CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Miliza Korjus
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raúl Cancio



Date et Lieu de naissance : 18 septembre 1911 (San Sebastián, Espagne)
Date et Lieu de décès : 23 octobre 1961 (San Sebastián, Espagne)
Nom Réel : Ceferino Cancio Amunárriz

ACTEUR
Image
1937 ¡Centinela, alerta! – de Jean Grémillon avec Ana María Custodio, Ángel Sampedro & Pablo Hidalgo
Image
1949 Héros sans uniforme (sin uniforme) de Ladislao Vajda avec Rafael Durán, Blanca de Silos & José Isbert
Image
1954 L’aventurier de Séville (aventuras del barbero de Sevilla) de Ladislao Vajda avec Luis Mariano
Image
1955 Un après-midi de taureaux (tarde de toros) de Ladislao Vajda avec Domingo Ortega & Jacqueline Pierreux

Raúl Cancio naît Ceferino Cancio Amunárriz le 18 septembre 1911 à San Sebastián (Donostia) au Pays Basque espagnol. Il passe son enfance et son adolescence dans les Asturies. Après son baccalauréat, il s’oriente vers des études de médecine à Madrid. Mais en 1933 ayant lu une annonce demandant des «figurants sachant bien monter à cheval» il est embauché sur le tournage de «Miguelón, o el ultimo contrabandista», un film musical de Aldolfo Aznar et Hans Behrendt avec en vedette le célèbre ténor Miguel Fleta. C’est pour Ceferino devenu Raúl le début d’une longue carrière et de nombreux films qui font désormais partie de l’histoire du cinéma espagnol en noir et blanc et dans lesquels, sans surprise, il va interpréter à plusieurs reprises des personnages au patronyme basque.

Avant la guerre civile, Raúl Cancio tourne notamment sous la direction de Ramón Torrado, Jerónimo Mihura, José Luis Sáenz de Heredia et Jean Grémillon. Mais c’est au début des années quarante qu’il devient véritablement une vedette même s’il ne prétend pas, avec son physique de bon vivant, aux rôles de jeunes premiers comme Luis Peña, Luis Prendes, Alfredo Mayo. Mais il partage très souvent l’affiche avec eux. Il interprète tantôt des rôles dramatiques dans des films au thème guerrier et patriotique évoquant le passé plus ou moins récent de son pays. Mais il participe aussi à de nombreuses comédies déjantées comme «Ella, él y sus millones» (1944), quasiment inconnu hors d’Espagne et pourtant un petit bijou de film du réalisateur Juan de Orduña. Et dans lequel il campe un joueur de golf invétéré, fils d’un couple d’aristocrates farfelus et sans le sou joués par José Isbert et Guadalupe Muñoz Sampedro. Un film qui comprend un générique splendide avec notamment: Josita Hernán, Rafael Durán, Luchy Soto, Roberto Rey, Juan Calvo, Fernando Freyre de Andrade, etc. Généralement second rôle d’importante, il est néanmoins en tête d’affiche pour quelques films dont «Sangre en la nieve» (1942) de Ramón Quadreny, «Turbante blanco» (1943) de Ignacio F. Iquino avec Adriano Rimoldi, «Castillo de naipes» (1943) de Eusebio Fernández Ardavín .

Dans les années cinquante Raúl Cancio poursuit sa carrière avec des rôles moins importants mais toujours très variés comme dans «La septième page» (1950) de Ladislao Vajda, «Agustina de Aragon» (1950) avec Aurora Bautista dans le rôle-titre, des films musicaux ou taurins comme «La estrella de la sierra morena» de Ramón Torrado (1952), avec la chanteuse Lola Flores et Rubén Rojo, ou «Un après-midi de taureaux» (1956) avec notamment Jacqueline Pierreux. Il est également dirigé par des acteurs devenus metteurs en scène comme Ana Mariscal pour «Con la vida hicieron fuego» (1958) et «La Quiniela» (1959) et l’ancien enfant comédien Alfredo Hurtado et son «Abrigo a cuadros» (1956). En 1950 Raúl Cancio dirige son unique long métrage, une comédie sympathique, «Tres ladrones en la casa» (1950), avec notamment Carlota Bilbao, Ángel de Andrés et Eduardo Fajardo.

En 1959, Raúl Cancio fait ses dernières apparitions dans quatre films dont la comédie «Don José, Pepe y Pepito» de Clemente Pamplona. En effet ce sympathique et éclectique acteur (Il était également excellent violoniste) aujourd’hui presque oublié malgré sa filmographie de plus d’une soixantaine de films, décède dans sa ville natale le 23 octobre 1961, alors qu’il venait tout juste de fêter ses cinquante ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1933Miguelón, o el último contrabandista – de Adolfo Aznar & Hans Behrendt avec Miguel Fleta
1937¡ Centinela, alerta ! – de Jean Grémillon avec Pablo Hidalgo
1939Leyenda rota – de Carlos Fernández Cuenca avec Fernando Freyre de Andrade
1941¡ Harka ! – de Carlos Arévalo avec Alfredo Mayo
Escuadrilla – de Antonio Román avec Luchy Soto
Race ( raza / espíritu de una raza ) de José Luis Sáenz de Heredia avec Ana Mariscal
La sévillane – de André Hugon & Jorge Salviche avec Marguerite Moreno
1942Sangre en la nieve – de Ramón Quadreny avec Fernando Fernández de Córdoba
¿ Por qué vivir tristes ? – de Eduardo García Maroto avec Irene Caba Alba
Cuarenta y ocho horas – de José María Castellví avec Mary Delgado
Los misterios de Tánger – de Carlos Fernández Cuenca avec Conchita López
Siempre mujeres – de Carlos Arévalo avec Isabel de Pomés
El abanderado – de Eusebio Fernández Ardavín avec Mercedes Vecino
¡ A mí la legión ! – de Juan de Orduña avec Alfredo Mayo
    Seulement sujet
1943Turbante blanco – de Ignacio F. Iquino avec María Martín
Castillo de naipes – de Jerónimo Mihura avec Concha López Silva
Forja de almas – de Eusebio Fernández Ardavín avec Antoñita Colomé
Doce lunas de miel – de Ladislao Vajda avec Ana María Campoy
Yo no me caso – de Juan de Orduña avec Luis Peña
1944El testamento del virrey – de Ladislao Vajda avec Juan Calvo
Ella, él y sus millones – de Juan de Orduña avec Josita Hernán
1945Afan evu / El bosque maldito – de José Neches avec Conchita Tapia
1946Por el gran premio – de Pierre-Antoine Caron avec Sara Montiel
El emigrado – de Ramón Torrado avec Jorge Mistral
Audiencia pública – de Florián Rey avec Alfredo Mayo
1947Lluvia de hijos – de Fernando Delgado avec Ana María Cancio
Extraño amanecer – de Enrique Gómez avec María Asquerino
Obsesión – de Arturo Ruiz Castillo avec María Paz Molinero
Las aguas bajan negras – de José Luis Sáenz de Heredia avec Mary Delgado
Mi enemigo el doctor – de Juan de Orduña avec Alicia Palacios
1948María de los Reyes – de Antonio Guzmán Merino avec Amparo Rivelles
CM Historia de una botella – de Sabino Antonio Micón
    Seulement sujet & scénario
1949Héros sans uniforme ( sin uniforme ) de Ladislao Vajda avec José Isbert
Paz – de José Díaz Morales avec Emilia Guiú
1950La septième page ( séptima página ) de Ladislao Vajda avec Luis Prendes
Cuentos de la Alhambra – de Florián Rey avec Carmen Sevilla
Agustina de Aragón – de Juan de Orduña avec Aurora Bautista
Tres ladrones en la casa / Amarás a tu prójimo – de Raúl Cancio avec Mary Delgado
    Seulement réalisation, sujet & scénario
1951Cielo negro – de Manuel Mur Oti avec Rafael Bardem
El gran galeoto – de Rafael Gil avec Helga Liné
La fille de l’auberge ( la niña de la venta ) de Ramón Torrado avec Lola Flores
Cerca del cielo – de Domingo Viladomat & Mariano Pombo avec Gustavo Rojo
1952Quema el suelo – de Luis Marquina avec Annabella
L’orpheline de la sierra ( la estrella de la Sierra Morena ) de Ramón Torrado avec Rubén Rojo
DO Madrid, primavera del mundo – de Raúl Cancio
    Seulement réalisation, sujet & scénario
1953La joyeuse caravane ( la alegre caravana ) de Ramón Torrado avec Paquita Rico
La charge infernale ( carne de horca / Sierra Morena / il terrore dell’ Andalusia ) de Ladislas Vajda avec Rossano Brazzi
Vuelo 971 – de Rafael J. Salvia avec Doris Duranti
1954Como la tierra – de Alfredo Hurtado avec María Asquerino
    + sujet & scénario
L’aventurier de Séville ( aventuras del barbero de Sevilla ) de Ladislao Vajda avec Luis Mariano
1955Al fin solos – de José María Elorrieta avec María Dulce
Un après-midi de taureaux ( tarde de toros ) de Ladislao Vajda avec Jacqueline Pierreux
La vida en un bloc – de Luis Lucia avec Mary Lamar
1956El fenómeno – de José María Elorrieta avec Fernando Fernán Gómez
Une vraie garce / Désir et péché ( Fedra ) de Manuel Mur Oti avec Emma Penella
Un abrigo a cuadros – de Alfredo Hurtado avec Juan Calvo
1957Torero por alegrías – de José María Elorrieta avec Antonio Ozores
Message de paix ( mensajeros de paz ) de José María Elorrieta avec Francisco Bernal
¡ Viva lo imposible ! – de Rafael Gil avec Paquita Rico
1958Amore a prima vista – de Franco Rossi avec Valentina Cortese
El Hincha – de José María Elorrieta avec Mary Santpere
Les filles de la Croix Rouge ( las chicas de la Cruz Roja ) de Rafael J. Salvia avec Luz Márquez
1959Con la vida hicieron fuego – de Ana Mariscal avec Ángel Aranda
La casa de la Troya – de Rafael Gil avec José Rubio
Don José, Pepe y Pepito – de Clemente Pamplona avec Antonio Casal
La quiniela – de Ana Mariscal avec Manuel Monroy
1960Crimen para recién casados – de Pedro Luis Ramírez avec Concha Velasco
Fiche créée le 6 avril 2009 | Modifiée le 7 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 3877 fois
PREVIOUSLina Canalejas || Raúl Cancio || John CandyNEXT