CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lucien Baroux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Piéral



Date et Lieu de naissance : 22 novembre 1923 (Levallois-Perret, France)
Date et Lieu de décès : 22 août 2003 (Paris, France)
Nom Réel : Pierre Germain Bernard Aleyrangues

ACTEUR

Piéral naît Pierre Germain Bernard Aleyrangues, le 22 novembre 1923, à Levallois-Perret. Après ces études, ses parents le destinent à la joaillerie. Il répare et vend des bijoux dans un atelier de joaillerie lorsqu’on l’incite à faire du théâtre. Il est très surpris par cette proposition car, vous le savez bien, l’homme était un nain. (Profitons-en pour nous débarrasser définitivement du politiquement correct. Appelons une fois pour toute un chat un chat et un Nain un Nain: ce n’est pas faire jugement de valeur. Assumant pleinement son nanisme, Piéral a toujours d’ailleurs refusé d’adhérer aux associations de personnes de petites tailles. «Je suis assez grand pour m’occuper de mes affaires moi-même!» disait-il, non sans humour!).

Piéral entame sa carrière artistique, en se produisant au cabaret, mais également au théâtre et au cirque, notamment au Cirque d’Hiver des Frères Bouglione, dans un spectacle sur Blanche-Neige. 1942 est l’année des ses débuts devant les caméras, avec une figuration dans «Les visiteurs du soir», de Marcel Carné. Il tient son premier véritable rôle au cinéma dans «L’éternel retour» (1943) réalisé par Jean Delannoy sous le contrôle de Jean Cocteau. Le film marque le début d’une longue amitié entre Piéral et le jeune acteur qui tient le rôle principal du film, un certain Jean Marais. Carné et Cocteau, ça aurait pu commencer plus mal!

Notre comédien apparaît ensuite dans plusieurs œuvres cinématographiques importantes des années quarante et cinquante. Il tourne dans trois films auprès de Martine Carol en vedette: «Le voyage surprise» (1946) de Pierre Prévert, «Lucrèce Borgia» (1953) de Christian-Jaque et «Lola Montès» (1955) de Max Ophüls. Nous pouvons aussi citer: «Notre-Dame de Paris» (1957) de Jean Delannoy, où un bossu, incarné par Anthony Quinn, lui volait la vedette, «La princesse de Clèves» (1960) une nouvelle fois sous la direction de Jean Delannoy et «Le capitan» (1960) de André Hunebelle, où il retrouve son ami Jean Marais mais aussi Bourvil, Elsa Martinelli et Lise Delamare... Sa dernière apparition remarquable se situe en 1977, dans le film de Luis Buñuel, «Cet obscur objet du désir», aux côtés de Fernando Rey, Carole Bouquet et Julien Bertheau. Bien sûr, sa filmographie est assez succincte. On ne faisait appel à lui que lorsque le rôle l’exigeait vraiment. «Quand il y avait un vilain à jouer, au théâtre ou au cinéma, on m’engageait. La seule fois où je n’ai pas joué un méchant c’est dans un film de Pierre Prévert, «Le voyage surprise» (1946) où le cinéaste m’a donné le rôle... d’une femme!». Mais les cinéphiles se souviendront longtemps de son dandinement caractéristique, de son visage bonhomme et jovial, qu’il a prêté trop souvent à des personnages maléfiques.

En 1976, Piéral publie un décapant recueil de souvenirs, «Vu d’en bas». En 2000, il apparaît une dernière fois à l’écran, dans le court métrage, «Les éléphants de la planète Mars» réalisé par Philippe Barassat, petit film qui sortira au cinéma, avec deux autres courts du réalisateur, sous le nom de «Folle de Rachid en transit sur Mars». Sans bruit, le nain le plus célèbre du cinéma français nous quitte le 22 août 2003, à l’Hôpital Broca de Paris, victime d’un cancer généralisé. Il a rejoint pour l’éternité le Paradis des Grands Comédiens.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER

copyright
1942Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Arletty
1943L’éternel retour – de Jean Delannoy avec Madeleine Sologne
1944Blondine – de Henri Mahé avec Nicole Maurey
1945Les gueux au paradis – de René Le Hénaff avec Raimu
1946Voyage surprise – de Pierre Prévert avec Martine Carol
1947Danger de mort – de Gilles Grangier avec Micheline Francey
1951La couronne noire ( la corona nera ) de Luis Saslavsky avec Maria Félix
1953Lucrèce Borgia – de Christian-Jaque avec Pedro Armendáriz
1955Lola Montès – de Max Ophüls avec Anton Walbrook
1957Notre Dame de Paris – de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida
1958Bobosse – de Etienne Périer avec Micheline Presle
1960La princesse de Clèves – de Jean Delannoy avec Marina Vlady
Vive Henri IV… vive l’amour ! – de Claude Autant-Lara avec Pierre Brasseur
Le capitan – de André Hunebelle avec Bourvil
1975 CM La passion d’une femme sans cœur / Histoires abominables : La passion d’une femme sans cœur – de Moïse Maatouk avec Catherine Gandois
1976Spermula – de Charles Matton avec Ginette Leclerc
1977Cet obscur objet du désir ( ese oscuro objeto del deseo ) de Luis Buñuel avec Fernando Rey
Zoo zero – de Alan Fleischer avec Klaus Kinski
1978La isla de las cabezas – de Nicola Lanzenberg avec Lola Gaos
1981Le crime d’amour – de Guy Gilles avec Macha Méril
1987Nuit docile – de Guy Gilles avec Françoise Arnoul
2000Folle de Rachid en transit sur Mars – de Philippe Barassat avec Arielle Dombasle
    Seulement court métrage « Les éléphants de la planète Mars »
Fiche créée le 31 janvier 2007 | Modifiée le 8 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 6634 fois
PREVIOUSClaude Piéplu || Piéral || Guy PiérauldNEXT