CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dan Haggerty
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Maguelon



Date et Lieu de naissance : 3 septembre 1933 (Labruguière, France)
Date et Lieu de décès : 10 juillet 2010 (Perpignan, France)
Nom Réel : Maurice Marcel Couzinié

ACTEUR

Né le 3 septembre 1933 à Labruguière dans le Tarn, Pierre Maguelon, de son vrai nom Maurice Couzinié, s’installe avec ses parents à l’âge de six ans à Villeneuve-lès-Maguelone dont il utilise le nom comme pseudonyme. En 1957, il monte à Paris où il débute dans les cabarets avec des contes drolatiques sous le nom de Petit-Bobo et fait les premières parties de Georges Brassens à Bobino et l’Olympia.

Au cinéma, Pierre Maguelon apparaît pour la première fois dans une comédie intitulée «Tire au flanc 62» (1960) de Claude de Givray et François Truffaut, le réalisateur de la «Nouvelle vague» fait de nouveau appel à lui pour «Domicile conjugal» (1970). Un autre cinéaste prestigieux l’emploie régulièrement Luis Buñuel dans «La voie lactée» (1968), «Le charme discret de la bourgeoisie» (1972) et «Le fantôme de la liberté» (1974). Entre temps, il devient une figure familière du grand écran en apparaissant dans des films populaires: «Alexandre le bienheureux» (1967) avec Philippe Noiret, «Le tatoué» (1968) avec Jean Gabin et Louis de Funès ou «Le téléphone rose» (1975) avec Mireille Darc. En 1972, il obtient le Grand prix d’interprétation du Festival de Prague pour le téléfilm «Le temps d’un été» de Maurice Failevic dont il également scénariste. Mais Pierre Maguelon va acquérir sa notoriété avec le succès de la série «Les brigades du Tigre» diffusée pour la première la première fois le 28 décembre 1974 sur la deuxième chaîne de l’ORTF dont le nom s’inspire de la création par Georges Clémenceau de nouvelles unités de police motorisées pour lutter contre la montée de la criminalité. Dirigée par le Commissaire divisionnaire Faivre, François Maistre, cette «brigade mobile» est composée du Commissaire Paul Valentin, Jean-Claude Bouillon, et de ses adjoints Gustave Pujol, Jean-Paul Tribout, et Maurice Terrasson incarné par Pierre Maguelon. Ecrite par Claude Desailly et réalisée par Victor Vicas, 36 épisodes sur six saisons entre 1974 et 1983 avec son générique «La complainte des Apaches» interprété par Philippe Clay et orchestré par Claude Bolling. Devenue culte par ces multiples rediffusions, elle est médiocrement adaptée au cinéma en 2005 par Jérôme Cornuau avec Clovis Cornillac, Diane Kruger et Edouard Baer où Olivier Gourmet reprend le rôle créé par Pierre Maguelon.

Parallèlement, Pierre Maguelon mène une brillante carrière sur les scènes du théâtre de boulevard. Il est le partenaire de François Périer pour «Le tube» (1974), Jacqueline Maillan pour «Potiche» (1980), Robert Lamoureux pour «La taupe» (1987), Line Renaud pour «Pleins feux» (1991), Marthe Mercadier pour «Vacances de rêve» (1996) ou Michel Galabru pour «Bon appétit, messieurs» (2001). Dans un registre moins convenu, il interprète «Faisons un rêve» (1986) de Sacha Guitry ou «Le voyage de Monsieur Perrichon» (1996) de Eugène Labiche. Au cinéma, ses apparitions seront plus épisodiques même si on le remarque dans «Garde à vue» (1981) de Claude Miller, l’adaptation des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol «La gloire de mon père» et «Le château de mon père» (1990) par Yves Robert ou «Alice et Martin» (1998) de André Téchiné avec Juliette Binoche. En 2009, des problèmes de santé l’obligent à interrompre les répétitions de la pièce «Hibernatus», l’acteur se retire à Cabrespine dans l’Aude. Alors qu’il participe au Festival de théâtre de Saint-André dans les Pyrénées-Orientales, Pierre Maguelon décède des suites d’une hémorragie cérébrale le 10 juillet 2010 à Perpignan. À la rentrée 2010, il devait jouer en tournée la pièce «Le gang des seniors» de Bruno Druart.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1960Tire au flanc 62 – de Claude de Givray avec Ricet-Barrier
1961Le président – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
Cartouche – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
1962Le soupirant – de Pierre Etaix avec Denise Perronne
Le roi du village – de Jean Canolle avec Catherine Rouvel
1963Bébert et l’omnibus – de Yves Robert avec Blanchette Brunoy
1965Monnaie de singe – de Yves Robert avec Robert Hirsch
Le dix-septième ciel – de Serge Korber avec Marie Dubois
1967Alexandre le bienheureux – de Yves Robert avec Marlène Jobert
Vivre la nuit – de Marcel Camus avec Estella Blain
Mise à sac – de Alain Cavalier avec Daniel Ivernel
1968La voie lactée – de Luis Buñuel avec Delphine Seyrig
Le tatoué – de Denys de La Patellière avec Louis de Funès
1970Elise ou la vraie vie – de Michel Drach avec Marie-José Nat
Les assassins de l’ordre – de Marcel Carné avec Jacques Brel
Domicile conjugal – de François Truffaut avec Claude Jade
1972Beau masque – de Bernard Paul avec Massimo Serato
Le charme discret de la bourgeoisie – de Luis Buñuel avec Bulle Ogier
1974France société anonyme – de Alain Corneau avec Michel Bouquet
Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Monica Vitti
Vincent, François, Paul et les autres… – de Claude Sautet avec Yves Montand
1975Le téléphone rose – de Edouard Molinaro avec Mireille Darc
1976Comme un boomerang – de José Giovanni avec Alain Delon
Le pays bleu – de Jean-Charles Tacchella avec Brigitte Fossey
1977Et vive la liberté ! – de Serge Korber avec Georges Géret
1979Le pull-over rouge – de Michel Drach avec Roland Bertin
L’œil du maître – de Stéphane Kurc avec Dominique Laffin
1980Un mauvais fils – de Claude Sautet avec Patrick Dewaere
1981Garde à vue – de Claude Miller avec Lino Ventura
1982Cap Canaille – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger avec Juliet Berto
1984Tant que nous ferons ainsi ( tan que farem atal ) de Roger Souza avec Gilbert Gilles
    + scénario
1985Le débutant – de Daniel Janneau avec Francis Perrin
1988Trois places pour le 26 – de Jacques Demy avec Mathilda May
La petite voleuse – de Claude Miller avec Charlotte Gainsbourg
1989Cyrano de Bergerac – de Jean-Paul Rappeneau avec Gérard Depardieu
Le provincial – de Christian Gion avec Roland Giraud
1990La gloire de mon père – de Yves Robert avec Philippe Caubère
Le château de ma mère – de Yves Robert avec Nathalie Roussel
Triplex – de Georges Lautner avec Cécile Pallas
1991 CM Les baigneurs – de Jean-Marie Larrieu avec Jocelyne Desverchère
1998Alice et Martin – de André Téchiné avec Juliette Binoche
1999 CM Fin d’été – de Jean-Marie Larrieu & Arnaud Larrieu avec Philippe Suner
2001 CM Naturellement – de Christophe Le Masne avec Nanou Garcia
2002 CM Toujours tout droit – de Manuel Moutier avec Brigitte Fossey
2003 CM L’anniversaire de Lulu – de Patrick Dhaussy avec Anne Conti
CM Jour d’orage – de Pierre Bréfeil avec Alexandre Trijoulet
CM Les aventures de Catinou et Jacouti – de Christian Attard
2004 CM Noli me tangere – de François-Xavier Vives avec Maurice Garrel
2008 CM Point de vue – de Renaud Lefèvre avec Léa Wiazemsky
Fiche créée le 10 juillet 2010 | Modifiée le 12 juillet 2010 | Cette fiche a été vue 6115 fois
PREVIOUSJudith Magre || Pierre Maguelon || Liliane MaignéNEXT