CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Frances Farmer
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Brice



Date et Lieu de naissance : 6 février 1929 (Brest, France)
Date et Lieu de décès : 6 juin 2015 (Paris, France)
Nom Réel : Pierre Louis Le Bris

ACTEUR
Image
1960 La princesse du Nil (la donna del faraoni) de Giorgio Rivalta & Victor Tourjansky avec Linda Cristal
Image
1962 Le trésor du lac d’argent (der schatz im Silbersee) de Harald Reinl avec Lex Barker, Karin Dor & Herbert Lom
Image
1964 Le trésor des montagnes bleues (Winnetou II / der schatz der blauen berge) de Harald Reinl avec Lex Barker
Image
1965 Winnetou et l’appât de l’or noir (der ölprinz) de Harald Philipp avec Stewart Granger & Macha Méril

Pierre Brice, c’est pour toujours Winnetou, cet Apache imaginé par le romancier français Emile de Wogan et repris par l’écrivain allemand Karl May. Le temps de onze films, tournés en Europe de l’Est et d’une série télévisée, Pierre Brice galope dans la prairie, et dans notre souvenir, avec son frère de sang Old Shatterland, incarné par un Lex Barker, qui troque pour l’occasion le pagne de Tarzan contre la veste en daim du trappeur. C’est le producteur Horst Wenland qui, en 1962, lui propose ce rôle fétiche qui lui vaut outre-Rhin une immense popularité et plusieurs Bambi, cette récompense décernée à l’acteur le plus aimé du public. C’est Harald Reinl qui réalise plusieurs de ces films, dont «Le trésor du lac d’argent» (1962), «La révolte des Indiens Apaches» (1963) ou encore «Le trésor des montagnes bleues» (1964).

Avant de connaître la célébrité en Allemagne, Pierre Brice, de son vrai nom Pierre Louis Le Bris, est né en France, à Brest, le 6 févier 1929. Il s’engage d’abord dans l’armée et part en Indochine, devient, à son retour, modèle et même danseur. Mais c’est bien le théâtre qui, dès l’abord, mobilise son énergie. Il suit les cours de l’acteur et metteur en scène russe Gregori Chmara, élève de Stanislawsky, et s’essaie au théâtre classique, avec «Le mari jaloux» de Dostoïevski ou «Lucrèce Borgia», de Victor Hugo, jouant aussi du Boulevard, aux côtés de Jacqueline Maillan, dans «Triple galop», en 1953.

Les débuts au cinéma de ce jeune premier au physique de playboy ont l’air prometteurs, avec son rôle de Bob, cet étudiant et meilleur ami de Jacques Charrier, qui, dans «Les tricheurs» (1958) de Marcel Carné, s’est lié à toute une bande de jeunes oisifs germanopratins, ou celui de Jacques, auprès de Bourvil et Michèle Morgan, dans «Le miroir à deux faces» (1958) de André Cayatte. Souvent comparé, pour son malheur à Alain Delon, sa carrière a du mal à prendre son élan, et Pierre Brice préfère aller tenter sa chance en Italie. Il décroche le rôle principal de «Jeux précoces» (1959), de Damiano Damiani, où, représentant de commerce secrètement fiancé à Giorgia Moll, il est convoité par une adolescente montée en graine. En 1960, il interprète un avocat dans «Les plaisirs du samedi soir», avec Jeanne Valérie, avant d’incarner une petite frappe, amoureux d’une jeune Japonaise dans «Akiko» (1961). Pierre Brice s’essaie aussi au péplum, avec «La princesse du Nil» (1960), de Victor Tourjansky, où il interprète un astrologue, au service du pharaon Ramsès, et prêt à sauver de la dent des crocodiles la belle Linda Cristal, et, la même année, avec «Les bacchantes» de Giorgio Ferroni, où il prête vie au dieu Dionysos lui-même.

Pierre Brice affectionne l’aventure et les personnages de la littérature populaire puisque, à côté de Winnetou, il a aussi eu l’occasion d’interpréter par deux fois Zorro, dans «L’invincible cavalier masqué» (1962), de Umberto Lenzi, et dans «Maciste contre Zorro» (1963), du même réalisateur, avec Sergio Ciani dans le rôle de Maciste. Il se coule aussi avec aisance dans le costume de l’agent secret, pour «Du suif dans l’Orient Express» (1965) de Alfred Weidenmann, ou «Le carnaval des barbouzes» (1966). Pierre Brice tourne aussi bien des films espagnols, comme «Les malfaiteurs» (1961) de Francisco Rovira Beleta, allemands, comme «L’enfer du Manitoba» (1965), de Sheldon Reynolds, ou même français, tel ce «13e caprice» (1967), de Roger Boussinot, où il incarne un professeur séduit par Marie Laforêt. Présent aussi, sur le petit écran, dans de nombreuses séries allemandes, Pierre Brice s’éteint à Paris le 6 juin 2015.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1954Ça va barder… – de John Berry avec May Britt
1957Le septième ciel ( la vedova elettrica ) de Raymond Bernard avec Danielle Darrieux
1958Les tricheurs – de Marcel Carné avec Pascale Petit
Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Michèle Morgan
1959Les cosaques ( i cosacchi ) de Victor Tourjansky & Giorgio Rivalta avec Edmund Purdom
L’ambitieuse / Le passager clandestin – de Yves Allégret avec Richard Basehart
Monsieur Suzuki – de Robert Vernay avec Claude Farell
Jeux précoces ( il rossetto ) de Damiano Damiani avec Giorgia Moll
1960Le moulin des supplices ( il milino delle donne di pietra / drops of blood / the horrible mill women / horror of the stone women / icon / mill of stone women ) de Giorgio Ferroni avec Dany Carrel
Les plaisirs du samedi soir ( i piaceri del sabato notte ) de Daniele d’Anza avec Jeanne Valérie
L’homme à femmes – de Jacques-Gérard Cornu avec Catherine Deneuve
La princesse du Nil ( la donna del faraoni ) de Giorgio Rivalta & Victor Tourjansky avec Linda Cristal
Les bacchantes ( le baccanti ) de Giorgio Ferroni avec Tania Elg
La vallée des pharaons ( il sepolcro dei re ) de Fernando Cerchio & Anton Giulio Majano avec Debra Paget
1961Akiko – de Luigi Filippo D’Amico avec Valeria Fabrizi
Par le fer et par le feu ( col ferro e col fuocco / daggers of blood / invasion / with fire and sword ) de Fernando Cerchio avec Jeanne Crain
Douce violence – de Max Pécas avec Elke Sommer
Les malfaiteurs ( los atracadores ) de Francisco Rovira Beleta avec Agnès Spaak
1962Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Totò
Un alibi per morire – de Robert Bianchi Montero avec Susanne Loret
Le trésor du lac d’argent ( der schatz im Silbersee / Blago u srebronom jezeru ) de Harald Reinl avec Herbert Lom
L’invincible cavalier masqué ( l’invincibile cavaliere mascherato / terrore di masque di indio / the invinsible masked rider / terror of the black mask ) de Umberto Lenzi avec Hélène Chanel
Pacto de silencio – de Antonio Román avec Yvonne Bastien
1963Maciste contre Zorro ( Zorro contro Maciste ) de Umberto Lenzi avec Moira Orfei
La révolte des indiens Apaches / L’invincible Peau-Rouge ( Winnetou I / Apache gold / Vinetu I / Winnetou the warrior ) de Harald Reinl avec Marie Versini
Les cavaliers rouges ( old shatterhand / Apaches last battle / shatterhand ) de Hugo Fregonese avec Lex Barker
1964Les aventuriers de la jungle / La déesse blonde de Rion Beni ( die goldene göttin vom Rio Beni / duelo en el Amazonas / golden goddess of Rio Beni ) de Eugenío Martin avec René Deltgen
Le trésor des montagnes bleues ( Winnetou II / der schatz der blauen berge / giorni di fuoco / last of the renegades / Vinetu II ) de Harald Reinl avec Karin Dor
Parmi les vautours ( unter geiern / among vultures / frontier hellcat / là dove scende il sole / medju jastrebovima ) de Alfred Vohrer avec Stewart Granger
Dictionary of sex / Dictionary of love – de Radley Metzger avec Dora Doll
1965Du suif dans l’Orient-Express / Un pater au Prater pour notre agent à Vienne ( schüsse im dreivierteltakt / operazione terzo uomo / schüsse im 3/4 takt / shots in 3/4 time ) de Alfred Weidenmann avec Daliah Lavi
L’enfer du Manitoba ( die hölle von Manitoba / un lungar llamado glory ) de Sheldon Reynolds avec Marianne Koch
Winnetou et l’appât de l’or noir ( der ölprinz / rampage at Apache Wells / kralj petroleja ) de Harald Philipp avec Macha Méril
Winnetou III ( the desperado trail / Vinetu III ) de Harald Reinl avec Sophie Hardy
Old surehand / Flaming frontier / Lavirint smrti / Old surehand I. teil – de Alfred Vohrer avec Laetitia Román
1966Les guerriers ( dacii ) de Sergiu Nicolaescu avec Marie-José Nat
Le carnaval des barbouzes ( gern hab’ich frauen gekiltt / killer’s carnival / spie contro il mondo/spy against the world / where are you taking that woman ) de Alberto Cardone, Louis Sarlanes, Sheldon Reynolds & Robert Lynn avec Margaret Lee
Tonnerre sur la frontière / Massacre à la frontière ( Winnetou und sein freund Old Firehand / thunder at the border / Winnetou : Thunder at the border ) de Alfred Vohrer avec Marie Versini
Le jour le plus long de Kansas City ( Winnetou und das halbblut Apanatschi / il giorno più lungo di Kansas City / Half-breed ) de Harald Philipp avec Uschi Glas
1967Le treizième caprice – de Roger Boussinot avec Marie Laforêt
1968Le trésor de la vallée de la mort ( Winnetou und shatterhand im tal der toten / l’uomo dal lungo fucile ) de Harald Reinl avec Karin Dor
1969Les coups pour rien – de Pierre Lambert avec Roland Lesaffre
Un jour, une vie ( un giorno, una vita ) de Albino Principe avec Daniela Rocca
1970La notte di dannati / Night of the damned – de Filippo Walter Ratti avec Angela De Leo
1971Erika – de Filippo Walter Ratti avec Patrizia Viotti
Bella di giorno moglie di notte – de Nello Rossati avec Nino Castelnuovo
1972Féminin-féminin – de Henri Calef & Joao Correa avec Olga Georges-Picot
Les charognards meurent à l’aube ( una cuerda al amancer / sei una carogna, e t’ammazzo ! ) de Manuel Esteba avec Fernando Sancho
1975La pépée du gangster / La poupée du gangster ( la pupa del gangster ) de Giorgio Capitani avec Sophia Loren
1986Zärtliche chaoten – de Franz Josef Gottlieb avec Michael Winslow
2006 DO Denn sie kennen kein Erbarmen : Der Italowestern – de Peter Dollinger & Hans-Jürgen Panitz avec Sergio Sollima
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1964 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1967 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1968 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1987 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1990 )
Fiche créée le 20 février 2009 | Modifiée le 27 juin 2016 | Cette fiche a été vue 6492 fois
PREVIOUSMary Brian || Pierre Brice || Lloyd BridgesNEXT