CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Harold Ramis
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre Palau



Date et Lieu de naissance : 13 août 1883 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 3 décembre 1966 (Meudon, France)
Nom Réel : Pierre Léon Palau

ACTEUR
Image
1933 Les bleus du ciel – de Henri Decoin avec Albert Préjean, Blanche Montel & Raymond Cordy
Image
1937 La belle de Montparnasse – de Maurice Cammage avec Jeanne Aubert, Frédéric Duvallès & Colette Darfeuil
Image
1949 Un trou dans le mur – de Emile Couzinet avec Marguerite Pierry, André Alerme & Gaby Basset
Image
1966 Le roi de cœur – de Philippe de Broca avec Alan Bates, Geneviève Bujold & Pierre Brasseur

La taille brève, le crâne allongé, les yeux pétillants de malice, Pierre Palau, tel un gros rongeur, s’approche furtivement, et, mielleux et volubile, vous entortille dans sa roublardise. Mais, sous le costume un peu élimé de rentier à la petite semaine, il peut cacher de plus noirs desseins. Né à Paris, le 13 août 1883, il fait, comme tous les comédiens de sa génération, son apprentissage sur la scène et paraît dans plusieurs revues de Rip, avant de créer des pièces de Tristan Bernard, comme «L’école du piston» (1916), au théâtre Antoine ou «My love...mon amour» (1922). On le voit aussi dans des œuvres de Jean Anouilh, comme «Le bal des voleurs» (1950), monté par André Barsacq, ou «Le rendez-vous de Senlis» (1954).

Pierre Palau, qui a plusieurs cordes à son arc, est aussi un dramaturge remarqué. Il est notamment l’auteur d’une pièce qui va faire scandale mais qui sera admirée par les surréalistes et dont André Breton fera l’éloge dans «Najda». «Les détraquées» (1921) met en effet en scène une directrice de pensionnat lesbienne et morphinomane, ce qui en dit long sur le non conformisme de son auteur. Palau, qui est aussi scénariste, écrit d’autres pièces, parfois en collaboration, comme «Solitude» (1922), «Une main dans l’ombre» (1923) ou encore «Qui? Pourquoi? Comment», en 1937.

Au cinéma, Pierre Palau apparaît au temps du cinéma muet auprès de Max Linder mais ne commence vraiment sa carrière qu’au début des années 1930, pour la poursuivre jusqu’à sa mort, dans une centaine de films. C’est peut-être dans le registre inquiétant que Palau attire le plus l’attention. Il n’est que de voir, pour s’en convaincre, sa composition finaude du Malin dans «La main du Diable» (1942) de Maurice Tourneur, où il en fait un rond-de-cuir onctueux et poli, qui soulève son chapeau melon pour mieux berner le pauvre Pierre Fresnay et l’enserrer dans ses rets. Il y a aussi le joueur de cartes maléfique de «La dame de pique» (1937) de Fédor Ozep, le voyageur méprisant de «Boule de Suif» (1945) de Christian-Jaque, ou encore le voisin malveillant du «Diable au corps» (1946) de Claude Autant-Lara. Mais la rondeur bonasse de Pierre Palau et l’aménité de ses manières en font souvent un personnage sympathique et narquois, qui trotte, pressé, dans un coin de l’écran, pour disparaître bien vite avec la prestesse de ses courtes jambes. On pense au rigide avocat amateur de boîtes de nuit de «Florence est folle» (1944) de Georges Lacombe, au régisseur affairé des «Enfants du Paradis» (1944) de Marcel Carné, ou encore au vieux noceur déconfit de trouver la maison Tellier fermée dans «Le Plaisir» (1951) de Max Ophüls. Et puis il y a les vieux messieurs matois et diserts qui passent, le sourire en coin, dans «Belles de nuit» (1952) ou «Les grandes manœuvres» (1955) de René Clair. Et comment oublier le vieux gamin du «Roi de cœur» (1966) de Philippe de Broca (1966), qui batifole en costume marin et bonnet à pompon?

Sur le petit écran, on découvre Pierre Palau en capucin auprès de Daniel Sorano dans «Cyrano de Bergerac» (1960) et en vieux moujik dans «La fille du capitaine» (1962), un épisode du «Théâtre de la jeunesse» de Claude Santelli. Il personnifie un duc de Saint-Simon plus inattendu dans un épisode des «Amours célèbres» (1961) de Michel Boisrond et dans le célèbre «Belphégor» (1965) de Claude Barma, il montre à Yves Rénier une collection de boîtes de conserve où il conserve des articles de journal consacrés à des faits étranges. Pierre Palau s’éteint à Meudon, le 3 décembre 1966.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1909 CM Le légataire universel – de André Calmettes avec Amélie Diéterlé
1912 CM Le duel de Max – de Max Linder avec Max Linder
1913 CM Combat de boxe – de ? avec Jacques Louvigny
CM Rigadin ressemble au Ministre – de Georges Monca avec Charles Prince
1922Triplepatte – de Raymond Bernard avec Jeanne Bérangère
1931Côte d’Azur – de Roger Capellani avec Simone Héliard
La chance – de René Guissart avec Marie Bell
Quand tu tues-tu ? – de Roger Capellani avec Madeleine Guitty
Rien que la vérité – de René Guissart avec Meg Lemonnier
Coiffeur pour dames – de René Guissart avec Mona Goya
1932Le truc du Brésilien – de Alberto Cavalcanti avec Colette Darfeuil
La dame de chez Maxim’s – de Alexander Korda avec Florelle
Monsieur Albert – de Karl Anton avec Edwige Feuillère
CM Hortense a dit j’m’en f… – de Jean-Bernard Desrone avec Marcelle Praince
1933Knock, ou le triomphe de la médecine / Dr. Knock / Knock – de Louis Jouvet & Roger Goupillières avec Louis Jouvet
Faut réparer Sophie – de Alexandre Ryder avec Odette Talazac
Les deux monsieur de madame – de Abel Jacquin & Georges Pallu avec Gaby Basset
Les bleus du ciel – de Henri Decoin avec Raymond Cordy
1934Zouzou – de Marc Allégret avec Josephine Baker
Si j’étais le patron – de Richard Pottier avec Max Dearly
L’hôtel du libre échange – de Marc Allégret avec Ginette Leclerc
Dactylo se marie – de René Pujol & Joe May avec André Berley
Touche à tout – de Jean Dréville avec Fernand Gravey
Prince de minuit – de René Guissart avec Monique Rolland
CM La claque – de Robert Péguy avec Pierre Larquey
1935Tovaritch – de Jacques Deval, Germain Fried, Jean Tarride & Victor Trivas avec Junie Astor
Jeunes filles à marier – de Jean Vallée avec Jules Berry
Touche à tout – de Jean Dréville avec Jules Berry
Fanfare d’amour – de Richard Pottier avec Betty Stockfeld
CM Le commissaire est bon enfant, le gendarme est sans pitié – de Jacques Becker & Pierre Prévert avec Marcel Duhamel
1936Jeunes filles de Paris – de Claude Vermorel avec Mireille Balin
La reine des resquilleuses – de Marco de Gastyne avec Suzy Prim
L’homme de nulle part / Feu Mathias Pascal – de Pierre Chenal avec Isa Miranda
Le cœur dispose – de Georges Lacombe avec Renée Saint-Cyr
La peau d’un autre – de René Pujol avec Blanchette Brunoy
1937La dame de pique – de Fédor Ozep avec Madeleine Ozeray
L’habit vert – de Roger Richebé avec Victor Boucher
L’affaire Lafarge – de Pierre Chenal avec Erich von Stroheim
La belle de Montparnasse – de Maurice Cammage avec Jeanne Aubert
La tragédie impériale – de Marcel L’Herbier avec Jean Worms
1938Trois artilleurs à l’opéra – de André Chotin avec Roland Toutain
Carrefour – de Curtis Bernhardt avec Charles Vanel
Vacances payées – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
1939La famille Duraton – de Christian Stengel avec Blanchette Brunoy
La charrette fantôme – de Julien Duvivier avec Pierre Fresnay
Le paradis des voleurs / Escapade / Avec les chevaux de bois – de L.C. Marsoulet avec Paulette Dubost
1941Ce n’est pas moi – de Jacques de Baroncelli avec Léon Bélières
Annette et la dame blonde – de Jean Dréville avec Louise Carletti
1942Huit hommes dans un château – de Richard Pottier avec Louis Salou
Picpus / Signé Picpus – de Richard Pottier avec Albert Préjean
La main du diable – de Maurice Tourneur avec Josseline Gaël
Madame et le mort – de Louis Daquin avec Pierre Renoir
Le comte de Monte Cristo – de Robert Vernay avec Pierre Richard-Willm
    Film en 2 parties
    1 : Edmond Dantès
    2 : Le châtiment
1943Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Micheline Francey
La ferme aux loups – de Richard Pottier avec Martine Carol
Je suis avec toi – de Henri Decoin avec Yvonne Printemps
L’aventure est au coin de la rue – de Jacques Daniel-Norman avec Raymond Rouleau
La boîte aux rêves – de Yves Allégret & Jean Choux avec Simone Signoret
1944Florence est folle – de Georges Lacombe avec Annie Ducaux
Mademoiselle X – de Pierre Billon avec Madeleine Sologne
La fiancée des ténèbres – de Serge de Poligny avec Jany Holt
Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1945Boule de suif – de Christian-Jaque avec Micheline Presle
L’insaisissable Frédéric / L’insaisissable Monsieur Frédéric – de Richard Pottier avec Denise Grey
Impasse – de Pierre Dard avec Marie Déa
L’affaire du Grand Hôtel – de André Hugon avec Noël Roquevert
Jéricho – de Henri Calef avec Line Noro
L’affaire du collier de la reine – de Marcel L’Herbier avec Viviane Romance
1946Messieurs Ludovic – de Jean-Paul Le Chanois avec Odette Joyeux
Rumeurs – de Jacques Daroy avec Annette Poivre
Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe
La rose de mer – de Jacques de Baroncelli avec Fernand Ledoux
Danse de mort – de Marcel Cravenne avec María Denis
Les chouans – de Henri Calef avec Jean Marais
1947La dame d’onze heures – de Jean Devaivre avec Paul Meurisse
Carrefour du crime – de Jean Sacha avec Louis Salou
La ferme des sept péchés – de Jean Devaivre avec Héléna Manson
1948La louve – de Guillaume Radot avec Claude Génia
Mademoiselle de la Ferté – de Roger Dallier & Georges Lacombe avec Françoise Christophe
Cartouche, roi de Paris – de Guillaume Radot avec Roger Pigaut
1949Un trou dans le mur – de Emile Couzinet avec Marguerite Pierry
Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Gaby Sylvia
1950Dakota 308 / L’étrange aventure du Dakota 308 – de Jacques Daniel-Norman avec Suzy Carrier
1951Agence matrimoniale – de Jean-Paul Le Chanois avec Julien Carette
Le plaisir – de Max Ophüls avec Madeleine Renaud
    Segment « La maison Tellier »
Gibier de potence – de Roger Richebé avec Georges Marchal
Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Michel Bouquet
    Segment « L’héritage »
1952Les belles de nuit – de René Clair avec Gina Lollobrigida
Le chemin de Damas – de Max Glass avec Michel Simon
La loterie du bonheur – de Jean Gehret avec Suzanne Dehelly
1953L’affaire Maurizius – de Julien Duvivier avec Eleanora Rossi Drago
1954Nana – de Christian-Jaque avec Charles Boyer
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Les grandes manœuvres – de René Clair avec Brigitte Bardot
Marguerite de la nuit – de Claude Autant-Lara avec Michèle Morgan
1956Villa Sans Souci / Mes petites amies et moi – de Maurice Labro avec Jean Bretonnière
Mitsou – de Jacqueline Audry avec Danièle Delorme
1960Le farceur – de Philippe de Broca avec Jean-Pierre Cassel
1961Auguste – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Jean-Paul Belmondo
    Segment « Lauzun »
1962Les vierges – de Jean-Pierre Mocky avec Gérard Blain
1963 CM Premières étoiles – de Madeleine Guillon
1964L’enfer – de Henri-Georges Clouzot avec Romy Schneider
    Inachevé
1965La communale – de Jean L’Hôte avec Yves Robert
1966Le roi de cœur – de Philippe de Broca avec Alan Bates
Fiche créée le 7 décembre 2009 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4068 fois
PREVIOUSJack Palance || Pierre Palau || Gina PalermeNEXT