CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dragan Nikolic
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Fresnay



Date et Lieu de naissance : 4 avril 1897 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 9 janvier 1975 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Pierre Jules Louis Laudenbach

ACTEUR
Image
1930 Marius – de Alexander Korda avec Raimu, Orane Demazis, Fernand Charpin & Alida Rouffe
Image
1942 L’assassin habite… au 21 – de Henri-Georges Clouzot avec Suzy Delair, Jean Tissier & Pierre Larquey
Image
1947 Monsieur Vincent – de Maurice Cloche avec Aimé Clariond, Jean Debucourt & Lise Delamare
Image
1950 Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson, Daniel Gélin & Jean Carmet

Pierre Fresnay naît Pierre Jules Louis Laudenbach le 4 avril 1897, à Paris. Son père d’origine alsacienne est professeur de lycée. Après une jeunesse studieuse, Pierre décide de devenir comédien comme l’un de ses oncles maternels. Il rentre au conservatoire d’art dramatique de Paris et épouse tout juste majeur, une condisciple, Rachel Bérendt dont il se sépare trois ans plus tard. En 1924 il devient sociétaire de la Comédie Française et se remarie avec une comédienne d’origine belge de dix ans son aînée, Berthe Bovy. En 1929, c’est la double rupture avec les administrateurs du «Français» et sa seconde épouse. Il joue alors au Théâtre Sarah-Bernhardt «Cyrano de Bergerac» de Edmond Rostand puis «Marius» de Marcel Pagnol au théâtre de Paris. À la même période il rencontre enfin l’amour de sa vie, la comédienne et chanteuse Yvonne Printemps qui se sépare à son tour de Sacha Guitry. Puis Fresnay va co-gérer le théâtre de la Michodière et poursuivre une grande carrière théâtrale pendant plus de trente ans.

Le comédien débute au cinéma au temps du muet. Il tourne notamment «Les Mystères de Paris» (1922), d’après le roman homonyme de Eugène Sue, et «La mendiante de Saint-Sulpice» (1923) avec Gaby Morlay. Mais c’est à partir de 1931 qu’il obtient la notoriété en reprenant, sur grand écran et avec l’accent, le rôle de «Marius», fils d’un bistrotier du vieux port de Marseille. Suivront, bien sûr, «Fanny» (1932) avec Orane Demazis et «César» (1936) avec Raimu. En 1933, Pierre Fresnay donne la réplique à Yvonne Printemps dans «La dame aux camélias» de Fernand Rivers d’après Alexandre Dumas fils. Il est en tête d’affiche de nombreux succès de la fin des années trente comme «Sous les yeux d’Occident» (1935) avec Pierre Renoir; «Mademoiselle Docteur» (1936) de Georg Wilhelm Pabst avec Pierre Blanchar; «La grande Illusion» (1936), le magnifique film de Jean Renoir; «Alerte en Méditerranée» (1937) de Léo Joannon, où les marines française, britannique et allemande collaborent pour pister un navire suspect. En 1939 Pierre Fresnay s’essaie à la réalisation de «Duel» avec Yvonne Printemps et Raimu. Mobilisé près de la ligne Maginot, il bénéficie d’une permission pour terminer le tournage.

Pendant l’occupation, Pierre Fresnay poursuit sa carrière et apparaît dans neuf films. Parmi eux, quatre sont financés par la société allemande «Continental» dont «La main du Diable» (1942) avec Josseline Gaël et Noël Roquevert et «Le corbeau» (1943) de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Larquey dans le rôle titre et Ginette Leclerc. Le maréchal Pétain le tient en grande estime. Tout cela lui vaut à la libération d’être incarcéré six semaines. Mais il retrouve très vite son public et fait toujours des interprétations magistrales notamment de catholiques fervents alors même qu’il est de tradition protestante: «Monsieur Vincent» (1947) de Maurice Cloche, «Dieu a besoin des hommes» (1950) avec Madeleine Robinson, qui a pour cadre l’Île de Sein d’après l’œuvre de Henri Queffélec. En 1960, dans son dernier film «Les vieux de la vieille» de Gilles Grangier, il est un facétieux vieillard échappé d’un hospice en compagnie de Jean Gabin et Noël-Noël.

Dans les années soixante, Pierre Fresnay prête sa voix, toujours tellement envoûtante, pour des documentaires. Il décède le 9 janvier 1975 à Neuilly-sur-Seine des suites de complications respiratoires. C’est un formidable comédien français qui disparaît.

© Caroline HANOTTE

copyright
1915 CM Quand même – de Henri Pouctal avec Camille Bert
CM France d’abord – de Henri Pouctal avec Camille Bert
1920L’essor – de Charles Burguet avec Suzanne Grandais
    Sérial en 10 épisodes
    1 : La joie d’amer
    2 : Le trimardeur
    3 : Le regard de l’aigle
    4 : Le Rhin
    5 : Le cirque
    6 : Les ramoneurs
    7 : Dans le sac
    8 : Les romanichels
    9 : Les loups se mangent entre eux
    10 : L’espérance
1921La bâillonnée – de Charles Burguet avec Andrée Lionel
    Sérial en 7 épisodes
    1 : Entre deux haines
    2 : La nuit douloureuse
    3 : Les sans-pitié
    4 : Le guet-apens
    5 : Entre deux haines
    6 : Un drame en mer
    7 : Le droit de la mer
Molière, sa vie son œuvre – de Jacques de Féraudy avec Berthe Bovy
1922Le diamant noir – de André Hugon avec Ginette Maddie
    Film en 2 parties
    1 : Le calvaire d’une innocente
    2 : L’amour rédempteur
Les mystères de Paris – de Charles Burguet avec Huguette Duflos
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Le tapis blanc
    2 : La ferme de Bouqueval
    3 : Les justiciers
    4 : Le ménage Pipelet
    5 : Les suites d’un bal à l’ambassade
    6 : Misère
    7 : Le martyre de Louise Morel
    8 : L’étude de maître Ferrand
    9 : L’île du ravageur
    10 : Le maître d’école et la chouette
    11 : Celle qui venge
    12 : Son altesse Fleur de Marie
1923Le petit Jacques – de Georges Raulet & Georges Lannes avec Hélène Darly
    Film en 2 parties
    1 : Un meurtre
    2 : Le martyre de Rambert
La mendiante de Saint-Sulpice – de Charles Burguet avec Gaby Morlay
Les premières armes de Rocambole – de Charles Maudru avec Claude Mérelle
1924Les amours de Rocambole – de Charles Maudru avec Germaine Fontanes
1928La vierge folle – de Luitz-Morat avec Emmy Lynn
1929 CM Ca aussi !… C’est Paris – de Antoine Mourre avec Louise Lagrange
1930Marius – de Alexander Korda avec Raimu
1932Fanny – de Marc Allégret avec Orane Demazis
1933Âme de clown – de Marc Didier & Yvan Noé avec Pierrette Caillol
1934La dame aux camélias – de Fernand Rivers avec Yvonne Printemps
L’homme qui en savait trop ( the man who knew to much ) de Alfred Hitchcock avec Peter Lorre
1935Koenigsmark ( Königsmark ) de Maurice Tourneur avec Elissa Landi
Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Pierre Renoir
Le roman d’un jeune homme pauvre – de Abel Gance avec Marie Bell
1936César – de Marcel Pagnol avec Fernand Charpin
Mademoiselle Docteur / Salonique, nid d’espions – de Georg Wilhelm Pabst avec Dita Parlo
Le puritain – de Jeff Musso avec Viviane Romance
1937La grande illusion – de Jean Renoir avec Erich von Stroheim
La bataille silencieuse – de Pierre Billon avec Käthe von Nagy
Alerte en Méditerranée – de Léo Joannon avec Jean Tissier
Chéri-Bibi – de Léon Mathot avec Colette Darfeuil
1938Adrienne Lecouvreur – de Marcel L’Herbier avec André Lefaur
Trois valses – de Ludwig Berger avec Henri Guisol
1939Le duel – de Pierre Fresnay avec Raymond Rouleau
La charrette fantôme – de Julien Duvivier avec Louis Jouvet
1941Le briseur de chaînes / Mamouret ou le briseur de chaînes – de Jacques Daniel-Norman avec Ginette Leclerc
Le dernier des six – de Georges Lacombe avec Michèle Alfa
1942Le journal tombe à cinq heures – de Georges Lacombe avec Marie Déa
L’assassin habite… au 21 – de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Larquey
La main du diable – de Maurice Tourneur avec Josseline Gaël
Les inconnus dans la maison – de Henri Decoin avec Héléna Manson
    Seulement voix & narration
1943Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Micheline Francey
Le voyageur sans bagages / Le voyageur sans bagage – de Jean Anouilh avec Blanchette Brunoy
L’escalier sans fin – de Georges Lacombe avec Madeleine Renaud
1944Je suis avec toi – de Henri Decoin avec Paulette Dubost
1945La fille du diable / La vie d’un autre – de Henri Decoin avec Fernand Ledoux
1946Le visiteur – de Jean Dréville avec Jean Debucourt
1947Monsieur Vincent – de Maurice Cloche avec Jean Carmet
    Prix International du meilleur acteur au festival du cinéma de Venise, Italie

Les condamnés – de Georges Lacombe avec Roger Pigaut
1948Barry – de Richard Pottier avec Simone Valère
DO Combourg, visage de pierre – de Jacques de Casembroot
    Seulement voix & narration
1949La valse de Paris – de Marcel Achard avec Jacques Charon
Au grand balcon – de Henri Decoin avec Georges Marchal
Vient de paraître – de Jacques Houssin avec Franck Villard
DO Les gisants – de Jean-François Morel
    Seulement voix & narration
DO Ce siècle a cinquante ans – de Denise Tual avec Geneviève Page
    Seulement voix & narration
1950Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
    Ruban d’Argent du meilleur acteur étranger par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Justice est faite – de André Cayatte avec Valentine Tessier
    Seulement voix & narration
1951Monsieur Fabre – de Henri Diamant-Berger avec Elina Labourdette
Le voyage en Amérique – de Henri Lavorel avec Yvonne Printemps
Un grand patron – de Yves Ciampi avec Jean-Claude Pascal
DO Vézelay – de Pierre Zimmer
    Seulement voix & narration
1952Il est minuit, docteur Schweitzer – de André Haguet avec Jeanne Moreau
CM Etoiles au soleil – de Jacques Guillon
1953Le défroqué – de Léo Joannon avec Pierre Trabaud
La route Napoléon – de Jean Delannoy avec Henri Vilbert
1954Les évadés – de Jean-Paul Le Chanois avec François Périer
DO Le pèlerin de Beauce – de Claude Chuteau
    Seulement voix & narration
1955Si tous les gars du monde – de Christian-Jaque avec Jean Gaven
    Seulement voix & narration
Les aristocrates – de Denys de La Patellière avec Brigitte Auber
1956L’homme aux clés d’or / L’homme aux clefs d’or – de Léo Joannon avec Annie Girardot
Les œufs de l’autruche – de Denys de La Patellière avec Simone Renant
1957Les fanatiques – de Alex Joffé avec Françoise Fabian
Le triporteur – de Jacques Pinoteau avec Darry Cowl
    Seulement voix & narration
1958Et ta sœur ! – de Maurice Delbez avec Jean-Claude Brialy
Tant d’amour perdu – de Léo Joannon avec Anne Doat
DO Rhône, fleuve dieu – de Pierre Jallaud
    Seulement voix & narration
1959Les affreux – de Marc Allégret avec Darry Cowl
La millième fenêtre – de Robert Ménégoz avec Jean-Louis Trintignant
1960Les vieux de la vieille – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
DO Sont morts les bâtisseurs… – de Edouard Berne
    Seulement voix & narration
DO Le grand secret – de Gérard Calderon
    Seulement voix & narration
1963 DO Malmaison – de Jacques de Casembroot
    Seulement voix & narration
1966 DO La vallée aux loups – de Jacques de Casembroot
    Seulement voix & narration
DO Ecce Homo – de Alain Saury
    Seulement voix & commentaires
1967 DO Souvenance – de Jacques de Casembroot
    Seulement voix & narration
1968 DO Le courage d’aimer – de Emmanuel Renard
    Seulement voix & narration
1969 DO Dieu a choisi Paris – de Gilbert Prouteau & Philippe Arthuys avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement voix
Fiche créée le 4 juillet 2006 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 12914 fois
PREVIOUSFréhel || Pierre Fresnay || Maruchi FresnoNEXT