CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Frances Drake
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Frag



Date et Lieu de naissance : 7 avril 1929 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 26 juin 1986 (Paris, France)
Nom Réel : Pierre Louis Graf

ACTEUR

Né le 7 avril 1929 à Paris, Pierre Frag commence par suivre des cours de chant et de comédie. Au début des années cinquante, il joue dans la compagnie de Marcel Cuvelier au Théâtre des Célestins à Lyon. Il y rencontre Nicolas Bataille qui, grâce au soutien financier de Louis Malle, met en scène en 1957 «La cantatrice chauve» de Eugène Ionesco au Théâtre de la Huchette où Pierre Frag incarne un capitaine des pompiers. Il prend alors comme pseudonyme l’anagramme de son nom de famille Graf.

Au cinéma, Pierre Frag obtient ses premiers rôles sous la direction de Louis Malle dans «Ascenseur pour l’échafaud» (1957) et «Les amants» (1958). Le jeune cinéaste avait déjà dirigé l’acteur dans son court-métrage de fin d’études à l’IDHEC «Crazeologie» en 1953. En 1965, après «La belle vie» de Robert Enrico, il est employé pour la deuxième fois par le réalisateur dans «Les grandes gueules» d’après le roman de José Giovanni avec Bourvil et Lino Ventura. En se joignant à la bande des anciens détenus employés dans une scierie des Vosges, il effectue une prestation remarquée dans le rôle de Fanfan le souffre-douleur de Nénesse, joué par Jess Hahn, et tous les deux forment un duo atypique. Malheureusement, cette composition ne débouche pas sur des propositions intéressantes. Seuls José Giovanni et Robert Enrico savent l’utiliser respectivement pour «Dernier domicile connu» (1969) avec Lino Ventura et Marlène Jobert, et «Les caïds» (1972) avec Serge Reggiani et Michel Constantin.

Dans les années soixante-dix, Pierre Frag travaille avec des réalisateurs prestigieux comme Alain Corneau, Bertrand Blier, Joseph Losey ou Patrice Chéreau. Au théâtre, il mène une fructueuse carrière dans des pièces exigeantes. Il figure dans la distribution de «La folle de Chaillot» (1975) de Jean Giraudoux avec Edwige Feuillère au Théâtre de l’Athénée. En 1976, il partage l’affiche avec Maurice Garrel dans le «Monte-plats» (1976) de Harold Pinter au Petit Odéon et il est mis en scène par Benno Besson dans «Comme il vous plaira» de Shakespeare, représenté dans la Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon. Pour le petit écran, il joue dans des séries à succès, «Petit déjeuner compris» (1979) avec Marie-Christine Barrault et Pierre Mondy, et tourne un épisode de «Médecins de nuit» (1980).

En 1982, Pierre Frag obtient un second rôle remarqué en incarnant l’employé de Claudia Cardinale dans «Le ruffian» de José Giovanni avec Lino Ventura et Bernard Giraudeau. Malgré le succès public du film, à nouveau, cette prestation ne débouche pas sur les rôles auxquels il aurait pu prétendre. Bernard Giraudeau le fait engager dans «Rue Barbare» (1983) de Gilles Béhat. On le retrouve furtivement dans des comédies populaires: automobiliste dans «Le garde du corps» (1983) de François Leterrier avec Gérard Jugnot et Jane Birkin, patron de sex-shop dans «Pinot, simple flic» (1984) de et avec Gérard Jugnot ou aide de camp dans «Le mariage du siècle» (1985) de Philippe Galland avec Anémone et Thierry Lhermitte. Heureusement, la télévision lui offre des emplois plus substantiels. Il apparaît dans quatre épisodes des «Enquêtes du Commissaire Maigret» avec Jean Richard, obtient un rôle récurrent dans la série «Hôtel de Police» dont Corinne Touzet est tête d’affiche et participe à deux téléfilms de la collection «L’heure Simenon». Pierre Frag décède à l’âge de 57 ans des suites d’un cancer de l’œsophage le 26 juin 1986 à Paris. Il avait fait don de son corps à la médecine.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1953 CM Crazeologie – de Louis Malle avec Henri Bataille
1957Ascenseur pour l’échafaud – de Louis Malle avec Maurice Ronet
1958Les amants – de Louis Malle avec Jeanne Moreau
1960Boulevard – de Julien Duvivier avec Jean-Pierre Léaud
1961Adieu Philippine – de Jaques Rozier avec Sefania Sabatini
1962La belle vie – de Robert Enrico avec Françoise Giret
1965Les grandes gueules – de Robert Enrico avec Bourvil
1966 CM C’est écrit dans le ciel : Les poissons – de Max Damain avec Amarande
1967 CM Petit pêcheur petit poisson – de Jean-Louis Van Belle avec Danielle Argence
1968 CM Les joueurs – de Jean-Louis Van Belle avec Alex Métayer
1969La coqueluche – de Christian-Paul Arrighi avec Claude Piéplu
Dernier domicile connu – de José Giovanni avec Marlène Jobert
1970Macédoine / La femme sandwich – de Jacques Scandelari avec Michèle Mercier
1971Quelque part, quelqu’un / Les chemins de la ville – de Yannick Bellon avec Loleh Bellon
1972Les caïds – de Robert Enrico avec Juliet Berto
1974France société anonyme – de Alain Corneau avec Michel Bouquet
Le futur aux trousses – de Dolorès Grassian avec Claude Rich
1975Les onze mille verges – de Eric Lippmann avec Marion Game
Jamais plus toujours – de Yannick Bellon avec Bulle Ogier
Attention les yeux ! – de Gérard Pirès avec Claude Brasseur
1976Calmos / Femmes fatales – de Bertrand Blier avec Jean-Pierre Marielle
Monsieur Klein / Mr. Klein – de Joseph Losey avec Alain Delon
1977La nuit de Saint-Germain des Prés – de Bob Swaim avec Mort Shuman
La menace – de Alain Corneau avec Yves Montand
1978Judith Therpauve / Une femme dangereuse – de Patrice Chéreau avec Simone Signoret
Les ringards – de Robert Pouret avec Mireille Darc
1979Buffet froid – de Bertrand Blier avec Jean Carmet
Je te tiens, tu me tiens par la barbichette – de Jean Yanne avec Micheline Presle
1980La petite sirène – de Roger Andrieux avec Philippe Léotard
Voulez-vous un bébé Nobel ? – de Robert Pouret avec Darry Cowl
Asphalte – de Denis Amar avec Carole Laure
San Antonio ne pense qu’à ça ! – de Joël Séria avec Hubert Deschamps
1982Le ruffian – de José Giovanni avec Lino Ventura
1983Rue Barbare – de Gilles Béhat avec Bernard Giraudeau
Le garde du corps – de François Leterrier avec Jane Birkin
1984Pinot simple flic – de Gérard Jugnot avec Fanny Bastien
Les ripoux – de Claude Zidi avec Philippe Noiret
1985Le mariage du siècle – de Philippe Galland avec Anémone
Fiche créée le 22 février 2012 | Modifiée le 6 novembre 2013 | Cette fiche a été vue 4430 fois
PREVIOUSGiorgos Foundas || Pierre Frag || Annie FranceNEXT