CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Julius Harris
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ramón Peón



Date et Lieu de naissance : 5 juin 1897 (La Havane, Cuba)
Date et Lieu de décès : 2 février 1971 (San Juan, Porto Rico)
Nom Réel : Ramón Peón García

REALISATEUR

Ramón Peón naît le 8 juin 1897, à la Havane capitale de l’île de Cuba sous souveraineté espagnole pour quelques mois encore. Cette même année, un envoyé des frères Lumière réalise le premier film cubain. Ramón, le cadet d’une famille de trois enfants et dont la naissance a coûté la vie de sa mère, est élevé par sa tante. Il suit d’abord une formation en chimie agro-alimentaire avant de travailler dans une distillerie de canne à sucre. Mais il quitte très vite son emploi pour présenter des tours de prestidigitation et de danse dans les théâtres. Puis il part aux Etats-Unis où il est embauché pour développer les pellicules dans une entreprise cinématographique. Il retrouve ensuite Cuba comme opérateur documentaliste de la Gaumont et réalise en 1920 son premier film, «Realidad». Vont suivre une dizaine d’œuvres de fiction dont «Casi varón» (1926) avec Antonio Perdices, le Rudolph Valentino cubain et surtout «La Virgen de la Caridad» (1930) considérée comme son œuvre la plus achevée de sa période du cinéma muet.

Au début des années trente Ramón Peón arrive à Hollywood pour s’initier aux techniques du sonore avec des metteurs en scène dont la production est destinée au marché hispanophone. Il est ainsi l’assistant de Lewis Seiler pour «Mi último amor» (1931) avec José Mojica. Il gagne ensuite Mexico où il tourne en 1933 son premier parlant «La llorona», un film d’horreur poétique qui mélange le contemporain au fantastique aztèque. La même année, il se fait aussi acteur dans «La sombra de Pancho Villa» réalisé par Miguel Contreras Torres. Il devient alors l’un des cinéastes mexicains le plus productif de la décennie avec une vingtaine de titres dont «La madrina del diablo» (1937) avec María Fernanda Ibáñez et Jorge Negrete. Mais Ramón n’oublie pas Cuba où il filme sa compatriote Rita Montaner dans «Romance del Palmar » (1935) et «Sucedió en la Habana» (1938).

Dans les années quarante, Ramón Peón travaille toujours sans répit comme réalisateur, scénariste, producteur et encore parfois acteur. Il alterne des productions aux sujets variés dont des comédies chantées, des mélodrames, des films d’horreur fantastique, des policiers comme «Arsenio Lupin» (1947) interprété par l’Espagnol Ramón Pereda. Il pratique également les films «rancheros» qui valent bien ceux tournés au nord du Rio Bravo dans lesquels il dirige Pedro Armendariz ou Carlos López Moctezuma. Au cours de la décennie suivante qui verra Fidel Castro renverser Fulgencio Bastista, Ramón Peón tourne une dernière fois à Cuba et reçoit pour «Nunca debieron amarse» (1951) le prix de l’association des écrivains cubains de cinéma et de théâtre. Il fait ensuite beaucoup de films commerciaux comme ceux de la série avec Fernando Casanova qui campe Raúl Zarate, alias «El Águila negra», un justicier au cœur aussi grand que son «sombrero». Le cinéaste tourne encore deux titres du même genre en 1963 et interprète, à soixante-dix ans, un dernier rôle dans «El hermano Pedro» (1967) de son vieil ami Miguel Contreras Torres.

Puis Ramón Peón s’installe à San Juan de Porto Rico, une autre perle des Antilles de l’ancien empire espagnol, où il décède le 2 février 1971. Et si ce très prolifique cinéaste cubain n’a pas réalisé que des chefs d’œuvres, il mérite cependant que nous lui rendions hommage, comme le fait d’ailleurs son pays natal, aujourd’hui comme hier.

© Caroline HANOTTE

copyright
1920Realidad – de Ramón Peón
    + directeur de la photographie
Dios existe – de Ramón Peón & Pedro Vázquez avec Luis Márquez
1921Mamá Zenobia – de Ramón Peón avec Luis Márquez
Las cosas de mi mujer – de Ramón Peón
Aves de paso – de Ramón Peón avec Luis Márquez
1924Al aire libre – de Ramón Peón
1926El cobarde valeroso – de Ramón Peón
Casi varón – de Ramón Peón
El amante enmascarado – de Ramón Peón
1929El veneno de un beso – de Ramón Peón
1930La virgen de la Caridad – de Ramón Peón avec Francisco Muñoz
El valiente – de Richard Harlan avec Ralph Navarro
    Seulement assistant réalisateur
Del mismo barro – de David Howard avec René Cardona
    Seulement assistant réalisateur
1931El código penal – de Phil Rosen & Julio Villarreal avec Maria Alba
    Seulement interprétation
Camino del infierno – de Richard Harlan avec Maria Alba
    Seulement interprétation
El barbero de Napoleón – de Sidney Lanfield avec Nelly Fernández
    Seulement assistant réalisateur
Mi último amor – de Lewis Seiler avec José Mojica
    Seulement assistant réalisateur
1932Águilas frente al sol / Eagles across the sun – de Antonio Moreno avec Raúl de Anda
    Seulement interprétation & assistant réalisateur
Mano a mano – de Arcady Boytler avec Miguel Ángel Ferriz
    Seulement assistant réalisateur
Santa – de Antonio Moreno avec Lupita Tovar
    Seulement assistant réalisateur
Le prix d’un baiser ( el precio de un beso / price of a kiss ) de James Tinling avec Antonio Moreno
    Seulement assistant réalisateur
1933La llorona – de Ramón Peón avec Virginia Zurí
El anónimo – de Fernando de Fuentes avec Gloria Iturbe
    Seulement assistant réalisateur
Sagrario – de Ramón Peón avec Ramón Pereda
    + montage
Tiburón – de Ramón Peón avec Julio Villarreal
    + montage
Revolución / Revolución o la sombra de Pancho Villa / La sombra de Pancho Villa – de Antonio Moreno & Miguel Contreras Torres avec Rosita Arriaga
    Seulement interprétation
Sobre las olas – de Miguel Zacarías avec Carmen Guerrero
    Seulement interprétation & assistant réalisateur
1934Or et argent ( oro y plata ) de Ramón Peón avec Dolores Camarillo
    + montage & scénario
Mujeres sin alma – de Ramón Peón avec Consuelo Moreno
Juarez et Maximilien ( Juárez y Maximiliano / la caída de un imperio ) de Miguel Contreras Torres avec Medea de Novara
    Seulement interprétation
Todo un hombre – de Ramón Peón avec María Luisa Zea
1935El romance del palmar – de Ramón Peón avec Rita Montaner
Terre, amour et douleur ( tierra, amor y dolor ) de Ramón Peón & Julián S. González avec Mercedes Soler
Sor Juana Inés de la Cruz – de Ramón Peón avec Andrea Palma
    + montage & scénario
Silencio sublime – de Ramón Peón avec René Cardona
Au-delà de la mort ( más allá de la muerte ) de Ramón Peón & Adela Sequeyro avec Adela Sequeyro
    + montage & scénario
1936¿Qué hago con la criatura? – de Ramón Peón avec Carmen Molina
    + scénario
Femmes d’aujourd’hui ( mujeres de hoy ) de Ramón Peón avec Mimí Derba
Les garçons de la presse ( los chicos de la prensa ) de Ramón Peón avec Aurora Walker
    + montage & scénario
1937La blessure ( la llaga ) de Ramón Peón avec María Calvo
    + montage
Le bâtard ( el bastardo ) de Ramón Peón avec Juan José Martínez Casado
    + montage, adaptation & scénario
No basta ser madre – de Ramón Peón avec Sara García
La madrina del diablo – de Ramón Peón avec María Fernanda Ibáñez
    + montage
1938Sucedió en La Habana – de Ramón Peón avec Rita Montaner
Mujer mexicana – de Ramón Peón avec Eduardo Vivas
1939Una aventura peligrosa – de Ramón Peón avec Rosita Fornés
1942Canto a las Américas – de Ramón Peón & Ramón Pereda avec Manuel Noriega
1943Morenita clara – de Joselito Rodríguez avec Margarita Mora
    Seulement assistant réalisateur
¡ Arriba las mujeres ! – de Carlos Orellana avec Consuelo Guerrero de Luna
    Seulement assistant réalisateur
El capitán Malacara – de Carlos Orellana avec Mimí Derba
    Seulement production
1944Entre hermanos – de Ramón Peón avec Pedro Armendariz
¡ Viva mi desgracia ! – de Roberto Rodríguez avec Pedro Infante
    Seulement scénario & producteur exécutif
Amores de ayer – de Ismael Rodríguez avec Fanny Schiller
    Seulement production
Escándalo de estrellas / Sopa de estrellas / El triunfal escándalo de las estrellas – de Ismael Rodríguez avec Blanquita Amaro
    Seulement producteur exécutif
1945Memorias de una vampiresa – de Ramón Peón avec Adriana Lamar
    + scénario
Les épines d’une fleur ( espinas de una flor ) de Ramón Peón avec José Baviera
Rocambole – de Ramón Peón avec Francisco Reiguera
Papá Lebonard – de Ramón Peón avec Carlos Martínez Baena
Usted tiene ojos de mujer fatal – de Ramón Peón avec Maruja Grifell
Flor de un día – de Ramón Peón avec José Goula
1946Cuando lloran los valientes – de Ismael Rodríguez avec Virginia Serret
    Seulement interprétation
Se acabaron las mujeres – de Ramón Peón avec Rosita Fornés
    + scénario
Ella ( la inolvidable ) de Ramón Peón avec Lina Montes
    + scénario & production
Arsène Lupin ( Arsenio Lupin ) de Ramón Peón avec Ramón Pereda
Festín de buitres – de Ramón Peón avec Carlos López Moctezuma
1947El cocinero de mi mujer – de Ramón Peón avec Eugenia Galindo
Ahí vienen los Mendoza – de Ramón Peón avec Esther Fernández
1948Opium ( opio / La droga maldita ) de Ramón Peón avec Rosita Quintana
    + scénario
Les anges noirs ( angelitos negros ) de Joselito Rodríguez avec Pedro Infante
    Seulement production & interprétation
1949El inspector Víctor contra Arsenio Lupin – de Ramón Peón avec Antonio Palacios
El ángel caído – de Juan José Ortega avec Carmen Ignarra
    Seulement adaptation, scénario & production
1950Nuestras vidas – de Ramón Peón avec María Antonieta Pons
    + adaptation & scénario
1951La renegada – de Ramón Peón avec Rita Montaner
Ils n’auraient jamais dû s’aimer ( nunca debieron amarse ) de Ramón Peón avec Tito Junco
1952La única – de Ramón Peón avec Miguel Del Castillo
    + production
Honor y gloria o la vida de Roberto Ortiz / Honor y gloria o la vida de un ídolo – de Ramón Peón avec Roberto Ortiz
1953L’aigle noir ( el águila negra ) de Ramón Peón avec Miguel Inclán
    + adaptation & scénario
1954El águila negra en el tesoro de la muerte / El tesoro de la muerte – de Ramón Peón avec Fernando Casanova
    + adaptation & scénario
El águila negra en el vengador solitario / El vengador solitario – de Ramón Peón avec Eulalio González
    + adaptation & scénario
Más fuerte que el amor / Doctor Crimen – de Tulio Demicheli avec Miroslava Stern
    Seulement producteur exécutif
1955Música, espuelas y amor – de Ramón Peón avec Sara Montes
Pueblo quieto – de Ramón Peón avec Lola Beltrán
1956El fiera – de Ramón Peón avec Verónica Loyo
1957Amor del bueno – de Ramón Peón avec Rosa Elena Durgel
    + scénario
1958El águila negra en la ley de los fuertes – de Ramón Peón avec Susana Cabrera
El águila negra vs. los diablos de la pradera / Los diablos de la pradera – de Ramón Peón avec Martha Valdés
El águila negra contra los enmascarados de la muerte – de Ramón Peón avec Fernando Casanova
1961El rayo de Jalisco – de Ramón Peón avec Celia Viveros
1962La máscara roja – de Ramón Peón avec Fernando Soto
Los amigos Maravilla – de Ramón Peón avec Marta Elena Cervántes
Juramento de sangre – de Ramón Peón avec Jaime Fernández
1963Matar o morir – de Ramón Peón avec Joaquín García Vargas
Los amigos Maravilla en el mundo de la aventura – de Ramón Peón avec Eric del Castillo
Entre bala y bala – de Juan José Ortega avec Dolores Camarillo
    Seulement scénario
La bravuconas – de Juan José Ortega avec Palmira Arzubide
    Seulement scénario
1967El hermano Pedro – de Miguel Contreras Torres avec Sonia Furió
    Seulement interprétation
Fiche créée le 14 décembre 2006 | Modifiée le 9 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 5777 fois
PREVIOUSJacques Penot || Ramón Peón || George PeppardNEXT