granier-Deferre avec Elisabeth Bourgine
1989Il y a des jours… et des lunes – de Claude Lelouch avec Gérard Lanvin
Le dénommé – de Jean-Claude Dague avec Bernard Fresson
Snack bar Budapest – de Tinto Brass avec Giancarlo Giannini
1990Adieu mes jolis – de David Delrieux avec Anne Roussel
La chair ( la carne ) de Marco Ferreri avec Sergio Castellito
1991Ville à vendre – de Jean-Pierre Mocky avec Jacqueline Maillan
Le grand ruban – de Philippe Roussel avec Véronique Génest
1992Le voleur et la menteuse – de Paul Boujenah avec Mathilda May
Duels de nuit – de Olivier Rochat avec Jean-Pierre Kalfon
1993La part du serpent ( in the eye of the snake / im banne der schlange ) de Max Reid avec Malcolm McDowell
CM Le condamné – de Xavier Giannoli avec Christine Boisson
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo
Elisa – de Jean Becker avec Vanessa Paradis
DO Philippe Léotard chante et parle – de Nils Tavernier
    + musique & chansons
1995La momie à mi-mots – de Laury Granier avec Carolyn Carlson
La dérive ( Pandora / setembro e una ternura confusa ) de António de Cunha Telles avec Fanny Cottençon
1996Black Dju / Black Dju, vos papiers – de Pol Cruchten avec François Morel
1997Gueules d’amour – de Philippe Dajoux avec Philippe Dajoux
Fiche créée le 7 juin 2007 | Modifiée le 29 juin 2014 | Cette fiche a été vue 7728 fois
PREVIOUSSergio Leone || Philippe Léotard || Ana Bertha LepeNEXT