CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lee Remick
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ray Barrett



Date et Lieu de naissance : 2 mai 1927 (Brisbane, Queensland, Australie)
Date et Lieu de décès : 8 septembre 2009 (Southport, Queensland, Australie)
Nom Réel : Raymond Charles Barrett

ACTEUR
Image
1977 La complainte de Jimmie Blacksmith (the chant of Jimmie Blacksmith) de Fred Schepesi avec Jack Thompson
Image
1982 Goodbye Paradise – de Carl Schultz avec Robyn Nevin, Janet Scrivener, Tex Morton & Kate Fitzpatrick
Image
1995 Hotel Sorrento – de Richard Franklin avec Caroline Goodall, Caroline Gillmer, Tara Morice & Joan Plowright
Image
2007 Australia – de Baz Luhrmann avec Nicole Kidman, Hugh Jackman, Shea Adams & Bryan Brown

Ray Barrett est né Raymond Charles Barrett le 2 mai 1927 à Brisbane, capitale de l’état australien du Queensland. Son père est vendeur de matériel de voyage et sa mère (née en Angleterre) est secrétaire pour la même société. Très jeune, il prend des cours de diction et, à douze ans, il remporte un concours radiophonique de jeunes talents avec un monologue musical sur un chien nommé Paddy, un numéro qui lui vaut un emploi à la bibliothèque de la station. Après ses études à la «Brisbane State High School», il décroche un poste d’animateur dans une émission de radio quotidienne. Son succès est tel qu’à 17 ans, il est le premier animateur à signer un contrat avec la radio Australian Broadcasting Corporation.

En 1955, Ray Barrett s’installe à Sydney où son habileté à changer sa voix lui permet de retrouver rapidement du travail à la radio mais également pour plusieurs enregistrements de postsynchronisation. À cette époque, il fait une apparition dans le film «The desperate woman» (1955) de Louis B. Appleton Jr. et dans un épisode du feuilleton télévisé «The adventures of Long John Silver» (1957) auprès de Robert Newton dans le rôle-titre. Fort de ces expériences, il décide, trois ans plus tard, de partir tenter sa chance en Angleterre. Après plusieurs mois à courir le cachet, il arrive à se faire engager dans la série «Educating Archie» en 1959 qui a pour vedette le ventriloque Peter Brough et sa marionnette Archie Andrews. Par la suite, Ray Barrett travaille beaucoup pour la télévision. On le voit, entre autres, dans des séries comme «Emergency-Ward 10» (1960/61) auprès de son compatriote Charles Bud Tingwell, «Chapeau melon et bottes de cuir» (1963) avec Patrick Macnee, «Le Saint» (1964) avec Roger Moore, «Les aventures de Black Beauty» (1974) ou «Bordertown» (1996) avec Cate Blanchett. Il prête également sa voix pour deux télésuites de marionnettes animées très populaires dans les années soixante : «Stingray, l’escadrille sous-marine» (1965) et «Thunderbirds, les sentinelles de l’air» (1966).

Pour le grand écran, Ray Barrett va être l’interprète d’une petite quarantaine de films, essentiellement des rôles de compléments, dans des productions anglaises, américaines et australiennes. Dans son pays natal, il se voit décerner par Australian Film Institute (AFI) le prix du meilleur second rôle masculin pour son interprétation dans «La complainte de Jimmie Blacksmith» (1977) de Fred Schepesi et celui du meilleur acteur pour son rôle d’ancien flic déchu dans «Goodbye paradise» (1982) de Carl Schultz. Parmi les autres films où il fait des apparitions remarquées, nous pouvons citer: «La justice des hommes» (1962) avec Anne Baxter, «Don’s party» (1976) de Bruce Beresford, «Frères de sang» (1990), avec Bryan Brown et Russell Crowe débutant, et «Autralia» (2007) avec Nicole Kidman et Hugh Jackman.

Ray Barrett a épousé en 1951 Audrey Bettanay, la mère de sa fille Suellen. Le couple se sépare dans les années soixante et Ray se marie en secondes noces avec Miren Cork avec qui il a eu deux garçons, Reginald et Jonathan. Après leur séparation, il convole une troisième et dernière fois avec Gaye O’Brian en octobre 1986. Résident de l’île de Stradbroke, dans baie de Moreton près de Brisbane, depuis plus de trente ans, l’acteur meurt le 8 septembre 2009, au Gold Coast Hospital de Southport au sud de Brisbane, des suites d’une hémorragie cérébrale. Ray Barrett était Franc-maçon, occupant plusieurs postes éminents depuis 1949 auprès de Grande Loge du Queensland.

© Pascal DONALD

copyright
1955The desperate woman – de Louis B. Appleton Jr. avec Anne Appleton
1960Horizons sans frontières ( the sundowners ) de Fred Zinnemann avec Deborah Kerr
1961Touch of death – de Lance Comfort avec William Lucas
80,000 suspects – de Val Guest avec Claire Bloom
Scotland Yard s’énerve ( time to remember ) de Charles Jarrott avec Yvonne Monlaur
1962Jigsaw – de Val Guest avec Jack Warner
La justice des hommes ( mix me a person ) de Leslie Norman avec Anne Baxter
1963Valley of the kings – de Frederic Goode avec Elizabeth White
1965La femme reptile / La mort noire ( the reptile ) de John Gilling avec Jennifer Daniel
1966 DA Thunderbirds et l’odyssée du cosmos ( Thunderbirds are GO ) de David Lane
    Seulement voix
1967Just like a woman – de Robert Fuest avec Wendy Craig
1971Violence en sous-sol ( revenge / after Jenny died / behind the cellar door / inn of the frightened people / terror from under the house ) de Sidney Hayers avec Joan Collins
1972Little Laura and Big John – de Luke Moberly avec Karen Black
1974The amorous milkman – de Derren Nesbitt avec Diana Dors
1975The hostages – de David Eady avec Jayne Collins
1976Don’s party – de Bruce Beresford avec Claire Binney
Let the balloon go – de Oliver Howes avec Robert Bettles
1977La complainte de Jimmie Blacksmith ( the chant of Jimmie Blacksmith ) de Fred Schepesi avec Jack Thompson
    Prix AFI du meilleur second rôle masculin par l’institut du cinéma australien, Australie
1980The earthling – de Peter Collinson avec William Holden
1981A dangerous summer / Burning man / Flash fire – de Quentin Masters avec James Mason
DA Invaders from the deep / Invaders from the deep: Stringray – de David Lane
    Seulement voix
1982Goodbye Paradise – de Carl Schultz avec Robyn Nevin
    Prix AFI du meilleur acteur par l’institut du cinéma australien, Australie
1983Le pays où rêvent les fourmis vertes ( wo die grünen ameisen träumen ) de Werner Herzog avec Bruce Spence
1984Relatives – de Antony J. Bowman avec Michael Aitkens
Rebel – de Michael Jenkins avec Matt Dillon
1985The empty beach – de Chris Thompson avec Bryan Brown
1986Frenchman’s farm – de Ron Way avec Tracey Tainsh
1987As time goes by – de Barry Peak avec Bruno Lawrence
1990Frères de sang ( prisoners of the sun / blood oath ) de Stephen Wallace avec George Takei
Waiting – de Jackie McKimmie avec Noni Hazlehurst
1994No worries – de David Elfick avec John Hargreaves
1995Hotel Sorrento / Sorrento Beach – de Richard Franklin avec Joan Plowright
    Prix AFI du meilleur second rôle masculin par l’institut du cinéma australien, Australie

Dad and Dave : On our selection – de George Whaley avec Leo McKern
1996Brilliant lies – de Richard Franklin avec Anthony LaPaglia
Hotel de Love – de Craig Rosenberg avec Saffron Burrows
1997Heaven’s burning – de Craig Lahiff avec Russell Crowe
1998Dans les ombres de l’hiver ( in the winter dark ) de James Bogle avec Brenda Blethyn
2000Dalkeith – de Leigh Sheehan avec Gus Mercurio
2003Visitors – de Richard Franklin avec Susannah York
2007Australia – de Baz Luhrmann avec Nicole Kidman
AUTRES PRIX :
      
    Prix Raymond Longford par l’institut du cinéma australien, Australie ( 2005 )
Fiche créée le 15 septembre 2009 | Modifiée le 22 avril 2017 | Cette fiche a été vue 3474 fois
PREVIOUSGérard Barray || Ray Barrett || Wendy BarrieNEXT