CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ruth Leuwerik
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pierre-Louis



Date et Lieu de naissance : 14 juin 1917 (Le Mans, France)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 1987 (Massy, France)
Nom Réel : Pierre Adrien Amourdedieu

ACTEUR
Image
1933 Au bout du monde – de Henri Chomette & Gustav Ucicky avec Käthe von Nagy & Pierre Blanchar
Image
1949 Voyage à trois – de Jean-Paul Paulin avec Jeannette Batti, Robert Lussac, Nicolas Amato & Jacques Morel
Image
1950 Trafic sur les dunes – de Jean Gourguet avec Edouard Delmont, Juliette Faber & Suzy Prim
Image
1959 La vache et le prisonnier – de Henri Verneuil avec Fernandel, Ingeborg Schöner & Albert Rémy

De son vrai nom Pierre Amourdedieu, Pierre-Louis d’origine suisse est né, le 14 juin 1917, au Mans. Agé de 14 ans, il compose un galibot dans «La tragédie de la mine» (1931) de Georg Wilhelm Pabst exhortation de l’amitié franco-allemande. Par la suite, il retrouve le réalisateur pour une adaptation de «Don Quichotte» (1932), les films d’espionnage «Mademoiselle Docteur» (1936) et «Le drame de Shanghaï» (1938). Jeune premier de l’entre deux guerres, il est dirigé également par Julien Duvivier, Marc Allégret, Raymond Bernard ou Abel Gance.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le soldat Pierre-Louis est sous les ordres de Jean-Marie Legrand connu sous le pseudonyme de Jean Nohain, frère de l’acteur Claude Dauphin. À la Libération, il met en scène de deux pièces de théâtre interprétées par Claude Dauphin «Le bal des pompiers» (1946) de Jean Nohain au Théâtre des Célestins à Lyon et «L’amour vient en jouant» (1947) de Jean Bernard-Luc au Théâtre Edouard VII. En tant que comédien, il joue «Nous avons tous fait la même chose» (1949) de Jean de Létraz au Théâtre de la Potinière. Au cinéma, il enchaîne les seconds rôles dans des films auprès des vedettes féminines Viviane Romance, Danielle Darrieux ou Françoise Arnoul. Les cinéphiles retenant son rôle d’assassin «La dame d’onze heures» (1947) de Jean Devaivre avec Paul Meurisse.

En 1952, Pierre-Louis passe à la réalisation avec «La danseuse nue» dont il signe aussi le scénario d’après le roman autobiographique de Colette Andris. Catherine Erard endosse le rôle de la danseuse qui lance le nu intégral dans les années folles. Mais cette comédie dramatique qui bénéficie de la participation de Pierre Larquey passe inaperçue. En 1953, l’émission radiophonique «Soyez les bienvenus» de Jean Nohain sert d’argument à une sympathique comédie où Pauline Carton, Annette Poivre et Raymond Bussières complètent la distribution. La même année, il change de registre en signant «Mandat d’amener» où un Procureur de la République, incarné par Franck Villard, se trouve mêlé à une escroquerie à l’assurance. Après avoir enchaîné ces trois films, sa carrière de réalisateur n’aura pas de suite. À plusieurs reprises il est le partenaire de Jean Gabin: «Razzia sur le chnouf» (1954) de Henri Decoin, «Maigret tend un piège» (1957) et «Le Baron de l’Ecluse» (1959) de Jean Delannoy. Il apparaît également en évadé déguisé en officier allemand dans «La vache et le prisonnier» (1959) de Henri Verneuil.

Sur les conseils de Jean Nohain dont il devient l’un des complices attitrés, Pierre-Louis se lance dans une carrière d’animateur de télévision. Entre 1955 et 1957, il présente «La course aux étoiles» diffusée depuis le Théâtre de l’Ambigu à Paris où les plus grands noms de la variété se retrouvent. Avec Jean Nohain, il participe à «Au-delà de l’écran» (1960 à 1968) dont le principe consiste à faire découvrir aux téléspectateurs les coulisses de l’univers de la télévision. Dès 1966, il collabore à un jeu «7ème art, 7ème case» (1966) avec Pierre Tchernia et Jacques Rouland rebaptisé l’année suivante «Monsieur Cinéma» qui sera diffusé jusqu’en 1980 le dimanche après-midi puis programmé en prime-time devenant «Jeudi Cinéma» (1980) et «Mardi Cinéma» (1982). Pour sa dernière composition au cinéma, il est dirigé par Guy Lux dans «Drôles de zèbres» (1976) avec Sim et Patrick Préjean. Pierre-Louis décède discrètement le 11 janvier 1987, à Massy, à l’âge de 69 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1931La tragédie de la mine ( kameradschaft ) de Georg Wilhelm Pabst avec Georges Charlia
1932Don Quichotte – de Georg Wilhelm Pabst avec Feodor Chaliapin Sr.
1933Au bout du monde – de Henri Chomette & Gustav Ucicky avec Käthe von Nagy
CM Vacances conjugales – de Edmond T. Gréville avec Pierre Brasseur
CM Le monstre – de Lucien Jaquelux avec Germaine Risse.
1934 CM Une cliente pas sérieuse / Le pharmacien – de René Gaveau avec Georges Bever
1935La fille de Madame Angot – de Jean Bernard-Desrone avec Madeleine Guitty
Les beaux jours – de Marc Allégret avec Simone Simon
Vertige d’un soir / La peur – de Victor Tourjansky avec Gaby Morlay
1936Les grands – de Félix Gandéra avec Pierre Larquey
Hélène – de Jean-Benoît Lévy & Marie Epstein avec Madeleine Renaud
Mademoiselle Docteur / Salonique, nid d’espions – de Georg Wilhelm Pabst avec Dita Parlo
1937Double crime sur la ligne Maginot – de Félix Gandéra avec Véra Korène
Abus de confiance – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
Les deux combinards – de Jacques Houssin avec Georges Milton
1938Le drame de Shanghaï – de Georg Wilhelm Pabst avec Louis Jouvet
Le héros de la Marne / La famille Lefrançois / Jean Lefrançois, le héros de la Marne – de André Hugon avec Raimu
1941 CM Nous les gosses – de Maurice Cloche avec Louis Ducreux
1943Les mystères de Paris – de Jacques de Baroncelli avec Yolande Laffon
1944La boite aux rêves – de Yves Allégret & Jean Choux avec Viviane Romance
1945Une femme coupée en morceaux – de Yvan Noé avec Noëlle Norman
1946Le bataillon du ciel – de Alexandre Esway avec Pierre Blanchar
    Film en 2 parties
    1 : Ce ne sont pas des anges
    2 : Terre de France
Contre-enquête – de Jean Faurez avec Jany Holt
1947Bethsabée – de Léonide Moguy avec Danielle Darrieux
La dame d’onze heures – de Jean Devaivre avec Micheline Francey
1948L’ombre – de André Berthomieu avec Renée Faure
Le bal des pompiers – de André Berthomieu avec Paulette Dubost
Cinq tulipes rouges – de Jean Stelli avec Suzanne Dehelly
L’inconnue n° 13 – de Jean-Paul Paulin avec René Dary
1949Nous avons tous fait la même chose – de René Sti avec Madeleine Suffel
Voyage à trois – de Jean-Paul Paulin avec Jeannette Batti
Rendez-vous avec la chance – de Emil Edwin Reinert avec Danièle Delorme
1950Quai de Grenelle – de Emil Edwin Reinert avec Maria Mauban
Mon ami le cambrioleur – de Henri Lapage avec Françoise Arnoul
Trafic sur les dunes – de Jean Gourguet avec Suzy Prim
1951Folie douce – de Jean-Paul Paulin avec Marthe Mercadier
Boîte de nuit – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
Dupont Barbès / Malou de Montmartre – de Henri Lepage avec Jane Marken
Moumou – de René Jayet avec Nathalie Nattier
1952Fortuné de Marseille – de Henri Lepage & Pierre Méré avec Madeleine LeBeau
La danseuse nue – de Pierre-Louis & Robert Florat avec Catherine Erard
    + scénario
1953Mandat d’amener – de Pierre-Louis avec Micheline Francey
Tourbillon – de Alfred Rode avec Jean Servais
Soyez les bienvenus / L’autocar en folie – de Pierre Louis avec Pauline Carton
    + scénario
1954Razzia sur la chnouf – de Henri Decoin avec Lila Kedrova
1956Le feu aux poudres – de Henri Decoin avec Françoise Fabian
1957Cinq millions comptant – de André Berthomieu avec Geneviève Kervine
Tous peuvent me tuer – de Henri Decoin avec Anouk Aimée
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
1959Pourquoi viens-tu si tard ? – de Henri Decoin avec Michèle Morgan
La vache et le prisonnier – de Henri Verneuil avec Fernandel
Le baron de l’écluse – de Jean Delannoy avec Micheline Presle
1960Tendre et violente Elisabeth – de Henri Decoin avec Lucile Saint-Simon
La française et l’amour – de Michel Boisrond, Christian-Jaque, René Clair, Henri Decoin, Jean Delannoy, Jean-Paul Le Chanois & Henri Verneuil avec Sophie Desmarets
    Segment « L’adolescence » de Jean Delannoy
Dossier 1413 / Les ballets roses – de Alfred Rode avec Dora Doll
1961Un martien à Paris – de Jean-Daniel Daninos avec Darry Cowl
1965La seconde vérité – de Christian-Jaque avec Michèle Mercier
1972Les volets clos – de Jean-Claude Brialy avec Marie Bell
1976Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Alice Sapritch
Fiche créée le 3 janvier 2016 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1399 fois
PREVIOUSRoger Pierre || Pierre-Louis || Jacqueline PierreuxNEXT