CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dorothy Stratten
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Pola Negri



Date et Lieu de naissance : 3 janvier 1897 (Lipno, Pologne)
Date et Lieu de décès : 1er août 1987 (San Antonio, Texas, USA)
Nom Réel : Barbara Apollonia Chalupiec

ACTRICE

Barbara Apollonia Chalupiec naît le 3 janvier 1897 à Lipno, en Pologne. Selon ses dires, Pola Negri se serait d’abord tournée vers la danse classique, avant qu’un accès de tuberculose ne mette fin à ses ambitions. Elle aurait alors choisi le métier d’actrice et aurait étudié au Conservatoire d’Art Dramatique de Varsovie. On s’accorde généralement à placer les débuts officiels de la jeune femme au théâtre en 1912. Son succès sur les planches l’amène au cinéma en 1914 et elle est la vedette de plusieurs films polonais.

Elle continue ensuite sa prometteuse carrière à l’écran en Allemagne, où elle est rapidement considérée comme une des plus stars les plus importantes et une des comédiennes les plus réputées de sa génération. Elle est alors l’interprète de, entre autres, «Wenn das herz in hass erglüht» (1917), «Mania» (1918), «Vendetta» (1919), «Camille» (1920), «Das martyrium» (1920), «Sappho» (1921), … Pola Negri est également dirigée à six reprises par Ernst Lubitsch, notamment dans «Les yeux de la momie» (1918), «Carmen» (1918), «Madame DuBarry» (1919), et «La flamme» (1922). En 1920, «Madame DuBarry», rebaptisé «Passion», sort aux Etats-Unis et y remporte un succès considérable. Par la suite, d’autres films allemands de l’actrice suivent le même chemin et la rendent célèbre auprès du public américain. Vu cette popularité, la Paramount décide d’engager Pola, qui débarque aux U.S.A. en septembre 1922. Elle s’impose directement au rang de grande étoile hollywoodienne et est la protagoniste de, notamment, «Bella Donna» (1923), «La danseuse espagnole» (1923), «Mâles» (1924), «Paradis défendu» (1924), «La couronne des mensonges» (1926), «Hôtel Impérial» (1927), «Barbed Wire» (1927), …

En 1926, son comportement excessif et son chagrin ostentatoire à l’occasion du décès et des funérailles de Rudolph Valentino lui valent de sérieuses critiques de la part de certains journalistes et d’une partie du public, qui mettent en doute sa sincérité. Son mariage en mai 1927 avec un soi-disant prince russe, dont elle divorcera quelques années plus tard, lui amène aussi plusieurs commentaires défavorables. A la fin des années vingt, l’astre de l’actrice n’est plus aussi brillant que lors de son arrivée en 1922 et ses tous derniers films Paramount sont accueillis tièdement. Lorsque son contrat se termine, elle retourne en Europe. Après avoir abandonné le tournage de la production française «Le collier de la reine» (1929), elle part en Grande-Bretagne, où Paul Czinner la dirige dans «La rue des âmes perdues» (1929). Trois ans plus tard, elle retourne à Hollywood pour apparaître dans son premier film parlant, «Maria Draga» (1932) qui est un échec commercial. On la retrouve ensuite en France pour «Fanatisme» (1934), avant qu’elle ne travaille à nouveau en Allemagne de 1935 à 1938 pour six films. C’est avec «La nuit décisive» (1938) que s’achève sa collaboration, parfois controversée, avec l’industrie cinématographique du 3ème Reich. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, Pola réside en France. En 1941, elle décide de partir et arrive à regagner les Etats-Unis, où elle se fera naturaliser en 1951 et où elle restera jusqu’à la fin de sa vie.

En 1943, Pola Negri figure au générique de la comédie «Hi Diddle Diddle», aux côtés de Adolphe Menjou. Ce n’est qu’une vingtaine d’années plus tard qu’on la revoit une dernière fois au cinéma, dans «La baie aux émeraudes» (1964), une production Walt Disney. Pola décède à San Antonio le 1er août 1987.

© Marlène PILAETE

copyright
1914Raba strastei, raba poroka / Sklave der sinne – de Richard Ordinsky avec Wojciech Brydzinski
Amour et passion ( niewolnica zmyslów ) de Jan Pawlowski avec Wladyslaw Szczewinski
1915Le passeport jaune ( czarna ksiazka / zolty paszport ) de Aleksander Hertz avec Harry Liedtke
Zona / Die ehefrau – de Aleksander Hertz avec Wojciech Brydzinski
1916La bête / La danseuse polonaise ( bestia / kochanka apasza ) de Aleksander Hertz avec Maria Duleba
Les étudiants ( studenci ) de Aleksander Hertz avec Lya Mara
Arabella – de Aleksander Hertz avec Jan Pawlowski
Sa dernière action ( jego ostatni czyn / seine letzte tat ) de Aleksander Hertz avec Jozef Wegrzyn
1917Tajemnica alei ujazdowskich / Das geheimnis des Hotel X – de Aleksander Hertz avec Jan Pawlowski
Wanda Barska ( Pokój nr 13 / Tajemnica hotelu ) de Aleksander Hertz avec Kazimierz Junosza-Stepowski
Jego ostatni czyn – de Aleksander Hertz avec Kazimierz Junosza-Stepowski
Nicht lange täuschte mich das glück – de Kurt Matull avec Nils Olaf Chrisander
Baiser volé dans l’obscurité ( küsse, die man stiehlt im dunkeln ) de Kurt Matull avec Ernst Hofmann
Wenn das herz in hass erglüht – de Kurt Matull avec Hans Adalbert Schlettow
Surogaty lyubvi / Сурогаты любви – de Victor Tourjansky avec Victor Tourjansky
Zügelloses blut – de Otto Jäger
1918Rosen, die der sturm entblättert – de Otto Jäger avec Ernst Hofmann
Mania ( Mania: Die Geschichte einer zigarettenarbeiterin ) de Eugen Illés avec Werner Hollmann
Les yeux de la momie ( die augen der mumie ma ) de Ernst Lubitsch avec Emil Jannings
Carmen – de Ernst Lubitsch avec Harry Liedtke
Die toten augen – de Otto Jäger avec Ernst Hofmann
Der gelbe schein / The devil’s pawn – de Eugen Illes, Victor Janson & Paul L. Stein avec Harry Liedtke
1919Das karussell des lebens – de Georg Jacoby avec Reinhold Schünzel
Vendetta ( blutrache ) de Georg Jacoby avec Emil Jannings
Madame du Barry ( Madame DuBarry / passion ) de Ernst Lubitsch avec Emil Jannings
Kreuziget sie / Die frau am scheidewege – de Georg Jacoby avec Harry Liedtke
Comtesse Doddy ( Komtesse Doddy ) de Georg Jacoby avec Hermann Thimig
1920La marquise d’Arminiani ( die marchesa d’Arminiani ) de Alfred Halm avec Fritz Schulz
Das martyrium – de Paul L. Stein avec Ernst Stahl-Nachbaur
Die geschlossene kette – de Paul L. Stein avec Carl Ebert
Sumurun – de Ernst Lubitsch avec Paul Wegener
Camille ( Arme Violetta / the red peacock ) de Paul L. Stein avec Alexander Antalffy
1921Die dame im glashaus – de Victor Janson avec Victor Janson
Sappho ( mad love ) de Dimitri Buchowetzki avec Xenia Desni
La chatte des montagnes ( die bergkatze ) de Ernst Lubitsch avec Paul Heidemann
La flamme ( die flamme / Montmartre ) de Ernst Lubitsch avec Alfred Abel
1922Bella Donna – de George Fitzmaurice avec Conway Tearle
1923Hollywood / Joligud – de James Cruze avec Hope Drown
    Seulement apparition
La flétrissure ( the cheat ) de George Fitzmaurice avec Charles De Rochefort
La danseuse espagnole ( the spanish dancer ) de Herbert Brenon avec Adolphe Menjou
Mon homme ( shadows of Paris ) de Herbert Brenon avec Adolphe Menjou
CM Screen snapshots, series 3, No. 17 – de ? avec Milton Sills
    Seulement apparition
1924Lily of the dust / The song of songs – de Dimitri Buchowetzki avec Raymond Griffith
Paradis défendu ( forbidden paradise ) de Ernst Lubitsch avec Rod La Rocque
Mâles ( men ) de Dimitri Buchowetzki avec Robert Frazer
À l’ombre des pagodes ( east of Suez ) de Raoul Walsh avec Edmund Lowe
1925Charmeuse ( the charmer ) de Sidney Olcott avec Wallace MacDonald
Flower of night – de Paul Bern avec Warner Oland
La couronne des mensonges ( the crown of lies ) de Dimitri Buchowetzki avec Noah Beery
La comtesse Voramine ( a woman of the world ) de Malcolm St. Clair avec Chester Conklin
1926Good and naughty – de Malcolm St. Clair avec Tom Moore
Hôtel Impérial ( Hotel Imperial ) de Mauritz Stiller avec James Hall
1927Barbed wire – de Rowland V. Lee avec Clive Brook
Confession ( the woman on trial ) de Mauritz Stiller avec Arnold Kent
The secret hour / Beggars of love – de Rowland V. Lee avec Kenneth Thompson
1928La femme de Moscou / La dame de Moscou ( the woman from Moscow ) de Ludwig Berger avec Paul Lukas
Les trois coupables ( three sinners ) de Rowland V. Lee avec Tullio Carminati
Amours d’actrice ( loves of an actress ) de Rowland V. Lee avec Nils Asther
1929Le collier de la reine / L’affaire du collier de la reine – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Georges Lannes
    Inachevé – Rôle repris par Marcelle Chantal
La rue des âmes perdues ( the way of the lost souls / the woman he scorned / die strasse der verlorenen seelen ) de Paul Czinner avec Cameron Carr
DO Rund um die liebe – de Oskar Kalbus avec Georg Alexander
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 10, No. 8 – de Ralph Staub avec Ricardo Cortez
    Seulement apparition
1932Maria Draga ( a woman commands ) de Paul L. Stein avec Basil Rathbone
1934Fanatisme – de Gaston Rouvel & Tony Lekain avec Pierre Richard-Willm
1935Mazurka – de Willy Forst avec Paul Hartmann
1936Moscou Shanghai ( der weg nach Shanghai / Moskau Shanghai ) de Paul Wegener avec Gustav Diessl
1937Madame Bovary – de Gerhardt Lamprecht avec Rudolf Klein-Rogge
Tango notturno – de Fritz Kirchhoff avec Karl Dannemann
1938Pieux mensonges / Mensonge de mère ( die fromme lüge ) de Nunzio Malasomma avec Herman Braun
La nuit décisive ( die nacht der entscheidung ) de Nunzio Malasomma avec Iván Petrovich
1943Hi diddle, diddle ( diamonds and crime / try and find it ) de Andrew L. Stone avec Adolphe Menjou
1957 DO Das gab’s nur einmal – de Géza von Bolváry avec Walter Ambrock
    Seulement apparition
1964La baie aux émeraudes ( the moon-spinners ) de James Neilson avec Hayley Mills
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1964 )
Fiche créée le 29 décembre 2006 | Modifiée le 8 avril 2016 | Cette fiche a été vue 6712 fois
PREVIOUSJorge Negrete || Pola Negri || Noel NeillNEXT