CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marguerite De La Motte
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Clémenti



Date et Lieu de naissance : 28 septembre 1942 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 27 décembre 1999 (Paris, France)►
Nom Réel : Pierre André Clémenti

ACTEUR
Image
1967 Lamiel – de Jean Aurel avec Anna Karina, Jean-Claude Brialy, Michel Bouquet & Denise Gence
Image
1968 Partner (il sosia) de Bernardo Bertolucci avec Tina Aumont, Sergio Tofano & Stefania Sandrelli
Image
1978 La chanson de Roland – de Franck Cassenti avec Klaus Kinski, Alain Cuny, Jean-Pierre Kalfon & Niels Arestrup
Image
1990 Massacres – de Jean-Claude Roy avec Charley Boorman, Eva Mazauric & Takashi Kawahara

Né le 8 septembre à 1942 à Paris, Pierre Clémenti est abandonné par sa mère dès son plus jeune âge, évènement malheureux qui le marquera à tout jamais. Il suit les cours au Vieux Colombier à Paris puis débute sur scène dans «Il faut passer par les nuages» de François Billetdoux mis en scène par Jean-Louis Barrault à l’Odéon en 1964. Il rejoint ensuite l’«American Center» de Marc’O, troupe d’avant-garde théâtrale composée de Bulle Ogier, Jean-Pierre Kalfon, Valérie Lagrange ou Jacques Higelin.

Au cinéma, Pierre Clémenti débute dans le film d’aventures «Chien de pique» (1960) de Yves Allégret puis apparait ensuite furtivement dans la comédie «Adorable menteuse» (1961) de Michel Deville avec Marina Vlady. Mais c’est en interprétant le fils de Burt Lancaster dans le chef-d’œuvre «Le guépard» (1963) de Luchino Visconti qu’il se fait remarquer. Jeune premier du cinéma français au tempérament rebelle, à l’image de son rôle dans «Brigade anti-gangs» (1966) de Bernard Borderie, on le retrouve dans «Belle de jour» (1966) de Luis Buñuel qui consacre Catherine Deneuve. Actrice qui est de nouveau sa partenaire dans «Benjamin où les mémoires d’un puceau» (1967) de Michel Deville avec aussi Michèle Morgan et Michel Piccoli. Néanmoins, il refuse de rester ancré dans un cinéma commercial en privilégiant un cinéma underground: l’adaptation des «Idoles» (1968) de Marc’O avec Bulle Ogier et Jean-Pierre Kalfon ou «Le lit de la vierge» (1968) de Philippe Garrel puis Luis Buñuel l’engage à nouveau pour «La voie lactée» (1968). Parallèlement, il réalise durant vingt ans une quinzaine de courts-métrages et oriente sa carrière vers l’Italie. Il est dirigé par Bernardo Bertolucci dans «Partner» (1968) et «Le conformiste» (1970), Pier Paolo Pasolini dans «Porcherie» (1969) ou Liliana Cavani dans «Les cannibales» (1969) Mais sa présence sur la péninsule cause sa perte en faisant la une des faits-divers. En 1971, il est arrêté à Rome pour détention et consommation de haschich et est incarcéré à la prison Reginacelli pendant dix-sept mois avant d’être relâché pour insuffisance de preuves. Il relate cet évènement dans un livre intitulé «Quelques messages personnels» (1973).

Après son incarcération en Italie, la carrière de Pierre Clémenti va se marginaliser. Certes, il obtient le rôle titre de «Sweet movie» (1974) une comédie au sujet sulfureux de Dusan Makavejev. Dès lors, il erre de films d’auteurs («Le pont du nord» de Jacques Rivette en 1981) en courts-métrages en passant par des téléfilms («Une confidence de Maigret» avec Jean Richard en 1981) ou le théâtre («Héliogabale» avec les ballets de Maurice Béjart) sans retrouver l’aura de ses débuts. Il se cantonne dans des seconds rôles dans «Quartet» (1981) de James Ivory, «Canicule» (1983) de Yves Boisset ou «L’autrichienne» (1989) de Pierre Granier-Deferre. En 1997, il partage l’affiche avec Hugues Quester d’un film d’art et essai «Le Bassin de J.W.» de João César Monteiro qui passe totalement inaperçu.

Alors qu’il apparaît une dernière fois dans «Marrakech express» (1997) de Gillies MacKinnon avec Kate Winslet, Pierre Clémenti décède à l’hôpital Cochin de Paris le 27 décembre 1999 d’un cancer du foie puis est inhumé au cimetière de Soucy dans l’Yonne. En 2006, la vie de cet écorché vif fait l’objet d’un roman intitulé «Pierre Clémenti» rédigé par la journaliste Jeanne Hoffstetterde tandis que son fils Balthazar Clémenti poursuit une carrière de comédien commencée dans les réalisations de son père.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1960Chien de pique – de Yves Allégret avec Marie Versini
1961Adorable menteuse – de Michel Deville avec Marina Vlady
DO 21 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco & Claude-Yvon Leduc avec Berthe Bovy
    Seulement apparition
1963Le guépard ( il gattopardo / the leopard ) de Luchino Visconti avec Burt Lancaster
1964Les îles enchantées ( as ilhas encantadas ) de Carlos Vilardebó avec Amália Rodriguez
Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
1965L’homme qui rit ( l’uomo che ride ) de Sergio Corbucci avec Lisa Gastoni
Un homme de trop – de Costa-Gavras avec Charles Vanel
1966Brigade antigangs – de Bernard Borderie avec Raymond Pellegrin
Belle de jour – de Luis Buñuel avec Catherine Deneuve
CM Homeo / Going home ( Homeo : Minor death etc. coming back from goin’ home ) de Etienne O’Leary avec Dennis Berry
    + directeur de la photographie
1967Et si l’on faisait l’amour ? ( scusi, facciamo l’amore ? ) de Vittorio Caprioli avec Edwige Feuillère
Le jeu de la vie ( pop’ game ) de Francis Leroi avec Gaëtane Lorre
Lamiel – de Jean Aurel avec Anna Karina
Benjamin / Benjamin ou les mémoires d’un puceau – de Michel Deville avec Odile Versois
DO Le désordre à vingt ans – de Jacques Baratier avec Orson Welles
    Seulement apparition
CM Film ou visa de censure numéro X / Visa de censure numéro X – de Pierre Clémenti
    + scénario
CM Visa de censure – de Pierre Clémenti avec Johnny Hallyday
    + scénario
1968Les idoles – de Marc’O avec Valérie Lagrange
Partner ( il sosia ) de Bernardo Bertolucci avec Tina Aumont
La voie lactée – de Luis Buñuel avec Delphine Seyrig
Le lit de la vierge – de Philippe Garrel avec Zouzou
Les roses de Tourlaville – de Jean-Paul Bourdeaudrucq
    inédit
Roue de cendre ( wheel of ashes ) de Peter Goldman avec Katinka Bo
CM Home movie, autour du lit de la vierge – de Frédéric Pardo avec Jean-Pierre Kalfon
    Seulement apparition
CM Chromo sud – de Etienne O’Leary avec Margareth Clémenti
CM Lune X – de Michel Auder avec Francis Conrad
CM Souvenirs souvenirs – de Pierre Clémenti avec Philippe Garrel
    + scénario
CM Livret de famille – de Pierre Clémenti
    Seulement réalisation & scénario
CM La révolution n’est qu’un début. Continuons. – de Pierre Clémenti avec Valérie Lagrange
    Seulement réalisation & scénario
1969La sua giornata di gloria – de Edoardo Bruno avec Maria Manuela Carrilho
Les cannibales ( i cannibali ) de Liliana Cavani avec Britt Ekland
Porcherie ( porcile ) de Pier Paolo Pasolini avec Ugo Tognazzi
CM Antenna – de Adriaan Ditvoorst avec Victor Billings
CM Positano – de Pierre Clémenti avec Tina Aumont
CM Art de vie / Carte de vœux – de Pierre Clémenti
    + scénario
1970Le conformiste ( il conformista ) de Bernardo Bertolucci avec Dominique Sanda
Têtes coupées ( cabezas cortadas ) de Glauber Rocha avec Francisco Rabal
Nécropolis – de Franco Brocani avec Nicoletta Machiavelli
Nini Tire-Bouchon ( Nini Tirabusciò : La donna che inventò la mossa ) de Marcello Fondato avec Monica Vitti
La pacifista / Smetti di piovere – de Miklós Janscó avec Monica Vitti
Jupiter – de Jean-Pierre Prévost avec Georgette Anys
La famille – de Yvan Lagrange avec Dorothée Blank
CM Renaissance – de Yvan Lagrange avec Zouzou
CM Esmeralda – de Pierre Clémenti
    + scénario
CM La leçon de chose – de Yvan Lagrange
CM Le matin – de Yvan Lagrange
1971La cicatrice intérieure – de Philippe Garrel avec Nico
    Etoile de Cristal du meilleur acteur aux prix de l’Académie du cinéma Français, France

La victime désignée ( la vittima designata / un delitto perfetto ) de Maurizio Lucidi avec Tomas Milian
Crush proof – de François de Menil avec Dennis Hopper
CM L’ange et le démon – de Pierre Clémenti
    + scénario
CM La passion – de Yvan Lagrange
1972 CM C.A.C.I 71 – de José Varéla
1973L’ironie du sort – de Edouard Molinaro avec Marie-Hélène Breillat
Le loup des steppes ( steppenwolf ) de Fred Haines avec Max von Sydow
CM Ketchup – de Richard Johnson
1974Sweet movie – de Dusan Makavejev avec Carole Laure
CM Jennifer – de Pierre Bertrand-Jaume avec Béatrice Romand
CM De quoi s’agit-il ? – de Jean-Pierre Léaud & Michel Varesano
1975Le berceau de cristal / Les noces de cristal – de Philippe Garrel avec Nico
Le fils d’Amr est mort – de Jean-Jacques Andrien avec Claire Wauthion
1976L’affiche rouge – de Frank Cassenti avec Anicée Alvina
Les apprentis sorciers – de Edgardo Cozarinsky avec Marie-France Pisier
1977Zoo zero – de Alan Fleischer avec Klaus Kinski
DO Le manque – de Robert Dionoux, Christian Heinc & Jean Sejaud avec Claude Olievenstein
    Seulement voix
CM Ces oiseaux de feu – de Philippe Masliah avec Aulie Ishikawa
CM Autoportrait d’un schizophrène – de Eric Duvivier
1978Plages sans suites – de Jean-Marc Turine avec Fabienne Bruyndonckx
La chanson de Roland – de Franck Cassenti avec Alain Cuny
Piccole labbra / Historia de Eva – de Mimmo Cattarinich avec Katya Berger
DO La deuxième femme – de Pierre Clémenti avec Udo Kier
CM Mardi et mercredi – de Nadine Alcan avec Marya Muse
CM Vision spectacle première – de Pierre Clémenti
    + scénario
1979La vraie histoire de Gérard Lechomeur – de Joacquim Lletó avec Féodor Atkine
    + musique
New old ou les chroniques du temps présent – de Pierre Clémenti avec Maurice Béjart
    + scénario, directeur de la photographie, montage & production
La brune et moi – de Philippe Puicouyoul avec Anoushka
1980Cauchemar – de Noël Simsolo avec Hélène Surgère
CM Stridura – de Ange Leccia
CM Paris s’en va – de Jaques Rivette avec Bulle Ogier
1981Quartet – de James Ivory avec Isabelle Adjani
Le pont du Nord – de Jacques Rivette avec Pascale Ogier
L’amour des femmes – de Michel Soutter avec Aurore Clément
Chassé-croisé – de Arielle Dombasle avec Alexandra Stewart
CM Lettre de fusillés – de Frank Cassenti
198244 ou les récits de la nuit – de Moumen Smihi avec Marie-France Pisier
Surexposé ( exposed ) de James Toback avec Nastassja Kinski
CM Checkpoint – de Pierre Clémenti
    + scénario – Inédit
1983Le journal d’Edith ( Ediths tagebuch ) de Hans W. Geissendörfer avec Angela Winkler
Canicule – de Yves Boisset avec Lee Marvin
Clash – de Raphaël Delpart avec Bernard Fresson
1985À l’ombre de la canaille bleue – de Pierre Clémenti avec Jean-Pierre Kalfon
    + scénario, directeur de la photographie, montage & production
1987L’enfant ( un bambino di nome Gésù ) de Franco Rossi avec Bekim Fehmiu
1988 CM Soleil – de Pierre Clémenti avec Rose Clémenti
    + scénario, montage & production
1989Un dieu rebelle ( hard to be a god / es ist nicht leicht ein gott zu sein ) de Peter Fleishmann avec Christine Kaufmann
L’Autrichienne – de Pierre Granier-Deferre avec Ute Lemper
1990Massacres – de Jean-Claude Roy avec Charley Boorman
CM Clones – de André Almuro & Yves Pélissier avec Patrick Coeuru
CM Céleste – de Laurent Tuel avec Jean Négroni
CM La fosse commune – de Alain Raoust
1991 CM Lapsus – de Cyril Huot & Jérôme Soubeyrand avec Isabelle Leprince
1992Attendre le navire – de Alain Raoust avec Benoît Régent
1993Attendre le navire – de Alain Raoust avec Yorgos Papadimitrakis
1996Le bassin de J.W. / Le bassin de John Wayne ( a bacia de John Wayne ) de João César Monteiro avec Hugues Quester
1997 CM Le nègre – de François Lévy Kuentz avec Catherine Lachens
1998Marrakech Express ( hideous Kinky ) de Gilles MacKinnon avec Kate Winslet
Fiche créée le 16 avril 2010 | Modifiée le 12 mai 2018 | Cette fiche a été vue 6791 fois
PREVIOUSRené Clément || Pierre Clémenti || Madeleine ClervanneNEXT