CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Geneviève Kervine
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Phillips Holmes



Date et Lieu de naissance : 27 juillet 1907 (Grand Rapids, Michigan, USA)
Date et Lieu de décès : 12 août 1942 (Armstrong, Ontario, Canada)
Nom Réel : Phillips Holmes

ACTEUR

Fils des grands acteurs de théâtre américain Taylor Holmes et Edna Phillips, frère du comédien Ralph Holmes (1915-1945) Phillips Holmes voit le jour le 27 juillet 1907 à Grand Rapids dans le Michigan. Enfant privilégié, il bénéficie d’une très bonne éducation dans de grandes écoles nord-américaines et partira même perfectionner son français à Paris.

En 1928, Phillips Holmes débute au cinéma dans «Varsity» de Frank Tuttle et devient le jeune premier romantique incontournable des années trente en jouant dans plusieurs comédies sentimentales. En 1931, il est, face à Sylvia Sidney, Clyde Griffiths, le jeune homme sensible du film «Une tragédie américaine», une adaptation du roman de Theodore Dreiser, réalisée par Josef von Sternberg après la défection de Sergei M. Eisenstein, fâché avec la Paramount. Ce film lui vaut d’être remarqué par Ernst Lubitsch. L’année suivante, le grand maître de la comédie américaine le dirige dans un de ses rares films dramatiques: «L’homme que j’ai tué» avec Nancy Carroll. Son interprétation de Paul Renard, un jeune soldat français rongé par le remords pour avoir tué pendant la guerre un soldat allemand alors qu’il écrivait aux siens, reste sa meilleure interprétation. En 1933, Phillips Holmes fait partie de la prestigieuse distribution des «Invités de huit heures» de George Cukor, où il donne la réplique à John Barrymore, Lionel Barrymore, Jean Harlow et Wallace Beery. La même année, il partage l’affiche avec notamment: Myrna Loy dans «Le cas de l’avocat Durand» de W.S. Van Dyke; Alice Brady et Maureen O’Sullivan dans «Danseuse étoile» de Charles Brabin; Kay Francis dans «Storm at daybreak» de Richard Boleslawski; et Fay Wray dans «The big brain» de George Archainbaud. En 1934, Phillips Holmes interprète le colonel André Muffat dans l’adaptation de Emile Zola de «Nana» dirigé par Clarence Brown avec Anna Sten dans le rôle titre. Puis, il est le séduisant lieutenant von Tarkay, rival de Charles Boyer dans «Caravane», version anglaise du film français de Erik Charell. C’est l’histoire de la Comtesse Wilma, Loretta Young, qui n’a que quelques heures, avant sa majorité, pour trouver un mari afin de toucher l’héritage de son père. Son cœur balance entre Charles Boyer, un beau tzigane et Phillips Holmes. Elle préfère finalement l’exotisme à la rigueur militaire! L’année suivante, Phillips Holmes s’impose en Europe aux côtés de Martha Eggerth dans le rôle du compositeur et maître du bel canto, Vincenzo Bellini, pour «Casta Diva / The divine spark» de Carmine Gallone, version anglaise du film italien du même nom.

Par la suite, ne lui sont plus proposés que des films plutôt médiocres, car bien que seulement trentenaire, les producteurs lui préfèrent une nouvelle génération d’acteurs. Il est alors vite relégué aux rôles de complément, comme par exemple dans «General Spanky» (1936) auprès de l’ancienne star de «Our gang», George McFarland. Après cette interprétation, il quitte les USA et travaille en Grande-Bretagne. Petit à petit, il perd ses illusions quand à son avenir au cinéma. Il apparaît encore dans deux réalisations sans intérêt de Herbert Brenon, pour la British International Pictures.

Dès le début de la seconde guerre mondiale, Phillips Holmes quitte le monde du cinéma et s’engage dans la Canadian Royal Air Force. Le 12 août 1942, lors d’une manœuvre sur la base de Armstrong, il meurt dans la collision en plein vol de deux avions.

© Philippe PELLETIER

copyright
1924Her market value – de Paul Powell avec Agnes Ayres
1928Varsity – de Frank Tuttle avec Mary Brian
1929Les endiablées / Les écervelées ( the wild party ) de Dorothy Arzner avec Clara Bow
Le studio tragique ( the studio murder mystery ) de Frank Tuttle avec Doris Hill
Stairs of sand – de Otto Brower avec Jean Arthur
Illusion – de Lothar Mendes avec June Collyer
Le retour de Sherlock Holmes ( the return of Sherlock Holmes ) de Basil Dean avec Clive Brook
Pointed heels – de A. Edward Sutherland avec Fay Wray
Only the brave – de Frank Tuttle avec Mary Brian
1930Paramount on parade – de Edmund Goulding, Ernst Lubitsch, Otto Bower, Dorothy Arzner, A. Edward Sutherland, Victor Heerman, Rowland V. Lee, Edwin H. Knoff, Lothar Mendes, Victor Schertzinger & Frank Tuttle avec Gary Cooper
Voleuse / Vacances du diable ( the devil’s holiday ) de Edmund Goulding avec Nancy Carroll
Grumpy – de George Cukor & Cyril Gardner avec Paul Lukas
Son homme ( her man ) de Tay Garnett avec Helen Twelvetrees
The dancers – de Chandler Sprague avec Lois Moran
Man to man / Barber John’s boy – de Allan Dwan avec Grant Mitchell
CM The voice of Hollywood No. 12 – de ? avec Lloyd Hamilton
    Seulement apparition
1931Confessions of a co-ed / Her dilemna – de David Burton & Dudley Murphy avec Sylvia Sidney
Une tragédie américaine ( an American tragedy ) de Josef von Sternberg avec Sylvia Sidney
Stolen heaven – de George Abbott avec Louis Calhern
Code criminel ( the criminal code ) de Howard Hawks avec Constance Cummings
1932Faits divers / Corrupteur ( night court / justice for sale ) de W.S. Van Dyke avec Anita Page
L’homme que j’ai tué ( the man I killed / broken lullaby ) de Ernst Lubitsch avec Lionel Barrymore
70,000 witnesses – de Ralph Murphy avec Dorothy Jordan
Make me a star – de William Beaudine avec Clive Brook
Two kinds of women – de William C. DeMille avec Miriam Hopkins
Beauty for sale / Beauty – de Richard Boleslawski avec Madge Evans
Le secret de madame Blanche ( the secret of madame Blanche ) de Charles Brabin avec Irene Dunne
Men must fight – de Edgar Selwyn avec Diana Wynyard
1933Service ( looking forward / the new deal ) de Clarence Brown avec Lewis Stone
Les invités de huit heures ( dinner at eight ) de George Cukor avec Wallace Beery
Une enquête est ouverte / Le cas de l’avocat Durand ( penthouse / crooks in clover ) de W.S. Van Dyke avec Warner Baxter
Danseuse étoile ( stage mother ) de Charles Brabin avec Maureen O’ Sullivan
Rhapsodie amoureuse ( storm at daybreak ) de Richard Boleslawski avec Kay Francis
The big brain / Enemies of society – de George Archainbaud avec Fay Wray
Nana ( lady of the boulevards ) de Dorothy Arzner & George Fitzmaurice avec Anna Sten
1934Un million de rançon ( million dollar ransom ) de Murray Roth avec Mary Carlisle
Les grandes espérances ( great expectations ) de Stuart Walker avec Jane Wyatt
Private scandal – de Ralph Murphy avec ZaSu Pitts
Nana ( lady of the boulevards ) de Dorothy Arzner & George Fitzmaurice avec Anna Sten
No ransom / Bonds of honor – de Fred C. Newmeyer avec Leila Hyams
Caravane ( caravan ) de Erik Charell avec Loretta Young
1935Ten minutes alibi – de Bernard Vorhaus avec Philip Hatfield
Casta Diva ( the divide sparks ) de Carmine Gallone avec Marta Eggerth
1936Petit père ( General Spanky ) de Gordon Douglas & Fred C. Newmeyer avec George Spanky McFarland
La maison aux mille bougies ( the house of a thousand candles ) de Arthur Lubin avec Mae Clarke
Chatterbox – de George Nichols Jr. avec Margaret Hamilton
1937The dominant sex – de Herbert Brenon avec Diana Churchill
1938Housemaster – de Herbert Brenon avec Otto Kruger
1939Sébastopol – de Ladislao Vajda avec Suzy Prim
    Inachevé
Fiche créée le 27 février 2007 | Modifiée le 15 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 4332 fois
PREVIOUSIan Holm || Phillips Holmes || Gustaw HoloubekNEXT