CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Louis Trintignant
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Massimi



Date et Lieu de naissance : 27 juillet 1935 (Calenzana, France)
Date et Lieu de décès : 11 octobre 2013 (Bastia, France)
Nom Réel : Pierre Massimi

ACTEUR

Le 27 juillet 1935, Pierre Massimi naît dans la petite commune corse de Calenzana. Après avoir quitté son île natale, il poursuit ses études d’ingénieur à l’École Centrale de Paris. Passionné depuis l’enfance par le théâtre et le cinéma, il décide de tout abandonner pour se lancer dans une carrière de comédien. Alors qu’il fréquente le cours Simon, il fait sa première apparition au cinéma, en photographe, dans «Si Paris nous était conté» sous la direction du grand Sacha Guitry, en 1955.

Après des rôles de complément, notamment pour Maurice Cloche, Jean Gourguet, Victor Tourjansky et Michel Boisrond, Pierre Massimi, beau jeune premier aux yeux clairs, est le principal protagoniste, avec Odile Versois, de «Transit à Saïgon» (1962) et se fait connaître des téléspectateurs avec son interprétation dans le téléfilm «Le navire étoile» auprès de Geneviève Casile. En 1965, il enchaîne avec «Foncouverte», feuilleton de 52 épisodes avec Danièle Evenou puis, Cécile Aubry lui offre le rôle du douanier Berg dans le «Belle et Sébastien» qu’elle adapte et réalise d’après son propre roman, avec son fils Mehdi El Glaoui en tête de distribution. À l’époque, ces deux séries diffusées sur la seule chaîne de télévision française remportent un succès considérable.

Pierre Massimi est désormais une vedette reconnue. Jusqu’au début des années 1980, il tourne encore dans une demi-douzaine de films pour le cinéma. On le voit, entre autres, dans «La grande sauterelle» (1966) de Georges Lautner auprès de Mireille Darc, «Le vicomte règle ses comptes» (1966) de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews, «L’étrangère» (1967) de Sergio Gobbi avec Marie-France Boyer et «Un condé» (1970) de Yves Boisset avec Michel Bouquet dans le rôle-titre.

Mais c’est toujours pour le petit écran qu’il s’impose avec le feuilleton «La légende de Bas de Cuir» (1969) réalisé par Jean Dréville, Pierre Gaspard-Huit et Sergiu Nicolaescu, où il incarne l’indien Chingachgook aux côtés de l’acteur allemand Hellmut Lange. Il devient un exemple pour des milliers de petits garçons rêvant de liberté et d’aventures avec son interprétation du célèbre aventurier Henri de Monfreid dans les treize épisodes des «Secrets de la Mer Rouge» (1968), inspirés des propres péripéties de l’auteur, chasseur de perles et trafiquant d’armes dans la Corne de l’Afrique au début du XXème siècle. Le succès est tel qu’une suite de treize volets est tournée en 1975. Pierre Massimi travaille beaucoup pour la télévision, on le voit notamment dans des épisodes de «La dame de Monsoreau» (1971) avec Karin Petersen, «Arsène Lupin» (1971) avec Georges Descrières, «Les dossiers du professeur Morgan» (1974) avec Henri Crémieux ou «Les amours des années 50» (1985) avec Diane Bellego. En 1990, il joue son dernier rôle à l’écran, dans «Nous deux» de Henri Graziani, avec Monique Chaumette et Philippe Noiret.

Au débuts des années 1990, Pierre Massimi abandonne son métier d’acteur et se retire dans sa Corse natale. Il se reconvertit en dirigeant une entreprise de transport aérien par hélicoptère pendant quelques années. Gloire de la télévision des années soixante, il sombre dans l’oubli, sauf pour quelques téléphages amateurs de vieilles séries. Pierre Massimi décède le 11 octobre 2013, à l’hôpital de Bastia, au terme d’une longue maladie. Il avait 78 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
1957Marchands de filles – de Maurice Cloche avec Georges Marchal
Isabelle a peur des hommes – de Jean Gourguet avec Junie Astor
Filles de nuit / Les filles de nuit – de Maurice Cloche avec Nicole Berger
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
    Segment « Agnès Bernauer »
Le triomphe de Michel Strogoff ( il trionfo di Michele Strogoff ) de Victor Tourjansky avec Curd Jürgens
1962Transit à Saïgon – de Jean Leduc avec Odile Versois
1963La porteuse de pain – de Maurice Cloche avec Suzanne Flon
1964Le conseguenze – de Sergio Capogna avec Marina Berti
1965Pas de panique – de Sergio Gobbi avec Pierre Brasseur
1966La grande sauterelle – de Georges Lautner avec Mireille Darc
Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
1967L’étrangère – de Sergio Gobbi avec Marie-France Boyer
1970Un condé – de Yves Boisset avec Michel Bouquet
Ils – de Jean Daniel Simon avec Alexandra Stewart
1983Flics de choc – de Jean-Pierre Desagnat avec Mylène Demongeot
1989 CM France images d’une révolution – de Alec Constandinos avec Charles Gérard
1990Nous deux – de Henri Graziani avec Philippe Noiret
Fiche créée le 12 octobre 2013 | Modifiée le 7 mai 2015 | Cette fiche a été vue 2892 fois
PREVIOUSWalter Massey || Pierre Massimi || Jean-Claude MassoulierNEXT